in ,

Coronavirus : Didier Raoult claque la porte du Conseil scientifique de Macron

Le site Les Echos révélè que  “La rupture est cette fois consommée entre Didier Raoult et le gouvernement : « Je ne participe plus au Conseil scientifique réuni autour d’Emmanuel Macron » a annoncé ce mardi matin aux « Echos » le patron iconoclaste de l’IHU Méditerranée Infection, tout en précisant qu’il ne démissionne pas. En désaccord depuis des semaines avec la politique de confinement qu’il qualifie de moyenâgeuse, il martèle qu’il faut des moyens de dépistages massifs à l’échelle nationale pour détecter les cas suspects, isoler et traiter les patients positifs. Comme en Corée du Sud : le pays a fait état lundi du plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination au coronavirus depuis fin février et alimente désormais les espoirs d’un contrôle de l’épidémie.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. @C2L. Celui qui se désigne lui même comme « beurgeois » et dénonce la société bourgeoise française.

    « Les essais en double aveugle ne sont pas pertinents en infectiologie ». Ah bon ? En tout cas, les études chinoises dont s’est inspiré Raoult utilisaient a minima des groupes de contrôle tout comme la première étude de Raoult.

    Alors qui est hypocrite ? En tout cas, vous êtes prêt à rallier Zemmour avec vos propos sur la virilité, la féminisation de la société française, les gays et la théorie du genre. Bravo !

    • @ Z comme zéro pointé, je vous cite et je cite votre citation allambiquée,

      “« Les essais en double aveugle ne sont pas pertinents en infectiologie ». “Ah bon écrivez-vous ? En tout cas, les études chinoises dont s’est inspiré Raoult utilisaient a minima des groupes de contrôle tout comme la première étude de Raoult.” Fin de citation.

      Je n’ai pas occulté que les essais Chinois procédaient en double-aveugle, mais la Chine c’est la Chine, c’est pas la douce France qui ne s’autorise pas ces choses, pas en pareilles alternatives. Si le professeur Didier Raoult en a agi ainsi au début, avec un petit nombre, ce n’était pas délibérément pour priver des patients d’un traitement qu’on savait plus efficace, mais parce qu’on ne le savait pas encore, et en ce cas, la loi de la douce France l’autorise, mais plus après, c’est dur à comprendre ça?

      La douce France que je dis, mais entre nous, vous, Z comme zéro vous vous fichez et vous moquez d’aucune douceur, allez, ne vous formalisez pas, on voit à quoi vous ressemblez, et donc la douce France dont vous n’êtes certainement pas a de grandes vertus, mais quels sont les travers de la douceur? C’est la sentimentalité, la longue patience qui est source que vos pareils ne sont pas encore présentés en justice, parce que je sais pas quoi, liberté d’expression qu’ils disent. Mais ça va aussi hélas avec une insuffisante rationalité, une certaine sentimentalité confuse, de la confusion quoi, confusion dont vous abusez.

      Le premier essai de Didier Raoult portant sur un petit nombre contenait peu de témoins, mais passés les premiers constats encourageants, il ne pouvait pas persévérer dans ce sens, ou alors on eut entendu le concert des pleureuses l’accuser de tous les maux. Non, il connaît très bien son affaire, malgré vos demandes perfides, il n’a pas fait votre cher double-aveugle après. D’autant qu’en infectio-virologie c’est pas pertinent. C’est pas parce que les Chinois l’ont fait que c’est bien, d’ailleurs ce n’était pas nécessaire. L’essai en double-aveugle mais en grand, il est fourni par la seule comparaison hospitalière de terrain qui devrait emporter votre adhésion si vous étiez en rien humaniste et acquiesçant aux valeurs de la république comme dirait Mistigris, mais vous vous en moquez de ces valeurs, elles vous font sourire. Moi je m’en moque aussi parce que ce sont des valeurs et pas des principes, en effet je méprise les dites valeurs jusqu’à ce qu’elles aient la solidité et la cohérence de principes sûrs, c’est ce que j’écris en substance depuis le début comme vous savez très bien.

      Il se pourrait hélas qu’une certaine confusion et manque de rigueur ait atteint trop largement jusqu’aux élites Françaises, mais je ne crois pas que ça explique tout, pas à ce point d’aveuglement, hélas je suppose au minimum un problème d’ego ou d’intérêts.

      Ah oui, je suis beurgeois, c’est un vocable Français apparu dans les années 2000, il qualifie des gens qui à votre différence se sont élevés par le travail et le mérite, ça risque pas de vous arriver.

      Croissant de lune.

      • Arrêtez de me fatiguer ! Les études avec groupe de contrôle sur les traitements C19 ne signifient absolument pas absence de soins ! Vous feriez mieux de lire le protocole de Discovery au lieu de propager n’importe quoi. Tenez instruisez vous :
        https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/covid-19-demarrage-essai-clinique-discovery
        https://www.apmnews.com/freestory/10/349159/l-atout-de-l-essai-clinique-europeen-sur-le-covid-19-est-sa-rigueur-methodologique-(florence-ader)
        Vous trouverez aussi le protocole en anglais sur le site de l’Inserm. Discovery est un essai avec un bras de contrôle, stratifié, adaptatif, à grande échelle donc d’une grande complexité, bien loin de vos caricatures.

        Tenez également sur le ramdam provoqué par votre idole et ses fans abrutis dont vous faites partie :
        – “In critical situations, large randomized controlled trials are not always feasible or ethical, and critically ill patients may need to be treated empirically during times of uncertainty. However, it is our responsibility as clinicians, researchers, and patient partners to promote proper and rigorous interpretation of results, particularly in our interactions with the nonscientific community. We must consider the societal implications of published work in these unprecedented times. Harsh criticism at the Gautret-Study (on a potential benefit of hydroxychloroquine), making clear that essential standards of data generation and interpretation were lacking, leading to undesirable downstream effects.” (source : https://annals.org/aim/fullarticle/2764065/rush-judgment-rapid-reporting-dissemination-results-its-consequences-regarding-use)

        – “Physicians should educate themselves about the strength of available data regarding HCQ and CQ in treating COVID-19. They should avoid misuse of HCQ and CQ for the prophylaxis of COVID-19, because there are absolutely no data to support this. Public figures should refrain from promoting unproven therapies to the public, and instead provide clear messages around the uncertainties we face in testing and using experimental treatments during the current pandemic, including the risk for serious adverse events. Well-done, randomized clinical trials should be performed urgently to test potential therapies, including HCQ. In the meantime, physicians should remember that first, we must do no harm to the patients with rheumatic disease for whom high-quality evidence shows that HCQ improves health. Extensive comment on someone’s swanky twitter claiming that the combination of HCQ and azithromycin has “a real chance to be one of the biggest game changers in the history of medicine?? (March 21). Careful review about the risks of HCQ and how pretentious dissemination of overpromised data may cause severe harm. (source : https://annals.org/aim/fullarticle/2764199/use-hydroxychloroquine-chloroquine-during-covid-19-pandemic-what-every-clinician)

        Vous ne comprenez même pas que :
        1) Il faut tenir compte des caractéristiques démographiques de l’épidémie, notamment des populations à risque
        2) le traitement de Raoult n’a rien d’anodin : la combinaison plaquenil + zithromax augmente les risques cardiovasculaires, notamment pour la population le plus à risque qui doit être la cible prioritaire du traitement
        3) il ne traite pas les cas sévères qui encombrent les hôpitaux
        4) il nécessite une logistique qui est adaptée au milieu hospitalier plutôt qu’a la médecine de ville.

        Moi je lis Raoult (son dernier livre, ses études), les articles scientifiques, le protocole Discovery, … Vous vous ouvrez votre grande gueule en lisant juste ce qui vous arrange, y compris en puisant dans des sources ridicules quand elles ne sont pas complotistes. C’est vous le nul.

        Pas de chance pour vous, je suis issu d’un milieu populaire et je dois ma position dans l’ordre à : mes parents, l’école de la république, mes aptitudes et mon travail. Vous a mon avis vous devez beaucoup à votre femme.

        • @ Zéro, “vous à mon avis vous devez beaucoup à votre femme” fin de citation. Oui, exact, je lui dois beaucoup, elle ne m’a pas encore présenté un compte et mémoire de tout ce que je lui dois, elle n’y arriverait même pas, on ne peut pas dresser la totalité de ce que nous devrait le conjoint et si on envisage toute la profondeur des choses, c’est inchiffrable et pas totalement verbalisable. Ce que ma femme me devrait pareillement, je serais pas capable de produire un mémoire complet. Le bilan pour déterminer lequel des deux est plus redevable à l’autre impossible de l’établir. Sauf les choses matérielles et traduisibles en monnaies et même encore.

          Le mariage heureux augmente la réussite des deux, encore faut-il des réalisations initiales avant l’union, car si aucune réussite ou réalisation, ben normalement on réalise des choses avant de se marier, on ne se marie pas les mains totalement vides. Mariés tardifs, nous avions chacun des expériences et réussites préalables, heureusement car qu’aurait-on fait du temps passé?

          Bon, ces derniers jours c’est en train de bouger. Le travail empirique de certains médecins suggèrerait que l’antibiothérapie seule mais précoce suffit, sans chloroquine, vous voyez. La chloroquine serait efficace autant voire plus en tant qu’anti-bactérien qu’elle est aussi, en plus de son effet anti-viral. J’aimerais qu’on interroge le professeur Raoult à ce sujet, ne peut-on pas réduire la dose de chloroquine voire s’en passer si antécédents cardiaques connus? Avec du sulfate de zinc que les gens devraient prendre dès maintenant en préventif mais qu’il faudrait associer au traitement, plus de l’éparine à dose préventive par crainte des embolies.

          Et vous, vous devez beaucoup à votre femme, c’est elle qui vous doit beaucoup, montrez-moi les comptes, je vas vérifier ça.

          Croissant de lune.

  2. @ Croissant-de-lune
    Votre message du 4 avril 2020 à 15 h 03 min
    “Trois morts suite à auto-médication ben c’est pas de ma faute”

    Les pharmaciens ont depuis le 25 mars l’interdiction de délivrer du Plaquenil même sur présentation de la prescription d’un médecin généraliste. Seuls les hôpitaux ont le droit de l’utiliser, et uniquement pour les cas extrêmes.
    Trop tard.
    Marine Le Pen s’est indignée de cette interdiction. Ceux qui pensent comme elle n’auront qu’à voter pour elle.

    L’hystérie collective après le one-man show du Professeur Raoult a provoqué un emballement qui a abouti à pléthore de fausses ordonnances, ordonnances de complaisance et, plus respectables, des ordonnances qu’on qualifiera de “compassionnelles”.
    Parce que c’est dans l’angoisse que les patients atteints ou craignant de l’être se sont précipités chez leur généraliste.
    Une dizaine de cas de toxicité cardiaque signalés en Nouvelle-Aquitaine, une trentaine pour l’ensemble de la France, dus à l’automédication ce qui pratiquement signifie doses excessives.

    J’ai connu jadis une vieille dame pourtant pas sotte dans la vie ordinaire qui, on l’a appris par la suite, doublait les doses pour guérir plus vite, ou, si le traitement n’avait pas produit de résultat après 2 jours, courait chez un autre médecin, et prenait en même temps les médicaments des 2 prescriptions. Après 2 hospitalisations elle est devenue plus circonspecte…
    On peut s’en gausser.
    On peut aussi imaginer la détresse qui conduit à ce comportement aberrant.
    On peut s’en gausser, façon d’occulter le problème que je souligne depuis le début : sous la pression populaire manipulée, le juste équilibre entre urgence et prudence n’a pas été respecté. Lisez la presse américaine. Si en France il y a deux thèses qui s’affrontent sur la gestion du traitement Raoult, aux E-U, dans le monde scientifique, malgré le choix imposé par Trump, c’est le camp de la prudence qui l’emporte à la quasi-unanimité.

    Autre chose Monsieur Croissant.
    Vous avez aussi écrit :
    ” Ben c’est comme ça, un corps social disons femélisé discute trop même à propos des évidences”.
    Les femelles docteures et les infirmières apprécieront. Vous êtes vraiment d’une délicatesse exquise.
    Vous pouvez me répondre bien sûr même avec des insultes si elles sont hallal. Mais pour ma part, ce sujet avec vous : Point final.

    • @ Mistigris, s’agissant des auto-médications et autres dérives et emploi de produits de nettoyages hors de propos, ben qui est responsable? Est-ce le professeur Raoult ou l’obstruction de ceux dont vous êtes fan? Quant à l’expression “femmélisé” s’agissant de l’élite, la gouvernance, les autorités sanitaires voire la population, je n’ai pas écrit “efféminés” ni “féminins ou féminisés”, non, j’ai écrit “femélisé” donc un peu comme vous quoi, manque de maturité et de rationalité et peut-être effectivement de virilité. Les essais en double aveugle ne sont pas pertinents en infectiologie, les essais en double-aveugle ne sont pas pertinents en infectiologie, les essais en double-aveugle ne sont pas pertinents en infectiologie. Est-ce que ça rentre mieux maintenant? Une notion ordinaire, évidente, à laquelle ne s’opposent effectivement que les esprits qui manquent de rigueur, oui, d’acuïté, d’ordre, Louis Pasteur n’a pas fait d’essai en double-aveugle ok? Oui et alors, il se pourrait bien qu’une gouvernance bourgeoise et ses conseillers sanitaires, il se pourrait bien qu’une population ou une grande partie de population manque de la dure rigueur intellectuelle qui fait débusquer les fausses raisons, les obstructions hypocrites ou même pas hypocrites, parce que finalement non, je vous crois sincère, trompé malgré vous, partisan du zéro risque et zéro morts notion totalement absente en infectiologie et plus largement en médecine d’ailleurs. Zéro morts et zéro risque, c’est de l’idéologie Occidentaliste bourge, point final. Que ça vous fasse mal au cœur, que ça heurte vos petites valeurs et convictions, en fait, j’en ai rien à battre. Je ne suis pas pour le zéro morts fictif, imaginaire, irrationel, mais je suis pour le moindre mal, c’est dur à comprendre ça? Faudra moins écouter les émissions effectivement destinées à un public féminin les après-midis de semaine, désolé. Faudra mieux comprendre le principe de précaution qui ne défend pas d’agir. Primamom no nocéré, c’est premièrement ne pas nuire et pas premièrement s’abstenir.

      Et quand je mets les autorités sanitaires dans le lot, je devrais nuancer, savoir si parmi ces conseillers, certains sont-ils conscients d’avoir eu tort sans le reconnaître, ça arrive, question d’ego mal placée, sauf s’il y a autre chose, c’est ce que j’ai tendance à croire, mais en ce cas ils seront tôt ou tard traduits en justice, ils consommeront leurs peines, comme il est juste.

      Qu’y a-t-il d’extraordinaire à suggérer que la société Française est bourgeoise, allanguie et fémélisée, comme d’autres, en quoi c’est choquant puisque c’est vrai? D’autres l’ont dit carément sur les grands médias, leur en avez-vous tenu rigueur? Non, parce que fémélisé que vous êtes, comment tiendriez-vous rigueur à qui que ce soit? Les médecins et soignantes femelles comme vous dites ne sont justement pas fémélisés ou si c’était le cas avant,elles sont en train d’en revenir,…! La théorie gendériste est inapropriée au temps présent, vous voulez garder certains progrès sociétaux selon vous, alors encouragez tous les progrès qui nous avancent vers la fin de l’épidémie, avec le retour d’un certain confort sanitaire et d’une éventuelle prospérité, on fera peut-être d’autres réformes sociétales bien que j’arrive pas à imaginer quoi inventer maintenant. Vous voulez le maintient du mariage gay, soutenez le pr Raoult et la fin de l’épidémie, faut vous prendre comme ça, ça va mieux?

      Croissant de lune.

  3. @Mistigris en réponse à votre post du 4 avril 2020 à 10 h 47 min

    En fait, il faut lire Raoult mais vraiment car son propos est tout à fait intéressant. On voit au passage à quel point il y a un écart entre ses prétendues convictions et ce qu’il fait, dominé par son ego plutôt que mu par l’intérêt général quoiqu’il en dise ou en pense intimement. Je vous donne ainsi en mille qu’il est convaincu que cette épidémie tuera peu finalement (et j’ai tendance à le suivre au vu des données actuelles) et donc qu’il n’est pas le sauveur de l’humanité. Je vous conseille même de lire son dernier ouvrage. Je comprendrais néanmoins que vous ne vouliez pas donner de l’argent au bonhomme.

    Raoult aura peut-être trouvé une solution mais sûrement pas LA solution puisqu’il y a plusieurs molécules sans doute possible, voire un vaccin à terme et qu’il y a plus globalement différentes stratégies pour vaincre la pandémie, comme l’ont montré la Chine et la Corée du Sud et qu’elles mêlent science, économie et politique. Et j’attends d’ailleurs de voir le résultat de celle de la Suède et des Pays-Bas. Mais il aura contribué au bordel ambiant et sans doute à des effets dominos aux conséquences encore incalculables, parce qu’il est sorti de son domaine d’excellence pour se mêler de politique. Je suis en effet persuadé qu’on est en plein dans un processus chaotique au sens scientifique du terme. Nul ne sait en effet si un nouvel équilibre en ressortira à terme et quelle en sera la teneur ?

  4. @C2L en réponse à votre post du 3 avril 2020 à 23 h 36 min
    Si j’étais nul vous ne développeriez pas régulièrement des arguments contre moi. Je vous accorde ceci : le plasma convalescent n’est pas une solution simple mais j’aime cette idée. J’ai le droit ou vous allez encore me prendre la tête avec HCQ ?

    Sachez que dans les prochains mois, la solution de Raoult n’est absolument pas garantie même si elle parvient à faire consensus dans la communauté scientifique car les capacités de production de l’industrie pharmaceutique devront s’ajuster à l’échelle mondiale. Le dépistage massif oui. J’ai été le premier à en parler. Mais là encore nous devons disposer de kits en masse. HCQ idem. Sans compter que la Chine, première productice aujourd’hui, est visiblement prête à faire jouer les lois du marché avec une nouvelle hiérarchisation des ressources qui se dessine (provisoirement ?). J’attends de voir d’ailleurs la redistribution des cartes avec l’OPEP. Après pétrole contre nourriture on aura peut être droit à pétrole contre produits sanitaires.

    On voit déjà à présent en France des hommes armés protéger les convois de masques qui intéressent sans aucun doute la racaille sans foi ni loi. On aura la même chose avec le gel hydroalcoolique et HCQ. On verra aussi de l’HCQ frelatée vendue au marché noir. Tout ça parce que des gens comme vous alimentent le buzz et les mouvements de panique pour continuer à jouir sans entrave. Mais je l’ai dit : SARS-CoV-2 ne nous promet que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur, encore plus dans un monde peuplé en grande majorité d’humains aussi cons. Vous êtes comme le passager du Titanic tombé à l’eau qui essaie de monter dans le canot de sauvetage au risque de le faire chavirer et de noyer tout le monde. Arrêtez de vous agiter frénétiquement et acceptez enfin la réalité. Vous êtes soumis à la loi du Tao.

    Mais pour en revenir à la Chine, elle payera chèrement son incurie pour contenir l’épidémie ainsi que son cynisme quant à la distribution des produits sanitaires nécessaires à la lutte contre le Covid-19. Enfin si les gouvernements occidentaux ne sont pas trop mous, en relocalisant leurs industries clés mais également en taxant encore plus lourdement tous les produits ne respectant pas des normes strictes d’hygiène, en contrôlant leurs frontières. En attendant faites vous à l’idée que nous devrons gérer la pénurie, jouer sur le confinement en aveugle, dégrader notre économie et que HCQ au final n’aura pas été la solution pour nous en sortir, certes exsangues.

    Signé le nul qui avait parlé du traitement de Raoult avec addition de sulfate de zinc, vu et continue de voir tant de choses avant que ça ne vous vienne à l’esprit

    Z comme Zev et Zelenko

    • Oui Z comme zéro, tête de bois, enfin vous en convenez, la sollution du plasma est limitée, je prends note. Le zinc confirme et n’infirme pas les protocoles Didier Raoult il permettrait de réduire la dose de chloroquine, je vois pas le blème. Au contraire, Mistigris devrait s’en réjouir, puisque moins d’alléats cardiaques etc. Enfin, si ça vient de vous, Mistigris écoutera peut-être. Moindre dose en chloroquine, avec du zinc immédiatement et à tout le monde, et pour peu qu’on en stimule la production et c’est faisable, alors c’est même pas un choix mais la seule alternative, la France connaît très bien la chloroquine dans les fièvres chroniques tropicales. Quant aux tests de dépistages, excusez ou pas mais moi j’ai appris que la gouvernance Française ne veut pas de la production des labos vétérinaires, donc l’Allemagne en achète, et avec la production interne Allemande, c’est au moins un demi-milion de dépistages par semaines qu’ils font, à ce compte-là pas besoin de confinement général prolongé, tu dépistes par priorité les gens des zones les plus atteintes puis tu élargis et confinement sélectif de traitement au fur et à mesure. Donc maintenant, puisque te voilà convaincu, transfères toi-même à Mistigris s’il veut qu’on retrouve au plus vite la vie harmonieuse d’avant pour préserver les changements sociétaux qui lui sont chers. Quiconque veut préserver le mariage gay, qu’il votte Didier Raoult, quiconque veut la prolongation de l’état social bénéfique, qu’il fasse en sorte qu’on se hâte vers la reprise économique, sinon je me demande si les avantages sociaux tiendront, le smic, la retraite et beaucoup d’autres choses y compris dans la santé. Enfin mais je sais que Z comme zéro se fout de tout ça, il aimerait la France souffrante et déchirée pour qu’arrivent des troubles civils caressés et sustentés de son idole Zemmour. Mais si on est bon Français et tenant pour la justice et le bonheur général, alors qu’on exerce pression pour contrebattre Eric Zemmour et sa faction dissociante jusqu’à ce que cessent leurs maux.

      Croissant de lune.

  5. Mistigris.

    Je ne sais pas s’il a rédigé en français. L’objectif de rédiger des articles en anglais est en revanche très clair. Pour reprendre un terme de Kuhn je crois et n’en déplaise à ses aficionados qui imaginent qu’il gère purement la situation en mode critique (et donc pragmatique et bla-bla-bla), Raoult suit aussi les processus de la « science normale ». C’est ainsi la course aux publis dans la communauté scientifique : tout le monde cherche à présent à sortir l’étude décisive. Tant mieux d’ailleurs. Il me semble aussi me rappeler que Raoult avait obtenu le soutien du gouvernement dans cette perspective. D’ailleurs, les pouvoirs publics sont cités en tant que sponsor (« fundings ») dès l’article 1 :
    « This work was supported by the French Government under the « Investissements d’avenir » (Investments for the Future) program managed by the Agence Nationale de la Recherche (ANR, fr: National Agency for Research), (reference: Méditerranée Infection 10-IAHU-03) ».
    Enfin Raoult avait déclaré qu’il avait l’oreille du gouvernement et même du Président en dépit de son opposition au sein du conseil scientifique constitué dès le 11 mars. A noter d’ailleurs que dans les comptes rendus, il est mentionné comme « excusé » dès les 2 premiers avant de disparaître de la liste des participants. Il a donc bien claqué la porte mais n’a jamais été contributeur sauf à obtenir le soutien du gouvernement pour mener ses études qui lui permettent à présent de publier (source : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/covid-19-conseil-scientifique-covid-19). Bref la théorie du « seul contre tous » est juste fausse. Par contre celle du « cavalier seul » reste valable. Quant à celle de Big Pharma, la concurrence que se livrent les labos pharmaceutiques est juste ruineuse puisqu’un seul finira en sortira vainqueur. Et le brevet du vainqueur sera levé par les gouvernements pour gérer par la pandémie afin d’en limiter fortement les profits.

