in

Bernard Cazeneuve condamne “avec une extrême fermeté” les propos de Zemmour

Mieux vaut tard que jamais… C’est dans le silence assourdissant du pays des Lumières, désormais connu pour sélectionner ses causes à défendre et ses boucs émissaires à stigmatiser, que la République s’est enfin émue des propos ignominieux tenus par Eric Zemmour dans les colonnes du quotidien italien Corriera della Serra, par la voix de son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui s’est insurgé “avec une extrême fermeté” contre des déclarations haineuses et foncièrement anti-républicaines visant les Français de confession musulmane.

Le ministre de l’Intérieur “affirme son soutien aux musulmans de France odieusement attaqués et appelle tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité”. “La Nation française se définit par le vivre-ensemble, et les musulmans de France, comme les chrétiens, les juifs, les croyants et les incroyants, sont tous ses enfants”, a insisté Bernard Cazeneuve, brisant ainsi l’omerta hexagonale qui, comme à l’accoutumée, entoure cette énième incitation à la haine de la part d’un raciste notoire, au nom d’une liberté d’expression, dévoyée et souillée, qui ne libère plus que l’obsession pathologique de l’islam et normalise les pires dérives islamophobes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Déportation des musulmans : Le Comité 15 mars et libertés porte plainte contre Eric Zemmour

Propos de Zemmour : Fatiha, une auditrice pleure en direct sur RMC (vidéo)