in

Algérie: des réseaux pro-français au sein de l’Etat tentent-ils de torpiller la transition politique?

Algérie: des réseaux pro-français au sein de l'Etat tentent-ils de torpiller la transition politique?

Algérie: des réseaux pro-français au sein de l'Etat tentent-ils de torpiller la transition politique? Mohamed Tahar Bensaada spécialiste en relations internationales et fin connaisseur de l'Algérie, affirme notamment que "le noyau dur du système algérien continue d’être sous l' influence d’une élite, politique, économique, médiatique et culturelle, liée organiquement aux intérêts français en Algérie."

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 19 avril 2019

Publicité

Dans cet entretien dans l’Esprit d’actu, Mohamed Tahar Bensaada, spécialiste en relations internationales et fin connaisseur de  l’Algérie, affirme notamment que “le noyau dur du système algérien continue d’être sous l’ influence d’une élite, politique, économique, médiatique et culturelle, liée organiquement aux intérêts français en Algérie.”

Mohamed Tahar Bensaada dirige également l’Institut Frantz Fanon, un centre d’études politiques et stratégiques indépendant basé à Bruxelles.

Publicité
Publicité

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Cela ne m’étonne pas que le parti de la France Afrique soit toujours présent depuis des décénies en Algérie vu les enjeux économiques et politiques à 900 Km de Marseille.Le comportement des enfants de la nomenklatura qui dirige le pays. se comporte d’une façon pour paraitre plus Blancs que les Blancs.Je lance un appel sollannel aux futurs responsables de ce beau pays dont plus de 1.000.000 de ses valeureux sont morts en héros pour que VIVE L ALGERIE LIBRE,d’etre vigilants en matière de coopération avec les pays Européens et surtout la France.Traitez d’égal à égal car nul n’est indispensable à notre survie.La nouvelle génération et j’en suis sur est capable de gerer le pays. Bonne chance a tout le peuple Algérien. Signé: un immigré qui aime son pays

    • Il n’y a plus beaucoup d’historiens des deux côté de la Méditerranée pour évoquer le nombre d’un million (ou1,5 million) de morts algériens pendant la guerre d’indépendance. Faute de données rigoureuses, le bilan généralement estimé tourne autour de 300 000 morts (ce qui est déjà énorme) pendant la guerre, auxquels il faut ajouter 50 à 100 000 après.
      Sans doute faut-il encore quelques années, voire quelques décennies, comme pour tout drame historique de cette ampleur, pour obtenir des éléments plus précis et plus factuels.

  2. Assalamou ‘alaïkoum, a-t-on besoin de souligner et de prouver une évidence? Le colonel Samhraoui l’a très largement expliqué, enfin pour la partie strictement militaire du parti de France, une faction qu’on a nommée à la base “Les officiers de France”, appui militaire évidemment du parti de France dans le reste de ses composantes. Officiers en fait recrutés à partir de l’armée Française à l’origine dans laquelle ils ont servi y compris contre l’insurrection Algérienne, ça c’est le péché originel de l’Algérie nouvellement indépendante mais peut-être n’avait-on pas le choix en ce temps-là et n’avait-on pas autre part où recruter des cadres, or, il fallait bien une armée en Algérie. Seulement, ces officiers dits de France craignaient à juste titre qu’à l’occasion d’une mauvaise humeur politique et ou populaire ils ne soient sacrifiés, saisis et jugés notamment pour avoir participé à la guerre Française. Selon le colonel Samhraoui, c’est cette peur pas infondée qui les a porté à s’unir comme dans un syndhicat militaire informel et ils furent selon lui les principaux artisans du coup d’état de 1965. Puis, la tradition s’est transmise à leurs successeurs, puisqu’évidemment, ils ont recrutés des gens qui leur étaient favorables et redevables. On parle de tendance militaire pro-Russe dans les forces armées, je ne la nie pas mais je ne crois pas qu’elle soit déterminante, en tout cas elle n’a pas de profondeur civile, économique et médiatique. Ce parti dit de France est d’ailleurs de tous les bords, un Goualem Samsal pro-Français plus que moi tu meures, a tenu pour le cinquième mandat, ce qui veut dire en substance qu’il ne voulait pas de vraies élections mais d’élection trucquées et à faible participation et aux candidats choisis et dont le résultat était à peu près connu à l’avance sauve la volonté d’Allah. Et vous avez un Kamel Daoud évidemment du même tonneau, qui se la joue au révolutionaire, mais de pacotille soyez-en sûrs!

    Lequel de ces deux-là choisit notre Franc-Maçon de Service, le correspondant Plippe qui tient encore au mouvement jauniste après qu’Eric Zemmour l’ait lâché? Un Franc-Mac sur un rompoint, je doute qu’il le dise aux manifestants, je ne le lui conseillerais surtout pas, pauvre gilet jaune qui dissimule bien obligé une partie de lui-même, ou un gilet jaune rien que sur la toile, puisque des rempoints occupés, il n’y en a plus beaucoup,…

    Croissant de lune.

    • Croissant de lune découvre, fait semblant de découvrir, la complexité des sociétés humaines mais lui ou elle qui est-il qui est-elle ?
      Il ne faut pas oublier dans le raisonnement complotiste, vrai ou faux, les réseaux liés à l’argent !
      Il y a certes l’euro mais le pétrodollar ?
      Le pétrodollar qui permet toutes les manipulations pourquoi le taire ?
      Comme le dollar tout court il recouvre de son manteau sirupeux beaucoup de faux nez religieux.

  3. Ces réseaux militaires et paramilitaires ne sont pas pro-français, je ne suis pas contre les tendances.
    C’est le retour en force de l’ésprit zaouia depuis 1999.

    Avant de partir, le général Degaulle avait laissé son manteau à Tlemcen.

  4. On peut dire “pro français”, on pourrait aussi dire “pro dirigeants français”.
    Il suffit pour être clair d’ajouter un seul mot “dirigeant” !
    En France comme en Algérie il y a les dominants économiques et culturels, les leurs sont aux commandes de l’État.
    En France comme en Algérie il y a les dominés qui éventuellement peuvent être sur les ronds-points ou plus généralement subissent les décisions des premiers avec résignation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

De nombreux Afro-Américains retournent vivre au Ghana

Une vidéo montre des soldats israéliens menaçant des personnes qui cherchent à secourir un étudiant grièvement blessé.