    Mais revenons à notre sujet de départ. Paradoxalement, je pense que Raoult s’est mis dans un corner. Ses déclarations lui permettaient de réunir des cohortes de grande ampleur (voir la queue devant l’IHU) pour réaliser une étude thérapeutique majeure. Mais il lui devenait impossible dans le même temps de constituer un groupe de contrôle. Car qui aurait accepté de recevoir un placebo alors que chacun attend qu’on lui administre le traitement miracle de Raoult, y compris en préventif ? Et les conséquences vont au-delà puisque ça peut entraver de la même manière l’inclusion de Hycovid, Discovery et Solidarity. Cette extension du traitement en préventif comme s’il s’agissait d’un vaccin est également à présent dans les esprits à travers l’étude de la patientèle des rhumatologues et des dermatologues qui prescrivent le plaquenil pour traiter des affections chroniques, en vue de identifier une éventuelle immunité. Elle risque plus encore de générer des ruptures de stock avant une production en masse. En attendant les pays commencent à se battre pour obtenir le plaquenil. Et la Chine est encore en position de force pour faire jouer, le cas échéant, les lois du marché de manière inique. Jolie revanche sur l’Occident ! Il faut se faire surtout à l’idée que le plaquenil ne pourra être la solution pour tous les cas symptomatiques. C’est bien d’ailleurs aussi pour ça que stratégie de protection physique (masques, gel hydroalcoolique, …) et stratégie de confinement / déconfinement restent clés dans la gestion de la pandémie, y compris dans les pays qui utilisent le plaquenil en médecine de ville à un stade précoce.

    Mais au final et au-delà de Raoult, ce qui m’intéresse c’est de voir les effets domino se produire et les individus se révéler (le « tous pour un et un pour tous » versus le « chacun pour soi ») : refus de confinement, agression des pharmaciens et des soignants, développement des arnaques et du marché noir, … À cet égard, Mistigris, je vous conseille cet article qui relève pour moi de la psychologie sociale pour analyser les phénomènes en jeu et auxquels Raoult participent alors qu’il connaît parfaitement les « effets de foule » provoqués par la peur en situation épidémique : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-sommes-nous-aussi-divises-sur-la-question-de-l-hydroxychloroquine-844122.html
    Cela offre une possible grille de lecture du clivage que l’on constate dans la population générale comme dans la communauté scientifique comme vous l’évoquez (clinique versus recherche). La polémique entretenue autour de et par Raoult rend inaudible le débat scientifique pourtant nécessaire. Il connaît bien aussi comme moi les systèmes chaotiques. Mais s’il pense les maîtriser, j’ai bien peur qu’il ne soit amèrement déçu

  6. @Mistigris du 1 avril 2020 à 19 h 13 min
    N’importe quoi ! Vous rechutez ! Vous persévérez dans votre erreur de départ comme un âne et un pitre. Vous avez tort, désolé mais vous êtes du côté de l’ignorance, reconnaissez le. Cessez vos pitreries.
    Pauvre de vous avec votre wikipédia à venir donner des leçons sur un sujet que vous ne maîtrisez absolument pas.

    1 – La reproductibilité étant là, que vous le vouliez ou non, Raoult en est à 1677 patients traités et deux décès : https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/ , la preuve est déjà là. Je vous donne des cours de science quand vous le voulez mais ne venez pas faire le malin. La baisse de la charge virale : personne ne la conteste ! C’est pour cela que l’étude a été lancée. À la différence de vous, cela a convaincu.

    2 – Ensuite, pauvre débile, il ne s’agit pas de discuter la mise sur le marché, car l’hydroxychloroquine est déjà sur le marché ! Il s’agit de discuter sa généralisation pour traiter le covid-19. C’est quand même pas tout à fait la même chose hein.
    Il existe en temps normal la possibilité d’utiliser selon les maladies des molécules sans étude préalable quand celles-ci sont connues et sont l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. Sans quoi, on ne pourrait même pas vous prescrire d’antibiotiques dans certains cas. Vous ne connaissez simplement pas les process de mise sur le marché des médicaments et la réglementation qui l’entoure. Il ne s’agit donc pas comme vous le dites d’une aberration d’utiliser l’hydroxychloroquine avant l’étude, puisque ses effets et son utilisation sont connues. Et oui, comme vous le dites, si on parle d’étude, c’est parce qu’il y a eu une lutte contre bigpharma pour la permettre. Les gouvernements et les médecins savent ce qu’ils font, heureusement pour vous mon cher Mistigris. Il n’y a pas qu’à Marseille qu’on la prescrit je vous signale. Les gouvernements ne font que généraliser par étape comme des escargots par prudence certes mais également par pression de certains lobbys. Et libre à tous d’être traités avec de l’hydroxychloroquine, c’est la loi et la réglementation, pas la pression populaire, qui le disent.

    PTDR quand même quand je vois votre dogmatisme ignorant qui mélange tout sans comprendre. Mais rassurez-vous le CHU d’Angers + les 32 autres CHU, eux, ont compris l’intérêt de lancer l’étude en utilisant une méthode statistique qui permettra de stopper au plus tôt l’étude dès que cela permettra la confirmation afin de sauver le plus de monde possible. En d’autres termes, ils sont déjà convaincus. L’objectif est de clore le débat sur tous les aspects critiquables et faire définitivement taire les insectes.

    • @ Kalim
      Je ne vois pas le rapport avec le dernier message que je vous ai adressé. Chacun pourra se faire sa propre idée en allant le consulter.
      Message Mystigris 1 avril 2020 à 19 h 13 min Double-aveugle
      https://oumma.com/coronavirus-didier-raoult-claque-la-porte-du-conseil-scientifique-de-macron/#comment-85250

      Dans votre commentaire vous écrivez donc :
      [Citation] Il existe en temps normal la possibilité d’utiliser selon les maladies des molécules sans étude préalable quand celles-ci sont connues et sont l’objet d’une autorisation de mise sur le marché. Sans quoi, on ne pourrait même pas vous prescrire d’antibiotiques dans certains cas. Vous ne connaissez simplement pas les process de mise sur le marché des médicaments et la réglementation qui l’entoure. Il ne s’agit donc pas comme vous le dites d’une aberration d’utiliser l’hydroxychloroquine avant l’étude, puisque ses effets et son utilisation sont connues. [Fin de citation]

      Depuis le début du débat je parle des RÈGLES qui encadrent la RECHERCHE médicale sur une maladie ou un médicament, et vous répondez par des considérations qui concernent la MÉDECINE CLINIQUE, c’est-à-dire le praticien et son patient. Vous avez le droit d’en parler, mais nous ne parlerons pas de la même chose.
      Cette confusion vous amène à proférer une absurdité qui montre les limites de vos connaissances, et même de votre bon sens.

      Un médicament reçoit son AMM (autorisation de mise sur le marché) après validation de tous les tests qui ont été faits concernant son impact sur UNE maladie donnée et sur tous les cas cliniques incluant une autre pathologie (comorbidité). MAIS ce n’est parce que tel dosage convient à un patient cardiaque qui souffre du PALUDISME qu’il conviendra à un patient cardiaque qui est infecté par le CORONAVIRUS. C’est pourquoi contrairement à ce que vous affirmez il faut recommencer les tests et demander une nouvelle AMM. Ce qui est de bon sens !
      La preuve, vous la connaissez désormais.

      Le décès de ces 3 patients traités à l’hôpital ne signifie pas forcément que l’hydroxychloroquine doive être rejetée. Mais par contre il explique et justifie de façon aveuglante pourquoi en France et ailleurs dans les milieux COMPÉTENTS on était réticent à généraliser PRÉMATURÉMENT une thérapeutique avant que la totalité des tests ait été effectuée, ou au moins les principaux.
      Dans ce débat au moins pour l’instant, laissons BigPharma et le couple Lévy-Buzyn aux ignorants et aux simplets. Ils ne sont pas concernés.

      Kalim
      Voilà, j’ai fini.
      Vous pouvez m’insulter.

      • Mais qu’est-ce vous racontez. Arrêtez de dire des conneries. Oui, les indications concernant l’hydroxychloroquine changeront éventuellement. On parle de MODIFICATION de l’AMM pour AUTORISER sa prescription dans ce cas précis.

        Par exemple, il avait été découvert qu’une molécule destinée à traiter des problèmes cardiaques faisait repousser les cheveux. Il a été décidé, sans autorisation préalable, de l’utiliser également dans ce cas mais à faible dose sans que Mistigris vienne jacter, oh quelle horreur, on ne respecte pas la réglementation de ma science infuse.

        Bref

  7. @Mistigris.

    Il est important de préciser qu’au final Raoult et ses collègues, comme les études chinoises, partagent nos vues sur le fait que les résultats ne sont pas conclusifs aujourd’hui et qu’il faille investiguer plus avant.

    Dans la conclusion de la première étude (article 1), on trouve bien la recommandation d’administrer la combinaison HCQ + azithromycine suivie par cette dernière phrase :
    « Our study has SOME LIMITATIONS including a small sample size, limited long-term outcome follow-up, and dropout of six patients from the study, however in the current context, we believe that our result should be shared with the scientific community. » (article 1 : https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/Hydroxychloroquine_final_DOI_IJAA.pdf)

    Dans la seconde et toute récente étude (article 2), la conclusion se termine par :
    « Given the urgent therapeutic need to manage this disease with effective and safe drugs and given the negligible cost of both hydroxychloroquine and azithromycin, WE BELIEVE THAT OTHER TEAMS SHOULD URGENTLY EVALUATE THIS THERAPEUTIC STRATEGY that other teams should urgently evaluate this therapeutic strategy both to avoid the spread of the dis ease and to treat patients before severe irreversible respiratory complications take hold. » (article 2 : https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/COVID-IHU-2-1.pdf)

    A noter qu’un article préliminaire de type état de l’art (article 0) avait été publié auparavant. Il mentionnait la première étude chinoise publiée le 4 février, déjà citée sur cette page. Bien sûr, celle-ci, comme les études chinoises ultérieures, utilise un groupe de contrôle. Je cite :
    « Thus, following the in vitro results, 20 clinical studies were launched in several Chinese hospitals. The first results obtained from more than 100 patients showed the superiority of chloroquine compared with treatment of the CONTROL GROUP in terms of reduction of exacerbation of pneumonia, duration of symptoms and delay of viral clearance, all in the absence of severe side effects [4,5]. This has led in China to include chloroquine in the recommendations regarding the prevention and treatment of COVID-19 pneumonia. » (article 0 : https://reader.elsevier.com/reader/sd/pii/S0924857920300820?token=4EB671114996B77FE27ED93C0F25AEE139C2CC9C036ADD6FAC6A44946CC87C7C66636FC8A47D423C67FEED36E941D2F6)

    Bref, la Chine en pleine crise parvient à organiser une étude impliquant plusieurs hôpitaux avec groupe témoin mais Raoult avec les moyens de l’IHU n’en est toujours pas capable ? Résultat : c’est le CHU d’Angers qui s’en charge. Raoult a surtout salopé la première étude pour annoncer son scoop et il n’a pas fait mieux dans la 2eme. Avec sa communication directe au grand public, il a semé un bordel ! L’hystérie est totale. Entre les excités ici et ailleurs qui partent en vrille en donnant à penser qu’on va tous mourir, théories complotistes à la clé, et les médias qui communiquent sur le fait que Raoult pourrait sauver le monde (rien que ça !), bonjour le sang froid en période de crise ! Là encore citons Raoult et ses collègues en revenant à l’article 2 :
    « According to a Chinese study, 80% of patients present with mild symptoms and the overall fatality rate is about 2.3%, although this rises to 8.0% in patients between the ages of 70 to 79 years and to 14.8% in those aged 80 years and over. However, it is highly likely that there are a significant number of asymptomatic carriers in the population, and thus it is probable that the mortality rate has been overestimated. To take the example of the outbreak onboard the Diamond Princess cruise-ship, the fatality rate was 1.4%. » Taux de létalité de quelques pourcents, c’est plus que la grippe et c’est déjà beaucoup trop mais de là à envisager la fin de l’humanité il faut être taré ! C’est le côté roulette russe qui fait peur puisque même les gamins peuvent être concernés. Mais on est sur quelques cas rares (au vu des connaissances actuelles) qui alimentent le sensationnalisme. On parle aussi dans cet extrait du Diamond Princess déjà cité sur cette page et des cas asymptomatiques qui seront un sujet clé pour le déconfinement.

    Vos contradicteurs me font penser à cette grande gueule de Zeribi sur Cnews qui répète le mantra de son gourou : Raoult n’a pas utilisé de groupe témoin parce qu’il est dans la vraie vie, parce qu’il est trop occupé à traiter les gens et bla-bla-bla. Mort de rire ! Les adeptes répètent bêtement la communication du maître mais ne le lisent même pas. On n’est pas dans la science mais dans la croyance ou alors dans une expérience de Milgram version géante.

    Autre point. Tout le monde hurle (dont Zeribi et plus en encore Bigard) que l’on n’utilise pas, dans les grandes études thérapeutiques (Hycovid, Discovery, voire Soliarity), le protocole de Raoult (HCQ et azithromicyne) sauf que l’usage même de HCQ permet déjà de tester l’hypothèse de la negativation de la charge (sans combinaison avec l’azithromycine qui, certes selon Raoult, permet de dégager des synergies mais augmente aussi les risques au niveau cardiaque).
    Il faudrait alors plutôt remplacer le bras HCQ par un bras HCQ + azithromycine une fois validé la baisse significative de la charge virale. Discovery qui s’ancre dans un paradigme de recherche temps réel l’envisage peut être. En tout cas, l’étude inclura des cas symptomatiques modérés (source : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04315948?term=NCT04315948&draw=2&rank=1). Enfin en espérant que les antiviraux soient disponibles, ce qui semblerait mal barré … Si HCQ est concerné, autant dire que la stratégie thérapeutique de Raoult est morte dans tous les cas, en attendant que la Chine produise en masse.

    En revanche, Raoult ne perd pas le Nord pour continuer à être numéro un dans Expertscape. Il est coauteur des 3 articles mais en dernier. Ce qui veut tout dire quand on connaît la recherche. L’auteur principal des articles 1 et 2 est Gautret (on doit donc citer « Gautret … et al ») et pour l’article 0 (on doit citer « Colson … et al »).

    • @ Z
      Étonnant.
      Pourquoi Raoult n’a-t-il pas publié son rapport aussi en français ? Peur d’apporter de l’eau au moulin de ses détracteurs français sans doute. Si davantage de gens ordinaires (non spécialistes, non anglophones) avaient eu accès directement aux documents ils auraient compris le pourquoi des réticences du gouvernement et des pairs de Raoult, au lieu de se laisser manipuler par un fan-club.

      Que révèlent donc ces documents ?
      Rien d’autre que ce que Z et moi-même disons, en écho aux déclarations des chercheurs sur tous les continents. Ce qui est étonnant c’est que Raoult, expressément ou implicitement, reconnaît lui-même les défauts et les limites de son étude, et encourage ses pairs à refaire ses essais cliniques et à les compléter.
      Il faut relire les commentaires (en français !) de Z ci-dessus.

      Trop de gens sur ce forum comme ailleurs se sont laissés emporter par la vague émotionnelle suscitée par Raoult. Le sens de notre démarche n’a pas été compris. Nous n’avons rien fait d’autre que tenter d’expliquer avec sang-froid pourquoi la quasi-totalité des chercheurs de la planète refusaient, en l’occurrence, de suivre Raoult. Nous parlions des CHERCHEURS, pas des praticiens hommes et femmes de terrain désemparés devant le manque de matériel, le nombre croissant de patients, et leur impréparation devant une maladie inconnue.

      Que manque-t-il donc, pour l’instant, au traitement proposé par Raoult ?

      On connait les notices des boites de médicaments qui donnent la liste des effets secondaires, des risques éventuels, des précautions à prendre etc. Il aura fallu des années pour tester tous les cas de figure possibles. Les essais cliniques exigés avant la vente d’un nouveau médicament ou la mise en œuvre d’un nouveau protocole de traitement doivent inclure non seulement une évaluation de l’efficacité, des dosages, mais aussi des tests de tolérance, des comparaisons avec des groupes de contrôle (groupes témoins) etc. , l’impact en cas de comorbidité (quand le malade souffre en même temps d’une autre maladie), ce qui suppose une étude pour chaque maladie connue.

      L’objectif est clair : connaître les risques pour les contourner.
      On dira que pour l’hydroxychloroquine les effets néfastes étaient connus et maîtrisés.
      Vrai pour le paludisme. Faux pour le coronavirus.
      Si en France l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament a freiné avant de céder à la pression populaire/populiste, (tout comme plus tard la FDA américaine) c’est qu’elle estimait que faute d’un minimum de tests complémentaires il était PRÉMATURÉ d’autoriser ce vieux médicament pour une nouvelle pathologie totalement inconnue. Elle avait raison. La réalité, hélas, lui a donné raison. Certes il faut faire vite, mais pas n’importe quoi.

      Pourquoi Raoult refusait-il de se plier aux modalités qui font consensus chez tous les chercheurs de la planète ?

      Ceci dit, ces décès ne prouvent pas que la molécule est inefficace : ON N’EN SAIT RIEN, les tests pertinents pour le savoir n’ont pas été effectués, et c’était à RAOULT de les fournir, AVANT de s’afficher sur Youtube et les plateaux télévisés.

      Et si elle est efficace, ce que tout le monde souhaite, il faudrait ensuite malgré l’urgence, prendre le temps d’effectuer patiemment un minimum de tests pour garantir la sécurité du médicament dans tous les cas cliniques.
      Comme les 3 décès récents l’ont montré (mais on le savait avant) l’expérience acquise de l’utilisation de la molécule pour le paludisme ne convient pas pour une autre pathologie, il faut de nouveaux tests.

      D’habitude ces questions ont nécessairement trouvé des réponses AVANT la mise sur le marché d’un médicament ou la mise en œuvre d’un protocole de traitement. On peut donc comprendre les hésitations du gouvernement en France et de la FDA aux États-Unis.

      Mais nous sommes en état d’urgence.
      Mais on n’a pas le droit de foncer en aveugles.

      • @Mistigris.

        Je ne sais pas s’il a rédigé en français. L’objectif de rédiger des articles en anglais est en revanche très clair. Pour reprendre un terme de Kuhn je crois et n’en déplaise à ses aficionados qui imaginent qu’il gère purement la situation en mode critique (et donc pragmatique et bla-bla-bla), Raoult suit aussi les processus de la « science normale ». C’est ainsi la course aux publis dans la communauté scientifique : tout le monde cherche à présent à sortir l’étude décisive. Tant mieux d’ailleurs. Il me semble aussi me rappeler que Raoult avait obtenu le soutien du gouvernement dans cette perspective. D’ailleurs, les pouvoirs publics sont cités en tant que sponsor (« fundings ») dès l’article 1 :
        « This work was supported by the French Government under the « Investissements d’avenir » (Investments for the Future) program managed by the Agence Nationale de la Recherche (ANR, fr: National Agency for Research), (reference: Méditerranée Infection 10-IAHU-03) ».
        Enfin Raoult avait déclaré qu’il avait l’oreille du gouvernement et même du Président en dépit de son opposition au sein du conseil scientifique constitué dès le 11 mars. A noter d’ailleurs que dans les comptes rendus, il est mentionné comme « excusé » dès les 2 premiers avant de disparaître de la liste des participants. Il a donc bien claqué la porte mais n’a jamais été contributeur sauf à obtenir le soutien du gouvernement pour mener ses études qui lui permettent à présent de publier (source : https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/covid-19-conseil-scientifique-covid-19). Bref la théorie du « seul contre tous » est juste fausse. Par contre celle du « cavalier seul » reste valable. Quant à celle de Big Pharma, la concurrence que se livrent les labos pharmaceutiques est juste ruineuse puisqu’un seul finira en sortira vainqueur. Et le brevet du vainqueur sera levé par les gouvernements pour gérer par la pandémie afin d’en limiter fortement les profits.

        Mais revenons à notre sujet de départ. Paradoxalement, je pense que Raoult s’est mis dans un corner. Ses déclarations lui permettaient de réunir des cohortes de grande ampleur (voir la queue devant l’IHU) pour réaliser une étude thérapeutique majeure. Mais il lui devenait impossible dans le même temps de constituer un groupe de contrôle. Car qui aurait accepté de recevoir un placebo alors que chacun attend qu’on lui administre le traitement miracle de Raoult, y compris en préventif ? Et les conséquences vont au-delà puisque ça peut entraver de la même manière l’inclusion de Hycovid, Discovery et Solidarity. Cette extension du traitement en préventif comme s’il s’agissait d’un vaccin est également à présent dans les esprits à travers l’étude de la patientèle des rhumatologues et des dermatologues qui prescrivent le plaquenil pour traiter des affections chroniques, en vue de identifier une éventuelle immunité. Elle risque plus encore de générer des ruptures de stock avant une production en masse. En attendant les pays commencent à se battre pour obtenir le plaquenil. Et la Chine est encore en position de force pour faire jouer, le cas échéant, les lois du marché de manière inique. Jolie revanche sur l’Occident ! Il faut se faire surtout à l’idée que le plaquenil ne pourra être la solution pour tous les cas symptomatiques. C’est bien d’ailleurs aussi pour ça que stratégie de protection physique (masques, gel hydroalcoolique, …) et stratégie de confinement / déconfinement restent clés dans la gestion de la pandémie, y compris dans les pays qui utilisent le plaquenil en médecine de ville à un stade précoce.

        Mais au final et au-delà de Raoult, ce qui m’intéresse c’est de voir les effets domino se produire et les individus se révéler (le « tous pour un et un pour tous » versus le « chacun pour soi ») : refus de confinement, agression des pharmaciens et des soignants, développement des arnaques et du marché noir, … À cet égard, Mistigris, je vous conseille cet article qui relève pour moi de la psychologie sociale pour analyser les phénomènes en jeu et auxquels Raoult participent alors qu’il connaît parfaitement les « effets de foule » provoqués par la peur en situation épidémique : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-sommes-nous-aussi-divises-sur-la-question-de-l-hydroxychloroquine-844122.html
        Cela offre une possible grille de lecture du clivage que l’on constate dans la population générale comme dans la communauté scientifique comme vous l’évoquez (clinique versus recherche). La polémique entretenue autour de et par Raoult rend inaudible le débat scientifique pourtant nécessaire. Il connaît bien aussi comme moi les systèmes chaotiques. Mais s’il pense les maîtriser, j’ai bien peur qu’il ne soit amèrement déçu.

