in

Eure : une paroisse accueille à bras ouverts ses “frères musulmans” pendant 1 mois

Cela fera bientôt près d’un mois, le 5 novembre prochain, que la petite mosquée de Gisors, dans le département de l’Eure, a fermé ses portes pour des raisons liées aux normes de sécurité, laissant sa trentaine de fidèles fort démunis.

Sans salle de prière pour se recueillir dignement, Ahmed Chaaib, le responsable de l’association « Espoir à venir » chargée de la gestion du lieu de culte, s’était mis précipitamment en quête d’un refuge sûr, où ses coreligionnaires pourraient se prosterner devant Allah en toute quiétude et écouter religieusement les psalmodies du Noble Coran.


Ce havre de paix activement recherché dont les murs résonnent temporairement des invocations islamiques, le temps que les travaux de mise en conformité de la petite mosquée de Gisors soient réalisés, est une autre Maison de Dieu, baignée de la chaude lumière de la fraternité interreligieuse : la paroisse locale.

En effet, ses responsables ont immédiatement accepté d’ouvrir grand les portes de l’église de Gisors à leurs « frères musulmans », afin qu’ils puissent y accomplir sereinement, pendant une durée d’un mois, la Jumu’ah, la grande prière collective du vendredi, tout en poursuivant leurs activités de distribution alimentaire et en continuant à dispenser leurs cours d’enseignement religieux en arabe.

Un bel exemple de solidarité entre musulmans et catholiques qui réchauffe les cœurs et égaie la grisaille du quotidien !

18 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Merci marocain mais ne vous inquietez pas ceci est le vrai visage de l’eglise chretienne actuellement qui n’est pas d’extreme droite comme le suggere en permanence Patrice qui ne met d’ailleurs jamais les pieds à la messe ;je trouve d’ailleurs que les croyants ont plus de tolerance envers les athees que patrice n’en n’a pour les croyants sur lesquels il ironise en permanence!

    • Bonsoir Sylvie-Anne, oui, Patrice et des gens comme lui ont cette ironie Charliesque des fous du roi, étant du bon côté du manche, ils traitent les croyants de haut, et en effet, ils donnent d’incessantes leçons de tolérance mais leur parti-pris intolérant à eux, ils n’en ont même pas conscience. C’est tellement répandu que, par exemple, des étudiants chrétiens ne se sentent à leur aise qu’en présence de Musulmans, seule compagnie qui valide leur Christianité et leur permet de l’exprimer.

      Sylvie-Anne, je ne sais pas si vous vous souvenez de l’article il y a plus d’un mois maintenant, c’était à propos d’un gars qui s’est interposé en région Parisienne dans une attaque au couteau. Eh bien figurez-vous que pour une fois et c’est très rare, je me suis excusé, ça n’arrive pas souvent sur le net. Allez bien, amitiés internautiques.

      Croissant de lune.

  2. Assalamou ‘alaïkoum, à votre souvenir, si vous êtes Arabisants, qui a le mieux chanté le hajj? Nulle autre que Fairouz, surnommé “le rossignol de l’Orient”, une marwanite Libanaise qui par ailleurs est pratiquante et chante beaucoup de lithurgie de l’église catholique Marwanite. Peut-être, enfin probablement fut-elle découverte pour sa voix parce qu’elle chantait beaucoup dans les offices, un peu comme la chanteuse Oumm Kalthoum, de je ne sais combien son aînée,fille pieuse d’un iman, fut découverte parce qu’elle chantait beaucoup de zikres et madih, elle fut surnommée “l’étoile de l’Orient”, prenant juste le pas artistique sur Fairouz on va dire bonne seconde dans le public Arabe. Voici comment la chrétienne Fairouz nous invitait au hajj, je suis presque sûr que beaucoup de gens se sont déterminés et en ont fait voe parce qu’ils entendaient la voix de Fairouz dans leur poste de radio, ça en donnait envie, c’était bien longtemps avant lémir fellon MBS, écoutez plutôt :

    https://www.youtube.com/watch?v=uvjvf7R31Iw

    Croissant de lune.

