in

Comment Israël cherche à briser l’unité nationale en Algérie

Israël a toujours su jouer sur les antagonismes culturels et religieux de ses voisins arabes pour mieux consolider sa supériorité  stratégique  dans la région. Le Liban constitue à ce titre l'exemple parfait. Des projets de déstabilisation interne de certains pays, comme l'Algérie par exemple, qui refuse toute normalisation de ses relations avec Israël, peuvent  également être menés. Dans cette optique, l'Etat hébreu dispose  d'un vrai relais via le Mouvement de l'Autonomie de la Kabylie ( Le Mak), dont une délégation  est en visite officielle en Israël  depuis le 20 mai et pour une durée de 4 jours. Un déplacement  qui  suscite une vive indignation des milieux politiques et médiatiques  en Algérie. Le porte-parole des Affaires étrangères algériennes , Amar Belani a évoqué "une  feuille de route  qui consiste à se mettre au service du plus offrant dans des projets scélérats visant à attenter à l'Unité Nationale ».

Un communiqué du Mouvement de l’Autonymie de la Kabylie  décrit "l'agenda chargée de cette visite en Israël dont la   délégation a été reçue à la Knesset par son Vice-président M. Danny Danon avec lequel elle a eu une entrevue sur la situation en Kabylie et le sort fait au peuple kabyle par le régime raciste d’Alger."  

Ce même communiqué souligne  que le leader du MAK,  Ferhat Mehenni "a toujours été d'avis que la Kabylie et  d'autres nations berbères n'ont rien à voir dans le conflit israélo-arabe. Il a constamment exprimé son intérêt pour Israël comme un pays libre et démocratique".  En 2009, le quotidien arabophone algérien Ennahar, généralement bien informé avait évoqué dans un article une réunion à  l'ambassade d'Israël en France "en présence de Ferhat Mehenni, des  agents du Mossad et des services secrets américains. "

Même si le MAK demeure minoritaire en Kabylie, Israël qui est  parfaitement rompu aux techniques de manipulation des masses,  compte tirer profit du contexte social explosif qui règne en Algérie afin de renverser le rapport de force politique au profit des autonomistes kabyles déterminés à faire éclater l'unité algérienne. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Monde dresse un portrait tendancieux de l’avocate du père de Mohamed Merah

Moussaoui et Chalghoumi ont participé au dîner du CRIF de Marseille