        • @Z
          Oui j’ai trouvé assez remarquable l’article dont vous avez donné le lien et que je remets ci-dessous. Il faut le faire connaître.
          On n’y parle pas des effets de l’hydroxychlorophine. La polémique autour de Raoult ne sert que d’exemple à une analyse psycho-sociologique de l’opinion publique en général. L’auteure Ève Fabre nous explique de façon simple et très pédagogique pourquoi on croit ce que l’on croit.
          À conseiller à tous ceux et celles qui veulent acquérir des repères pour parvenir à se forger une opinion indépendante des manipulations. L’esprit critique donc.

          L’effet Dunning-Kruger m’a bien fait rire. Nous en avons un K pas loin…
          https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-sommes-nous-aussi-divises-sur-la-question-de-l-hydroxychloroquine-844122.html

  8. Le Professeur Raoult fait des émules
    Un médecin américain du nom de Zelenko a repris le protocole de traitement, modifié le taux de hydroxychloroquine et ajouté du zinc.
    Il revendique un taux de guérison de 100% sur 669 patients.
    Grand tralala sur youtube et les réseaux sociaux. Tiens tiens ! Et lui non plus ne s’est pas embarrassé d’un groupe de contrôle.
    On ne sera donc pas étonné que les scientifiques américains arrivent à la même conclusion que leurs homologues français :

    “making an assertion in a blog post or in a YouTube interview that neither describes the study design nor provides the actual data used to reach a conclusion about efficacy cannot, in any way, be critically evaluated. As such, this claim is rated “Unproven.”
    https://www.snopes.com/fact-check/zelenko-669-coronavirus-patients/

    Un post sur un blog ou une interview sur youtube qui ne décrit pas le cadre de l’étude et ne fournit pas les données ne permet pas d’évaluer l’efficacité de façon critique. Donc : pas prouvé.
    _______________
    Pourquoi les génies méconnus ne veulent-ils pas qu’on puisse vérifier ? C’est tout ce qu’on leur demande. On désire tous que ça marche, mais il ne suffit pas que le seul intéressé le proclame urbi et orbi, il faut aussi que d’autres personnes compétentes confirment.
    Tout simplement.
    Je n’aime pas le bonhomme c’est vrai, mais j’espère pouvoir un jour respecter le scientifique.

    @ Kalim
    Après m’avoir deux fois traité de con je ne suis plus qu’un imbécile. Vous progressez.
    God bless you.

    • @Mistigris. J’avais déjà évoqué le cas Zelenko. Sa prescription circule sur internet. Les gens n’ont plus qu’à se fournir pour se soigner. Vive la « science » !

    • Pourquoi vous sentez-vous le besoin de trafiquer les infos pour en faire des fake news ? Ce médecin n’a fait que suivre le protocole de Raoult et ses équipes. Il a prescrit de l’hydroxychloroquine + azithromycine + zinc (en complément) et a observé en tant que médecin généraliste de famille que ça marche.

      La chloroquine + zinc est connue depuis belle lurette pour agir contre la réplication des virus par différents mécanismes. Tout ça est connu depuis très longtemps et il n’a rien fait d’illégal. Il n’a pas dit avoir fait une étude, il a dit qu’il a pratiqué un traitement possible et disponible et que cela a fonctionné pour ses patients. Il n’a eu au total qu’une seule personne qui est partie aux urgences. C’est tout ce qu’il a dit.

      • Salam mon frère Kalim, juste une rectification, le médecin Américain est un médecin hospitalier m’a-t-il semblé, enfin apparemment il a soigné ainsi des patients présentés à l’hôpital où il intervient. Le zinc confirme la chloroquine, comme je l’ai mis dans un com d’article plus récent. Justement, ça permet à ce médecin de doser moins fort l’hydroxychloroquine, à 400 MG pendant 5 jours au lieu de 600 MG pendant six jours, associée au même antibiotique et à une suplémentation en zinc. Les trolls ici devraient s’en réjouir, puisque les effets indésirables de la chloroquine seront moindres à moindre posologie. C’est une variante, je suis presque certain qu’elle est déjà validée chez Didier Raoult. L’efficacité de la chloroquine contre les virus viendrait du fait qu’elle stimule l’entrée du zinc dans les cellules, or, le zinc freine la duplication invasive des virus, donc il aide le corps à se défendre. En fait c’est un médecin Français qui en eut le premier l’intuition, le DR Claude Lagarde, qui dirige un laboratoire de parapharmacie Nutergia, l’intuition lui en est venu quand furent connus les symptômes d’anosnie-agueusie qui suggèrent une carence en zinc. Alors le zinc, le sulfate de zinc, nous pouvons déjà en prendre en préventif, vente libre en pharmacie. Il n’en faut pas beaucoup, il n’est pas stocqué, en excès il est éliminé, il n’en faut qu’une prise régulière, quotidienne ou à jour passant. On peut sans problème le prescrire à tout patient en début d’infection supposée, ça ne peut pas lui faire de mal. Et si on se décide pour la chloroquine, alors on ne sera pas contraint d’en donner une forte dose. Généralisable, peu coûteux, accessible partout au monde, mais les deux trolls, le Zémourien et le pseudo-gauchiste lecteur des territoires perdus que je vois d’ici posé sur sa table de nuit préfèrent sans doute un traitement coûteux, longuement étudié et testé à grands frais et qui ne sera pas distribué et pour cause à tous malades en tous pays. C’est ça leur humanisme Occidentaliste et bourgeois, cette fois-ci l’humanité ne va pas suivre, sauf si Mistigri et Zarathoustra ils payent.

        Fraternellement.

        Croissant de lune.

        • @ croissant-de-lune
          Il est IRRESPONSABLE de préconiser, pour le traitement de maladies létales, des remèdes ou des traitements qui n’ont pas été validés par des tests cliniques encadrés par les protocoles scientifiques habituels.
          Trois morts, cela ne vous a pas suffi !

          • @ Mistigris, vous êtes un sot. Les essais dont vous parlez soumis à des règles étroites ne s’imposent pas en infectio-virologie en situation urgente. Et quelque part, les seuls recoupements des expériences hospitalières de terrain sont un essai clinique largement supérieur à ce que vous, vous préconisez après la bataille. Trois morts ne vous ont pas suffi! Trois morts suite à auto-médication ben c’est pas de ma faute ni de la faute à Didier Raoult ni celle du médecin hospitalier Américain. D’ailleurs l’adjonction du zinc que vous pouvez prendre dès maintenant en préventif, vente libre en pharmacie, permet de réduire la dose de chloroquine la rendant plus efficace à moindre dose et en moins de temps, vous devriez aplaudir parce que ça en diminuera les effets indésirables, non? Trois morts ne vous ont pas suffi? Eh bien j’arbitre en faveur d’un traitement rapidement disponible et une prévention rapide et partout accessible au monde à faible coût, pour éviter de nombreux morts associés à moindre accès d’un traitement coûteux et absent pour l’instant et davantage encore aux conséquences économiques dévastatrices et tueriffères de l’épidémie qui détruit déjà des systèmes sanitaires étatiques fragiles. Non, mon cœur est hermétique à quelques morts référencés dans les faits divers de votre petite presse de gauchiste hypocrite, qui est content d’un mal quand il n’en a pas connaissance. Non mais parce que vous n’entendez pas parler des victimes col-la-té-ra-les de votre obstruction, celles-là ne comptent pas, des victimes probablement ra-di-ca-les, pendant que vous méditez en relisant pour la énième fois les territoires perdus de la République, alors ça suffit votre morale bourge de midinette, stop, bouclez-la! Votre sensibilité assymétrique démontre qui vous êtes, consolez-vous avec les “territoires”, votre conscience se fera juste un petit effet d’être un peu trompée sur le malheur du monde, être trompé vous suffit largement, la vérité vous importe peu. Eh oui, il se pourrait que le gouvernement Français, le comité scientifique ou pseudo-scientifique, il se pourrait qu’une grande partie de la classe politique Française, de l’holligarchie Française, voire une grande partie de la population embourgeoisée, déréalise et déraisonne parce qu’embourgeoisée, et alors en quoi ce serait surprenant, serait-ce la première fois que collectivement on déraille?

            Je vois que votre copain Zarathoustra s’ennorgueillit d’avoir compris à l’avance l’efficacité du zinc et son rôle dans le traitement, sauf que l’emploi du zinc fortifie l’emploi de la chloroquine, le crédibilise, en réduit la posologie et donc les effets néfastes. Sinon, en dehors des auto-médications et autres, comme de boire un produit de nettoyage, effectivement, les malades infectés meurent parfois, sinon souvent en dépit de tous les traitements variés qu’on leur donne. Mistigris a-t-il le secret ignoré d’un traitement efficace à 100%, immédiatement accessible partout et à faible coût? Ne pas téléphoner au ministère de la santé en ce cas, ce serait non-assistance à personne en danger. Eh bien, le zéro morts ça n’existe pas, en santé ça n’existe pas, dans le monde militaire ce n’est qu’un slogan qui signifiait beaucoup de morts dans l’autre camp, c’est très Occidentaliste et hypocrite à souhait. Ben non, Mistigris, ça ne me gêne pas de vous scandaliser, au contraire que je dirais, quand je bouleverse un gauchiste lecteur des territoires dans ses sentiments préfabriqués, eh bien je m’aplaudis tout seul. Trois morts sont à mettre en balance avec les vies sauvées présentes et à venir, la médecine qui tous les jours entoure les mourants n’est pas affaire de gaucho bisounounounours, lesquels généralement rendent peu de service au corps social. Expression stupide, manque de rigueur, “trois morts ne vous ont pas suffi?” Je n’ai pas votre petite sensiblité ou sensiblerie, vous en reparlerez si vous voulez après le confinement au sallon de coiffure, mais ça marche pas avec moi.

            Croissant de lune.

    • Aucune corrélation avec l’hydroxychloroquine n’est encore faite, c’est en cours d’évaluation. C’est du sérieux pauvre imbécile. Vous avez eu tort dès le début, reconnaissez-le.

      Voici ce qu’en dit le directeur de l’ANSM de vos cas, je cite ses propos dans l’article :
      “Lundi 30 mars, Dominique Martin, directeur général de l’ANSM, confirmait qu’ “une trentaine” d’effets indésirables graves, dont “trois décès” avaient jusqu’à présent été signalés chez des patients atteints de coronavirus et traités par Plaquenil, mais aussi par d’autres médicaments tels que Kaletra, un antirétroviral habituellement indiqué contre le sida associant lopinavir et ritonavir. Ils sont en cours d’investigation.”

      Le ton du directeur est différent n’est-ce-pas. Je vous rappelle que le Kaletra dont vous êtes ici le chantre est également impliqué et 200 fois plus dangereux. On attend les données, les résultats et de la transparence !

      Pour moi, cela pourrait confirmer que l’hydroxychloroquine + Kaletra est néfaste et dangereux et que l’équipe de Raoult a raison de ne pas prescrire cette combinaison puisqu’il prescrit l’hydroxychloroquine + azithromycine.

      En attendant, la dernière étude sur l’hydroxychloroquine + azithromycine confirme encore plus son efficacité. Ils vont bientôt en être à plus de 1000, et cela va pouvoir fournir de nouvelles données précieuses par rapport à l’étude discovery où bigpharma a pu faire en sorte que la combinaison avec l’azithromycine ne soit pas testée alors que c’est celle qui est recommandée. On pourra ainsi avoir un champs plus complet des traitements possibles pour voir qui est le plus efficace.

    • @ Mistigri, des morts liés à la chloroquine et hydro-chloroquine en milieu hospitalier, vraiment? Mais qu’est-ce que tu veux suggérer, ou veux-tu en venir, quelle propagande amalgamée tu fais? Eh bien non, ça ne veut rien dire, tu pouvais te dispenser de relayer pareil article pour meilleure crédibilité, c’est lamentable, Mistigris.

      Croissant de lune.

      • @ Croissant de lune
        Vous avez été toubib. Vous avez une formation scientifique et la rigueur de raisonnement qui va avec. Au moins je suppose.
        Vous devez connaitre le site caducee.net. Ils vous expliqueront mieux que moi les causes du malaise du milieu scientifique médical par rapport à la seconde publication du Professeur Raoult.
        https://www.caducee.net/actualite-medicale/14839/chloroquine-le-pr-raoult-publie-une-nouvelle-etude-observationnelle-sur-80-cas-de-covid-19.html

        À la fin de l’article, l’encadrement des prescriptions, très critiqué par les praticiens, est un autre débat.

        Comme vous vous en souvenez peut-être, avant que Raoult ne parle de chloroquine les hôpitaux français soignaient déjà la maladie avec les molécules utilisées en Chine, notamment le Remdesivir et le Ritonavir, comme l’indiquait Mme Catherine Leport, infectiologue et membre de la mission Coreb, dans son rapport le 26 février au Sénat.
        Le taux de guérisons était déjà extrêmement élevé … quand le médicament était administré dès le début de l’infection.

        Croissant-de-lune, vous désapprouvez mes interventions sur ce sujet. Mais Raoult joue à cache-cache avec les milieux scientifiques. Il doit assumer les critiques.

        Pour ma part :
        1.
        Je pense que le traitement de Raoult a une certaine efficacité, mais je ne suis pas plus qualifié que Bigard pour en parler. En fait je n’en sais RIEN parce qu’à ma connaissance Raoult n’en a pas apporté la PREUVE.
        2.
        Des laboratoires chinois ont conçu et utilisé ce traitement mais ce n’est pas celui qui aujourd’hui est le plus répandu en Chine, loin de là. L’affirmation de Raoult selon laquelle cette molécule a permis à la Chine de stopper la pandémie est donc abusive ou mensongère (rayez la mention inutile).
        3.
        AUCUN traitement à ce jour n’est capable de guérir les malades très sévèrement infectés.
        TOUS guérissent l’infection quand celle-ci est prise à ses débuts.
        4.
        L’étude chinoise publiée début mars à laquelle Z et moi-même avons fait référence conclut que la chloroquine ne faisait pas mieux que les traitements usuels.

        Là, nous sommes au cœur du débat, et c’est de cela, et de cela seulement, qu’il faut parler :

        Le ou les protocoles de traitement proposés par Raoult (avec ou sans azithromycine) font-ils mieux, comme il l’affirme, que les autres protocoles en usage ?
        Est-il capable de guérir les patients au stade sévère ou critique ?

        Il dit oui. Mais en l’absence de groupe-contrôle il n’y a aucune preuve. Et c’est la deuxième fois.
        C’est ce manque de rigueur qui est dénoncé par l’OMS, et l’immense majorité des scientifiques français et autres, notamment américains. C’est Trump qui a imposé la chloroquine aux États-Unis, contre l’avis de la FDA.

        Ce n’est pas que ces scientifiques rejettent la possibilité que Raoult ait trouvé le bon remède, c’est tout simplement qu’ils attendent la vérification avant de se lancer dans cette voie.

        Une bonne nouvelle toute récente :
        “L’hydroxychloroquine, le médicament défendu par le controversé professeur Didier Raoult, va être testé sur des patients dans 33 hôpitaux français dont le CHU d’Angers, à l’initiative de ce test de grande ampleur.”
        https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-hydroxychloroquine-le-chu-d-angers-et-32-hopitaux-francais-lancent-une-etude-6796305
        Le protocole utilisé est celui d’un essai en double aveugle versus placebo.
        1 300 patients, moyenne d’âge : 75 ans

        Comme je l’ai écrit ailleurs, si ce traitement est pleinement efficace et qu’en plus il est le moins cher, quel bonheur !
        Et on en aura la preuve.

        • @Mistigris
          Enfin, vous reprenez raison. Notez que que tout ce qui est dit est que l’hydroxychloroquine (avec ou sans azithromycine) est efficace uniquement et surtout en DEBUT d’infection. Comprenez le car c’est très important ce détail. La chloroquine agit sur le virus en empêchant sa multiplication, pas sur les conséquences de l’infection (où l’azithromycine entre en jeu pour y jouer un certain rôle en début d’infection).
          C’est si elle est administrée suffisamment tôt qu’elle est utile.
          Le test du CHU d’Angers est le bienvenu à ceci prêt que nous aurions aimé avoir plus de détails concernant sa mise en oeuvre.
          Notez que la Chine avait déjà réalisé une étude en double aveugle (sur 62 patients, 31-31) en concluant qu’une nette amélioration était observée dès le deuxième jour grâce à l’hydroxychloroquine.

          C’est pour cela que la solution est connue depuis longtemps et aurait pu éviter des morts : Test – Traitement.
          Nul besoin de double aveugle quand la reproductibilité est présente et qu’elle est différente des données connues. D’ailleurs, personne ne discute le fait que la charge virale diminue. Il s’agit de faire de la science, pas de la théorie avec des chiffres. Les preuves sont là depuis très longtemps concernant la charge virale et uniquement la charge virale. La logique veut qu’en tuant le virus, vous diminuez les conséquences négatives.

          Concernant l’infection avancée où les conséquences apportent des complications sévères telle des lésions irréversibles des poumons et autres, il faudra mettre en oeuvre d’autres traitements, c’est sûr.

          • Double aveugle …
            @ Kalim
            “Nul besoin de double aveugle quand la reproductibilité est présente et qu’elle est différente des données connues. ”

            Pour écrire une phrase comme celle-là il faut n’avoir rien mais vraiment rien compris à la problématique.
            Une étude en double-aveugle est une démarche expérimentale de vérification d’une hypothèse. Les mots “expérimental’ et “vérification” impliquent une recherche dans le cadre d’une université, labo, institut etc. Notre problématique, qui est l’évaluation de l’efficacité d’un médicament, n’a rien à voir avec le travail quotidien des praticiens, qui peuvent assez vite se rendre compte si le patient va mieux, plus mal, ou est mort.
            Wikipédia (oh ! pardon) a une page très claire sur le sujet. Voyez notamment l’exemple de la recherche médicale.

            Raoult, dans son hôpital universitaire à Marseille, s’est jusqu’à ce jour, refusé à cette étude essentielle. Aussi longtemps qu’elle n’aura pas été réalisée, et les résultats positifs confirmés par l’ensemble des CHERCHEURS, les organismes de santé publique (Ordre des médecins, ordre des pharmaciens, ministère) ne peuvent pas autoriser la mise sur le marché du médicament et l’application du protocole de traitement.

            La pression publique a amené le gouvernement à accorder les autorisations prématurément. Très bien (ou tant pis). Mais il faudrait que les simplets comprennent les réticences des CHERCHEURS sur toute la planète et du gouvernement étaient justifiées, car les décès récents dans des hôpitaux montrent que les effets de ces traitements, même efficaces, ne sont pas totalement connus.

            Raoult est responsable des ambiguïtés qui dénaturent un débat légitime.

            Quant à vous Kalim toutes vos interventions sont du même acabit. Vous ne maîtrisez pas les sujets que vous abordez.

            J’ai adoré votre “Enfin vous reprenez raison”…
            Je vous souhaite de “enfin, commencer à comprendre”.
            Et essayez donc de pontifier un peu plus modestement…

    • Complement : « L’association de l’hydroxychloroquine avec l’antibiotique azithromycine”potentialise le risque” de trouble du rythme cardiaque “qui peut conduire à un accident cardiaque”, abonde Dominique Martin, le directeur général de l’ANSM. Et cela est “encore plus vrai chez les patients qui souffrent du Covid”, en raison de troubles métaboliques spécifiques à cette maladie. » (source : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/quels-sont-les-effets-secondaires-de-la-prise-de-l-hydroxychloroquine-en-automedication_2122455.html)
      On se demande aussi en quoi l’argument économique (la fameuse théorie du complot pharmaceutique) aurait une quelconque pertinence ? Comme si les gens allaient payer de leur poche un médicament qui doit contribuer à juguler une crise sanitaire, surtout avec notre système social. On pourrait à la rigueur au « trou de la sécu ». Auquel cas on pourrait évoquer les économies possibles sur les fraudes aux prestations sociales et l’AME.

  9. Je ne sais pas ou veulent en venir les commentaires lamentables de Mistigris et de Zemmouroustra qui sombrent dans le ridicule …
    Il ne s’agit pas d’être “pour” ou “contre” mais face à l’attitude lamentable de Buzin qui a choisi de s’en laver les mains et s’est vautrée dans la plus totale inaction pas même la commande élémentaire de masques, gel, gants … le Professeur Raoult et son équipe se démènent … Ils répondent par ailleurs à une demande des Français …
    Il demeure que pour le traitement définitif nous ne savons pas … Bien malheuresement, il faudra du temps …
    Mais devant le vide médicale … Face à l’abime … Que fallait-il faire ?
    Nous ne pouvons pour l’heure que constater que le traitement associant l’hydroxychloroquine à l’Azithromycine n’a pas été prouvée scientifiquement mais que les résultats sont spectaculaires à J+6 avec une baisse très importante de la charge virale.
    Je crois bien que personne n’a dit autre chose
    La publication des résultats des travaux de l’équipe du professeur Didier Raoult, non plus n’ont pas dit autre chose, comme chacun peut le constater de manière transparente …
    Je pense qu’il y a bien assez de problèmes …
    S’ils veulent aider à quelque chose qu’ils enfilent une blouse ….

    • @ Loulou1
      Vous parlez de l’incurie gouvernementale dans la gestion du dossier Santé en France.
      D’accord. Dans la stricte logique néo-libérale pour diminuer la dette publique de la France Macron s’est attaqué scandaleusement aux dépenses publiques et particulièrement aux services de santé.

      Mais ce n’est pas le sujet que j’ai traité. Je me suis attaché à expliquer le pourquoi des réticences du monde scientifique devant le phénomène Raoult, et la manipulation du grand public et des bonnes âmes au service d’un ego démesuré.

      Vous écrivez :
      “La publication des résultats des travaux de l’équipe du professeur Didier Raoult, non plus n’ont pas dit autre chose, comme chacun peut le constater de manière transparente …”

      La “manière transparente” m’a bien fait rire.
      Il y a deux types de médias : ceux qui disent tout, et ceux qui ne publient que ce qui va dans le sens du poil…
      Ce 2e rapport publié par Raoult a valu à son auteur une nouvelle volée de bois vert. Car, dans la logique scientifique, pour estimer qu’une expérimentation a apporté un résultat positif, il faut que ce soit par comparaison à un groupe témoin. C’est-à-dire un nombre identique de patients avec la même répartition des 3 niveaux : infection légère, grave, critique.
      Le groupe témoin (ou groupe de contrôle) ne reçoit pas de traitement, ou en reçoit un différent. On compare les résultats à la fin du traitement.