    • @Croissant de lune
      Nous ne sommes pas d’accord sur tout … mais j’ai plaisir à vous dire que j’ai un très beau disque où la chanteuse Dorsaf Hamdani chante Oum Kalsoum, Fairuz et Asmahan.
      La beauté n’a pas de frontières…

  3. Civitas est un groupuscule qui deteste l’islam c’est vrai ;ils veulent” rechristianiser” la France mais le probleme c’est que les chrétiens ne se reconnaissent pas en eux ;meme dans la manif pour tous ; ils appartiennent à une congregation qui n’est pas reconnue par le Vatican; je n’en connais personnellement pas ;ça ne me manque pas; ce ne sont pas des traditionnalistes mais des intégristes;ils n’ont rien compris au message de Jesus;;

    • @Sylvie

      L’église est beaucoup plus régie par l’héritage paulinien que par l’héritage christique. Paul a d’ailleurs été le premier apôtre à publier, bien qu’il n’ait jamais rencontré le Christ. Les évangiles canoniques n’ont été rédigés que trente ans plus tard.
      Or, si ces évangiles proposent des valeurs positives de charité et de tolérance, il n’en va pas de même des épîtres pauliniens, que l’on pourrait classer à l’extrême droite.
      Ce sont hélas ces écrits qui ont primé en juin 313, quand Constantin a adopté la religion chrétienne. Les choses ne se sont guère arrangées ensuite, sous Théodose, ou, bien plus tard, Isabelle la Catholique (et Torquemada).
      Aujourd’hui encore, le paulinisme demeure très majoritaire, tandis que la vision christique compassionnelle et égalitaire (“de gauche”) n’est représentée que de manière marginale (L’abbé Pierre, Soeur Emmanuelle, la théologie de la Libération).
      A part Jean XXIII et le pape François, bien peu de dirigeants catholiques ont évoqué le message christique originel. Et ils l’ont fait plus que timidement.
      Du coup, trois cathos sur quatre votent Wauquiez ou Le Pen. Et le quatrième ne va plus à la messe.
      Civitas n’est que la caricature d’une tendance qui est nettement majoritaire.
      Notez aussi le fait que, si Civitas demeure marginal, l’Opus Dei est officiellement reconnu par le Vatican. Son fondateur a même été canonisé par Jean Paul II. Sans commentaires….Si, un seul: Mais pas l’Abbé Pierre.

      • Joli résumé @Patrice !
        Si les chrétiens redevenaient les disciples de Jésus (comme on les appelait avant la création impériale du christianisme via Paul et Constantin), cela changerait en bien mieux la spiritualité européenne et ferait barrage à l’intolérance tout en aboutissant enfin à une union chrétienne. Mais c’est juste mon avis et un conseil vu que je ne suis pas chrétien bien que je les soutienne dans leur réformisme.

  4. Merci aux frères et soeurs chrétiens de ce geste oh combien élevé auprès de Dieu qui, Lui seul, pourra vous le rendre comme il convient.
    Ce geste n’est pas un geste de tolérance, ni d’ouverture, ni encore d’humanité car ces mots n’en rendent pas réellement compte
    . J’y vois un geste de foi et d’amour de Dieu en laissant le lieu à plus d’adoration. Un geste dicté par l’intégrité religieuse de nos frères et soeurs et de fidélité aux enseignements de Jésus béni soit-il.
    Merci du fond du coeur tout en sachant que ce n’est pas la 1ère fois et certain que ce ne sera pas la dernière.

