in

Objectif du 5ème mandat de Bouteflika: “Maintenir le système pour continuer à capter la rente pétrolière”

Objectif du 5ème mandat de Bouteflika: “Maintenir le système pour continuer à capter la rente pétrolière”

Objectif du 5ème mandat de Bouteflika: “Maintenir le système pour continuer à capter la rente pétrolière”Troisième partie de l’entretien avec Omar Benderra, consultant indépendant, ancien président de banque publique en Algérie et membre d’Algeria-Watch, l’association de défense des Droits de l’homme.

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 2 novembre 2018

Troisième partie de l’entretien avec Omar Benderra, consultant indépendant, ancien président de banque publique en Algérie et membre d’Algeria-Watch, l’association de défense des Droits de l’homme. Dans cette vidéo, il précise que “la question du cinquième mandat de Bouteflika est purement anecdotique”. Ce qui importe avant tout aux yeux des décideurs algériens, “est le statut quo afin de maintenir leur emprise sur l’Algérie et continuer à capter la rente pétrolière, comme ils le font depuis le coup d’Etat du 11 janvier 1992.”

27 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Des gens qui arrivent au pouvoir sans aucun contrôle du peuple ne peuvent que profiter de la situation.
    La France a choisi de ne traiter à l’époque qu’avec le FLN alors que militairement, dès 1960, le FLN a subi tant de pertes qu’il est vaincu (vérifiez !).
    D’autres forces existaient, le FLN a éliminé le MNA, les harkis, mais aussi simplement tous ceux qui ne voulaient pas suivre un groupe aussi violent, comme ça arrive souvent chez les Arabes (suivez-donc l’actualité).
    Après l’indépendance, les vrais combattants sont évincés et remplacés par les apparatchiks qui vivaient à l’étranger (je m’en souviens), type Bouteflika, dès 1963.
    La légende combattante du FLN se bâtit sur la haine de la France, et je serais curieux, en tant qu’ancien enseignant, de lire en Algérie les livres d’histoire concernant l’histoire de l’Algérie récente ou plus ancienne, quand on pense qu’on nous demande de pleurer tous les jours sur les crimes que nous aurions commis. Mais bon, il faut bien masquer l’incompétence.
    Moi, à 68 ans, je n’ai commis aucun crime, je n’ai même jamais mis un pied en Algérie. La presque totalité des Français d’origine sont dans mon cas, et dans 2 siècles, des gens qui échouent dans tous les domaines économiques, vont continuer à nous faire des leçons parce qu’ils veulent rester au pouvoir ou ont besoin de se plaindre.
    Il en va de même pour les Algériens actuels, qu’ont-ils connu de la colonisation ? Pourquoi ont-ils émigré si nombreux chez nous si l’air était meilleur là-bas ?
    Nous accueillons entre 3 et 4 millions des descendants d’Algériens. Nous ne sommes donc pas rancuniers. On ne peut pas dire qu’ils ont là comme main d’oeuvre, puisqu’ils sont beaucoup plus au chômage (ce qui a un coût).
    Nous aimerions parfois que dans les banlieues, les “jeunes” fassent moins de bruit, moins de trafics, qu’ils ne se tirent pas dessus, ne caillassent pas les pompiers qui viennent les aider ou éteindre leurs incendies, qu’ils étudient à l’école, et qu’ils aiment leur pays : la France!

    • Leroy

      J’ai eu le privilège d’avoir été scolarisé dans les deux pays. Vous prétendez que l’Algérie vous demande de pleurer sur les crimes de la France! Je peux vous dire que la France souffre d’une grande amnésie dans le programme d’enseignement scolaire de cette guerre…
      Vous voulez des exemples? Le crime du 8 mai 1945, la ligne morice, l’utilisation d’armes au napalme, les assassinats des manifestants du 17 octobre 1961, etc…

  2. Leroy toujours tu veux donner ton avis sur tout les articles vieux frustré islamophobe bien sûr le pays européens sont complices du régimes corrompu, va demander aux fisc français te faire une enquête sûr l’argent du peuple algérien Qui sont déposés en France après tu pourras ouvrir ta bouche , vieux raciste

    • hamza : C’est toi qui veut donner ton avis sur des choses que tu ne connais pas!
      Les banques, sont des entreprises privées, et, tu retrouves des succursales des banques françaises, en Algérie, et vice et versa. ce n’est l’ état français, qui gère l’ argent de la momie et de ses comparses, et, pour ta gouverne, je pense que leur argent n’ est pas en France, mais dans quelques paradis fiscaux, avec celui de très riches Français.
      Et ce n’est parce que quelqu’ un ne partage pas ton point de vue, que c’est un vieux islamophobe , sinon, ne t’ étonnes pas du retour de bâton !