      Or Raoult n’avait pas de groupe-témoin. Il y en avait un au début de sa première expérimentation … réduit à 4 à la fin, ce qui lui a valu le sarcasme suivant : « Enlevez d’un groupe les malades en soins intensifs et les morts, le groupe aura l’air bien mieux portant ». Cette fois-ci, donc, pas de groupe-témoin.

      Pour une maladie qui, de toute façon, se guérit sans aucun traitement dans au moins 85% des cas, sans vouloir mettre en doute une éventuelle efficacité de son traitement, la dernière publication de Raoult peut avoir un intérêt journalistique mais n’a aucune valeur scientifique. Il attribue à son traitement personnel des guérisons qui auraient eu lieu avec une autre molécule ou même sans aucun traitement. Ce n’est pas sérieux.

      Pour ce qui est des guérisons spontanées voyez mon post plus bas (réponse à Z) ou, mieux, faites votre propre recherche avec les mots-clés :
      coronavirus guérisons spontanées.

      Et surtout surtout surtout renseignez-vous auprès de sources fiables et non pas celles destinées aux simplets. Car rien n’est simple.

      • Oui Mistigris. Et j’entends parler de gens dans mon entourage qui se remettent de leurs symptômes avec des traitements classiques, c’est à dire sans la surveillance médicale stricte que suppose la prise d’HCQ. Je vois aussi l’effet domino enclenché par Raoult se dérouler de l’autre côté. La formule mis en ligne par Zelenko circule à présent sur internet : les gens ont donc accès à la posologie et ils ne leur restent plus qu’à se fournir pour s’auto mediquer. C’est grave.

      • C’est vous le simplet ! Sauf à nous expliquer que la France, les USA, l’Italie, la Russie, la Chine etc etc ont tous intégré ce traitement officiellement sur une base non scientifique.
        Remarquez sur cette page même, qu’en lisant vos merdias, vous êtes dogmatique et contre Raoult et ses équipes de manière totalement irrationnelle alors que nous ne sommes personnellement contre aucun traitement, juste pour la défense des plus grands experts mondiaux et français.

      • @ Mistigris, encore, que de tiédeur et d’hypocrisie ou d’ignorance en toi, je cites,

        ” Je me suis attaché à expliquer le pourquoi des réticences du monde scientifique devant le phénomène Raoult,…” Fin de citation. Or, il n’y a pas que des réticences mais de l’audience favorable dans le monde scientifique et médical en France et à l’étranger, alors attaches-toi à expliquer l’audience du professeur Didier Raoult en milieux scientifiques et médicaux très étendus, et pas seulement des bonnes âmes, à part ta dérisoire psychologie des profondeurs il y a quoi? De l’anti-complot-contemplot-complottisme, on va se contenter de tes petites auto-satisfaction de petite gauche molle quand des vies sont en jeu ou est-ce qu’il est légitime d’enjamber et bafouer tes petits sentiments? Une réponse et explication probante sur la moindre léthalité à Marseille, ou des scoubidoubidoubidouba?

        Commences par ton auto-analyse et traques en toi-mêmes ce qui t’éloigne du professeur Didier Raoult et dis-nous s’il y a autre chose que des impressions et sentiments convenus, s’il y a autre chose qu’un petit conformisme de gauche molle. Allez, sois franc avec toi-même avant d’inonder les autres de considérations vagues et surentendues.

        Croissant de lune.

    • Les USA viennent d’autoriser le traitement à l’hydroxychloroquine + azithromycine !
      “Dans un communiqué, le département de la Santé a indiqué que la FDA donnait son feu vert pour que ces traitements soient « distribués et prescrits par des médecins aux patients adolescents et adultes hospitalisés atteints du Covid-19, de manière adaptée, quand un essai clinique n’est pas disponible ou faisable ».”
      https://www.20minutes.fr/monde/2750767-20200330-coronavirus-etats-unis-autorisent-chloroquine-hopital

      “Le grand public ne doit pas s’automédicamenter”, c’est inutile et dangereux, il faut obligatoirement être suivi par un médecin !

  10. L’étude chinoise de BioScience Trends ne date pas du 16 mars. Elle a été acceptée le 18 février et mise en ligne le 19 février : https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/advpub/0/advpub_2020.01047/_pdf/-char/en
    Elle n’a donc rien de récent. Elle est imprécise. Elle est surtout antérieure à l’autre étude chinoise qui date de début mars et tend à montrer qu’il n’y a pas de bénéfice particulier à utiliser HCQ. La conclusion dans l’abstract mentionne néanmoins :
    « The prognosis of common COVID-19 patients is good. Larger sample size study are needed to investigate the effects of HCQ in the treatment of COVID-19. Subsequent research should determine better endpoint and fully consider the feasibility of experiments such as sample size. » (source : http://www.zjujournals.com/med/EN/10.3785/j.issn.1008-9292.2020.03.03). La Chine liste surtout ce qu’on peut tenter en attendant d’en savoir plus. L’HCQ rentre dans sa liste. Rien de plus. La stratégie de la Chine est globale, multi modale, loin de la folie mono maniaque qu’entretient Raoult avec sa pub de l’HCQ. On notera aussi au passage le soutien de groupes pharmaceutiques de premier plan comme d’une entreprise « sioniste » : « Sanofi, mais aussi l’Américain Bayer, l’Israélien Teva et le Suisse Novartis ont indiqué être prêts à livrer gracieusement à leurs Etats plusieurs millions de doses si les résultats sont positifs » (source : https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/coronavirus-lhydro-chloroquine-en-cinq-questions-1188236). Comme quoi, la théorie complotiste « BigPharma » que suggère Raoult risque bien de prendre du plomb dans l’aile.

  11. Mistigris pour apporter quelques compléments qui vont dans votre sens et le mien :

    Bien entendu que la Chine n’a pas misé sur l’hydroxchloroquine en mettant tous ses œufs dans le même panier mais préconise d’évaluer plusieurs stratégies thérapeutiques (avec groupe de contrôle contrairement à ce qu’a fait Raoult jusqu’ici dans ses « études », lui même qui reconnaît pourtant que les chinois sont les meilleurs au monde en virologie) sans en privilégier aucune aujourd’hui.

    Leur analyse et recommandations avec passages clés entre crochets :

    – Dans le 2eme quinzaine de février :
    « A variety of repurposed drugs and investigational drugs have been identified. Screening NMPA approved drug libraries and other chemical libraries have identified novel agents. [ Hundreds of clinical trials involving remdesivir, chloroquine, favipiravir, chloroquine, convalescent plasma, TCM and other interventions are planned or underway. Rapid completion of the most important of these studies is critical to identifying truly effective therapies. However, evaluation of investigational agents requires adequately powered, randomized, controlled trials with realistic eligibility criteria and appropriate stratification of patients.] It is important for there to be a degree of coordination between those conducting studies within and beyond China. » (source : https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/who-china-joint-mission-on-covid-19-final-report.pdf, p 35)

    – Début mars :
    « 2.4 Antiviral therapy: Hospitals can try Alpha-interferon (5 million U or equivalent dose each time for adults, adding 2ml of sterilized water, atomization inhalation twice daily), lopinavir/ritonavir (200 mg/50mg per pill for adults, two pills each time, twice daily, no longer than 10 days), Ribavirin (suggested to be used jointly with interferon or lopinavir/ritonavir, 500 mg each time for adults, twice or three times of intravenous injection daily, no longer than 10 days), chloroquine phosphate (500 mg bid for 7 days for adults aged 18-65 with body weight over 50 kg; 500 mg bid for Days 1&2 and 500 mg qd for Days 3-7 for adults with body weight below 50 kg), Arbidol (200 mg tid for adults, no longer than 10 days). Be aware of the adverse reactions, contraindications (for example, chloroquine cannot be used for patients with heart diseases) and interactions of the above- mentioned drugs. [Further evaluate the efficacy of those drugs currently being used.] » (source : https://www.chinadaily.com.cn/pdf/2020/1.Clinical.Protocols.for.the.Diagnosis.and.Treatment.of.COVID-19.V7.pdf, p 8 et p 9)

    – Deuxième quinzaine de mars :

    * 17 mars, la médecine traditionnelle chinoise (TCM) : https://covid-19.chinadaily.com.cn/a/202003/17/WS5e702f52a31012821727fa19_1.html

    * 18 mars, les antiviraux (favipiravir, phosphate de chloroquine,, remdésivir) et le plasma de convalescent que j’avais évoqué via l’article de Pour la science : https://covid-19.chinadaily.com.cn/a/202003/19/WS5e72e741a3101282172806a4_1.html

    * 24 mars, test d’un premier vaccin (vaccin qu’a également critiqué Raoult en disant qu’on n’en développait depuis 20 ans et donc que c’était une lubie) : https://www.chinadaily.com.cn/a/202003/24/WS5e79cb02a310128217281a70.html

    La Chine ne s’est donc jamais focalisée sur l’hydroxychloroquine, fait plutôt feu de tout bois et aujourd’hui développe et même teste un vaccin, ce que Raoult avait estimé aberrant. Je le trouve particulièrement faillible en ce moment notre grand ponte ca commence à m’inquiéter. La vieillesse sans doute.

    • Les grands esprits se rencontrent dit-on…
      Je m’apprêtais à envoyer à Croissant-de-Lune qui le demandait l’abstract que vous publiez plus haut. Je reprécise pour ceux qui ne lisent pas l’anglais ; le résultat est clair : aucune différence notable entre ceux qui ont pris de l’HCQ en plus du traitement en cours et ceux qui se sont contentés du traitement en cours.

      Il serait temps que les excités du fan-club de Raoult se calment.
      PERSONNE dans les milieux scientifiques n’a affirmé que le traitement Raoult était inefficace.
      Ce qui lui a été reproché est d’un autre ordre : auto-valorisation excessive, manque de rigueur scientifique dans l’essai clinique et dans sa première communication.

      La presse populaire (et un peu chauvine …) ne manque pas de relever les guérisons obtenues par le traitement Raoult. Mais dans la plupart des cas c’est le seul utilisé…
      Seule la publication dans 2 semaines peut-être des résultats de l’essai clinique européen Discovery et de celle de l’OMS Solidarity nous apporteront les premières données fiables sur l’analyse comparative des 4 molécules à l’étude, le HCQ étant l’une d’elles.
      https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-traitement/coronavirus-4-choses-a-savoir-sur-lessai-clinique-europeen-432990

      En attendant, les “experts” simplets des réseaux sociaux qui s’alimentent sur youtube and cie devront prendre leur mal en patience et, espérons-le, se taire.

      Un autre reproche fait à Raoult est d’avoir (sciemment ?) occulté la part de guérisons spontanées. Les méchantes langues ont même suggéré qu’il avait intégré dans son échantillon des malades faiblement atteints … En tout cas sa réduction au final du groupe témoin à 4 patients a paru pour le moins … bizarre.

      Des guérisons spontanées ? Des guérisons sans traitement ? OUI.

      https://www.la-croix.com/France/Pourquoi-France-parle-elle-pas-guerisons-2020-03-16-1201084311
      “Selon les experts, 98 % des personnes infectées par le coronavirus s’en remettent”

      https://www.bfmtv.com/sante/en-combien-de-temps-guerit-on-du-coronavirus-1872993.html
      “La guérison du Coronavirus, comme pour les infections virales, se fait spontanément dans la majorité des cas, de façon naturelle grâce aux défenses immunitaires de la personne.”

      https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/coronavirus-sars-cov-et-mers-cov
      “Les infections à coronavirus ne sont habituellement pas diagnostiquées en raison de leur caractère bénin et de leur guérison spontanée.”

      https://www.lesechos.fr/monde/europe/coronavirus-litalie-face-a-la-psychose-1176961
      En Italie “le taux de guérison spontanée du coronavirus est de 85 % et sa mortalité de 1 %.”

      Dr Gérald Kierzek
      https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2627063-guerison-coronavirus-signes-de-gravite-mutation-reponse-medecin-gerald-kierzek/
      LA GUÉRISON EST SPONTANÉE SAUF QUAND IL Y A UNE FORME GRAVE.

      Alors pourquoi cette panique ?
      D’abord la contagiosité est très élevée. Et surtout :
      Dr Gérald Kierzek : Oui la plupart des malades guérissent, on n’est pas loin de 99 % des malades qui guérissent sauf que pour les 1%, sur 15 millions de Français TOUCHÉS AU MÊME MOMENT, qui vont avoir besoin de soins de réanimation, il faudrait 150 000 lits et on ne les a pas, il est là le problème.
      _____________________

      Raoult fait les frais de sa fatuité et de la hâte avec laquelle il a bâclé son expérimentation et son rapport. Il s’est jeté sur une molécule nouvellement étudiée par un laboratoire chinois avec des résultats convenables (comme les autres antiviraux utilisés) pour organiser son autopromotion sur youtube et les médias.

      S’il s’avère que le traitement du Professeur Raoult est le plus efficace et qu’en prime c’est le moins cher, je joindrai ma voix aux remerciements que la France et la Sécu émues offriront au grand scientifique.
      Mais le bonhomme n’aura pas mon estime pour autant.

        • Bon mon post n’est pas passé. Je ne sais pas pourquoi. En substance je suis d’accord et vous remercie pour les sources, celle de santé magazine avec l’intervention vidéo de F Ader et celle de l’INSERM en particulier. Bon après-midi.

      • @ Mistigris, alors pourquoi cette panique?” Bonne question, j’ai comme dans l’idée que le ramollissement des cerveaux depuis longtemps bourgeois et protégés n’y est pas pour rien. Ils veulent d’un traitement efficace oui, mais il faudrait prendre le temps de le tester, ce qui est une innovation en infectiologie, on ne procède pas comme ça en infectiologie, jamais, et en attendant les gens meurent alors on a droit aux mouchoirs des pleureuses sur les médias, et des longues tirades sur comment supporter l’épidémie et le confinement et ça s’écoute parler et ça ressasse, mais ça ne veut pas se résoudre à l’autorité de l’urgence qui commande eh bien de pratiquer un traitement sans essai préalable ni ce double-aveugle dont il n’est pas certain qu’il soit légal en France. Enfin si, quelque part, l’essai en double aveugle c’est la comparaison hospitalière de terrain, je ne sais pas ce qu’il faut de plus. Ah oui, mais avant, on était habituée à entendre parler des effets indésirables des médicaments et traitements dans les émissions de radio destinées plutôt à un public on va dire féminin, et on se posait beaucoup de questions. Oui mais quelqu’un a dit que nous sommes en guerre, pas le temps d’écouter les commérages, il y aura l’éternité pour ça, les sallons de coiffure ou d’esthétique y pourvoiront et les psychologues patientes qui doivent parfois bouillonner à entendre les c…ries dont pourtant elles vivent et tirent profit. Ben non, on est dans l’urgence, et l’essai clinique en double-aveugle se documentera tout seul au profit de Didier Raoult probablement pondéré par l’emploi du zinc. Ben c’est comme ça, un corps social disons femélisé discute trop même à propos des évidences, voilà ce qui se passe, tant pis si ma franchise vous rebrousse, cadet de mes soucis. Prenez du sulfate de zinc en pharmacie et dites à vos voisins, vos amis et proches d’en faire autant en prévention, vous serez déjà pas mal protégé, plus portez un linge couvrant le visage à défaut d’un masque textile dit alternatif, ou mettez-vous un niquab pour protéger les autres de vos projections éventuelles. J’sais pas, mais cette maladie bouleverse vraiment toutes les valeurs de la république,…! La relecture des territoires perdus je vous assure ne vous sera d’aucun secours. Demain ne ressemblera pas à hier, je forme le vœu que les commères et les intellos flasques soient moins entendus voire qu’on leur tourne le dos. Le petit monde de Mistigris prendra fin ou sera très bouleversé.

        Croissant de lune.

  12. Le Professeur Raoult entre mythe, mystification et les réalités

    « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. »
    Gandhi

    Quand on ne prend pas ses informations sur youtube et les réseaux sociaux on a un regard disons assez différent sur le célèbre Professeur Raoult. Son haut niveau de compétence n’est pas en cause mais il pourrait bien avoir été victime de sa vanité et de ses transgressions de la rigueur scientifique dans cette affaire.

    Avant d’aborder le fond du problème, on peut observer qu’il a pris un risque énorme en se présentant comme ayant vaincu le virus, après des traitements sur un échantillonnage réduit. Il a suscité un tsunami d’espérance sur la terre entière, et on a même vu Trump surfer sur la vague …

    La publication par lui et son équipe de vidéos d’auto valorisation sur Youtube a quelque chose d’indécent qui tranche avec la réserve à laquelle les scientifiques nous ont habitués même en cas de découverte majeure.

    En invitant tout le monde à venir se faire tester dans son hôpital, il a créé en pleine période de confinement des files d’attente dont on peut être sûr qu’un seul malade aura généreusement distribué son virus alentour. Et on peut penser que tous les marseillais ayant ressenti les premiers symptômes étaient dans la file.

    En toute modestie il se présente comme l’un des meilleurs infectiologues du monde. Il en fait certainement partie, selon le classement du site Expert Scape. Interrogé sur les critères retenus pour évaluer l’expertise médicale, le responsable du site cite (!) le nombre de publications, en particulier dans les journaux à comité de lecture, et le nombre de citations par des collègues. Or Raoult a publié en son nom ou co-signataire 1826 études en 18 ans. Entre 2012 et 2013, il aurait même contribué à près d’une étude recensée tous les deux jours, avec 168 et 161 articles. Le chiffre est phénoménal. Le responsable d’Expert Scape a reconnu qu’un algorithme qui privilégiait la quantité sans analyse des contenus était à revoir. Suspicion dans le monde médical de “pisser de la copie” justement pour accéder au top du classement. Sûrement des jaloux. Un collègue, courroucé ou goguenard a commenté : ” Moi je publie moins. Je travaille…”

    Quand il a enfin communiqué le rapport de son expérimentation et les données, la communauté scientifique a été effarée. Bilan :
    “On a donc une étude qui tire des conclusions sur un nombre très faible de patients, la plupart n’étant même pas testés correctement, et un professeur qui propage ensuite des graphiques sensationnalistes sur sa “découverte” ne prenant en fait en compte que 4 patients du groupe contrôle et laissant arbitrairement les autres de côté…”
    Analyse critique détaillée du rapport Raoult :
    https://blogs.mediapart.fr/olivierbelli/blog/220320/le-pr-raoult-et-la-chloroquine-les-failles

    Et pourtant ça marche direz-vous. Tout le monde le dit.
    Non, ou oui. La réalité est plus complexe et j’en parlerai plus loin. La chloroquine ne fait pas mieux (et n’a pas fait mieux en CHINE, voire moins bien) que les autres antiviraux utilisés.

    L’explication a été fournie sur cette page par Z (pardon Croissant).
    Z l’a précisé : plus de 80%, voire plus de 90% des contaminés s’en sortent naturellement.
    Le docteur Klein dont je parle plus loin et qui a une clinique à … Wuhan parle d’un taux de guérison de 97.7%.
    Il est reproché à Raoult d’avoir ignoré ce paramètre et arbitrairement placé dans la catégorie des “guéris grâce au traitement” des patients que, vu la faiblesse des symptômes donc de l’attaque virale, ont pu guérir spontanément.

    Car si les victimes sont le plus souvent des personnes âgées ou souffrant en même temps d’une autre maladie (comorbidité) c’est parce leurs défenses immunitaires sont affaiblies. Et si le malade a un bon système immunitaire et est soigné au début, un certain nombre d’antiviraux sont efficaces.
    La preuve ? en Chine.

    Raoult a affirmé que son traitement miracle était celui qui avait permis à la Chine de juguler l’épidémie. Je m’en suis étonné parce que je n’ai trouvé nulle part sur internet mentionner que la Chine avait utilisé la chloroquine ou l’ hydroxychloroquine pour combattre le fléau. Au contraire il me semblait avoir lu quelque part qu’un médecin français pratiquant à Wuhan avait dit n’en avoir jamais entendu parler.

    Je n’ai pas retrouvé l’article, mais par contre j’ai trouvé, grâce à un journal francophone de Hong Kong, un médecin français du nom de Philippe Klein qui soigne les expats dans sa clinique à Wuhan. À propos de l’épidémie il déclarait le 16 février :
    https://lepetitjournal.com/hong-kong/coronavirus-philippe-klein-pourquoi-jai-choisi-de-rester-wuhan-274132
    ” Il y a actuellement un test clinique sur plusieurs centaines de patients présentant des symptômes majeurs avec un antiviral utilisé contre Ébola, qui connait déjà un certain succès.”

    De quel antiviral s’agit-il ? la réponse est dans un autre article du même journal en février également :
    https://lepetitjournal.com/hong-kong/coronavirus-des-pistes-de-vaccins-et-traitements-273549
    Vous y verrez que le Dr Klein parlait du Remdesivir. L’article mentionne d’autres antiviraux utilisés avec un relatif succès : Arbidol, Darunavir, Oseltamivir, Lopinavir et Ritonavir.

    Et l’hydroxychloroquine brandie par un certain Raoult comme étant le remède miracle qui a sauvé la Chine ?
    Inconnue. En tout cas, pas citée.

    Poursuivons nos recherches.

    Une autre information :
    https://www.geo.fr/environnement/contre-le-coronavirus-la-chine-recommande-un-traitement-a-base-de-bile-dours-200322
    “Le 4 mars dernier, la Commission nationale de la santé en Chine a publié une liste de traitements recommandés contre les cas sévères à critiques d’infection par le Covid-19.
    Réflexion :
    Si, au début de ce mois de mars, la Chine publie une LISTE de traitements, c’est qu’il n’existe pas UN traitement miracle et donc on nous a menti.
    La liste étant publiée en chinois il m’est impossible pour l’instant de savoir si la chloroquine ou l’hydroxychloroquine y figurent.

    Mais …

    En fait la Chine est toujours à la recherche d’un traitement efficace. Le 18 mars The Guardian, journal anglais de référence, nous apprend que la Chine annonce avoir eu de bons résultats avec un antigrippal japonais appelé Favipiravir ou Avigan (fabriqué par Fuji).
    Mais le gouvernement japonais, au lieu de se montrer flatté met un gros bémol.
    En quelques mots : Ça ne marche pas quand le virus a commencé à se multiplier, tout comme pour les autres traitements.

    “But a Japanese health ministry source suggested the drug was not as effective in people with more severe symptoms.
    “It doesn’t seem to work that well when the virus has already multiplied,” the source told the Mainichi Shimbun.
    The same limitations had been identified in studies involving coronavirus patients using a combination of the HIV antiretrovirals lopinavir and ritonavir, the source added.”
    https://www.theguardian.com/world/2020/mar/18/japanese-flu-drug-clearly-effective-in-treating-coronavirus-says-china

    Et pour finir :
    Le 23 mars, cette semaine donc, Techcrunch, site américain d’information sur les start-up et les nouvelles technologies titre :
    New study casts doubt on hyrdoxychloroquine’s effectiveness in treating coronavirus
    Une nouvelle étude jette le doute sur l’efficacité de l’ hydroxychloroquine dans le traitement du coronavirus.
    Un lien permet de télécharger le pdf de l’étude … malheureusement en chinois.
    Le titre de l’article est très négatif. Le contenu est plus nuancé. En résumé : l’hydroxychloroquine ne fait pas mieux que les traitements actuellement utilisés en Chine, à base de Iopinavir et de ritonavir.