  5. Non Croissant de lune je n’habite pas Vesoul mais dans la region ;j’ai des amis a Vesoul et je leur demanderai s’ils connaissent cet organiste;

  6. Assalamou ‘alaïkoum,

    Je me demande parfois si je suis en France un cas rare et unique, enfin pas courant, je participe au denier du culte de l’évêché d’ici. Longtemps je croyais que c’était défendu, j’ai su que c’était permis et anciennement pratiqué selon des chroniqueurs chrétiens que des Musulmans participaient et donnaient aux oeuvres chrétiennes personellement, après les conquêtes. J’y suis arrivé enfin parce que ma femme est catholique et dame d’oeuvre là où nous habitons. Elle se trouvait divorcée, commerçante à petit revenu, au point qu’on considérait qu’elle en faisait assez en temps et travail dans l’église ce qui rattrapait son défaut de participation au denier. Mais quand nous nous sommes mis en ménage, du moment que le revenu en était augmenté, quand elle m’a dit ça, qu’elle ne côtisait plus au denier, alors nous avons changé d’allure, cotisations plus l’activité qu’elle y menait déjà, ouverture de la porte au matin, rallumage des cierges et d’autres choses, parfois cronovores.

    Je dirais que, attention, les églises en France, il y en a beaucoup qui ne sont fréquentées presque que de gens très âgés, les mosquées aussi mais pas autant. Et ça va au point que si un bénévole manque, la ressource humaine est si restreinte que ça peut mettre en panne une paroisse, il y a plein d’églises fermées faute de bénévoles. Je ne crois pas que des Musulmans puissent y supléer par bénévolat permanent, mais pour les choses les plus pratiques, la participation occasionelle de Musumans pour des réparations ou travaux en l’absence d’un bénévole jusqu’à ce qu’il y revienne, ça pourrait donner des coups de mains nécessaires à des églises, comparables à l’exemple donné dans l’article. Beaucoup de mosquées sont presque dirait-on en rapport de bon voisinage voire de jumelage avec des paroisses. Eh bien, si d’aventur une église a besoin d’un coup de main passager, élettricité, ppetite plomberie ou autre, et si des Musulmans peuvent sollutionner, qu’ils sollutionnent.

    Croissant de lune.

  7. Bravos aux catholique , les religions sont toutes de la même origine . c’est-à-dire Dieu , qui créa Adam et Ève . l’humanité à fait sont apparition , Ainsi-soit-il . à plus les oummanotes !

  8. Non Cemwe les chrétiens ne sont pas élevés dans un esprit d’hostilite envers les musulmans ; meme les traditionnalistes ;je ne suis pas traditionaliste mais j’en connais ; moi j’ai eu le catechisme de Vatican 2;on se retrouve dans les valeurs; Jean Paul 2 a aussi beaucoup fait pour les rapprochements inter religieux

    • Bonjour Sylvie-Anne, le frère Cémwé parle de Paul VI, les choses sont à nuancer, mais y compris dans les livres d’histoire scolaire à cette époque, ça n’allait pas de soi. Ce n’est pas la question d’ailleurs si en ce temps-là, en France, les chrétiens étaient élevés ans un sens ou dans un autre, mais le pape considérait l’ensemble du monde et en tout cas de l’Europe. Le frère Cémwé cite des documents, ça ne lui appartient pas, il ne dit pas de façon certaine que les choses étaient comme ça, ni en France ni en Europe puisqu’il n’y était pas et ne pouvait pas constater. Le souvenir que j’ai, moi, des années 1970, c’est un souvenir contrasté entre le dialogue effectif, assez important avec Paul VI et les évêques Français, et d’autres choses surtout médiatiques, autour de la guerre d’octobre, du choc pétrolier etc. Il faut se rappeler que le délit d’austracisme n’existait pas encore, il y en avait dans la chanson, dans le cinéma.

      Les catholiques traditionalistes, je n’en connais pas beaucoup et encore juste en passant, enfin, ils sont pas anti-Musumans en premier, mais ils n’en disent pas grand bien non plus sur leurs blogs, remarqes on leur rend bien la pareille. Tu habites à Vezoul, peut-être connais-tu un organist aveugle là-bas, un gars que je connais.

      Croissant de lune.

