in

Barack Obama nomme le premier juge fédéral de confession musulmane

Au beau milieu du tumulte de la campagne présidentielle américaine, rendu bouillonnant par son grand agitateur Donald Trump, Barack Obama vient de laisser l’une de ses dernières empreintes sur son mandat qui s’achève, à forte valeur symbolique : la nomination du premier juge fédéral musulman.

Loué pour ses compétences et son intégrité, la promotion du très estimé Abid Qureshi, un Américain d’origine pakistanaise, pur produit de la méritocratie américaine, n’a cependant pas été accueillie partout avec un égal enthousiasme.

Si elle a été saluée par l’ensemble des avocats musulmans, elle n’a suscité que le mépris au Sénat, placé sous la domination des Républicains, où elle sera fort probablement invalidée, et l’on n’ose imaginer les boutons qu’elle a dû donner à leur champion du populisme qui clamait, il y a peu encore, qu’un juge fédéral musulman serait incapable d’équité, entre deux exhortations à refouler les musulmans à l’entrée des Etats-Unis.

C’est en cela que, outre son caractère jubilatoire, la nomination de Abid Qureshi, actuellement associé à l’un des cabinets d’avocats d’affaires les plus renommés au monde, Latham & Watkins, est à marquer d’une pierre blanche car elle vise à être le grain de sable qui enrayera la machine de guerre « trumpienne ».

« Je suis heureux de nommer M. Abid Qureshi pour siéger à la cour du tribunal de district des États-Unis », a déclaré Barack Obama dans son communiqué officiel, ajoutant : « Je suis convaincu qu'il servira le peuple américain avec intégrité et un engagement indéfectible envers la justice. »

Pour Farhana Khera, directeur exécutif des avocats musulmans (une organisation d'assistance judiciaire), qui ne boude pas son plaisir, cette promotion est assurément une grande nouvelle que rien ne viendra ternir, pas même les sombres calculs politiciens sous la coupole du Capitole dont il connaît déjà l’issue. Peut-être se projette-t-il déjà dans une Amérique gouvernée par Hillary Clinton, dont certains prédisent qu'elle garantira un avenir plus radieux au futur juge fédéral Abid Qureshi.

« Je félicite le président Obama pour avoir choisi le meilleur et les plus brillants de chaque communauté pour servir le système judiciaire de notre pays », s’est réjoui Farhana Khera. « Un système judiciaire qui reflète la riche diversité de notre pays contribue à assurer une administration juste et équitable de la loi, et il est vital pour les musulmans américains de l’inclure. M. Qureshi a un profond engagement pour le droit et la justice pour les personnes de toutes origines ce qui fait de lui un candidat exceptionnel », a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La guerre des mots entre l’Iran et l’Arabie Saoudite atteint son paroxysme

Un célèbre animateur américain ironise sur l’nterdiction du burkini et sur le “sein nu de Marianne” selon Valls