    • Merci Mistigris. J’ai les mêmes infos que je m’efforce comme vous de diffuser non pas pour casser l’ambiance (tant mieux si on trouve un traitement efficace que ce soit l’hydroxychloroquine ou autre chose mais qui ait fait ses preuves) mais pour atténuer le vent de folie que Raoult a semé pour sa propre gloire et dont les conséquences ne sont pas neutres.

      • En date du 25/03/2020 :
        https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/25/covid-19-la-chloroquine-a-t-elle-ete-utilisee-pour-soigner-les-malades-en-chine_1782990
        “La Commission nationale de la santé chinoise a bien ajouté le phosphate de chloroquine à la liste des traitements pouvant être mobilisés pour la prise en charge du Covid-19. Mais son efficacité n’a pas encore été démontrée.”

        Article du 18 mars 2020 :
        https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/180320/coronavirus-et-chloroquine-levidence-des-chercheurs-chinois
        ” Les scientifiques et chercheurs chinois viennent de publier ce 16 mars 2020 dans la revue BioScience Trends l’évidence de l’efficacité du phosphate de chloroquine pour le traitement des infections virales par le COVID-19 et notamment les pneumonies associées.”

        Vous êtes grillé le troll ! Pauvre con.

      • Merci Mistigris.

        Autre traitement à l’étude aux États Unis, qui ne devrait pas susciter de théorie complotiste impliquant l’industrie pharmaceutique : la transfusion de sérum sanguin de « survivants » permettant un apport externe d’anticorps. Trois essais sont prévus : stade précoce de la maladie, cas grave et prévention pour les cas contacts. Les résultats pourraient être rapides. Si ça fonctionne, les bénéfices semblent plus interessants qu’avec un médicament : prévention et traitement gratuits et immédiatement disponibles. Un médicament, un vaccin pourraient même être développés sur cette base. Je sais bien que ce n’est pas moi qui vais trancher et qu’il ne s’agit pas d’un choix sur catalogue. Mais j’aime beaucoup cette solution qui met en jeu la solidarité et constitue précisément le négatif de l’épidémie : des gens dont l’organisme ne diffuse plus le virus mais son remède. Il est également possible au final que la résolution de cette épidémie combine plusieurs stratégies : confinement, sérum sanguin, antiviral (hydroxychloroquine, remdésivir, …)
        -> https://www.pourlascience.fr/sd/medecine/le-sang-des-patients-gueris-du-covid-19-pourrait-sauver-des-vies-19027.php

        Ne pas négliger aussi l’analyse de la contamination des bateaux de croisière, riche en enseignements, certes pas nécessairement extrapolables en population générale. Exemple du Grand Princess. A la fin de la quarantaine, sur 3 711 personnes embarquées :
        – 619 personnes contaminées, détectées sur la base de tests
        – Un taux de cas asymptomatiques estimé à 18%
        La moyenne d’âge était de 58 ans. Ce qui laisse présager un taux encore plus élevé en population générale. N’est pas évoqué le taux de cas symptomatiques bénins.
        – Mais on a 7 décès
        – Une réduction du nombre de personnes infectées par 7 suite au confinement des passagers sur le bateau.
        Une étude a également combiné ces données avec celles de Wuhan pour évaluer le taux de létalité (CFR) et le taux de létalité de l’infection (IFR) :
        – CFR : 2,3% pour le Grand Princess et 1,1% pour la Chine
        – IFR : 1,2% pour le Grand Princess et 0,5% pour la Chine
        Cette étude n’a pas été validée par les pairs. Par ailleurs, j’ai un gros doute sur la fiabilité des données fournies par la Chine, notamment concernant le nombre de décès. Il serait plus intéressant de s’appuyer sur les données italiennes.
        -> https://www.pourlascience.fr/sr/covid-19/covid-19-les-lecons-du-diamond-princess-19031.php

        • @ Zarathoustra, alors là, la transfusion sanguine de gens guéris, j’y crois pas, pas à grande échelle, et là pour le coup c’est également risqué. Pas généralisable en tout cas, certainement coûteux et aventureux. Il faudrait de jeunes malades guéris et sains par ailleurs, des donneurs compattibles, en pratique ce sera limité, le chemin le plus court est le dépistage systématique et répété, le confinement sélectif des positifs traités dès les débuts selon les protocoles Raoult qu’on peut alléger en associant le zinc. Sous surveillance cardiaque et sanguine, puis nouveau dépistage. Et pour tout le monde les tests seront répétés car il y a des faux négatifs quand au début, le virus n’est pas encore détecté. Cet argument de la transfusion vous ne le trouvez que pour ferrailler contre Raoult, ben il en faut du sang alors, votre truc si ça marche ça restera anecdotique, sauf dans les médias bavards. Les donneurs de sang ne sont pas vraiment des vaches laitières. Vous êtes nul.

          Croissant de lune.

      • Mistigris pour apporter quelques compléments qui vont dans votre sens et le mien, contre l’avis des mono théistes, adeptes des mono thérapies, sans doute parce qu’ils sont mono neurone.

        Bien entendu que la Chine n’a pas misé sur l’hydroxchloroquine en mettant tous ses œufs dans le même panier mais préconise d’évaluer plusieurs stratégies thérapeutiques (avec groupe de contrôle contrairement à ce qu’a fait Raoult jusqu’ici dans ses « études », lui même qui reconnaît pourtant que les chinois sont les meilleurs au monde en virologie) sans en privilégier aucune aujourd’hui.

        Leur analyse et recommandations avec passages clés entre crochets :

        – Dans le 2eme quinzaine de février :
        « A variety of repurposed drugs and investigational drugs have been identified. Screening NMPA approved drug libraries and other chemical libraries have identified novel agents. [ Hundreds of clinical trials involving remdesivir, chloroquine, favipiravir, chloroquine, convalescent plasma, TCM and other interventions are planned or underway. Rapid completion of the most important of these studies is critical to identifying truly effective therapies. However, evaluation of investigational agents requires adequately powered, randomized, controlled trials with realistic eligibility criteria and appropriate stratification of patients.] It is important for there to be a degree of coordination between those conducting studies within and beyond China. » (source : https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/who-china-joint-mission-on-covid-19-final-report.pdf, p 35)

        – Début mars :
        « 2.4 Antiviral therapy: Hospitals can try Alpha-interferon (5 million U or equivalent dose each time for adults, adding 2ml of sterilized water, atomization inhalation twice daily), lopinavir/ritonavir (200 mg/50mg per pill for adults, two pills each time, twice daily, no longer than 10 days), Ribavirin (suggested to be used jointly with interferon or lopinavir/ritonavir, 500 mg each time for adults, twice or three times of intravenous injection daily, no longer than 10 days), chloroquine phosphate (500 mg bid for 7 days for adults aged 18-65 with body weight over 50 kg; 500 mg bid for Days 1&2 and 500 mg qd for Days 3-7 for adults with body weight below 50 kg), Arbidol (200 mg tid for adults, no longer than 10 days). Be aware of the adverse reactions, contraindications (for example, chloroquine cannot be used for patients with heart diseases) and interactions of the above- mentioned drugs. [Further evaluate the efficacy of those drugs currently being used.] » (source : https://www.chinadaily.com.cn/pdf/2020/1.Clinical.Protocols.for.the.Diagnosis.and.Treatment.of.COVID-19.V7.pdf, p 8 et p 9)

        – Deuxième quinzaine de mars :

        * 17 mars, la médecine traditionnelle chinoise (TCM) : https://covid-19.chinadaily.com.cn/a/202003/17/WS5e702f52a31012821727fa19_1.html

        * 18 mars, les antiviraux (favipiravir, phosphate de chloroquine,, remdésivir) et le plasma de convalescent que j’avais évoqué via l’article de Pour la science : https://covid-19.chinadaily.com.cn/a/202003/19/WS5e72e741a3101282172806a4_1.html

        * 24 mars, test d’un premier vaccin (vaccin qu’a également critiqué Raoult en disant qu’on n’en développait depuis 20 ans et donc que c’était une lubie) : https://www.chinadaily.com.cn/a/202003/24/WS5e79cb02a310128217281a70.html

        Désolé je ne fais pas la traduction en anglais. Trop long. Mais en substance pour les non anglophones, la Chine ne s’est jamais focalisée sur l’hydroxychloroquine, ne l’a toujours pas validée en bonne et due forme, fait feu de tout bois et aujourd’hui développe et même teste un vaccin, ce que Raoult avait estimé aberrant. Je le trouve particulièrement faillible en ce moment notre grand ponte ca commence à m’inquiéter. La vieillesse sans doute.

    • On reconnait très facilement les trolls désormais, n’est-ce pas Mistigris.
      Personne n’a jamais dit que c’est un traitement miracle. Juste qu’il est utile et utilisé.

      Déjà, le fait de citer un doctorant (Olivier Belli) comme une référence face à une équipe entière de renommée internationale démontre toute votre superbe. Je rappelle que Raoult n’est pas tout seul.
      À la question pourquoi ce Olivier Belli, doctorant en mal de reconnaissance et à l’évidence un futur cuistre vedette des plateaux télé, décide de mettre de côté les 100% au bout de trois jours de l’hydroxychloroquine + azithromycine est pour le moins démonstratif de sa conclusion préalable à son analyse digne d’un âne et destinée pour les ânes.
      Sans oublier que son point de départ est erroné, car il insinue ce que les experts de renommée internationale français n’ont jamais affirmé.

      Le 27/03/2020, l’Italie a adopté l’hydroxychloroquine + azithromycine. Plusieurs pays ont adopté ce traitement en attendant mieux.

      Leur dernière étude (Raoult + ses équipes) en est à plus de 700 et va dans le sens des premières conclusions.

      En quoi cela vous dérange qu’ils aient raison et que ce traitement fasse parti du lot des traitements disponibles ?
      Vous voulez qu’on parle de la dangerosité du Kaletra (Lopinavir + Ritonavir) ? Vous croyez être plus au courant que l’équipe de Raoult qui a travaillé avec la Chine et que de nombreux pays solicitent ?

      Pauvre con.

  13. Assalamou ‘alikoum, plaise à Allah guérir tout malade, plaise à Allah se courir tous ceux qui s’efforcent dans les bonnes oeuvres en dépit de l’obstruction.

    Voici un article très sourcé, qui renvoie à d’autres articles et en cite des passages souvent en Anglais, article pris sur le site AgoraVox, suivi de nombreux commentaires dans lesquels on renvoie encore à d’autres sources et citations. Car le professeur Didier Raoult dont se moquent sur les pages de ce forum des oisifs et ignorants n’a pas seulement fait avec ses équipes un essai thérapeutique portant sur 24 patients, non! Il a poursuivi dans cette voie à plus grande échelle, généralisant les protocoles à l’ensemble de ses patients, méthodiquement, plus de tests et plus systématiques qu’ailleurs. Donc c’est finalement un essai thérapeutique à grande échelle, en fait il y a comparaison sur le terrain, la pratique est le seul crytère de vérité, et s’il y a une guerre, alors qu’aucune voix ne s’élève au-dessus du bruit de la bataille, paroles du raïs Jammel Abdel-Nasser d’Egypte, qui sut guider son pays vers le progrès.

    L’article est retransmis d’un ancien médecin généraliste pseudonommé Toubib56, qui a réuni et cite de nombreux travaux et notions qui se trouvent dans la littérature médicale, jusqu’à maintenant, sur les virus corona et les différents emplois de la chloroquine. Lisez attentivement, la comparaison entre l’expérience Marseillaise et l’ensemble de la France est accablante et sans appel, ici on compare le nombre de décès de patients présentés dans les hôpitaux. Avec cette nuance que ceux qui sont admis à Marseille ou qui consultent sont plus systématiquement testés qu’ailleurs. Il y a certes des limites à la comparaison, mais même si on tenait compte d’un peu de correction, le succès des protocoles du professeur Didier Raoult sont significatifs, c’est largement suffisant pour étendre le traitement partout, voire sous certaines conditions en médecine de ville afin de traiter certains patients à leur domicile. Lisez attentivement ce riche article, les commentaires sont nombreux et vont dans tous les sens mais pour une fois ils sont relativement unanimes, très peu de réserve et comment en aurait-on avec des faits établis? C’est une bonne nouvelle que ne pourront pas aisément réfuter ceux qui se moquaient du haut de leur ignorance de l’essai initialement publié.

    https://mobile.agoravox.fr/actualites/sante/article/hydroxy-chloroquine-et-si-on-222675

    Croissant de lune.

    • Un médecin généraliste qui poste sur Agoravox sous le pseudo toubib56 waouh ! En voilà une source fabuleuse ! C’est dire qu’il assume son propos qui ne démontre même pas l’efficacité de l’HCQ mais relativise ses effets secondaires.

      Voyons voir ce qu’il dit :
      « C’est la seule molécule qui a montré au moins un signal d’efficacité à défaut d’une preuve, et les essais en cours diront ce qu’il en est exactement. » Bon lui au moins, il ne mettrait visiblement pas sa tête sur le billot pour affirmer que Raoult a trouvé le remède miracle et qu’il est le sauveur de l’humanité. Mais quand il dit que l’HCQ est la seule molécule bla-bla-bla on s’interroge quand même. Et le remdésivir ? (Source : https://www.nature.com/articles/s41422-020-0282-0)

      Continuons :
      « D’ailleurs, les faits sont là :
      – le professeur Raoult annonce 1300 cas traités et 5 décès soit 0,4% de mortalité
      – la France, c’est 25233 cas rapportés pour 1331 décès soit une mortalité de l’ordre de 5%, soit 10 fois plus que les séries Prof Raoult… »
      Super ! Elle est où l’étude de Raoult sur 1 300 cas traités ? Elle a été publiée dans une revue à comité de lecture ? A moins que la production de connaissances scientifiques puisse s’en passer en cette période de crise sanitaire ?
      Quand on aura des résultats probants sur l’efficacité de l’HCQ, le protocole médical validé unanimement associé, les profils des patients concernés, … on en reparle ok ? En attendant, merci de laisser les scientifiques continuer leur boulot plutôt que de faire passer pour une certitude ce qui reste à démontrer.

      Sinon je préfère ce médecin qui s’exprime à visage découvert : https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/covid-19-de-l-hydroxychloroquine-pour-tout-le-monde/article-opinion-46907.html
      Il a le mérite de calmer le jeu quand tout le monde s’emballe en attendant le résultat d’études sérieuses avec un certain humour, belge. Je pense que vous devriez relayer sur les réseaux sociaux sa méthode du sèche cheveux.

      Sinon les reco d’un institut canadien pourrait vous convaincre que parfois « la parole est d’argent mais le silence d’or » : https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/COVID-19/Chloroquine_final.pdf

      Également quelques éléments pour cerner la personnalité de votre nouveau prophète qui se vante d’être le meilleur du monde :
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/27/que-vaut-le-site-expertscape-sur-lequel-didier-raoult-est-reference-comme-le-meilleur-expert-francai_1782898
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/27/coronavirus-et-hydroxychloroquine-le-couple-buzyn-levy-cible-de-publications-mensongeres_6034663_4355770.html
      https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/27/de-yorarien-a-yakekchose-didier-raoult-figure-des-forums-de-jeuxvideo-com_6034716_4408996.html

      Bref votre idole adore visiblement être au centre de l’attention, se mettre en scène et jouer les stars à gogos. Évidemment quand je parle de gogos, je ne parle pas de vous. Moi je me fous de Raoult et de son ego boursouflé. J’attends qu’il agisse comme un scientifique responsable, qu’il fasse par exemple une étude digne de ce nom. Et pour moi c’est loupé sur toute la ligne. Ce type veut surtout se faire passer pour un héros et décorcher le pix Nobel de médecine.

      • @ Zarathoustra, @ Mistigri, le gauchiste pro-Zémourien sans oser l’afficher et le Zémourien délibéré, eh bien la comparaison hospitalière, donc la comparaison entre l’hôpital Marseillais et d’autres suivant les protocoles du professeur Didier Raoult et le reste de la France, comparaison pertinente puisqu’il s’agit de patients présentés aux hôpitaux, elle n’est pas encore publiée par l’IHU Méditerranée-Infection à ma connaissance mais déjà publiée dans la presse Britannique. Ce n’est pas un essai thérapeutique, c’est une comparaison de terrain, qui sera prochainement publiée sauf si elle est tue dans les médias Francophones gaucho-Zémouriens, de ceux qui ont longtemps lu les territoires perdus et dissertés dessus. Au demeurant, un essai thérapeutique portant sur 80 patients est publié, oui, avec un décès effectivement, donc 0,7%. Donc 97% des malades guérissent spontanément, je suis heureux de l’apprendre, en ce cas, pourquoi dramatise-t-on autant, j’ai quand-même de bonnes chances de n’être pas dans les 3% restants, non? Bon, mais il faut pas comparer des serviettes aux torchons ni des poireaux et des carottes, la comparaison hospitalière de terrain éclipsera les bavardages des Zémouriens et des gauchistes hypocrites qui se repaissent en lisant les territoires de leurs ressentiments cachés qu’ils n’ont pas le courage d’afficher, ça, ça s’adresse à Mistigris et ocasionnellement à Patrice qui en font profession. Si vous avez l’honnêteté de lire l’article d’AgoraVox à la deuxième page des commentaires, vous trouverez le lien renvoyant à la publication Britannique et si vous savez lire l’Anglais, faites-nous-en une fidèle traduction, mais vous n’êtes pas allés assez loin, n’est-ce pas? Oui et alors, un ancien médecin est mieux placé pour compiler la littérature médicale affairante qu’un Zémourien et/ou un faux gauchiste non? Les commentaires sont nombreux et peinibles, mais les citations et surtout les liens ne tiennent pas aux correspondants. D’ailleurs ce site est peuplé de correspondants dont beaucoup sont anti-Musulmans, quoi que la chose est aujourd’hui éclipsée du fait de l’épidémie, mais ça va pas tarder à revenir si on généralise en médecine de ville codifiée les protocoles de Didier Raoult et si l’épidémie prend fin. L’essai thérapeutique Chinois, on a soigneusement oublié de le dire ne porte que sur 30 patients étudiés, en double-aveugle, 15 et 15, la conclusion n’est pas l’inefficacité, mais qu’il faut étendre l’étude à plus grand nombre, et c’est pas le même traitement, la posologie en chloroquine est moindre et elle n’est pas associée à une antibiothérapie à large spectre et à pouvoir anti-virral comme ça se passe à Marseille et dans les hôpitaux qui suivent ces protocoles. Donc le parallèle n’est pas bon, maintenant, y a-t-il d’autres essais thérapeutiques Chinoises publiées?

        Je m’adresse plus particulièrement à Mistigris qui plus m’importe, en effet, la pratique est le seul crytère de vérité, et que reproche-t-on à des gauchistes sauf de n’être pas assez intensément gauchistes et sincères dans leurs engagements? Un gauchiste qui lit extasié les territoires perdus pour s’auto-expliquer ses proprs ressentiments face à la misère humaine, je ne sais pas comment on le nomerait ni comment il se nommerait lui-même ou comment un miroir non complaisant le nommerait. Vous savez, le miroir premier de la reine dans le conte Blanche-neige, la reine l’a brisée quand le miroir lui répondit qu’elle se trouvait la personne la plus laide au royaume, mais un miroir magique complaisant comme la fausse gauche lui a répondu que si, qu’après son acte meurtrier, elle se trouvait la plus belle du royaume, entendu là au sens de beauté morale, ce qui va très bien à une certaine fausse gauche Française à qui je présente le miroir premier et authentique, celui qu’on a brisé parce qu’il dit la vérité. Eh bien je n’imagine pas qu’on ait communiqué la comparaison des 1300 patients traités qui sont maintenant 1700 jusqu’à la presse étrangère sans aucun fond de réalité, donc maintenant ça donne 0,14% de léthalité. Je suppose que le bilan sera publié en Français et officiellement début de semaine ou au maximum fin de mois, mais si je le trouve non-officiel mais hémantnant de bonne source et en Français je le flanquerais ici. A part ça, s’il y a d’autres traitements aussi prometteurs, qu’à cela ne tienne, je suis preneur des meilleurs protocoles d’où ils hémanent. Autrement Mistigris, gardez-vous de trop écouter les médias Français aujourd’hui ni de relayer les on-dits sur tel ou tel, ça c’est pas digne d’un gauchiste authentique normalement. Maintenant, si tout compte fait votre cœur est Zémourien, que tardez-vous à l’avouer ouvertement et à vous comporter comme tel, à la bonne heure?

        Croissant de lune.

        • Parlons peu parlons bien.
          La Chine, source de la pandémie, premier pays touché, premier pays à s’en sortir avec une situation (provisoirement ?) stabilisée. Environ :
          – 81 000 cas déclarés
          – 75 000 rétablissements
          – 3 300 décès déclarés
          – Taux de létalité : 4%
          On peut douter du taux de létalité réel pour deux raisons contradictoires : sous déclaration des décès pour minimiser l’épidémie et sous estimation des cas de contamination en l’absence de dépistage complet de la population (notamment prise en compte des asymptomatiques), durant la propagation du virus.

          L’Italie, le premier pays massivement touché en Europe, toujours dans la tourmente. Environ :
          – 86 000 cas
          – 11 000 rétablissements
          – 9 000 décès
          – Taux de létalité : 10%

          Est-ce que les chinois ont évoqué l’usage de l’HCQ pour juguler l’épidémie et traiter les malades ? Non. Donc indéniablement le pays le plus peuplé du monde s’en est sorti sans. C’est un fait. Est-ce qu’elle entrait dans les recommandations des experts chinois dépêchés en Italie pour l’aider ? Non. Ils parlaient de confinement (que Raoult juge moyenâgeux), de masques, … et de laxisme des italiens comme on en observe dans le 93 avec la situation qu’on connaît aujourd’hui (source : https://www.lci.fr/international/coronavirus-en-italie-un-expert-de-la-croix-rouge-chinoise-appelle-a-un-durcissement-des-mesures-de-confinement-2148650.html)

          Pourquoi on en parle si la plupart des gens s’en remettent et que le taux de létalité n’est pas si élevé ? Et bien parce que ce taux est bien plus élevé que celui d’une grippe, que les formes mortelles touchent certes en majeur les adultes les plus vieux et les plus fragiles mais que les formes graves touchent aussi des adultes jeunes en les foutant à plat pendant des mois. Bref au final tout le monde se sent potentiellement concerné. Et surtout parce que les cas graves saturent le système de santé au point de risquer de provoquer son effondrement car en France on évite de laisser crever les gens. Notre système de santé est probablement dimensionné pour la grippe mais pas pour le SARS-CoV-2. Tout le monde espère un traitement (HCQ ou pas) mais validé d’une manière ou d’une autre, y compris au moyen de votre « étude terrain ». On attend donc avec impatience celle de Raoult. Est-ce que c’est clair ?