      • @Croissant

        Avant de citer Paul VI, renseignez-vous au sujet de son historique. Ca fait froid dans le dos. Mais dieu m’est témoin que je n’ai rien contre ce saint homme, ni son cher adjoint Mgr Marcinkus. A noter le fait que Jean XXIII, même s’il couvrit nombre d’actes très immoraux, fut tout de même plus crédible.
        Mais bon. Il ne faut pas trop en demander au Vatican, comme on peut le vérifier aujourd’hui.
        On a quand même eu un pape honnête: Jean Paul 1er. Bien! Risqué, mais bien.

    • @ sylvie anne
      Vous avez raison mais je voudrais ajouter quelques réflexions.
      1.
      Mais il y a catho-tradi et facho-tradi et, j’espère me tromper, la différence est générationnelle et ce n’est pas réjouissant. Les “catho-tradi” sont généralement des personnes (souvent âgées) inoffensives. Mais la fraction “jeunes” est souvent très proche des mouvances politiques d’extrême droite, voire franchement fascistes. Il y a moins d’une dizaine d’années le sinistre groupuscule catholique Civitas dirigé par le catho-facho Alain Escada (voir wikipedia) envoyait régulièrement des commandos punitifs contre les ennemis de la “foi chrétienne”… On a retrouvé les mêmes jeunes dans les opérations “musclées” de la Manif pour tous. Inutile de dire que le seul “rapprochement” avec l’islam qu’ils peuvent imaginer est du même ordre …
      2.
      La dernière campagne présidentielle, avec le candidat Fillon, a été l’occasion pour la droite chrétienne d’alerter l’opinion sur le sort des Chrétiens d’Orient. Très bien. Mais l’extrême-droite chrétienne en a profité pour se déchaîner contre les musulmans.

      L’église catholique condamne ces dérives sans ambigüité depuis Vatican 2, comme vous le signalez. L’un de mes amis, chrétien engagé, marié et père de famille, s’est fait ordonner diacre quand il a pris sa retraite. L’une de ses activités est l’intervention dans les établissements scolaires avec un rabbin, un imam, et un représentant du bouddhisme…

      Ce qui ravit mon vieux cœur laïcard : si les religions se mettent à privilégier avant toutes choses la fraternité entre les hommes, tous les hommes, le monde ira un peu moins mal …
      🙂 Malik, fâche-toi pas. Je taquine…

      • @Mistigris

        Vous avez raison: L’église catholique est au final assez diverse. On n’entend guère parler des tradis compatissants, qu’on retrouve récurremment dans les associations charitables, et même chez Coluche. Je parle de ceux qui mettent en avant la charité, et se soucient au final fort peu de réprimer les prétendus mauvais comportements d’autrui. Moi aussi, j’en ai connu. Et j’ai sympathisé avec eux.
        Il serait criminel de faire l’amalgame entre l’Abbé Pierre et Torquemada. Civitas, Sens Commun, Marion Maréchal, et Fillon, représentent la deuxième option.
        Un peu comme Bolsonaro au Brésil, qui s’apprête à assassiner les enfants des favelas, les pauvres indiens d’Amazonie, et une bonne part des abrutis qui ont pourtant voté pour lui.
        Quant on comprend que Bolsonaro est soutenu par les intégristes chrétiens, on commence à s’interroger au sujet de l’identité du Démon. Enfin, le vrai, celui qui représente l’incarnation du mal.
        Reste aussi à définir ce concept. Perso, je dirais niaisement que quelqu’un qui rend service fait le bien, et quelqu’un qui tue les autres fait le mal. Sauf que ça conduit à mettre les militaires et les religieux dans le camp satanique.
        Et alors?