      • Oh on vient de découvrir que Cheyenne et ‘leroy’ levy sont les même personnes qui n’acceptent jamais la critique sur l’état fantoche terroriste juifiste.
        Et après il ose donner des leçons d’éthique, blablabla…

        Casse toi pauv’ con

    • Hamza, c’est un viel islamophobe qui te dis que tu es un frustré francophobe.
      Face à l’échec du monde arabo-musulman, des gens comme toi cherchent des solutions dans la religion archaïque et la haine des pays occidentaux où tu vis pourtant, cher concitoyen.
      L’ennui, c’est que tu vis peut-être près de chez moi : pourrais-tu mettre en adéquation tes sentiments de répulsion vis à vis de la France et ta future émigration vers un paradis musulman ?

      C’est la hijra, c’est ça ? Alors, “hijre”…

  3. En premier lieu, c’est le candidat des affairistes qui ont peur que l’autre clan prenne le pouvoir pour les déshabiller pour en couvrir d’autres. Bref la démocratie n’est pas prête à voir le jour en Algérie.
    Les partis en Algérie sont des estomacs sur pattes, chacun son petit business.
    En second lieu, la France, la Chine et les Etats-Unis pour ne parler que de ceux-là, en profitent pour se goinfrer à moindre frais, puisque ceux qui sont en pouvoir font tout pour leurs maîtres ferment les yeux. Tout le monde sait que l’Algérie est toujours tutelle française et cette tutelle s’est d’autant renforcée depuis l’arrivée au pouvoir en 1999 de notre momie nationale Bouteflika délicatement manipulée par tous les marionnettistes dont son frère Saïd, son ami Ali Haddad etc…..
    Il faut ajouter que tous les enfants des responsables politiques, majorité (RND, FLN, RDC, FFS, PT, FNA etc…) comme opposition sont scolarisés en France. D’ailleurs les responsables eux-mêmes vous avez plus de chance de les voir à Paris dans leurs différentes résidences et aux terraces des cafés. A noter que la plupart ont la double nationalité (même les ministres) et autres ont des cartes de séjour de 10 ans (les pauvres LOL).
    La seule chose à faire c’est la révolte généralisée du peuple, mais comment faire, après les 200000 morts des années 90, les algériens sont échaudés, c’est d’ailleurs le chiffon rouge que le gouvernent sort à chaque fois pour les endormir dans leur coma et leur faire subir toute mafiocratie très juteuses pour les amis.
    Seule la vraie démocratie permettra, mais pas à seulement en Algérie mais dans le monde Arabo-Musulman de sortir des différentes tutelles pour développer socialement et économiquement, il faut en finir avec cette dépendance totale.
    Voilà on n’ose plus parler du ‘nif’ légendaire des algériens des années 60 et 70, c’est même pire on n’ose même plus dire qu’on est algériens tellement que nos dirigeants nous ont mis plus bas que terre.

    • Le problème en Algérie c’est qu’une révolte ou insurrection généralisée se traduirait par la destruction totale du pays, et ça c’est dans tous les esprits. Les jeunes sont incapables de manifester sans détruire, incendier et piller tout ce qu’ils trouvent sur leur passage: mairies et bâtiments publics, centres culturels, gymnases, usines, écoles, commerces, transports publics, et bien évidemment tout ce qui est mobilier urbain, ils détruisent même les arbres.
      Il y a de nombreuses émeutes en Algérie, partout les destructions sont le fait d’une minorité de casseurs opportunistes ou d’agents provocateurs, allez savoir et les adultes assistent, impuissants au spectacle de leur ville, de leur quartier détruit par des éléments venus de loin prendre on ne sait quelle revanche sur leur dos. Il n’y a pas de service d’ordre car ce sont des émeutes ” spontanées”, pas comme les grandes manifs d’Occident bien organisées, et encore on voit ce qui se passe en fin de cortège. Quoi qu’il en soit cette peur de la destruction effrénée et du chaos final à la libyenne est dans tous les esprits et c’est très paralysant.

