in

Canada : condamnée à découvrir l’islam pour avoir agressé une femme en niqab

La connaissance qui ouvre l’horizon de l’entre-connaissance plutôt que l’ignorance qui conduit dans l’impasse du racisme, tel est le sens du jugement avisé d’un tribunal canadien à l’encontre d’une concitoyenne qui s’est piteusement illustrée en s’en prenant violemment à une femme en niqab.

Ce passage à l’acte, alarmant signe des temps, a été perpétré par Rosemarie Creswell, en aôut 2010, et a eu pour cadre le centre commercial de Mississauga dans l’Ontario. Reconnaissant l’agression, qui était par ailleurs difficile à nier puisqu’elle a été immortalisée par la caméra de sécurité du centre Sheridan, Rosemarie Creswell a plaidé coupable.

La victime, dénommée Inas Kadri, était accompagnée de ses deux enfants, lorsqu’elle a croisé le chemin de l’accusée et d’une autre femme, qui l’ont abordée en l’admonestant, avant de tenter de lui arracher son voile facial : « Elle a critiqué ma religion, mon voile facial et ma présence au Canada », a déclaré la jeune femme à l’émission Metro Morning sur la radio de CBC vendredi, renchérissant « Ce fut un choc ».

Blâmant cet acte inacceptable dans une société civilisée, le juge Ian Cowan a condamné Rosemarie Creswell à une peine avec sursis et à un an de probation, assortis d’un service communautaire qui, à défaut de la métamorphoser, contribuera à son enrichissement personnel, encore faut-il l’espérer. Loin de la rue que sa violence irrépressible a transformée en jungle, c’est au cœur de la quiétude d’une mosquée que la citoyenne déchaînée sera transférée, afin de découvrir l’objet de son ressentiment, l’islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le PJD, une percée politico-religieuse au Maroc (1/2)

Le Maghreb à l’heure des « islamistes modérés »