  9. 44 ans après Monseigneur Elchinger évêque de Strasbourg, merci infiniment…
    Début de citation
    Edité à la suite du concile de Vatican II, un document du Secrétariat du Vatican pour les non-chrétiens, Orientations pour un dialogue entre chrétiens et musulmans dont la troisième édition date de 1970 (Ed. Ancora. Rome), atteste la profondeur de la modification des attitudes officielles. Après avoir invité à écarter « l’image surannée héritée du passé ou défigurée par des préjugés et des calomnies » que les chrétiens se faisaient de l’Islam, le document du Vatican s’attache à “reconnaître les injustices du passé dont l’Occident d’éducation chrétienne s’est rendu coupable à l’égard des musulmans ». Il critique les conceptions erronées qui ont été celles des chrétiens sur le fatalisme musulman, le juridisme de l’Islam, son fanatisme, etc.
    Il met l’accent sur l’unicité de croyance en Dieu et il rappelle à quel point le cardinal Koenig, au cours d’une conférence officielle en mars 1969 à l’Université musulmane Al Azhar du Caire, surprit ses auditeurs de la Grande Mosquée en le proclamant. Il rappelle aussi que le Secrétariat du Vatican invitait en 1967 les chrétiens à présenter leurs vœux aux musulmans à l’occasion de la fin du jeûne du Ramadan, “valeur religieuse authentique”.
    De tels prémices en faveur d’un rapprochement entre la Curie romaine et l’Islam ont été suivies de manifestations diverses et de rencontres qui l’ont concrétisé. Mais combien peu ont été avertis de ces événements si importants qui se sont déroulés dans le monde occidental où, cependant, les moyens de diffusion de l’information : presse, radiodiffusion et télévision ne manquent pas.
    Les journaux ont, en effet, accordé peu de place à la visite officielle que fit le 24 avril 1974 le cardinal Pignedoli, président du Secrétariat du Vatican pour les non-chrétiens, au roi Fayçal d’Arabie Saoudite. Le journal Le Monde du 25 avril 1974 en rendit compte en quelques lignes. Et pourtant quelle nouvelle d’importance quand on y lit que le cardinal avait remis au souverain un message du pape Paul VI dans lequel ce dernier exprimait « la considération de Sa Sainteté, animée d’une foi profonde dans l’unification des mondes islamique et chrétien qui adorent un seul Dieu, à Sa Majesté Fayçal en sa qualité d’autorité suprême du monde islamique ».
    Six mois plus tard, en octobre 1974, le pape recevait officiellement au Vatican les Grands Ulémas d’Arabie Saoudite. Ce fut l’occasion d’un colloque entre chrétiens et musulmans sur les “Droits culturels de l’homme en Islam”. Le journal du Vatican, l’Osservatore Romano du 26 octobre 1974, relata cet événement historique en lui accordant à la première page une surface plus grande qu’au compte rendu de la journée de clôture du Synode des Evêques réunis à Rome.
    Les Grands Ulémas d’Arabie furent ensuite reçus par le Conseil œcuménique des Eglises de Genève et par monseigneur Elchinger, évêque de Strasbourg. L’évêque invita les Ulémas à faire la prière de midi devant lui en sa cathédrale. Si l’événement fut rapporté, c’est apparemment plus en raison de son côté spectaculaire que pour la signification religieuse considérable qu’il comportait. Très peu nombreux sont en tout cas ceux que j’ai interrogés sur ces manifestations et qui m’ont répondu en avoir eu connaissance.
    L’esprit d’ouverture vis-à-vis de l’Islam du pape Paul VI qui se déclarait lui-même comme “animé d’une foi profonde dans l’unification des mondes islamique et chrétien qui adorent un seul Dieu” fera certainement date dans les rapports entre les deux religions. Ce rappel des sentiments du chef de l’Eglise catholique à l’égard des musulmans m’a paru nécessaire, car trop de chrétiens éduqués dans un esprit d’hostilité déclarée comme le regrettait le document du Vatican cité plus haut, sont par principe hostiles à toute réflexion sur l’Islam : partant de là, ils restent dans l’ignorance de ce qu’il est en réalité et ont, sur la Révélation islamique, des conceptions absolument erronées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le documentaire sur le lobby pro-israélien aux États-Unis dont Israël a interdit la diffusion

Objectif du 5ème mandat de Bouteflika: “Maintenir le système pour continuer à capter la rente pétrolière”