      Pourtant les manifestations anti- gaz de schiste du Sud de 2015 qui ont fait reculer le gouvernement ont montré que des mobilisations pacifiques populaires ( hommes et femmes de tous âges) étaient possibles et efficaces. Cependant rien ne dit que si le gouvernement avait insisté ça n’aurait pas fini en grosse casse dans tout le Sud, il y avait un début me semble t’il au fur et à mesure de l’arrivée des matériels de forage sur les zones prévues.
      Et comme le gouvernement annonce que les forages exploratoires vont reprendre après accords passés avec des multinationales, un autre bras de fer est en train de se préparer à Ouargla où les anti gaz de schiste les attendent de pied ferme car ils viennent de réactiver leurs coordinations; et cette fois ci ça m’étonnerait que ça se passe en douceur comme la dernière fois. Dans sa stupidité, ce gouvernement ne se rend même pas compte que le début de la fin peut partir de là.

  4. Je vais me faire l’avocat du diable en disant que si l’Algérie sortait de la tutelle de la France, Elle aurait de s’émanciper en rendant peu à peu le pouvoir au peuple. C’est l’idée même de la démocratie et adoptée par tous les pays qui s’en réclament. L’Algérie comme le Maroc, la Tunisie, L’ Arabie, la Palestine, le Liban, la Libye désormais, la Syrie(qui va en sortir mais qui risque d’être à nouveau sous la tutelle russe) et j’en passe, sont sous tutelles des pays “rapetou”. Comment? Pas par les lois de la guerre quoique… mais bien par celles du fric ou ce système monétaire imposé au monde par le dollar us(Bretton Woods) et les divisions opérées depuis, pour en garder le contrôle: Divide et impera

    Sa souveraineté Elle la doit à la France, qui n’a de cesse d’œuvrer en coulisse pour lui en donner l’illusion et qui le fait surtout, pour préserver ses intérêts. Et ça c’est très préjudiciable.

    Ce n’est pas pour faire dans la Francebashing mais je dirais que la France( comme l’Angleterre d’ailleurs), continue d’influencer les pays qu’Elle a jadis conquit en s’ingérant de manière très subtile dans leurs affaires(des accords d’Evian dévoyés). Souvenons-nous des élections remportées par le Fis en 1991, Pasqua alors ministre de l’Intérieur, avait dit d’un ton très ferme, “les islamistes à nos portes, jamais!” On connait la suite…

    Si on veut que l’Algérie s’émancipe et sorte de la torpeur monétaire dans laquelle Elle s’est fourvoyée*, il faudra en passer par une réforme profonde des structures et des mœurs et par un grand bouleversement d’un système inégalitaire et à bout de souffle, sinon en changeant de paradigme.
    Napoléon disait: “l’argent n’est pas tout, l’honneur c’est beaucoup mais le courage c’est tout.”

    *Fourvoyer parce que n’ayant pas le choix, tout pays qui sort d’une guerre, verra la corruption gagner ses rangs. C’est une loi intrinsèque et c’est inéluctable. La meilleure des économies reste et restera à jamais le produit ou cette valeur ajoutée, généré par les bras. Au boulo l’Algérie!

    • C’est incroyable comme les pays arabes sont toujours sous la tutelle de quelqu’un. C’est jamais de leur faute !
      Rachid, l’Algérie vous attend. Au boulot !

      • C’est facile de dire qu’on imagine des complots,
        Malheureusement c’est la stricte vérité, il y a semblant d’indépendance, mais quand les maîtres sont partis, ils ont pris soin de mettre en place les gens de confiance. Que ce soit dans les pays arabes ou africains c’est la même recette. Si les gens se révoltent les puissances sous couvert des droits de l’homme et bla bla bla viennent remettre de l’ordre en choisissant le nouveau serviteur, des exemples comme la côte d’ivoire, le mali, le niger, le Rwanda, l’irak, le sénégal, l’Irak, l’Iran, l’Egypte et les états d’amérique du sud où la CIA joue un rôle crucial etc.…..
        Soit vous ne comprenez rien, soit vous faites l’aveugle en essayant de noyer le poisson comme d’habitude.

