in

Zemmour dégagé de l’émission “ça se dispute” par i-Télé !

Il se croyait indéboulonnable sur son siège de donneur de leçons arrogant, aux inflexions nationalistes et racistes, Zemmour vient d’être éjecté par i-Télé dont la direction, peu convaincue par son piteux rétropédalage dans la semoule consécutif à ses propos infâmes tenus contre les Français musulmans dans le Corriere della Sera, l’a « dégagé » vers la sortie.

Exit le chroniqueur vedette, en mission commandée et payé à prix d’or, qui a fait les heures partisanes et délétères du débat « ça se dispute » au cours d’une interminable décennie, tout en ayant parallèlement enflammé, aux frais des contribuables et dans une ahurissante impunité, les samedis soirs des insomniaques du service public de l’audiovisuel, sur le plateau de « On n’est pas couché » sur France 2 !

"Nous avons perçu du trouble et de la colère autour des propos d’Eric Zemmour, mais nous n’avons pas voulu agir dans la précipitation, pour ne pas qu’on puisse dire que nous avons été manipulés ou instrumentalisés", a indiqué au Monde la directrice de la rédaction, Céline Pigalle.

"Nous sommes très soucieux de respecter la liberté d’expression. Et nous avons défendu celle d’Eric [Zemmour] pendant plus de dix ans, pour que ses idées soient prises en compte, contredites et débattues. Mais aujourd’hui, on a l’impression que c’est lui qui fixe les règles et de quoi on parle. On a de moins en moins le sentiment qu’on peut débattre. Le dialogue est devenu de plus en plus difficile, voire impossible. On a l’impression qu’il se parle à lui-même et à son public", a-t-elle ajouté.

Alors que RTL rechigne à lui couper le micro et les vivres, en dépit de la colère sourde qui gronde au sein de l’association des journalistes de la station, les seuls, pour l’heure, à crier "à la censure" sont sans surprise Marine Le Pen et son vice-président de compagnon, Louis Alliot, en d’autres termes ceux pour qui roule Zemmour jusqu’à faire aller la France droit dans le mur !

La roue tournerait-elle enfin pour ce sinistre Cassandre, mais à la manière d’un retour de bâton bien mérité, bien que pas assez violent encore, sanctionnant la banalisation du racisme anti-Musulmans et Noirs à des heures de grande écoute, sous couvert d’une liberté d’expression qui n'est plus que l'ombre d'elle-même, presque crépusculaire ? Ce qui, quand on se réclame du pays des Lumières avec grandiloquence, manque cruellement de luminosité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Vincent Placé reproche à son mouvement EELV d’être devenu “le parti des Roms et de la Palestine”

Omar Sy sur l’islam: ” Ma foi m’aide à avancer ” (vidéo)