in

Didier Raoult en 2009: « Si un virus mutant apparaissait, compte tenu de notre incapacité à lutter contre la contagion, on ferait face à un désastre »

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce professeur me semble de plus surfer sur l’épidémie en multipliant les interviews, les communiqués, les postures théâtrales, en jouant les anxiogènes. Eh bien entendu, il n’a pas oublié de publier son livre il y a deux jours. Cela fait beaucoup… beaucoup trop, sans doute. Tout cela ne me paraît pas être de bon aloi et pas vraiment éthique.

    • @Didier. Le problème de Raoult c’est autant le personnage que ses jugements a l’emporte pièce notamment dans un contexte de crise sanitaire. Pour beaucoup de gens plus ou moins paumés, il est le phare dans la tempête. Malheureusement il est incohérent et alimente justement ce qu’il dénonce : au mieux le mouvement brownien, au pire une forme de chaos sous le coup de la peur qui peut tuer comme il le dit à raison, en créant des mouvements de panique (les déplacements en masse de marseillais mais également de résidents bien plus éloignés en pleine période de confinement, l’engorgement de l’IHU, …) et en détournant la recherche comme le politique de l’évaluation objective des différentes pistes thérapeutiques (focalisation exclusive sur l’HCQ). Les médias et les réseaux sociaux sont également à mettre en cause.

  2. Mais c’est pas vrai ! On en rajoute dans l’angoisse avec des spéculations. Mais c’est quoi la finalité ? Déstabiliser le gouvernement ? Aujourd’hui est le temps de la lutte (contre l’épidémie), les leçons et les règlements de compte attendront demain.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU : « Il faut absolument faire de l’Afrique une priorité » contre le coronavirus

Paris: une famille confinée à 5 dans 11 m²