in

Canada : un chauffeur de bus loué pour son héroïsme par une femme en niqab agressée dans son véhicule

Il fait figure de héros aux yeux remplis de gratitude d’une jeune femme revêtue d’un niqab qui avait pris place, le 12 mai dernier, à bord de son bus pour se rendre vers le centre-ville d’Ottawa, Alain Charette, un chauffeur expérimenté à la mine joviale, se perçoit avant tout comme un homme ordinaire qui n’a écouté que ce que lui dictait sa conscience pour voler à la rescousse d’une passagère terrifiée.

Hailey De Jong, une Canadienne de 20 ans convertie à l’islam depuis trois ans, n’est pas de cet avis et ne cesse de louer, autour d’elle et sur les réseaux sociaux, la bravoure et la gentillesse de son sauveur, jusqu’à poser sur un selfie à ses côtés, afin de lui exprimer son infinie reconnaissance et de garder un souvenir impérissable du conducteur d’autobus qui a mis en déroute son agresseur.

Alain Charette n’a pas boudé son plaisir, acceptant volontiers d’être photographié par celle qui, quelques instants plus tôt, était violemment prise à partie par un islamophobe de la pire espèce, entré dans une rage folle en l’apercevant.

Insultée copieusement par ce sombre énergumène à l’air menaçant, devant les autres passagers qui, outrés, sont vainement intervenus pour le faire taire, Hailey de Jong, qui n’a pourtant pas été épargnée par les injures ordurières depuis qu’elle a choisi de porter le niqab, se décrit comme figée sur place tant la fureur de l’individu était paralysante.

Scandalisé par les hurlements de ce raciste primaire qui criait à tue-tête « terroriste et monstre » en s’approchant de sa proie tremblante, Alain Charette a stoppé net son véhicule et s’est rué vers lui pour lui intimer l’ordre de descendre ou d’attendre la sécurité qu’il avait pris soin d’alerter. « Si vous avez un problème avec cette femme, maintenant c’est avec moi que vous avez un problème ! Cessez immédiatement de harceler cette femme ! », a-t-il lancé fermement, en fixant droit dans les yeux un individu manifestement capable du pire qui appartenait à une autre catégorie que les passagers indisciplinés dont il a déjà eu à calmer les ardeurs.

L’agresseur islamophobe a finalement décidé de battre en retraite, sortant du bus pour le plus grand soulagement de sa malheureuse victime qui n’a eu d'yeux, dès lors, que pour son héros du jour, ce valeureux chauffeur dont le message reflète la grandeur d’âme : « Si vous n’agissez pas pour soutenir un autre être humain, alors quel genre d’être humain êtes-vous donc ? », a déclaré Alain Charette, ce héros ordinaire qu’il consent finalement à être, en forçant quelque peu son humilité naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marion Maréchal-Le Pen propose à Benzema de jouer pour “son pays” l’Algérie “s’il n’est pas content”

La question du port du voile au travail à l’ordre du jour de la Cour de Justice Européenne