in

Algérie: des jeunes lancent un appel pour le changement qui “passe par des ruptures inévitables”

Un collectif de jeunes algériens, qui se disent “profondément inquiets” pour l’avenir de l’Algérie, a lancé un appel sur Facebook. S’adressant aux dirigeants de ce pays, ils leur demandent de renoncer “au statu quo qui nous condamne dans une infernale fuite en avant. Écoutez la voix des jeunes et des citoyens qui auront à construire l’Algérie de demain.”

Appel des jeunes engagés pour l’Algérie

Nous, jeunes citoyens engagés, signataires de la présente lettre, sommes profondément inquiets pour l’avenir de notre pays.

À la veille d’une échéance politique importante, la prolongation du statu quo constitue un réel danger pour l’Algérie. Un changement structurel de système est nécessaire, dans les plus brefs délais.

Cet appel est un cri de colère et d’espoir qui doit interpeller toutes les Algériennes et tous les Algériens sur la nécessité de prendre leur destin en main.

Notre pays s’enlise dans une crise multidimensionnelle. Les jeunes, qui représentent 70% de la population, sont les premiers à en souffrir. Le chômage touche plus d’un jeune sur trois. La politique économique paupérise les citoyens. Les inégalités se creusent. La ​harga ​et la fuite des cerveaux augmentent d’une manière spectaculaire. La corruption et la généralisation de la ​hogra affaiblissent la confiance des citoyens envers la chose publique. Le malaise économique, social et culturel, aggravé par une paralysie politique destructrice, est visible à tous les niveaux.

Sur le plan international, l’Algérie, autrefois symbole de résistance et de grandeur, est devenue inaudible et porteuse d’une image indigne de son histoire.

Dans ce contexte alarmant, nous, jeunes citoyens engagés, avons la profonde conviction qu’il est indispensable et salutaire d’entendre l’exigence de liberté, de justice et de dignité des citoyens algériens. Le changement passe par des ruptures inévitables.

Notre société est en mesure de prendre son destin en main et de construire son pays dans la paix et la sécurité. L’heure est à l’émergence des forces vives et positives, piliers d’une Algérie démocratique, moderne et prospère.

Nous, jeunes citoyens engagés, sommes aussi conscients que notre génération doit assumer ses responsabilités et faire face aux innombrables défis de demain tels que la transition énergétique, la croissance démographique, le retard scientifique et technologique, et le réchauffement climatique pour ne nommer que cela. Le compte à rebours est bien avancé. Chaque jour d’immobilisme est un temps perdu pour notre pays.

À la jeunesse algérienne,

Il est primordial de croire qu’un avenir autre est possible. Face au désespoir et au désarroi ambiant, nous ne devons pas abdiquer. Il nous faut redoubler d’efforts citoyens, d’engagements politiques, et faire converger nos forces pour bâtir l’Algérie de demain.

Malgré les innombrables restrictions, beaucoup de jeunes, vivants en Algérie ou à l’étranger, évoluent déjà au sein de leurs propres espaces d’expression et de création. En assumant leurs droits et leurs devoirs citoyens, ils savent pertinemment que le changement est un projet collectif, essentiel pour le pays et les générations futures.

À ceux qui gouvernent l’Algérie,

Renoncez au statu quo qui nous condamne dans une infernale fuite en avant. Écoutez la voix des jeunes et des citoyens qui auront à construire l’Algérie de demain.

À toutes les Algériennes et à tous les Algériens,

Ayons le courage d’ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire nationale, celui de l’État de droit et de la démocratie.

