in

Attaques israéliennes sur la mosquée d’Al-Aqsa : pas en notre nom (L’Union Juive Française Pour la Paix)

L’UJFP dénonce fermement le récent saccage de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem par les forces armées israéliennes, ce vendredi 15 avril 2022. L’attaque a fait près de 150 blessés parmi les fidèles musulmans et de nombreux dégâts sur le lieu saint.

Dans la soirée de jeudi, l’armée israélienne avait également procédé au bouclage de la Cisjordanie. Ce dimanche matin, la police israélienne a évacué les Palestiniens présents sur le site, blessant une vingtaine d’entre eux, afin de permettre aux groupes de colons d’extrême-droite d’y pénétrer.

Ces opérations brutales et agressives relèvent du harcèlement quotidien subi par la population palestinienne, où qu’elle se trouve en Palestine, et de l’atteinte continuelle à leurs droits humains et politiques.  Le saccage de la mosquée un vendredi du mois de ramadan s’inscrit ainsi pleinement dans le cadre de la politique coloniale et d’apartheid du régime israélien, régime fondé sur la violence et la dépossession.

Publicité

La laideur et la brutalité du colonialisme frappe une nouvelle fois les Palestiniens musulmans pendant le mois sacré de ramadan. Alors que cette année la fête de Pessah coïncide avec le ramadan, on mesure mieux l’antagonisme entre la tradition juive et la politique israélienne.

Cette semaine, les Juifs célèbrent la libération des Hébreux du joug esclavagiste égyptien. Au fondement de l’identité religieuse des Juifs, cette fête est aussi une célébration de la liberté et de l’autodétermination des peuples opprimés. Ainsi, la brutalité du régime israélien malmène aussi l’histoire et la tradition juive qu’elle prétend fallacieusement servir.

L’UJFP tient à rappeler, en cette période électorale, la nécessité de maintenir vivant et actif le soutien à la lutte du peuple palestinien et, plus généralement, la lutte contre l’impérialisme et toutes formes de domination coloniale. Le combat pour la justice, l’égalité et la solidarité internationale ne peut être mené jusqu’à son terme autrement.

Publicité

L’UJFP témoigne de sa solidarité aux Palestiniens victimes de cette guerre coloniale. Elle apporte son soutien à l’ensemble des civils frappés par cette violence et réitère son attachement à la construction d’une paix fondée sur la reconnaissance des droits du peuple palestinien et la fin du régime de colonisation.

Pour la Coordination nationale de l’UJFP, la commission antiracisme de l’UJFP

 

 

 

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ramadan Ivry-sur-Seine : 400 repas préparés quotidiennement grâce à une belle chaîne de solidarité

Tarâwîh ; Au festin de Ramadân. Bida‘a ! Vous avez dit bida‘a ?