          Pour l’instant, on considère les études disponibles. Et il faut donc regarder attentivement l’un des liens transmis par Mistigris concernant les résultats de la première « étude » de Raoult (ou plutôt à mon avis de ses esclaves) :

          « On remarque d’abord que la charge virale de tous les patients du groupe Chloroquine est mesurée au jour 0 contre seulement 6 du groupe contrôle, les autres sont justes marqués comme “positifs” et deux ne sont même pas testés. On remarque également que quatre patients du groupe Chloroquine ont des tests négatifs au jour un (pas de virus détecté), parmi ceux-ci deux resterons négatifs tout au long de l’étude et les deux autres présenterons brièvement des charges virales positives mais extrêmement faibles (une valeur supérieure à 35 étant considérée comme négative) avant de redevenir négatifs les jours suivants. À ce stade il est raisonnable de se demander si ces patients étaient réellement infectés au cours de l’étude. »

          « Dernier élément et pas des moindres, six patients du groupe Chloroquine ont dû être exclus de l’étude avant la fin et ne sont donc pas pris en compte dans les résultats malgré que leur cas suggère clairement un échec du traitement: trois ont été transférés en soin intensif, un a quitté l’hôpital car il était testé négatif, un a arrêté le traitement à cause de nausée et le dernier est décédé. »

          « D’autre part l’influence de ce membre [Raoult] du comité d’experts de Macron sur le Covid19 va rediriger des ressources de recherche importantes vers cette molécule qui n’a pourtant jamais montrée un effet satisfaisant contre les infections virales. L’achat massif d’hydroxychloroquine, s’il devait se généraliser pour la prévention ou le traitement du Covid19, pourrait même priver des malades souffrant de polyarthrite rhumatoïde et le lupus de leur traitement. »

          Bref on a le droit de ne pas partager votre optimisme béat ou votre foi aveugle en faisant appel à la rationalité qui nous dicte d’attendre des études plus poussées pour qu’elles soient un peu plus conclusives ? Par contre, on n’est pas en quête du messie que peut-être Raoult pense incarner ou que vous pensez avoir trouvé en lui après avoir tenté Greta.

  14. L’efficacité sur le coronavirus de la chloroquine n’est pas établie. L’étude de Raoult n’est qu’un point de départ, rien d’autre et n’est absolument pas conclusive. La rémission de quelques patients dans son essai peut tout aussi bien être naturelle. Puisque plus de 80%, voire plus de 90% des contaminés s’en sortent. Voilà pourquoi c’est totalement absurde que tout le monde se précipite sur la chloroquine comme la petite vérole sur le bas clergé et mette Raoult sur un piédestal. Il faut donc poursuivre les essais et les étendre. Tester de la même manière d’autres alternatives. Ce n’est pas la chloroquine qui va sauver le monde mais notre résistance naturelle au virus.

    Par ailleurs, il n’est pas non plus prouvé que la chloroquine ait un effet préventif comme un vaccin par exemple. Il faut être contaminé et développer des symptômes pour imaginer en prendre. Le plus simple est donc de ne pas se contaminer. Et le confinement est la meilleure solution vu la contagiosité du virus. Seul le dépistage massif de la population permettrait de circonscrire le confinement. Et il n’est pas praticable aujourd’hui. Peut on à un moment donné faire face à la réalité plutôt que de passer son temps à chercher les coupables, à verser dans le complotisme comme des demeurés qui veulent fuir le présent ? Les règlements de compte politiques arriveront bien assez tôt.

    Est-ce que c’est clair ? Ou faut-il encore succomber à l’emballement médiatique en écrivant des tartines sur la chloroquine et Raoult.

    Par ailleurs, tout le monde a dénoncé le comportement inconscient des gens se pressant dans les parcs à Paris le jour des élections, l’exode vers la province mais aussi le comportement des Ultras, massés devant le parc des princes, … Zemmour, moi, tout le monde.

    Aujourd’hui on doit de la même manière dénoncer sans état d’âme les racailles qui se regroupent et crachent sur les forces de l’ordre. Alors c’est quoi le problème ? Oh mais c’est raciste ! Laissons donc faire comme on a laissé pourrir certains territoires. Laissons les racailles casser la logique de confinement et laisser se répandre le coronavirus. Après tout ce sont des « jeunes », « nos jeunes », des victimes jamais responsables de rien, tout comme leurs parents d’ailleurs. Il ne faut surtout pas les stigmatiser même s’ils volent, dealent, agressent, tuent et propagent cette épidémie. Ils représentent notre avenir. Ils sont une chance pour la France. Mort de rire !

    Mais voilà, on voit déjà se profiler la catastrophe sanitaire en Seine Saint Denis comme par hasard. Et on commence à nous dire pudiquement que la démographie du département rend le confinement difficile, voire impossible. Des familles nombreuses entassées dans des petits appartements. Mais on n’a pas demandé à ces familles de proliférer. On doit donc assumer 2 fois leur inconscience : leur natalité hors de contrôle que l’on encourage à coups de prestations sociales et leurs gamins qu’il n’arrivent pas à tenir et se retrouvent dehors se contaminant et contaminant les autres pour faire du trafic, voler les soignants, agresser les forces de l’ordre, le cas échéant. Et c’est « ça » qu’on va sauver dans les hopitaux au détriment des petits vieux qui devraient ainsi céder leur place entre autres à des « jeunes de banlieue », avec parmi eux des racailles qui sont de véritables boulets pour la société ? Ras le bol de payer pour cette parasites !

    Et j’entends déjà les analystes décérébrés issus de la sociologie gauchiste nous ressortir leurs idéologies orwelliennes. Ah mais tout ça est du aux inégalités socio économiques : les pauvres morflent quand les riches s’en sortent, voire prospèrent. C’est vrai que se confiner, respecter la distanciation sociale et se laver les mains nécessitent d’être un ultra riche. Marre de ces pseudo intellos qui raisonnent avec leurs tripes plutôt qu’avec leurs cerveaux, toujours à théoriser leur indignation de faibles !

    Vivement qu’on vaccine aussi les français contre les idées nocives qui nous conduisent dans le mur de manière récurrente et qu’on remette la France d’équerre en neutralisant les nuisibles ! A ceux qui admirent la Chine : traquons les citoyens, établissons des scores de crédit social, rééduquons tous ceux qui s’opposent à l’intérêt général, développons le nationalisme. On verra alors s’ils continueront à la ramener.

    • @ Zarathoustra, mais ça ne veut rien dire ce que vous dites suggérant qu’étant traités on ne développerait pas d’immunité. Si on est atteint d’une maladie infectieuse et que traité on en sort, on est rétabli et immunisé, la maladie est un vaccin par elle-même, pas le meilleur, mais un traitement efficace n’empêche pas qu’on ait développé l’immunité requise. S’agissant des virus et des petites bactéries qui se comportent comme des virus, on n’est immunisé totalement qu’au moment où en est l’agent, parce que c’est malléable, ils mutent facilement. Mais en gros on sera à peu près immunisé pendant un certain temps contre le virus en question, ses mutations éventuelles, voire la famille à laquelle il appartient, est-ce que c’est clair?

      Bon, vous êtes restés fixés sur le petit essai thérapeutique impliquant 24 patients effectué par le professeur Didier Raoult, il est temps de vous remettre à la page, on n’en est plus là. Prochainement, peut-être aujourd’hui, seront publiées des comparaisons entre les patients traités dans les services du professeur Raoult, souvent dépistés au passage, testés plus qu’ailleurs, au nombre de 1300 et le reste de la France et quels que soient les biais et les artéfacts le succès des protocoles du pr Didier Raoult l’emportent en efficacité et en pertinence sur tout le reste de la France, il n’y a pas photo. Est-ce que c’est clair, maintenant?

      Je vais déposer un article trouvé aujourd’hui qu’il faudra lire attentivement avant d’objecter, les comparaisons de terrain sont de loin supérieurs à des essais thérapeutiques. Oui, j’ai compris, quand un traitement réussit c’est parce que la nature fait bien les choses, 80% des patients guérissent tout seul, quand on n’a plus d’arguments! Moi qui croyait à la grande catastrophe du coronavirus me voilà rassuré, au moins 80% des gens en réchappent quoi qu’on leur donne, reste plus qu’à tirer la bonne carte. Sauf que cet argument vaut à peu près pour n’importe quel traitement, et il est valable dans les deux cas comparés, dans le cas général de la France les évaluations incertaines donnent 5% de morts, tandis que dans le cas des protocoles dont nous parlons on tombe à 0,4%. Enfin, la comparaison est moyenne puisque Didier Raoul et ses équipes testent plus que la moyenne Française, bon, admettons, même si on ramène la mortalité générale à 3% on reste largement au-dessus. Vous allez sortir quoi maintenant, qu’il faut pas comparer des torchons et des serviettes? Vous êtes pitoyable.

      Et ne vous fatiguez pas à comparer un million de Parisien très citoyens qui ont déserté la capitale et contaminé réellement en province avec des faits ou vrais ou allégués dans des quartiers d’où vous suggérez sans preuve l’extension de la maladie à tout un département, ça c’est la méthode Zemmour, d’ailleurs étant confiné, comment a-t-il des tuyaux policiers de ce genre? Il a des amis dans la police? Donc ils sélectionnent les informations qu’ils lui transmettent à partir de quoi il extrapole, non? Et de quelle origine sont ceux qui ont mis des lettres anonymes menaçant des infirmières qu’on aplaudit mais qu’on ne veut pas voire habiter à côté de chez soi, hein? Ce serait pas des fois quelques co-propriétaires et mégères retraitées? Les Vendéens pourtant conservateurs d’habitude et droitiers en veulent à ces Parisiens riches qui ont regagné leur résidence de vaccance et dévalisé citoyennement les grandes surfaces. Probablement que ceux-là n’ont pas votté, ils ont dû se décider aussitôt qu’on a commencé à fermer les cafés et restaurants et que la rumeur montait d’un prochain confinement. Comme si Zemmour s’occupait vraiment de la santé des gens, depuis quand? Vous ne voulez pas voire arriver un traitement convainquant parce qu’il désenflerait le fond de votre propagande, vous remettrez à plus tard les troubles civils que vous espérez, les occasions hélas ne manqueront pas, sauf si un gouvernement responsable réprimait résolument votre mouvance factieuse.

      Vous êtes lamentable.

      Croissant de lune.

      • Pas le temps de répondre dans le détail à vos inepties. Je vais donc faire au plus simple.

        Ok résumons. La chloroquine diminue la charge virale. Mais si la charge virale diminue est-ce que l’organisme développe suffisamment d’anticorps pour être immunisé ensuite ? Vous avez la réponse ? Tant mieux. Merci de citer votre source.

        Les seules études qui m’intéressent sont des études comme Discovery parce qu’elles sont larges et testent le re positionnement de plusieurs antiviraux. Si l’hydroxychloroquine avait prouvé son efficacité et plus encore sa supériorité ca se saurait et Discovery n’aurait aucune raison d’être. Mais Raoult est un prophète. Par, définition, il a donc le don de prescience.

        Désolé pour vous mais les taux de létalité observés prouvent que la majorité de la population se remet du Coronavirus sans traitement. Donc en aucun cas, on ne devra la survie de l’humanité à votre idole. Bien entendu, on ne laisse pas crever ceux qui ne résistent pas au virus.

        Source concernant le fait qu’un million de parisiens aurait contaminé la province ? Il faudrait déjà savoir combien sont contaminés. Quand on condamne, on parle d’irresponsabilité lié à un risque plus ou moins probable, pas à une fatalité. Il faut observer comme toujours la réalité ensuite.

        Donc passons à la situation réelle en Seine Saint Denis : https://actu.fr/ile-de-france/bobigny_93008/coronavirus-on-vit-enfer-dans-hopitaux-seine-saint-denis-faut-larmee-dans-rues_32595325.html
        Extraits choisis de cet article, une l’interview de Stéphane Gaudry, médecin en réanimation à l’hôpital Avicenne (Bobigny) et à Jean-Verdier (Bondy) :

        « Selon Stéphane Gaudry, la situation est bien plus critique en Seine-Saint-Denis que dans le reste de l’Ile-de-France. En Seine-Saint-Denis, c’est plus compliqué, la diffusion du virus est beaucoup plus rapide ici à cause d’une part de la promiscuité des habitants et du non-respect du confinement mais d’autre part, des facteurs de risque qui sont plus fréquents. Par exemple, l’obésité, le diabète ou encore la tension artérielle. » En résume, prolifération et irrresponsabilité.

        « Ici on n’accueille pas de patient de l’extérieur du département car nous n’avons pas de places. C’est saturé. Par contre, il y a des dizaines de malades que nous envoyons en dehors du département. » En résumé, assistanat.

        « Pour Stéphane Gaudry, les caractéristiques du département sont une raison mais il insiste sur une seconde qui est pour lui inacceptable : « les habitants ne respectent pas le confinement, maintenant il faut l’armée dans les rues. Ce n’est plus possible ». » En résumé, population hors de contrôle, peut être pas seulement les racailles je vous l’accorde.

        « Le médecin aimerait que son message soit bien entendu et que les habitants respectent ce confinement, cela faciliterait le travail des soignants. « On vit un enfer ici. Il faut que ça s’arrête, les gens se tuent les uns les autres en sortant. Oui, le coronavirus touche tout le monde », ajoute Stéphane Gaudry. » En résumé, on n’en est plus à l’incivilité mais à la mise en danger de la vie d’autrui, dont les soignants quand la majorité des français les soutient et développe la solidarité. Heureusement qu’on a des jeunes par exemple dans le vieux Nice (visiblement pas à l’Ariane) qui eux sont des citoyens exemplaires aidant les petits vieux. De ceux là on est fier.

  15. Bonne nouvelle !
    La pression a porté ses fruits. Le traitement à l’hydroxychloroquine est autorisé et généralisé par le gouvernement !

    • Salam mon frère Kalim et tous, merci pour l’article et le blog que tu as partagé ici, l’anthropo-logique enfin anthropologue de la santé a pratiquement emporté ma conviction définitive, je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas, mais qu’on se hâte, qu’on se hâte. Bon, l’auteur à la fin de l’article daté de mardi reste prudent pour la forme, c’est ça la rigueur scientifique, enfin, c’était pas trop tôt, l’essai thérapeutique à grande échelle, enfin l’aplication qui vaut essai thérapeutique, j’en ai bon espoir, va nous sortir de cette crise incroyable et il faudra faire répondre en justice certains récalcitrants. Choukran, mais je sais pas si le professeur Didier Raoult sait guérir le conformisme et la c…rie, peut-être pas. Bon, nous verrons ça les prochains jours parce que les médecins traitants vont se jeter dessus, dommage que les tests ne soient pas assez disponibles. Un épisode qui pouvait être beaucoup moins douloureux et ruineux je le crains sans certains crânes épais ou certains egos et intérêts. Malheureusement, le mal économique est déjà fait, on a fabriqué beaucoup trop de fausse monnaie, maintenant que la fausse monnaie est produite il est impossible de la remettre dans les banques centrales, ça va nous pourrir la vie pourtant, et pas qu’un peu.

      Est-ce que certains correspondants ici sont capables de se déjuger? Moi, si le traitement ne change pas la situation, je me déjugerais en public sur ce forum. Je ne suis pas sûr à 100%, je concèderais à peine epsilone avant la certitude totale. Je comprends encore les histoires d’ego ou d’intérêts pharmaceutiques et autres, mais je ne comprends pas l’opposition, que dis-je, l’hostilité de certains correspondants orduriers ici. Peut-être, juste une suggestion, peut-être certains milieux voulaient-ils profiter de l’épreuve du confinement nécessairement transgressé comme ce fut depuis toujours, à des fins politiques odieuses, si le professeur Didier Raoult et ses équipes soignent le Covid 19, peut-être par la même occasion jiguleront-ils pour un temps les levains de troubles civils graves qui pourrissent la société, mais pas pour très longtemps je le crains. Plus même besoin de vaccin finalement, il y a une entité au Moyen-Orient qui s’en afligera, enfin il y aura le vaccin Allemand mais il sera pas très utile et trop coûteux, je conseillerais pas si le chloroquine marche d’investir dans les vaccins. Martin Hearst est une honte.

      Grpâce au professeur Didier Raoult la France gardera sa réputation un peu suranée aujourd’hui d’excellence sanitaire. Mais comment Macron arrive-t-il à ne s’entourer que de gens aussi mièvres que lui? Plaise à Allah guider les bienfaisants.

      Croissant de lune.

      • Salam cher frère,
        Tout y est : le traitement efficace si pris très tôt + le test suffisamment précoce mis au point en Corée du Sud qui a permis de limiter drastiquement le nombre de morts par un confinement sélectif.
        Je l’ai dit dès le début, la sortie de crise est déjà là mais les freins connus (bigpharma-banques) sont également là et vont ralentir pour servir leurs intérêts au maximum.

  16. Non, à l’heure qu’il est aucvun autre traitement n’est aussi efficace, donc c’est quelque chose qui doit faire ses preuves contre rien du tout. Je sais pas ce que Mistigris a écrit ailleurs en commentaire, mais il n’y a pas actuellement d’autres traitements disponibles, point! Oui, il y a des recherches, par exemple, le prélèvement des anti-corps de patients guéris, alors ça c’est pas gagné, et pour qu’il y en ait en nombre, combien de prises de sang par jour leur imposerait-on? Produire l’anti-corps artificiellement c’est pas évident, le cultiver, c’est pas impossible mais ça demande du temps, encore faudrait-il cultiver le sang en contenant avec des cellules génitrices des lymphocytes qui produisent ces anti-corps et les stimuler de temps à autres tout cet ensemble prélevé avec de nouveaux ajouts de virus, puisque l’anti-corps est sécrété en présence de virus, donc savoir. Je sais que la nouvelle circule, mais c’est pas pour maintenant, pas à grande échelle en tout cas. Même la seule transfusion sanguine de patients guéris mais sains d’autres pataulogies et encore assez jeunes pour donner du sang en quantité, si le receveur est de même groupe, et je dis bien transfusion sanguine, parce que les prélèvements de plasma seul sont peinibles et longs, quand j’en ai donné ça durait deux heures et demi au point que je me disais mais pourquoi ne me prélèvent-ils pas du sang comme avant et pourquoi ne se débrouillent-ils pas seuls avec? Il faut le centrifuger, je sais pas quoi, tout ça pour restituer au donneur le sang, la partie de sang à laquelle on a ôté les anti-corps, donc pas la totalité du sang, c’était toutes les trois semaines, j’aurais bien supporté à l’aise, j’étais jeune, un don de sang tous les quinze jours, durée vingt minutes à l’époque maximum plutôt que de m’ennuyer pendant aussi longtemps qu’on me faisait.

    Quant au confinement sélectif, eh bien en Chine on n’a pas confiné partout en même temps, on a confiné là où l’épidémie sévissait, ou si le confinement a un temps débordé la région initiale ce fut pour peu de temps. On n’a pas confiné durablement l’ensemble de la Chine, non! Et dans les débuts, les Chinois ignoraient l’agent de la maladie, l’incertitude angoissante suggère et explique ces mesures, à présent, nous n’en sommes qu’au début mais on en sait davantage, à contexte différent on devait associer une différente conduite à tenir.

    Les maisons de retraite médicalisées en France, je sais vraiment pas ce qu’on doit en dire, les gens n’y meurent pas que de Covid 19, loin de là. Même une femme ne peut pas visiter son mari, elle craint que son mari ne la reconnaisse plus après et qu’il s’agrave. Et plus aucune animation ni bénévoles en renforts ce qui n’est pas du luxe, dans ces établissements, même plus de repas pris ensemble dans la salle à manger commune, tout le monde est servi en chambre, donc en effet, il y aura, il y a déjà surmortalité et je ne veux pas entendre que quelqu’un la mette sur le dos du coronavirus, c’est vrai et en partie dans l’Est et en région Parisienne, mais l’isolement et l’inactivité néfaste forcée va les tuer plus rapidement encore, donc me sortez pas qu’on protège quelqu’un là-dedans. Surtout que certains on a du mal à leur faire prendre leurs repas en salle, alors pensez donc, sans visite des familles qui souvent s’en chargent, le repas servi en chambre ne sera pas pris de tout le monde, en moyenne déjà avant, je suis sûr que certains ne mangeaient qu’un repas sur deux en totalité. Quant à les faire boire assez régulièrement, autant qu’avant ce qui déjà était insuffisant, n’y comptez pas trop.

    Sauf extraordinaire, mon intuition est que le traitement proposé par le professeur Didier Raoult s’imposera parce qu’il n’y en a pas d’autres, qu’on arrivera à ses sollutions, y compris le dépistage généralisé, suivi du confinement effectivement sélectif et du traitement curatif voire préventif meilleur dans les débuts de la maladie qu’à sa fin. Et d’ici longtemps, mon intuition est qu’il n’y aura rien d’autre de crédible. En fait je crois même que ce traitement est curatif, mais mettons que je garde un peu de réserve, au moins il sera palliatif en attendant le traitement du professeur Zarathoustra que je salue respectueusement.

    Il est temps d’adopter un traitement au moins palliatif qui nous permette d’attendre, qui permette de lver les mesures ruineuses de confinement. Le PIB en moins, les gens s’en fouttent nous dit en substance Zarathoustra si le système de santé ne tient plus. Je ne vois pas comment on fait pour dissocier la situation sanitaire d’un pays avec sa situation économique, je me serais cultivé aujourd’hui.