Algérie, 29 janvier 2019

Les Signataires

– Lynda Abbou, journaliste
– Yanis Adjlia, activiste
– Fouzi Beggah, docteur en pharmacie – Okba Bellabas, avocat
– Zakaria Benlahrech, avocat
– Kahina Bouchefa, psychologue et professionnelle en enseignement supérieur
– Yasmine Bouchene, journaliste
– Adel Boucherguine, journaliste
– Mohamed Nadjib Boukersi, docteur en pharmacie
– Lamia Saad Bouzid, activiste politique
– Mehdi Brahimi, data scientist, docteur en ingénierie
– Amina Afaf Chaieb, cheffe d’entreprise et activiste politique
– Mehdi Cherifi, citoyen algérien
– Islam Amine Derradji, politiste et chercheur-universitaire
– Tin Hinan El Kadi, chercheuse en sciences sociales
– Raouf Farrah, analyste politique et chercheur-universitaire
– Mehdi Hachid, artiste visuel et ingénieur en communication
– Mohand Hadadou, animateur associatif et militant politique
– Abdel Moumene Khelil, défenseur des droits de l’Homme
– Amine Labter, journaliste
– Slimane Mouh, défenseur des droits de l’Homme
– Aissa Rahmoune, avocat et défenseur des droits de l’Homme
– Abderrahmane Salah, avocat
– Madjid Serrah, blogueur et militant associatif
– Yasmine Tafat, Chef de Projet Clinique International

14 commentaires

Laissez un commentaire
  1. une solution enfin! pour en finir tu rases tout et tu coule une dalle de béton bien plane et droite au cordex c’est pas compliqué pourtant !
    tu fermes les puits de pétrole et de gaz et les minerais .
    t’en pense quoi?
    pays de mongol quand je part en vacances dans ce pays je me met à conter les jours qu’il me reste pour retourné en France rapidement pour retrouvé la civilisation.
    un algérien qui dit vrai!!!

  2. J’espère que cette étincelle , deviendra un brasier géant,il y a une semaine jour pour jour,je discuté sur Mediapart ,sur le fait que l’Algérie est un pays avec une jeunesse importante,que le pays est gouverné par un mort vivant Bouteflika 😨,bon j’ai quitté l’Algérie,mais elle ne m’a jamais quitté,chaque jour que le monde bouge, évolue, Algérie devient,le symbole d’un cadavre dans le formol, désolé pour le jeu mot ,il est temps une révolte pacifique de la jeunesse algérienne,🇩🇿🇫🇷 viré les généraux corrompus,et le pantin décati ,,paix à tous

  3. Ras le bol des ces vieux dépassés par le cours du temps et l’évolution du monde qui,ne veulent en aucun cas quitté le pouvoir au détriment de l’intérêt national.Il est temps de laisser la place aux jeunes pour relever les défis et combler le retard des ces vieux usés par le temps et les calculs d’épicier pour un avenir sans lendemain.
    Place aux jeunes !

  4. Continuez comme ça et vous verrez comment le pays finira si l’armée ne tenait pas de main ferme le pays…vous seriez comme la libye et la Syrie…et la Tunisie qui bascule…

  5. C est pétitions lancer part c est jeune algérien et une très bonne initiative ils faudraient que des milliers voir millions d algérien signe pour monter à ce pouvoir algérien que maintenant ça suffit qu ils degage et laisse ce pays aux mains de vrais patriote qui veuillent sortir algerie de ce marasme économique politique crée une nouvelle république algerienne plus celle de ce FLN qui domine au algerie depuis independance ouverture démocratiques la liberté expression de choisir c est vrais représentant pas nous les imposer comme ce pouvoir actuelle la libération créative liberté entreprises innovation ce pouvoir algérien actuelle n as fait que détruire algerie économiquement un pays d assistanats qui vie sur la rente pétrolière qui n as jamais été capable industrialisé algerie exporté sont savoir faire ça production ce pays et arrivé au bord du gouffre financier un pays dirigé par des voyous voleur corronpue FLN RND MPA TAJ ce cercle proche de ce clan bouteflika profite des privilèges font du clientélisme avec des affairistes magouilleur voleur une jeunesse déspérer sans éspoire sans avenir qui ont comme seul bute quitter ce pays algerie pour une vie meilleure aux périls de leur vie dans des embarcations algerie et devenue la rissé du monde arabe et du reste Un vieillard Abdelazize bouteflika inapte paralysé inconscient incapable assumer les prérogatives de président qui se obstine à vouloir garder le pouvoir algerie à besoin de sang neuve une nouvelle génération homme femme capable de redresser algerie

