in ,

Canada : le Mois de l’Histoire Islamique honore la résilience et les réalisations des musulmans noirs

Avec le retour de l’automne canadien flamboyant, revient le temps de célébrer de manière étincelante les contributions inestimables, riches et variées, apportées depuis le 19ème siècle par la communauté musulmane au pays des grands lacs et des caribous.

Au moment où les feuilles jaunissent sur une terre de l’érable qui rougeoie de toutes parts, les centres islamiques, les mosquées, mais aussi les hôtels de ville, les galeries d’art et autres centres d’expositions pavoisent aux belles et chaudes couleurs de la tolérance, du respect et de la reconnaissance mutuels, tout au long d’un mois d’octobre placé sous le signe du « Mois de l’Histoire et de l’Héritage Islamiques ».

Publicité
Publicité
Publicité

Ce mois d’octobre enchanteur à plus d’un titre rendra, cette année, un hommage appuyé à la résilience la plus ardente ainsi qu’aux nombreuses, et encore par trop insoupçonnées, réalisations des musulmans noirs. La magie de l’Internet, qui favorisera la diffusion en ligne de documentaires, d’expositions, de webinaires à caractère historique, artistique et interreligieux, fera le reste.

« Faisant moi-même partie de la communauté qui a été touchée par l’impact du racisme sur la communauté noire, et en ma qualité de présidente du Conseil d’administration du Mois de l’histoire islamique du Canada, je tiens à souligner combien il est crucial de lutter contre le racisme anti-Noirs au sein de notre propre communauté », a déclaré Shahina Siddiqui lors de son discours annonciateur du grand événement à venir, qui sera le point d’orgue d’un automne que rien ne pourra ternir, pas même le plus redoutable des trouble-fête : le coronavirus…

Shahina Siddiqui

« Il nous incombe, en ces heures sombres marquées par un racisme anti-Noirs dont le caractère systémique a éclaté au grand jour avec une brutalité inouïe, de faire de ce Mois de l’Histoire et de l’Héritage Islamiques au Canada celui du Mois de l’histoire des Noirs Musulmans », a-t-elle précisé, avant de rappeler de manière vibrante : « L’Islam nous commande de défendre la Justice et de nous soucier des opprimés. Cette année, nous avons donc choisi ce thème qui reflète notre engagement  de tous les instants en faveur de la justice, de la paix et de la dignité humaine».

Publicité
Publicité
Publicité

Demain, jeudi 1er octobre, près des rives du lac Ontario, la mairie de Kingston s’illuminera de vert, la couleur emblématique de l’islam, afin de commémorer dignement le lancement du Mois de l’Histoire et de l’Héritage Islamiques au cœur d’un Canada multicolore.

« Nous aspirons à faire de ce grand rendez-vous annuel un projet d’envergure nationale que nous léguerons en héritage aux générations futures, afin qu’elles le poursuivent, en ayant à cœur de mettre en lumière les valeurs fondamentales de l’islam et la richesse des apports de la communauté musulmane au Canada, ceux d’hier et d’aujourd’hui », a conclu Shahina Siddiqui en conférence de presse. Comme tant d’autres de ses coreligionnaires, elle veut démontrer avec éclat, en cet automne éblouissant, que les musulmans sont des Canadiens comme les autres.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Stop aux polémiques sur les migrations: Le « business anti-migrant » expliqué par le chercheur François Gemennne

Les 10 000 Utsuls musulmans : un obstacle au rêve « d’identité nationale unifiée » de Pékin (www.france24.com)