        • eeljam: Alors, tous ces morts, pour rien !
          Si on suit ton raisonnement, le FLN, vous a spoliés, et dans les grandes largeurs, donc, il ne faut pas rendre la France responsable, de la gabegie, faites par des “héros” révolutionnaires affairistes, qui vous ont rendu plus malheureux que vous ne l’ étiez . En fait, c’est tout a fait le sentiment que j’ ai ressenti,de la part de beaucoup d’algériens d’ un certain age, durant mon séjour dans ce pays .

          • L’indépendance a été confisquée par ceux qui ont pris le pouvoir plus au moins mis en place avec l’accord de la puissance ocupante. Il ne faut pas oublier que le pays était à plus de 80% analphabète. Mais on ne pas dire que le peuple s’est battu pour rien car beaucoup de choses ont changé pour lui mais ça ne suffit pas car toutes les magouilles qui sont la conséquence directe de cette tutelle font qu’il y a un mal vivre et ce pour beaucoup raisons dues aux mauvaises décisions stratégiques, à la mauvaise gouvernance…. des gens indéboulonnables qui sont pour beaucoup incompétents, mais très soutenus par l’exterieur du fait de leur cupidité et leur docilité.

          • Eeljam : Arrêtes de prendre tes rêves, pour la réalité, c’est fou, ce que vous êtes dans le déni, que l’ indépendance, ai été volée au peuple Algérien, je suis d’ accord, mais pas par la France, mais par une bande de terroristes, qui ont montés un mythe du héros, pour vous faire avaler la spoliation. Mais la propagande qu’il ont mit en place, et efficace, on le remarque, avec vos commentaires!

          • @cheyenne12
            Pourquoi tu t’énerves, tu ne peux pas prétendre connaître la vérité sur sujet plus que moi. Etant algérien je te dis ce qu’il en est, c’est un sujet que j’analyse depuis des années et pas qu’en théorie, je n’avance pas les choses sans preuves, on fait bien parti de la Francafrique mais avec une des variantes c’est tout. L’histoire nous dira un jour peut être la vérité. Ce sont des choses qui nous font mal à nous algériens, parce que les gens au pouvoir essaient de nous faire croire l’inverse depuis des décennies en évoquant le nationalisme etc…
            Quant au terrorisme c’est encore autre chose, tu ne sais pas de quoi tu parles, ce n’est pas toi qui partait en Algérie dans les années 90 avec la peur au ventre en pensant qu’à chaque coin t’allais de faire égorger, j’ai perdu des cousins avocats, militaires, des voisins etc… , on a servi de rats de laboratoire pour le monde entier avec toutes ces hordes lâchées chez nous, toutes les horreurs possibles ont été essayées, aucun pays n’a bougé le doigt pour nous aider, si en fait ils aidaient plutôt les terroristes en les abritant (Allemagne, USA, Angleterre, Arabie, Maroc etc…) car ils pensaient qu’ils allaient aboutir et renvoyer l’ascenseur. Quant au bila, on a perdu 200000 personnes au minimum en 10 ans, toutes les familles ont été touchées directement ou indirectement. Maintenant le concept est validé et généralisé, on l’applique ailleurs à grande échelle en Irak, en Syrie, en Libye ….
            Après soit tu ne connais pas le sujet, soit tu es dans déni, continue de croire ce que tu veux ou ce que l’on tente de te faire croire, alors tes leçons à peine haineuses garde les pour toi.

