in

Des jeunes mariés turcs partagent leur repas de noces avec des réfugiés syriens (vidéo)

Pour le plus beau jour de leur vie, le 5 août dernier, des jeunes mariés turcs, qui se sont unis dans une province près de la frontière syrienne, ont souhaité partager leur bonheur à deux avec des réfugiés syriens, n’hésitant pas à rompre avec le traditionnel buffet à domicile pour festoyer d’une autre manière, au sein d’un camp d’urgence, dans leurs habits d’apparat.

Ils devaient être les héros de la fête nuptiale, Fethullah Üzümcüoğlu et son épouse Esra Polat, inspirés par l’idée généreuse émise par le père du marié, se sont mués en deux bienfaiteurs, tout de blanc vêtus, d’une journée en tout point exceptionnelle, faisant sensation en distribuant leur savoureux repas de noces à des Syriens déracinés et désemparés, ayant fui un cauchemar interminable, dont 4 000 d’entre eux sont pris en charge par l’organisation internationale Kimse Yok Mu.

"Nous avons voulu, en cette heureuse occasion, distribuer notre repas de mariage à nos frères syriens", a précisé Fethullah Üzümcüoğlu, un jeune marié doublement comblé par son union et sa bonne action, au journal Zaman France. "C'était bien mieux que ce qu'on avait imaginé. J'espère que cela incitera d'autres personnes à partager leur repas de mariage avec eux. Le nôtre a été différent", a-t-il appelé de ses vœux.

Il est à l’origine de ce beau geste de solidarité, iconoclaste mais pour la bonne cause, Ali Üzümcüoglu est un papa heureux qui s’est réjoui que le couple de tourtereaux ait décidé de célébrer son mariage en faisant le bien autour de lui. "J’ai pensé que partager un délicieux festin avec notre famille et nos amis n'était pas nécessaire, en sachant que nos nombreux frères et sœurs syriens étaient dans le besoin, juste à côté de nous. Je suis très content que mon fils et sa femme aient commencé leur nouvelle vie à travers cette action désintéressée. Si Dieu le veut, d’autres suivront notre exemple. Pour nous, c’était le plus réussi des banquets de mariage !", s’est-il exclamé.

Dans une Turquie qui accueille plus de 2 millions de réfugiés syriens, c’est une jeune mariée touchée en plein coeur par son action humanitaire qui se remet doucement de ses émotions : "J’ai été immédiatement conquise par l’idée de partager notre repas de mariage. Ce fut une expérience unique, c’est tellement gratifiant de se sentir utile, de voir les visages s’illuminer de joie, de secourir ceux que la guerre éloigne de chez eux et fait tellement souffrir", a confié Esra Polat, avant de prendre la pose auprès de son conjoint pour réaliser des photos de mariage dont le souvenir restera impérissable, en ce jour vraiment très spécial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etats-Unis : des musulmans portent plainte contre la police de Colombus pour discrimination anti-voile à l’embauche

Attaque à bord du Thalys : témoignage des hommes salués unanimement en héros du train