in

Etats-Unis : les musulmans récoltent plus de 50 000 dollars en faveur des victimes de la fusillade de Pittsburgh

Dans une Amérique cruellement endeuillée qui, au lendemain de l’attaque sanglante perpétrée dans la synagogue de Pittsburgh par Robert Bowers – un suprémaciste blanc, notoirement antisémite et islamophobe – serre plus que jamais les rangs contre le racisme sous toutes ses formes, la communauté musulmane a fait plus que battre le pavé contre la haine et sa spirale infernale de violence : elle a lancé une grande collecte de fonds en ligne, afin de subvenir aux besoins des victimes et de leurs familles.

Tandis que les banderoles appelant à l’unité, au respect mutuel et à ne pas céder aux pires pulsions humaines, fleurissaient dans les veillées de recueillement organisées à travers le pays en mémoire des 11 fidèles innocents juifs, abattus froidement et lâchement dans leur lieu de culte, différentes associations musulmanes se sont empressées de « répondre au mal par le bien, comme l’exige notre foi », mues par la volonté  « d’envoyer un message puissant de compassion par l’action ».

Dépassant toutes leurs espérances, cette campagne de Crowdfunding n’aura pas mis longtemps avant de récolter plus de 40 000 dollars, comme s’en est fait l’écho le journal The Hill, au point d’inciter ses grands organisateurs à se fixer un nouvel objectif : atteindre 50 000 dollars. Un objectif que les Américains de confession musulmane, épouvantés et compatissants, ont pulvérisé en un temps record.

La somme d’argent réunie permettra de « couvrir les besoins immédiats comme les frais de funérailles et médicaux », a indiqué l’un des responsables de l’opération, en précisant que le Centre islamique de Pittsburgh se chargera de remettre les donations substantielles de ses coreligionnaires aux victimes juives et à leurs proches éprouvés. Un Centre islamique qui, face à l’horreur de cette tragédie, a réagi promptement en appelant les fidèles à se mobiliser pour donner leur sang.

Dévoré par la rancœur, un racisme viscéral et, sans doute, poussé à sortir du bois par Donald Trump, l’apprenti-sorcier maléfique de la Maison Blanche, Robert Bowers déversait régulièrement son fiel contre les musulmans et les juifs sur les réseaux sociaux, sans que les autorités américaines ne s’en émeuvent outre mesure.

L’un de ses derniers messages acrimonieux posté sur le réseau social Gad, ce repaire virtuel des nationalistes blancs, aurait pourtant dû les alerter. En effet, il y fustigeait « HIAS », l’organisme juif américain connu pour venir en aide aux réfugiés, le vouant aux gémonies pour, selon lui, « ramener des personnes qui tuent notre peuple ». Robert Bowers, interpellé blessé sur les lieux de son crime de masse abominable, encourt la peine de mort.

 « Des Juifs et nos alliés se sont rassemblés ce soir à New York dans l’Union Square pour tenir une veillée pour ceux qui ont été tués à Pittsburgh aujourd’hui. Pendant que nous étions en deuil, les membres de la communauté musulmane nous ont accompagnés. Un rabbin a dit: ‘il n’y a qu’une seule religion — et c’est la religion humaine ».

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Eric Barnils : Ne mélangez pas tout; les drapeaux sont mis en berne, pour honorer la mort de citoyens nationaux . Et, s’ il fallait mettre le drapeau en berne lorsqu’il y a un mort dans le monde, ils le seraient en permanence. Maintenant, les extrêmes, qu’elles soient évangéliques, ou islamiques, c’est la même chose !

  2. @Ismaine

    Les juifs représentent 2% de la population américaine. Ils votent démocrate à 80%. la moitié d’entre eux n’a que faire d’Israël. L’Aipac ne représente que moins de 1% de la population américaine.
    Les sionistes, qui soutiennent Donald Trump, sont presque tous évangéliques. Ils ne souhaitent “le Grand Israël” que parce que la réalisation de ce projet initiera la fin du monde, et, paradoxalement, à l’aune de leurs croyances, l’anéantissement des mécréants, à savoir les musulmans et les juifs.
    Je suis donc heureux de constater le fait que les musulmans américains ont compris que leur ennemi était l’extrême droite protestante proche du Tea Party.
    La montée de l’extrême droite, en particulier l’extrême droite religieuse, menace aussi les juifs, même si certains d’entre eux ne l’ont pas encore compris. Et elle menace bien sûr les musulmans, y compris ceux qui se font photographier aux côtés de Jean Marie Le Pen, comme Dieudonné.
    Chassez le naturel….
    En attendant, les gestes de solidarité entre communautés marginalisées sont toujours les bienvenus.

  3. L’heure est très grave!!!!!!!
    Evidemment, je condamne avec la plus grande fermeté et sans aucune ambiguité ce massacre abominable, gratuir et stupide.
    Le guignol politique Donald “la trompe” demande à ce que soient mis en berne les drapeaux américains pendant quelques jours!!!!!!!
    Nos frères dans l’humanité en Palestine se font massacrer au vue et au su de toute la communauté internationale, par les ennemis de la paix représentés par les sionistes et à ma connaissance aucun n’a jamais pensé à mettre leurs drapeaux en berne ou quoi que ce soit!
    Pour les personnes qui me reprochent de faire ce parallèle, je leur réponds! c’est simplement l’injustice et ce deux poids deux mesures qui me fait parler et réagir.

    • et bien vous avez très bien parlé et résumé les drapeaux sont’ils en bernent quand les palestiniens tombent sous les balles des sionistes NON mais je suis heureux de voir que les juifs américains et musulmans américains soient solidaires entrent eux face à une redoutable église évangéliste raciste xénophobe pour dire intolérante voilà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces Saoudiennes ne veulent plus de la tutelle des hommes

Tunis: une femme s’est fait exploser près de véhicules de police, selon les autorités