        • @Eeljam

          Ce qui est vrai pour nombre de pays d’Afrique cesse de l’être en Algérie.
          Rappel: Quand la France a signé des accords de paix avec le FLN, elle a signé avec l’ennemi d’hier. Quant aux pieds noirs, ils ont déménagé. Je n’ai pas le sentiment que la France ait pu peser lourdement sur la politique algérienne après les accords d’Evian. On a même eu une longue période sans aucun contact.
          Je crois donc que le problème est ailleurs. Un gouvernement issu de la lutte armée est presque toujours autoritaire. Dans de nombreuses ex colonies, les forces de libération, initialement de gauche, ont basculé dans la corruption et la dictature, déconsidérant ainsi l’option socialiste.
          A terme, les populations ont fini par confondre socialisme et dictature militaire. Si bien que les religieux ont récupéré les contestataires.
          En Tunisie, par exemple, Ben Ali représentait la gauche. Ses opposants étaient soient des libéraux, soit des religieux. Mais que signifie “libéral”? Ca n’est pas seulement “attaché aux libertés”. C’est aussi “favorable au capitalisme”. Et où sont les forces de gauche? Nulle part. Du coup, alors que le pays semble souhaiter plus d’égalité, il se retrouve dirigé par un patchwork de démocrates de droite, de religieux fanatiques, et d’ancien du gouvernement Ben Ali. Résultat: Une montée en puissance de la pauvreté qui sera exploitée in fine par le FM.
          Les occidentaux n’y sont pas pour grand chose.
          A part ça, pour en revenir à votre post, je ne vois pas à quel moment les français auraient pu mettre en place des gens de confiance avant de se sauver. Qui?

          L’analyse que vous produisez est en revanche valide pour les ex colonies africaines. La fameuse françafrique est une réalité. Mais rien à voir avec l’Algérie. Sinon, rappel, j’estime que le gouvernement algérien a quand même fait des bonnes choses, en particulier en matière d’éducation. Le pays n’est pas non plus réputé pour des atteintes majeures aux droits de l’homme, surtout depuis la fin de GIA. Reste l’inertie administrative, qui exaspère à juste titre les entrepreneurs. Bref, le bilan est mitigé, et je ne vois pas trop en quoi la France contribuerait de manière déterminante à la politique algérienne. C’est un pays indépendant.

        • “quand les maîtres sont partis” ? Mais vous passez votre temps à vous plaindre !
          Vous allez faire ça combien de temps encore ? Vous êtes lassants.
          L’Algérie a chassé les pieds noirs par des enlèvements suivis de meurtres (le massacre d’Oran, 700 morts disparus) qui auraient pu comme en Afrique du Sud aider au développement. Le FLN a pris le pouvoir en étant corrompu, la population aussi comme dans la plupart des pays arabes est corrompue. L’Algérie n’a pas su profiter de ses subites richesses pétrolières découvertes autour de 1955, et nous sommes contraints d’accueillir 3 millions d’Algériens ou leurs descendants qui nous posent bien des problèmes d’intégration.
          Méfiez-vous de la colère des peuples. Nous aussi voudrions rester ce que nous sommes : français !
          Après tout, chez nous, nous sommes encore “les maîtres” !

      • C’est marrant avec Le Roy des beaufs, quand il ne sait pas quoi dire, il éructe des sons incongrus. C’est le cassoulet qui passe pas , dis Le Roy du tord boyau?

  5. Sans croire à un complot sioniste, les Algériens ne pourraient-ils pas enfin se révolter, et en ne votant pas islamiste, comme ça se passe dans les pays musulmans quand le peuple est indigné.
    Ce qui veut dire que, quand on n’a pas construit de société civile pendant des décennies, aucune relève n’est prête.

  6. Pure folie, du nucleaire pour bientot.
    Je crois plutot que c’est pour concretiser la reconnaissance de l’etat juif qu’il est maintenu, le petrole ils l’ont depuis la pseudo independance

  7. Un 5ème mandat pour un homme qui n’a plus aucune capacité physique et intellectuelle pour gouverner. Lahchouma, le monde entier est en train de rigoler. La mafia pétrolière essaie de faire passer un éléphant à travers le trou d’une aiguille LOL, LOL, LOL.
    Et le parlement godillot corrompu, qui applaudit pour tout et n’importe quoi; c’est normal ce ne sont pas des élus mais des salariés payés pour moins que rien (270.000 DA)…..
    On comprend bien pour cette mafia entretient bien son armée : les dépenses militaires ont explosés, au détriment des besoins du peuple, qui ne pourrait pas se révolter. On se rappelle tous de ce que lui est arrivé dans les années 90.

  8. Bravos à l’Algérie , sans dire du mal du président Bouteflika réélire une momie , c’est pas croyable ! Le pauvre homme dans l’État ou il ait c’est grave ! Le roy des sots quant pense tu ? La vérité Leroy pas du délire … a plus !