    J’ai parlé de l’Espagne et de l’Italie, pays de grande longévité, mais la Chie, ce que j’en dirais c’est que beaucoup de Chinois, presque tous sont, du fait de la pollution atmosphérique importante et du tabagisme ravageur, plus ou moins insuffisants respiratoires avant l’épidémie, sans compter la mauvaise hygiène qui règne dans le pays. En effet, l’usage de cracher partout, dans un crachoir ou par terre, l’usage de s’expectorer, c’est sans doute hygiénique quelque part, on expulse de son corps le plus possible de bactéries et virrus dans la quantité de mucosités que les Asiatiques sont capables de s’auto-expectorer, mais c’est un excellent moyen de contaminer les autres sur son passage. Oui, même en France, des étudiants Asiatiques, moi j’en ai vu, alors parfois vous pouviez voire un Asiatique se pencher sur un bussion y compris en ville pour y vider sa trachée, ses bronches, d’un seul coup, véridique. Je sais même pas comment ils font, ça doit être un exercice respiratoire gymnique Asiatique, mais ça semble efficace, après vous voyez tout un buisson englué de sécrétions remontées des profondeurs des voies respiratoires, faut de l’énergie. Je suppose qu’en temps ordinaire cette pratique leur fait du bien, mais en temps d’épidémie je doute qu’il y ait meilleur vecteur de contamination que tout ce qu’ils projettent. Mais je ne sais où ils puisent toute cette énergie expiratoire voire vomitive, ils sont connus pour leur aptitude à se faire vomir, personne d’autre ne fait comme eux, je ne sais où ils trouvent cette force étant plutôt dénutri, nourriture assez monotone, peu de protéines, peu de variété, peu de laitages et de fruits mais du riz tous les jours, riz de rigueur. Surtout que, justement l’épidémie a émergé dans une situation de pénurie en protéine, la crise porcine, le porc donnant sauf aux Musulmans le peu de protéines qu’ils rajoutent à leur pauvre riz leur manquait d’un coup. N’est-ce pas pour ça qu’ils ont davantage braconné? Des bêtes que personne ne mange, paraît même qu’ils mangent du serpent, j’arrive pas à m’imaginer en manger, sauf à fermer les yeux et qu’on ne m’en dise rien. Le contexte de pauvreté en protéine suite à l’épidémie de peste porcine qui a beaucoup renchéri les cours du porc et d’autres viandes sur les marchés en a rendu beaucoup végétariens forcés, vegans involontaires. Voilà à mon avis le contexte dans lequel l’épidémie a émergé. Sans compter certains riches là-bas qui mangent des choses s’imaginant puissance sexuelle, comme s’il n’y a pas à se résigner, une fois atteint un âge avancé, peut-on b…er jusqu’à cent ans? Normalement non, soixante-dix ans et puis ceinture, cet acharnement leur fait payer cher des substances d’animaux rares sans aucune preuve d’efficacité mais la certitude je dirais que ça ne marche pas. Donc les uns braconnent faute de viande, d’autres achètent chers des gibiers rares que personne à part eux ne veut manger. Ce tableau Chinois et Asiatique suggère assez l’angoisse qui dut les saisir quand l’épidémie a émergé et donc les mesures rigoureuses mais pas générales qu’ils ont prises, c’est pas de sitôt qu’on verra un Chinois braconner, donc les mesures prises se comprennent dans le contexte Chinois. Mais pas ailleurs, en revanche, un traitement palliatif associé à un dépistage systématique et donc confinement sélectif qui préserve l’économie nourricière du système de santé, voilà ce qui était dans les cordes de pays Européens. Des pays imités d’autres qui n’ont pas le premier sou du confinement et son accompagnement économique, l’Inde va-t-elle loger enfin ses milions d’enfants esclaves des rues? Non, laissez-moi deviner, on va les chasser loin des villles, on va les laisser mieux mourir de faim et d’autres maux, j’ai bon, là? Peuvent même pas mendier ni voler, pour cause de confinement, donc pas besoin d’être sorcier pour deviner leur sort.

    Alors, l’histoire des racailles et des racailles, j’en terminerai par ça. Zémour et semblables s’indignent que des jeunes des cités aient enfreint le confinement, pas un mot en revanche du million de Parisiens riches qui se sont transportés dans leurs résidence en province y colportant la maladie comme en Vendé, ceux-là aplaudissent Zemmour et sont citoyens à sa façon. Ceux qui ont mis des mots ignobles dans les boîtes aux lettres d’infirmières, ceux-là qui ne sont pas de la diversité, il ne les blâment pas, la pharmacienne de Nice récemment arrêtée, vieille patronne, pas de la diversité hein, qui a détourné des fournitures pour vil profit, ni Zarathoustra ni son grand copain Zemmour ne la blâme, c’est son personnel qui aurait vendu la mèche à ce que j’ai entendu. Et donc la racaille, entendez les gens de la dite diversité logés en grands ensemble sont supposés Musulmans, en fait non, les Noirs au moins parmi eux sont plus qu’on croit évangélistes mais c’est une autre question, alors ces Muslims seraient un danger majeur pour la santé. Objection, maintenant, il est à peu près connu qu’à défaut d’être une maladie de blancs, c’est une maladie de vieux, blâmez davantage les retraités Parisiens qui s’en sont allés à Belle-Île-En-Mer ou autres lieux répandre le virus, ils sont meilleurs vecteurs. Et à côté de ça on fait comme si les soignants, surtout des urgences, les soignants les plus exposées n’étaient pas eux de la dite diversité, mensonge par grave omission, l’hôpital public est très très coloré et divers en personnel. Ah oui mais Zarathoustra nous répondra mais que justement, ils volent les masques, il est cap de l’affirmer sans preuve ni indice. Désolé, mais les fournitures volées sont forcément revendues à des officines, or pour l’instant les pharmaciens sont pas très très colorés, moins que les médecins. Les gens en villle qui aplaudissent de leurs fenêtres les soignants valeureux, qui croient-ils aplaudir? Le milieu de la santé est probablement le plus métissé en France et d’origines diverses.

    Croissant de lune.

  17. ENCORE ET TOUJOURS les problèmes de lobby et voilà pourquoi le monde recule au lieu d’avancer !!!
    Comment peut-on sacrifier x nombre de vie en France sous prétexte que le couple buzyn/Levy et d’autres cons ne sont pas d’accord avec le savantissime Dr Raoult ? De plus on apprend que la clorochine qui traite des maladies avec efficacité depuis plus de 50 ans serait maintenant interdit a la vente libre en raison de sa toxicité ???COMME par hasard , cette interdiction tombe le 20 janvier 2020 ?
    Tout les pros big pharma et big pharma sont des assassins en puissance !!!

  18. Salam, nous verrons sous peu de temps si le traitement proposé par le professeur Didier Raoult ou des variantes fonctionnent, à l’étranger, en France. Les remontées hospitalières vont dans ce sens pour l’instant, mais certes ce n’est pas un essai thérapeutique en règle. En France même, des médecins contaminés et testés sont volontaires pour un essai validable. Si ça ne marchait pas, je promets de me déjuger ici, mais si ça marche et si c’est assez significatif, j’espère que certains correspondants sûrs d’eux-mêmes se déjugeront en public aussi. Il y en a certains qui multiplient les commentaires affirmatifs, ils ont l’air de savoir avant tout le monde ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

    Selon ce que j’ai cru comprendre, ce traitement permet de garder les patients chez eux sans les hospitaliser, ce n’est pas rien. S’il est administré à temps évidemment, au moment de la détresse respiratoire il est trop tard la plupart du temps. Oui, il y a des contr’indications, mais ça c’est ordinaire, que fait-on des cardiaques a écrit en substance Zarathoustra? Eh bien, il faut évaluer, le traitement sera-t-il supporté ou pas selon le patient, c’est ça la médecine, on tâtonne, on évalue, parce que les cardiaques nommés de façon générique, ça ne veut rien dire. Dans leurs cas, selon les évaluations précises, je suppose que l’administration devrait se faire encore plus tôt si diagnostique il y a. Car de toute façon, une personne qui réchappe après situation de détresse respiratoire aura le cœur très surmené, puisque la diminution quantitative et qualitative des échanges gazeux et moindre apport d’oxygène même sous respirateurs avec de l’air enrichi n’empêchera pas un surmenage cardiaque, le cœur réagit à l’anoxie par augmentation de fréquence et de puissance, faire circuler plus vite le sang pour capter le maximum d’oxygène. Si vous voulez vous en convaincre, cessez de ventiler mettons trente secondes, ou plus après inspiration de préférence, parce qu’après expiration forcée faut pas y rester trop longtemps, si vous êtes jeunes et bien portants, vous trouverez cette accélération de fréquence, donc ceux qui surmontent la phase de détresse respiratoire même sans antécédents cardiaques connus auront un cœur très surmené. Ou plongez-vous la tête sous l’eau pendant ce même temps, vous verrez mais je ne parle que des jeunes et bavards visiblement vigoureux à en juger par le nombre des lignes qu’ils écrivent sur ce forum. Mais les contr’indications totales ou relatives c’est pas une nouveauté, c’est peinible d’argumenter avec des gens au crâne épais qui ne disent rien de convainquant contre le traitement, sauf qu’il n’est pas miraculeux, chose qu’on savait déjà. Ma religion aurait quelque chose à voire avec mon soutien? Première nouvelle, je ne sais pas, faudrait compter les patients Musulmans ainsi traités ou ceux qui soutiennent les sollution proposées, cherchons un lien de corélation si nous en trouvons un nous sommes forts.

    Enfin, je m’engage à me déjuger les jours à venir si on constate une efficacité insuffisante ou dérisoire de la chloroquine, à condition que ce soit établi en tenant effectivement compte de tous les autres éléments de co-morbidité. Mais ça va pas tarder à venir et j’engage les opposants à se déjuger aussi s’il arrive que le traitement s’avère efficace en France. Et ça va arriver vite, les pressions populaires et médicales dans ce sens sont trop importantes pour que les essais sur la base de volontariat parmi des médecins contaminés ne commence pas aujourd’hui ou demain. On tirera le moment venu des conclusions et les resonsabilités de ceux qui auront freiné des quatre fers. La pratique est crytère de vérité, Karl Marx. A bientôt.

    Croissant de lune.

  19. Il faut comprendre ce que dit le Pr Didier Raoult :
    1 – l’action de la chloroquine réside dans le fait qu’elle réduit drastiquement la charge virale et le temps de contagiosité, ainsi, prise assez tôt, elle évite les conséquences du virus ;
    2 – Dans son étude, les 6 patients qui ont pris chloroquine + azythromycine ont vu leur test PCR devenir négatif au bout de 3 jours !!! À cela, s’ajoute beaucoup d’autres “guerris” dont C. Estrosi, maire de Nice, et beaucoup d’autres personnes.
    3 – La chloroquine est connu depuis des dizaines d’années et ne nécessite pas de grande étude surtout en temps d’urgence. Ceux qui ne connaissent pas le process de sortie des nouveaux médicaments, il faut savoir que les molécules déjà connus font souvent l’impasse de beaucoup de tests et ont des autorisations accélérées et des mises sur le marché rapides. Rien d’anormal. Ceci est en cours et il explique simplement que nous perdons du temps précieux.
    4 – Ce que dit Raoult (et beaucoup d’autres) est que nous avons les moyens d’agir plus efficacement (confinement sélectif, test, traitement) et que bizarrement ce n’est pas fait.
    5 – Cela a pourtant permis à la Chine de sortir de la crise. Donc, cela a fonctionné sur des milliers de personnes dans le monde. En Corée, cela a considérablement réduit le nombre de morts. Etc.

    Si après ça, vous ne voyez toujours pas l’énorme erreur de gestion actuelle tant sanitaire qu’économique. Le nombre de mensonges et d’attaques dans les médias par le lobby pharmaceutique est visible, il faut juste se renseigner sur les scientifiques qui parlent contre le Pr Raoult.
    Que tout le monde se rassure néanmoins. Le traitement est normalement disponible et sont étude pour une généralisation est en cours. Il ne faut surtout pas céder à l’auto-médication car sans suivi, c’est très dangereux (à cause des doses, comme tout médicament).
    Malheureusement, la chloroquine n’est pas assez lucrative et faisait déjà l’objet d’une “guerre” avec comme ennemi principal le couple Lévy-Buzyn-bigpharma-banques VS Roault-recherche-publique.
    Il s’agit d’un traitement connu et Raoult a simplement la carrure pour faire front face à l’immondice bigpharma-banques.

  20. Re-salam, voici la dernière vidéo de l’IHU Méditerranée-Infection, qui interviouvait hier le professeur Didier Raoul. Il est question de la toxicité supposée des traitements, et de la mortalité effectivement. Voire en effet d’une certaine rationalité dans l’aproche de l’épidémie, parce que oui, il y a des artéfacts. Je ne sais pas si ça guérira l’ignorance de certains ici, bon, si le traitement est efficace on le saura très bientôt mais alors j’apréhende le sort du gouvernement Français et j’apréhende l’instabilité qu’engendrerait alors, le conformisme étroit qui prétend la contenir. Hausser un peu le volume de votre ordinateur, ça dure sept minutes et des poussières, je m’efface devant le professeur Didier Raoult dont l’évocation m’honnore, la parole est à un savant qui fait son devoir accablé de travail contrairement à certains oisifs dont on lit ici de nombreux commentaires, écoutez plutôt,

    https://www.youtube.com/watch?v=GFkUnJ46MVI

    Croissant de lune.

  21. Assalamou ‘alikoum. Personne n’a dit que le traitement proposé du professeur Didier Raoul est un miracle, définitif et absolu. Personne n’a dit ça, pas non plus Didier Raoul. Effectivement l’essai thérapeutique publié sauf si ça s’est étoffé depuis ne porte que sur un petit nombre de patients, il ne serait pas concluant s’il n’y avait pas suffisante urgence et si c’était une innovation qui remplace ou concurrence des traitements déjà autorisés. Autorisé il l’est, jusqu’à janvier dernier, la chloroquine pouvait se trouver librement en pharmacie, c’est Agnès Busin qui en a disposé autrement peut-être motivée par une excessive auto-médication, mais la chloroquine restait accessible sur ordonnance. Mais la chloroquine est autorisée depuis longtemps, 1949, partout employée dans le monde, anti-paludéen, la chloroquine a un effet anti-virral puissant associé. Il y a des effets indésirables oui, mais ceux qui en prennent habituellement sur une longue durée en disent qu’ils sont supportables et dérisoires. Alors dans le traitement que propose le professeur Didier Raoul il faudrait employer la chloroquine à dose assez forte, trois fois plus élevée que son usage habituel oui, mais sur une durée plus courte. L’antibiotique auquel le professeur Raoul associe la chloroquine a également un effet anti-viral associé, antibiotique déjà connu, autorisé et employé.

    Effectivement on lit sur cette page quelques erreurs, effectivement, le traitement réduit la charge virrale des patients en phase grave de réanimation, mais il ne les sauve pas, parce qu’ils sont déjà surinfectés, surinfections bactériennes, où est l’incohérence? C’est qu’il faut le prescrire avant. L’administration dite compassionelle aux patients en réanimation est peu utile, voire insultante, savoir si ça marche parfois mais c’est avant ce stade qu’il faut l’administrer, quand le patient est diagnostiqué, testé, mais avant, mais avant la phase de détresse respiratoire. Il y a des choses qui rencontrent des crânes épais ici, Didier Raoul effectivement ne trouve pas apropriée l’administration en phase de détresse, à ce moment-là c’est trop tard sauf erreur, on peut toujours mais il y a peu de chances, les bactéries opportunistes ont envahi les surfaces des alvéoles pulmonaires que le virus a endommagé, cette zone étant en principe sans présence bactériologique, les bactéries étant arrêtées avant, par les muqueuses et leurs sécrétions. La maladie est d’abord infection virale mais la seule infection virale ne tue pas toujours le patient, elle endommage les tissus normalement asceptiques, des bactéries opportunistes toujours présentes achèvent les choses.

    Rien d’incohérent à ce que l’administration du traitement à des patients très dégradés diminue la charge virale mais qu’ils meurent quand même, l’objection de Zarathoustra, ne se soutient qu’en apparence, argument sans valeur. Certains allèguent que cette réduction de la charge virale peut n’être que transitoire, qu’il y a des rechutes, mais je répète que ce n’est pas un traitement total, il n’y a de traitement total en rien du tout, Didier Raoul donne 75% de réduction de charge virale, et si c’est administré avant le moment critique, sans surinfection bactérienne avancée, il est raisonnable d’envisager le succès du traitement. Mais ce n’est pas une garantie totale, les patients en question étant très âgés, ça peut n’être qu’un surcis, l’épisode éprouvant les fragilise, ces patients-là rechutent souvent effectivement ou les autres pataulogies qu’ils portent les submergent.

    Car en effet, l’Italie et l’Espagne sont des pays de grande longévité, on aimerait savoir comment est-il possible d’atribuer les malades et les décès de façon chiffrée au Covid 19 sans tests à l’appui dans chaque cas.

    J’ai lu tout à l’heure de Zarathoustra en substance que le confinement général est un test à moindre coût, ai-je bien compris? Un mois d’arrêt des activités concernées en France représente 2% de PIB en moins, si on ne tient compte que de la valeur que représentent ces activités, chiffre donné par Jean-Marc Jancovissi, évaluation imprécise, possibilité de rattrappage ou au contraire d’agravation après, 2% dissociés du reste n’est qu’une évaluation mais quand-même! Oui et alors, puisqu’on fabrique de l’argent à la chaîne, vous avez vu? Donc pourquoi ne pas bouster le système hospitallier, les tests et les traitements qui semblent fonctionner, d’ailleurs ce serait et ce sera un essai thérapeutique grandeur nature. Oui, déjà en France ce traitement est utilisé, Christian Estrausi, un que Zarathoustra aime bien se traite selon la formule Didier Raoul. Mais l’Amérique de Donald Trump, celui-là qui ne se trumpe pas tout le temps reprend largement le traitement de Didier Raoul, Zarathoustra serait-il anti-Trump? Première nouvelle.

    Un des arguments peut-être valable de ceux qui s’opposent à Didier Raoul, le seul argument du gouvernement et son comité, c’est la crainte que les mesures dites de confinement soient enfreintes de plus en plus à cause de ce traitement. Oui, mais alors, moi je crains plutôt que les tergiversations du gouvernement et son comité n’accélèrent au contraire les transgressions du confinement. S’il tarde trop à se déjuger, les soutiens et pétitions populaires en faveur du traitement se multipliant, on risque des émeutes violentes et des marches sur l’Elysée et les ministères, il n’est que temps de céder, aujourd’hui avant demain. Si le traitement employé à l’étranger connaît un succès notoirement supérieur aux protocoles Français, on le saura bientôt, alors ce gouvernement risque d’être balayé, et peut-être le président ne terminerait pas son mandat. Ah, paraît qu’il voulait faire revenir Manuel Valss, ça n’a pas l’air de se profiler comme ça.

    Croissant de lune.

    • Qu’est-ce que vous racontez encore ?! Le traitement n’a aucun intérêt quand le malade souffre d’insuffisance respiratoire puisque sa charge virale est quasi nulle. En fait, vous n’avez pas compris ce que j’ai écrit si bien que vous le reprenez en substance en le déformant et en y introduisant des erreurs. Autre exemple : je n’ai jamais écrit que le confinement général était un test AU MOINDRE COÛT. J’ai dit que c’était la seule solution valable aujourd’hui pour ralentir l’épidémie, ménager notre système de santé qui est en train d’exploser et trier les cas pour revenir progressivement à la normale. Sans système de santé, les gens se foutent bien de savoir de combien le PIB va chuter. Car ce ne sont pas seulement les malades du covid-19 mais aussi d’autres malades qui vont crever. Le confinement est le moyen le plus efficace d’éradiquer le virus tout en sécurisant la reprise d’activité. Encore faut-il que tout le monde joue le jeu. On peut alors concentrer les moyens de protection, tant qu’il y a pénurie, sur les personnels (pas seulement soignants) indispensables à la survie de tous.
      Enfin vous ne faites que renforcer mon argumentation quand vous citez les différents effets collatéraux associés à cet engouement délirant pour la chloroquine qui n’a toujours pas fait ses preuves. Je rajoute que non seulement il y a des effets secondaires comme dans tout traitement médicamenteux mais également des contre indications comme les cardiaques. On en fait quoi ? On les laisse crever ?
      En fait vous ne faites que vous accrocher à votre monde en refusant de vous adapter. Vous n’apprenez rien de cette pandémie. Tout ce que vous voulez c’est retrouver votre confort de petit bourgeois, sauver votre peau. Cette pandémie vous met à nu. Et on voit à quel point votre religion ne vous sert à rien et vos croyances sont de façade. Zéro sérénité, zéro solidarité. Tout est tourné vers votre petite personne. Et vous attendez qu’on vous sauve sans le moindre effort. Si votre heure est arrivée, inutile de vous agiter : Raoult n’est pas le messie et ne vous sauvera pas. Faites vous à l’idée que vous allez morfler et peut être même tout perdre. La vie est une grande loterie. Vous avez du avoir une existence surprotégée pour être si faible face à l’adversité.

    • Dernier point. En quoi je devrais être d’accord avec Estrosi qui flippe pour sa vie ou Trump pour sa situation concernant la chloroquine ? Je ne suis pas comme vous qui considérez que tout ce qui sort de la bouche de Raoult ou encore de Ramadan est parole d’évangile. L’idolâtrie n’est pas mon truc, mais le vôtre.

    • Qu’est-ce que vous racontez encore ?! Le traitement n’a aucun intérêt quand le malade souffre d’insuffisance respiratoire puisque sa charge virale est quasi nulle. En fait, vous n’avez pas compris ce que j’ai écrit si bien que vous le reprenez en substance en le déformant et en y introduisant des erreurs. Autre exemple : je n’ai jamais écrit que le confinement général était un test AU MOINDRE COÛT. J’ai dit que c’était la seule solution valable aujourd’hui pour ralentir l’épidémie, ménager notre système de santé qui est en train d’exploser et trier les cas pour revenir progressivement à la normale. Sans système de santé, les gens se foutent bien de savoir de combien le PIB va chuter. Car ce ne sont pas seulement les malades du covid-19 mais aussi d’autres malades qui vont crever. Le confinement est le moyen le plus efficace d’éradiquer le virus tout en sécurisant la reprise d’activité. Encore faut-il que tout le monde joue le jeu. On peut alors concentrer les moyens de protection, tant qu’il y a pénurie, sur les personnels (pas seulement soignants) indispensables à la survie de tous.
      Enfin vous ne faites que renforcer mon argumentation quand vous citez les différents effets collatéraux associés à cet engouement délirant pour la chloroquine qui n’a toujours pas fait ses preuves. Je rajoute que non seulement il y a des effets secondaires comme dans tout traitement médicamenteux mais également des contre indications comme les cardiaques. On en fait quoi ? On les laisse crever ?
      En fait vous ne faites que vous accrocher à votre monde en refusant de vous adapter. Vous n’apprenez rien de cette pandémie. Tout ce que vous voulez c’est retrouver votre confort de petit bourgeois, sauver votre peau. Cette pandémie vous met à nu. Et on voit à quel point votre religion ne vous sert à rien et vos croyances sont de façade. Zéro sérénité, zéro solidarité. Tout est tourné vers votre petite personne. Et vous attendez qu’on vous sauve sans le moindre effort. Si votre heure est arrivée, inutile de vous agiter : Raoult n’est pas le messie et ne vous sauvera pas. Faites vous à l’idée que vous allez morfler et peut être même tout perdre. La vie est une grande loterie. Vous avez du avoir une existence surprotégée pour être si faible face à l’adversité.

    • Qu’est-ce que vous racontez encore ?! Le traitement n’a aucun intérêt quand le malade souffre d’insuffisance respiratoire puisque sa charge virale est quasi nulle. En fait, vous n’avez pas compris ce que j’ai écrit si bien que vous le reprenez en substance mais en le déformant et en y introduisant des erreurs. Autre exemple : je n’ai jamais écrit que le confinement général était un test AU MOINDRE COÛT. J’ai dit que c’était la seule solution valable aujourd’hui pour ralentir l’épidémie, ménager notre système de santé qui est en train d’exploser et trier les cas pour revenir progressivement à la normale. C’est d’ailleurs une stratégie appliquée mondialement.

