in

Algérie : qui remportera le bras de fer entre Gaïd Salah et le peuple ?

Algérie : qui remportera le bras de fer entre l’armée et le peuple ?

Algérie : qui remportera le bras de fer entre l’armée et le peuple ?Entretien dans l’Esprit d’actu avec Gilles Munier, journaliste, spécialiste du monde arabe et auteur du livre “Les espions de l’or noir”. Dans cette interview, il revient sur la désignation d’Abdelkader Bensalah comme Président d’Etat par intérim, qui est rejetée par le peuple algérien.

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 11 avril 2019

Publicité

Entretien dans l’Esprit d’actu avec Gilles Munier, journaliste, spécialiste du monde arabe et auteur du livre “Les espions de l’or noir”. Dans cette interview, il revient sur la désignation d’Abdelkader Bensalah comme Président d’Etat par intérim, qui est rejetée par le peuple algérien, et évoque la situation libyenne susceptible d’avoir des répercussions dans la gestion de la transition en Algérie.

Publicité
Publicité
Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Nos pères fondateurs, martyrs victorieux, ont écris l’histoire de la ” Révolution ” , avec l’encre rouge de leur sang.
    Contre un ennemi ” Unique “, le colonialisme sanguinaire.
    Nous, aujourd’hui, notre ” Re-Évolution ” pacifique, nous la rédigeons avec l’énergie de l’analyse intelligente, du sens de ” l’unité nationale “. Un pour tous, tous pour un, et tous ensemble.
    Chez nous, nous sommes les seuls maîtres, du destin que nous choisissons.
    Toutes tentatives de division, sera veine.
    Vive L’ ALGÉRIE.

  2. Je dirais également qu’en islam il y a trois curseurs simples pour que le peuple surveille la bonne marche :
    – La mentalité, indicateur des influences propagandistes et surtout de l’éveil populaire.
    – La justice qui peut se mesurer facilement par chaque citoyen.
    – La liberté religieuse et la diversité d’opinions qui poussent malgré tout à l’union ou l’islam bien compris.

    • a bon ? et les accusations que les Russes contrôlent les élections US, française, allemandes, britanniques, ukrainiennes, syriennes, ainsi que le mouvement des Gilets jaunes …et même si peu de gens d’en bas le croient mais que beaucoup de gens d’en haut le croient, ce n’est pas une marque de complotisme ? le complotisme n’est-ce pas un concept inventé justement en Occident pour répandre la méfiance envers toute dissidence anti-systémique ?

  3. L’armée est elle opposée au peuple ? Et qui doit défendre le pays contre l’ingérence étrangère qui cherche à s’emparer du mouvement populaire pour le diriger vers la soumission du pays ? Quels sont les institutions ou les personnalités dotées d’un crédibilité incontestable en Algérie pour être crédibles dans le processus de démocratisation ? Est-ce que Gaid Salah a tort quand il parle d’ingérence étrangère ? Quand on voit el Watan, journal connu pour sa sympathie envers des maîtres occidentaux se tenir vent debout contre les accusations de Gaid Salah visant Israël et la France, ne doit on pas se poser la question pourquoi ce journal prétend il servir le mouvement populaire et prôner sa radicalisation ?

  4. Selon les dires qu’a laissé Mitterrand, je suis sure que,

    Si l’Elysée et la maison dite blanche laissent tomber les chefs militaires, les peuples (bèrbere, arabe, twereg) remporteront la victoire.

    Dans le cas contraire, c’est un bras de fer entre ces peuples nord africains et l’occident, Gaid Salah n’a rien voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rentrez chez vous !

Sonny Bill Williams, la star musulmane des All Blacks, se confie sur sa conversion à cœur ouvert