  9. Difficile de se faire un avis au sujet du gouvernement algérien. Le système ne me parait pas trop dictatorial, ou liberticide. Par contre, il semble miné par la corruption, et une inertie administrative très pénalisante.
    En revanche, le pays a assez bien géré la guerre civile, et ça n’était pas gagné.
    Enfin, Boutéfika est plus devenu un symbole qu’un véritable dirigeant, celui d’une continuité qui semble satisfaire tout le monde. Les années GIA sont là pour nous rappeler le fait qu’on peut toujours faire pire.
    Evidemment, on ne peut que déplorer le peu d’ouverture au tourisme, et les difficultés rencontrées par les entrepreneurs, y compris locaux, du fait d’une administration stupide et corrompue. Car le potentiel du pays est bien réel.
    Mais bon. Je préfère quand même le régime algérien au régime turc. Mieux vaut d’ailleurs un zombie qu’un monstre bien vivant.
    Bref….

    • En Algérie, l’inertie c’est mauvais, le gouvernement navigue à vue, pas de gouvernance, on vit avec la rente pétrolière dont plus de 60% est détournée placée dans les paradis fiscaux et dans l’immobilier en France et ailleurs, le gouvernement boulonné au pouvoir est miné par les lobbys intérieurs et extérieurs au pays. Erdogan contrairement à l’Algérie a su mettre les turcs au travail et améliorer substantiellement leurs vies. La Turquie au niveau richesses produites, elle est classée 18è mondialement. Le problème avec Erdogan et c’est aussi le même problème en Algérie, les dirigeants ne veulent plus passer la main et font comprendre au peuple que s’ils choisissent quelqu’un d’autre c’est le déluge. Autre différence avec l’Algérie, c’est le vote, en Algérie c’est truqué à 100% avec des taux de participation réel qui ne dépasse pas 10%.
      Tout le monde critique Erdogan, mais il fait le même travail que Macron, Merkel etc… il défend les intérêts de son pays. Je pense qu’il y a des choses qui se passent en coulisses que nous ne maîtrisons pas, les dirigeants de ce monde se tirent dans les pattes avec des coups tordus puis médiatiquement viennent nous raconter des conneries avec les ingrédients habituels, droits de l’homme, l’étique etc…les journalistes ne sont que les porte-voix de leurs maîtres. L’argent n’a pas d’odeur, personne ne crache dans la soupe quand il s’agit de l’arabie, même de DAESH quand il s’agit de Hocim-Lafarge en Syrie, plein de pays se sont goinfrés avec le pétrole pas cher vendu par DAESH via la Turquie … l’histoire nous dira un jour la vérité et là on se dira mais c’est dégueulasse, ils nous ont tous manipulés.
      Juste pour dire que critiquer Erdogan avec les éléments que l’on nous dit dans les médias occidentaux, c’est trop facile, il faut les prendre avec des pincettes.

      • @Eeljam

        Merci pour votre réponse bien argumentée.
        Je me dois donc de corriger. La Turquie a été très bien gérée au début du règne d’Erdogan, si bien qu’elle demeure un pays compétitif et développé. En revanche, on perçoit clairement un basculement vers la dictature depuis quelques années, assorti à une aggravation de la corruption. L’économie en pâtit déja, mais vous avez raison de souligner la prospérité du pays.
        S’agissant des infos sur ce pays, je ne me réfère qu’au Canard, lequel ne délivre pas une information complète.
        Pour ce qui est de l’Algérie, je connais trop mal ce pays pour avoir des avis tranchés. Si la corruption y a atteint le niveau que vous décrivez, c’est en effet inquiétant. Bref, j’hésite à vous contrer faute d’une connaissance suffisante du sujet.
        Enfin, si l’état français intervient dans les affaires algériennes, et c’est bien sûr possible, difficile de préciser si ce rôle est déterminant. (comme il peut l’être au Mali).
        Bref, possible que vous ayez partiellement raison, mais j’ai plutôt l’impression que les difficultés sont d’origine interne. Je peux d’ailleurs me tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eure : une paroisse accueille à bras ouverts ses “frères musulmans” pendant 1 mois

Pour Mohammed Ben Salmane Jamal Khashoggi était un dangereux islamiste