      Sans système de santé, les gens se foutent bien de savoir de combien le PIB va chuter. Car ce ne sont pas seulement les malades du covid-19 mais aussi d’autres malades qui vont crever. Le confinement est le moyen le plus efficace d’éradiquer le virus tout en sécurisant la reprise d’activité. Encore faut-il que tout le monde joue le jeu. On peut alors concentrer les moyens de protection, tant qu’il y a pénurie, sur les personnels (pas seulement soignants) indispensables à la survie de tous.

      Enfin vous ne faites que renforcer mon argumentation quand vous citez les différents effets collatéraux associés à cet engouement délirant pour la chloroquine qui n’a toujours pas fait ses preuves. Je rajoute que non seulement il y a des effets secondaires comme dans tout traitement médicamenteux mais également des contre indications comme les cardiaques. On en fait quoi ? On les laisse crever ?

      Estrosi, Trump ? Mais depuis quand je considère qu’ils sont qualifiés sur le sujet de la chloroquine ? Sachez que je n’ai pas de gourou comme vous.

  22. Le Professeur Raoult, “le général de Gaulle de la chloroquine” …
    C’est une sommité mondiale … Il faut pas le laisser partir comme l’autre “à Londres” …
    Il doit être nommé “Conseiller spécial” à la Présidence pour le sortir par le haut de la” guéguerre” entre lui et Levy (qui lui a refusé des subventions), le mari de Buzin …
    Buzin allias Mme “Y’enapa” … Buzin du “genre” j’avais prévenu de ce qu’il allait arriver qui serait très très grave mais j’ai pas fait les stocks de masques, “Y’enapa”, de gel hydroalcoolique, “Y’enapa”, et pour les gants, “Y’enapa non plus” … C’était pourtant facile pour une Ministre de la santé de commander ces produits ultra minimalistes. Elle ne saurait se cacher derrière un mail du danger qu’elle dénonce …
    Enfin, comme dirait l’autre “c’estpasl’moment” de sortir les dossiers … Vaut mieux se concentrer sur l’essentiel …
    Les Français aiment D. Raoult et ont confiance en lui … Il a l’air désintérressé, la chloroquine ne coute rien à produire … La Santé publique doit sortir de la notion de du diktat de “marché” pharmaceutique …
    La chloroquine est un médicament homologué qui a fait ses preuves …
    Aucun vaccin ne pourra être disponible avant des mois, encore moins homologué …
    De toutes façons, comme il n’y a pas de remède, de traitement désignés comment éviter que chaque médecin ne fasse pas en conscience avec ce qu’il a ?
    Attention cependant aux risques sur les diabétiques …
    En France, à Lyon, SUPER ATTENTION la seule usine française réputée, homologuée …. qui produit la chloroquine, est en rederessement judiciaire … Elle était détenue par un fond de pension américain !
    https://www.europe1.fr/economie/lusine-qui-produit-la-chloroquine-pres-de-lyon-en
    Bon courage à tous

  23. Une seule chose me parait évidente: Il faut dès aujourd’hui mettre en fabrication des tonnes de chloroquine. On ne sait pas trop pourquoi ça marche, si c’est un antiviral ou un limiteur de sur-inflammation, voire un placebo crédible, mais la vitesse de progression de la pandémie interdit les pertes de temps. Et tant pis si ça coûte des sous, car la crise va nous revenir bien plus cher.
    On aimerait bien, aussi, voir arriver les masques et les gels hydroalcooliques. On n’est plus capable de fabriquer des trucs aussi basiques?
    Enfin, tout laisse à penser qu’on va manquer de respirateurs et de places d’hôpitaux. On a commandé des respirateurs? On a construit des unités de traitement? les chinois avaient fait ça en dix jours. On attend quoi?
    @Z

    Vous avez sans doute raison au sujet des chercheurs, mais au moins, celui là avance, et vite. Sinon, le confinement est sans doute nécessaire pour gagner du temps, à condition qu’on exploite ce gain d’un petit sursis. Autre remarque. Pasteur aussi était un enfoiré. Il a quand même fait avancer les sciences. Bref…

    • Mais la question Patrice n’est pas fondamentalement de savoir si Raoult est un enfoiré mais à quoi il nous conduit. Et il nous y conduit certes parce qu’il est dans l’ego. Un borgne qui cherche à guider des aveugles. Mais vers quoi ? La chloroquine marche ? Mais depuis quand pouvons nous affirmer que ça marche ? Un essai clinique sur 24 personnes n’est pas concluant. Par ailleurs, qu’est-ce qu’il démontre ? Que la charge virale baisse ou que l’on guérit ? Lui même affirme que lorsqu’on est en réanimation la charge virale a baissé et qu’on meurt alors des conséquences de l’infection. La question est alors de savoir quand on doit prendre de la chroroquine. Dès qu’on est fébrile et dépisté positif comme il le propose ? A quoi ça conduit ? A se précipiter dans des centres comme l’IHU Méditerranée qui peut dépister à haut débit ? A prescrire à tout le monde de la chloroquine comme si c’était un vaccin ? A provoquer une rupture de stock pour ceux qui en ont besoin en provoquant un nouvel effet domino ? Personnellement je ne vais sûrement pas me faire prescrire de la chloroquine quand bien même je serai dépisté positif et même si je développe des symptôme. Il s’agira surtout de suivre l’évolution. Car est-ce que le traitement à la chloroquine me permettra de développer naturellement une immunité en produisant les anticorps nécessaires.

      La vérité c’est que la plupart des gens sont complètement dominés par leur angoisse. Et cet engouement pour la chloroquine n’est jamais qu’une énième manifestation de panique. La précipitation et plus encore la panique sont rarement de bonnes conseillères. Patience et discipline, je l’ai déjà dit c’est tout ce qui compte en ce moment.

      • @Z

        Je ne préconise que la fabrication en urgence de la chloroquine, sans attendre de nouveaux tests. Dans le pire des cas, on aura dépensé des sous pour rien.
        En revanche, je ne comprends pas le manque de masques et de gel. Ici, une simple pharmacie en produit, mais ils n’ont pas de flacons. On ne sait plus non plus injecter du polyéthylène? Je me demande si nos ministres vont sur le terrain, pour au moins essayer de solutionner les problèmes simples.
        Je ne parle pas des erreurs du passé, mais de celles qu’on commet aujourd’hui. …Et de celles qu’on va commettre demain.
        J’ai aussi l’impression que Macron se préoccupe plus de l’économie que de la santé, ce qui est idiot, puisque l’économie en dépend. Les chinois l’ont bien compris. Ils ont certes agi de manière autoritaire, mais ils ont surtout réagi très fort, et très énergiquement. Pas comme en France, genre:
        – Ah, y a pas de masques? C’est con. Ca venait de Chine, donc c’est normal.
        – Ok, mais on fait quoi?
        – Ben rien. Les chinois n’en n’ont plus besoin. Y a qu’à attendre. De toute façon, on n’a pas d’élastiques non plus.. Ni de couturières, sauf chez LVMH.

        Enfin, pour en revenir à la chloroquine, il me semble probable qu’elle puisse sauver des vies, même à l’aune d’un essai clinique minimaliste. Vu le coût de la pandémie, on n’est plus à quelques millions près. Il faudrait aussi songer à sauver l’entreprise qui la fabrique. Je dis ça comme ça. (Tout le monde n’est pas perdant dans cette histoire. Les fabricants de PQ, entre autre).

    • Maintenant si vous avez envie de raisonner à froid et même de manière iconoclaste :

      1) Une pandémie qui décimerait une bonne partie de l’humanité pourrait être un bien inestimable. C’est juste que personne n’a envie de mourir s’il peut l’éviter. Moi comme d’autres d’ailleurs. Pourtant la mort fait partie de la vie et on meurt jeune y compris dans des sociétés ultra développées. Évidemment les complotistes s’imaginent que le virus servira les riches au détriment des pauvres. Rien n’est plus faux. Voilà pourquoi la mobilisation est mondiale pour lutter contre le coronavirus. Des riches mourront aussi. Ils sont par ailleurs liés aux pauvres pour conserver leur situation. On est typiquement dans la dialectique hégélienne du maître et de l’esclave. Et j’en reviens à ma marotte : l’interdépendance et le caractère systémique des phénomènes qui expliquent d’ailleurs les effets dominos que l’on a tant de mal à appréhender et que l’on commence à voir se manifester sans même être en mesure de leur portée.

      2) Vous qui craignez un monde sinisé. Nous allons y aller à grands pas après cette épidémie. Ne nous leurrons pas. Cette crise révèle certes notre dépendance à certaines professions que l’on estime peu valorisées notamment tout au long de la chaîne logistique (j’exclus les soignants). L’IA va donc être boostée que ce soit dans le tracking des citoyens ou encore du développement massif de la robotique pour continuer à faire tourner notamment l’agro-alimentaire et la distribution. Les caissières seront remerciées en étant remplacées par des caisses automatiques de plus en plus nombreuses par exemple. On utilisera les robots pour les récoltes, la gestion des entrepôts, les livraisons … Le capitalisme va littéralement exploser via la diffusion de nouvelles technologies.

      • @patrice.

        Il faut savoir raison garder. Inutile d’épuiser les capacités de production de l’industrie pharmaceutique en poursuivant ce qui se révélera peut-être être une chimère. Laissons cela aux gogos qui paniquent.

        Mistigris a déjà alerté. Tenez quelques sources pour refroidir les ardeurs intempestives des adorateurs de Raoult, le nouveau prophète aux cheveux crades :
        https://www.lindependant.fr/2020/03/25/lhydroxychloroquine-pas-plus-efficace-que-dautres-traitements-contre-le-covid-19-etude,8818874.php
        https://www.capital.fr/economie-politique/chloroquine-lautre-essai-clinique-qui-affaiblit-lespoir-dun-traitement-miracle-1365789
        Les gens ne comprennent même pas que la rémission que l’on attribue à l’hydroxychloroquine en l’absence d’étude sérieuse (et je ne parle pas de l’essai bidon de Raoult) est peut être naturelle, vu que peu de cas évoluent vers une forme grave ou mortelle. C’est juste que personne n’a envie de jouer à la roulette russe avec sa santé , même si statistiquement ce sont les vieux qui succombent en majorité ou des sujets avec des co morbidités ou des facteurs de risque. Mais tant qu’on reste confiné et qu’on respecte les gestes barrières, on est protégé jusqu’à preuve du contraire.

        Extrait également d’une réponse que j’ai faite à quelqu’un qui suit bêtement l’emballement des médias autour de Raoult et de l’hydroxychloroquine :

        « Au cas où vous ne seriez pas au courant la Chine s’en est sorti sans l’hydroxychloroquine et Raoult n’est pas celui qui a découvert son prétendu effet sur le Covid-19. Il s’est inspiré des travaux de Gengfu Xiao dont les résultats ont été publiés non pas dans un article ordinaire, revu par les pairs, mais dans une lettre adressée aux éditeurs de la revue Cell Research. Raoult baratine d’ailleurs en invoquant Cell Research sans préciser qu’il n’y a pas eu « peer review ». L’étude mentionne également d’autres antiviraux testés, notamment le remdésivir qui aurait aussi démontré son efficacité pour traiter le Covid-19 (source : https://www.nature.com/articles/s41422-020-0282-0).

        L’essai Discovery étudie également plusieurs antiviraux. Avez vous entendu parler de Florence Ader, de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon et chercheuse au Centre international de recherche en infectiologie CIRI ? Normal c’est une scientifique digne de ce nom. Elle ne passe pas son temps à jouer les super stars comme Raoult. Elle, elle pilote Discovery. 3 200 patients européens (Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg…), dont 800 en France, pour tester l’efficacité et la sécurité de diverses stratégies thérapeutiques complétant le traitement standard actuel (ventilation, oxygénation…) : le remdésivir, l’hydroxychloroquine, l’association lopinavir-ritonavir, et enfin cette dernière avec l’interféron-bêta, une cytokine dont l’activité antivirale a été mise en évidence, in vitro, contre le MERS-CoV par Ralph Baric, de l’université de Caroline du Nord, aux États-Unis.
        Une autre étude, chinoise, plus contestée a testé aussi le favipiravir sur 320 patients (source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2095809920300631).

        C’est autre chose que votre Raoult avec sa pauvre étude de 24 patients, centrée uniquement sur l’hydroxychloroquine, dont la metholodologie est contestée et qui ne prouve rien. Ça s’appelle de la science, c’est-à-dire aussi un travail collectif plutôt qu’un show dans les médias.

        Dernier point. Avec ou sans antiviral, l’humanité survivrait avec une létalité de moins de 5%, allez même de 20%. »

        Bref Patrice, laissons les scientifiques responsables et pas obsédés par la gloire comme Raoult faire leur boulot. Patience et discipline. Mais bon, on peut bien entendu administrer la « potion miracle » aux malades dont l’état se détériore avant le syndrome respiratoire aigu. En espérant que d’autres ne se mettront pas à se précipiter sur tout ce qui contient de la chloroquine pour sauver leur pezu dans la panique comme cet abruti d’américain qui a bouffé le produit d’entretien de son aquarium !

  24. C’est qui ce malotru qui n’a que des insultres dans la bouche et qui traite un éminent professeur de ”crade avec des cheveux dégueulasses” sans doute un ignare qui n’a pas compris qui celui contre lequel il déverse sa bile puante et purulente a déjà fait ses preuves en sauvant de nombreux malades et que vu la situation catasrophique dans laquelle se trouve mon pays,la solution que ce professeur préconise est l a seule adéquate,raisonnable et logique .Il est inadmissible que les vieux bureaucrates et autres jaloux de tout acabit et de l’académie de médecine veuillent faire traîner les choses alors que l’urgence commande une grande célérité.

  25. Dans la mesure où, le traitement est connu, que ces effets secondaires le sont aussi. C’est vrai qu’il est étrange que le traitement qu’il évoque ne soit pas prescrit à plus large échelle, dans le Grand Est par exemple. Au pire ça aurait peu d’effets, au mieux ça désengorgerait les hôpitaux. Pour le dépistage, c’est une autre question, pour l’instant la France n’est pas capable d’en fournir suffisamment.
    Quant au personnage, c’est un Iconoclaste, comme tous les iconoclastes, il clive, par contre pour un profane comme moi, ces démonstrations scientifiques tiennent la route aussi bien sur l’épidémie actuelle que sur les vaccins sur lesquels il s’est exprimé, il y a quelques temps à la faveur d’un ouvrage.
    Au final, je le trouve plutôt crédible sans en faire un héros ou un sauveur, sa voix est en ce moment utile pour questionner les évidences, ouvrir le débat, creuser des pistes…

    • Oui certes. Mais ce n’est pas d’un Raoult dont on a besoin à présent vu son attitude de franc tireur. Ce que vous ne comprenez pas c’est que l’épidémie met fondamentalement en jeu le collectif dont il souhaite se démarquer. Sachez que Raoult s’appuie sur les travaux des chinois qui sont en train de revenir de la chloroquine comme panacée. Par ailleurs, tout traitement médicamenteux à ses effets secondaires. Bref, j’aimerais autant qu’on n’en entende plus parler. La chloroquine est aujourd’hui envisagée comme d’autres traitements (cf le post de Mistigris). On n’a plus besoin d’un charlot comme lui quelles que soient ses compétences scientifiques. Il court surtout après les honneurs à présent. Il a fait son temps mais ne veut pas s’effacer et pollue le débat scientifique. C’est complètement contre productif et j’ai même le sentiment que c’est nuisible en l’état actuel des choses.

  26. Mais tout le monde a compris qu’il faut généraliser le dépistage et appliquer le confinement en fonction des cas ! Et tout le monde sait aussi que la France n’en est pas capable aujourd’hui et doit donc monter en puissance sur le sujet.

    Ce type m’est profondément antipathique. Il prétend faire cavalier seul et veut avoir l’oreille du Président de la république. La recherche est un panier de crabes. Et il en est un digne représentant, tirant la couverture à lui, en pensant sans doute à ses prochaines publi, à son budget de recherche et surtout à sa propre renommée. Car le milieu de la recherche n’est pas peuplé que de grands hommes qui se dévoueraient corps et âme à la science pour la science. S’y joue aussi les ambitions avec son lot de coups bas, de mesquinerie et de manœuvres politiques. En voici à mon avis la preuve et pas des plus glorieuses en ces temps où l’anxiété ne fait que croître et que des naïfs sont à la recherche d’un gourou ou d’un sauveur.

    Mais quoiqu’il fasse croire, le pauvre Raoult ne peut rien sans le support du gouvernement. L’IHU Méditerranée n’est pas son joujou mais relève du public. Par ailleurs, il fait crade avec ses cheveux degueulasses. Bref, il ferait mieux d’arrêter de jouer aux cons et aux divas et d’accepter de jouer collectif, au risque de se faire débarquer. Faut il rappeler au passage qu’il minimisait le coronavirus au départ en le comparant à d’autres infections respiratoires comme tant d’autres qui nous parlaient presque de grippette, se référant aux données chinoises comme si c’était parole d’évangile. Comme quoi nul n’est prophète en son pays même s’il s’imagine l’être aujourd’hui comme il pensait l’être hier.

    Et doit on le répéter : le confinement est la seule solution fiable en l’état actuel des choses en France. Donc inutile de partir à Marseille voir Raoult comme d’autres partiraient en pèlerinage à Lourdes.

    • Le confinement n’a jamais guéri bien au contraire il ne fait que repousser le problème….il fait crade avec ses cheveux degueulasses….et bien Zéro…ce crade avec les cheveux degueulasses comme vous dites propose des remèdes quand aux costumes cravates de la mafia gouvernante que vous vénérez vous propose le cercueil…..préparez le votre et surtout n’oubliez pas de les remercier six pieds sous terre…

    • Z…le seul con qu’on a ( jeux de mots en reprenant votre terme à l’encontre du grand professur Raoult) c’est bien vous…..les jours à venir vous le confirmeront….

      • Pauvre candlelight qui n’a rien compris au film et s’insurgeait bien évidemment avec insultes à la clé sur le durcissement des sanctions que j’envisageais. Vous avez des trains de retard mais ne le comprenez même pas. Le con en question avait déjà évoqué ce qui allait se passer avant même que vous n’ayez saisi quoique ce soit.
        Le confinement, pauvre buse, freine l’épidémie et permet de preserver le système de santé, constitue également un test de dépistage massif. Si le confinement est respecté, les asymptomatiques n’auront plus de charge virale et ne le transmettront plus. Les autres développeront des symptômes et seront confinés jusqu’à la suppression de la charge virale, s’ils s’en sortent. Le confinement va donc permettre de faire le tri et de reprendre l’activité par vague.
        Les racailles ne le respectent pas pour poursuivre leur trafic. Ça va devenir un délit de mise en danger de la vie d’autrui. Les plus pourris se reconvertissent pour braquer les soignants et organiser un marché noir de matériels de protection.
        Mais à quoi bon vous expliquer, vous êtes conne comme un balais sans manche. Tout ce que vous savez faire en cette période ce n’est surtout pas d’être constructive mais d’être dans le suivisme en alimentant les pires idioties qui provoqueront des réactions en chaîne.

        • Z votre intelligence est remarquable….vous etes un devin dans ce monde….vous êtes un cameleon qui change de couleur suivant l’évolution des situations…..on a besoins de gens comme vous….pour éveiller l’inconscience….

          • Candlelight. Je ne suis pas insensible à la flatterie mais elle ne vous mènera à rien avec moi. Disons que vous faites preuve au moins de lucidité de temps à autre.

      • Oumma merci d’exercer mon droit de réponse, y compris en maniant l’insulte puisque vous le permettez à d’autres.

        Pauvre candlelight qui n’a rien compris au film et s’insurgeait bien évidemment avec insultes à la clé sur le durcissement des sanctions (emprisonnement) que j’envisageais. Vous avez des trains de retard mais ne le comprenez même pas. Le con en question avait déjà évoqué ce qui allait se passer avant même que vous n’ayez saisi quoique ce soit.
        Le confinement, pauvre buse, freine l’épidémie et permet de preserver le système de santé, constitue également un test de dépistage massif. Si le confinement est respecté, les asymptomatiques n’auront plus de charge virale et ne le transmettront plus. Les autres développeront des symptômes et seront confinés jusqu’à la suppression de la charge virale, s’ils s’en sortent. Le confinement va donc permettre de faire le tri et de reprendre l’activité par vague.
        Les racailles ne le respectent pas pour poursuivre leur trafic. Ça va devenir un délit de mise en danger de la vie d’autrui. Les plus pourris se reconvertissent pour braquer les soignants et organiser un marché noir de matériels de protection.
        Mais à quoi bon vous expliquer, vous êtes conne comme un balais sans manche. Tout ce que vous savez faire en cette période ce n’est surtout pas d’être constructive mais d’être dans le suivisme en alimentant les pires idioties qui provoqueront des réactions en chaîne.

        • “Les racailles ne le respectent pas pour poursuivre leur trafic”
          Elles ne sont pas seules : LeMedia a trouvé un livreur à vélo qui, malade, continue à bosser tout en sachant qu’il distribue ainsi du virus. En effet, puisqu’il est jeune, il pense guérir sans trop de problèmes… Si ses clients meurent chez eux, au moins ils ne feront pas partie des statistiques.

          • Bien sûr qu’elles ne sont pas seules. Mais les autres relèvent de l’exception plutôt que de la règle et rentreront dans le rang si les forces de l’ordre interviennent. Pour les racailles, il va falloir que l’armée prête appui à ces dernières.

  27. Le médicament préconisé par le professeur Raoult est efficace, peu coûteux et à la portée de tout le monde….c’est ça le gros problème…et en plus le professeur n’est pas bien apprécié apparement par Yves Levy le mari de l’ex sinistre de la santé la Buzyn….il faut tout simplement que la mafia dirigeante accorte la fabrication en masse de ce médicament et qu’elle écoute le professeur Raoult pour sauver des vie et de nous sortir de ce confinement et de la catastrophique économique que la mafia semble avoir un malin plaisir à créer…..est ce pour tendre la main aux banques qui s’écroulent…l’avenir nous le dira car les scènes les plus choquantes sont avenir je suppose….car qui va payer l’addition…les victimes..le peuple…

  28. Un homme brillant et sincère sans mauvaise fois comme l’était Jésus, que Dieu le protège, bonne décision restez à l’écart des irresponsables et des loups tot ou tard ils paieront tous croyez moi.

  29. Bonsoir
    Je suis totalement convaincu par sa démonstration scientifique. Je ne comprends pas la réticence du gouvernement.
    En médecine, dans l’ urgence, après le diagnostic, on traite avec ce qu’on a si le médicament n’est pas dangereux et on attend les résultats des études qui ne seront pas disponibles avant des mois et en attendant les patients continuent à mourir et la vie sociale et économique sera complètement détruite.
    Si le protocole du Pr RAOULT et son équipe fonctionne et sauve des centaines de milliers de personne, je proposerai le prix Nobel de la médecine pour cette équipe et une cagnotte internationale pour financer les recherches dans cette école de médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

“L’allongement de la durée de confinement est une évidence”, pour Pierre-louis Druais, membre du conseil scientifique

Coronavirus : l’Inde annonce le confinement de ses 1,3 milliard d’habitants