    • Vous êtes bien content de vous soigner gratuitement et de parcourir plus de 1200 ou 1600 km sur une “autoroute” gratuite, des logements sociaux à 6 euros par mois, et j’en passe, arrêtez que voulez vous que les personnes de cette liste vont faire ? Se faire un nom et profiter des avantages qu’ils pourront en dégager…On a la même chose en France ou rien ni personne n’arrivera à avoir un pays des merveilles…la France est en gilet jaune y a ceux qui le disent tout haut et ceux qui le disent tout bas…. vous avez un pays qui risquent de basculer estimer vous heureux que l’armée tienne encore le pays et que celui ci ne soit pas entre les mains de terroristes….

  6. je vis en France, de double nationalité
    je peux vous assurer que l Algérie est entrain de perdre pied ,
    on ne peut plus la comparer a la France ,
    vous devriez déjà commencer par trouver une solution pour les poubelles ensuite on parlera
    de chose sérieuse comme l école ,les hôpitaux ect….

    quel honte ce pays

  7. Quand vous avez un pouvoir qui ne respecte pas la constitution, la maladie, la limite d age le nombre de mandats. C’est une véritable dictature créé de toutes pièces, le frère du président pistonné pour avoir la place au pouvoir. Le peuple révolutionnaire ne bronche pas. C’est une véritable imposture.

  8. Tout les jours on cherche qui sera le futur président mais on a peur du mort vivant comme si l’Algérie n’a plus d’homme capable de gouverner. Oui on a tué les bon, fait fuie les bon. Dieu seul sait combien ils sont nombreux. Allez donc réveiller les more. J’ai pu constater lors de mon séjour comme lorsque j’y étais que le peuple est complice de son malheur sur tous les plans. Les juges s’achètent. Les dirigeants et responsable goûtent à l’interdit. Aujourd’hui on se plein de qui et de quoi.

  9. Ahahaha ça me fait bien marrer ça ! !! Les intellectuels pensent que leur gouvernement va tenir compte de leur lettre ? ?? En Algérie comme dans la plupart des pays corrompus et dictateurs le changement ne peut venir que des révolutions ! !

  10. Rien que de voir les diplôme qu’ils ont ca m’énèrve!!!! insupportable ces aristocrates! cette vermine dominés symboliquement! Pourquoi ils ignorent la signature d’un maçon par exemple? ces fils a papa tfouh…ca me fait rappeler l’europe où j’ai fréquenté des fils de riches très riches au niveau mondiale squatte des immeuble abandonné qui puent hypocrite tfouh

  11. BONNE INITIATIVE !
    Mais faut-il que ces jeunes présentent un projet de société et s’engagent à en assumer la réalisation ? Pourquoi ne pas travailler ce projet et présenter au peuple un programme pour les prochaines élections présidentielles, en présentant leur candidat à la présidence de la République ?
    Ils ne doivent pas attendre que ceux qui ont le pouvoir viennent leur demander de prendre leurs places.
    Oui, ils doivent oser pour sortir le pays de la mort lente qui l’attend. Nous savons que si les jeunes n’arrachent pas leurs droits (et donc les droits du peuple) par les urnes, les vieillards qui ont le pouvoir ne lâcheront pas prise. Sachant que les droits ne se donnent pas, mais ils s’arrachent.

  12. Et s’ils s’occupent plutôt de leur travaille,des choses importants, comme éduquer et sensibiliser les gens a ce qui sert leur société ,leur vie et la vie de leur enfants,ça sera beaucoup mieux et productifs que d’essayer de marcher dans les chaussures de quelqu’un d’autre ! L’Algérie a beaucoup de politiciens et ce qu’elle a besoin sont des réformateurs sociaux et des guides moraux.Parce que franchement l’être humain est devenu pire qu’un animal…..; !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Netanyahou pourrait rencontrer le roi Mohammed VI au Maroc

Pétition demandant le retrait du logo “ressemblant à Allah” sur la semelle d’une chaussure : Nike nie toute signification religieuse