in

Bruno Masure tacle Zemmour en beauté: “Zemmour, c’est un nom français, ça ? Casse-toi, pôv’ con !”

C’est bien connu, la sphère politico-médiatique n’a pas sa pareille pour se réclamer de Voltaire pour s’autoriser à tout dire sur l’islam (particulièrement tout le mal qu’elle en pense…),  et pour se murer, avec la même aisance, dans un silence complice face à ses grands pourfendeurs, notamment face à l’un des plus hargneux, Eric Zemmour… dit « Olive » pour faire plus français, assimilé et surtout plus raccord avec ce qu’il exige des autres (les musulmans) et non de lui-même…  

En l’entendant récemment distiller son venin sur le plateau de « C à vous », le journaliste Bruno Masure, l’un des rares à ne pas aller dans le sens du vent, a dégainé très vite sur Twitter, renvoyant ce sinistre propagandiste de l’islamophobie à ses propres contradictions.

"Zemmour, c’est un nom français, ça ? Casse-toi, pôv’ con !", a-t-il riposté en beauté, à la manière d’un scud torpillant les basses manoeuvres d’un polémiste incendiaire, qui revendique fièrement sa comparaison entre "l’islam et l’islamisme" établie dans son dernier ouvrage "Un quinquennat pour rien”, un énième brûlot aussi inflammable qu’infâme.

Ennemi juré de Frédéric Haziza qu’il a traité de "merde ambulante" pas plus tard qu’au mois de juillet, Bruno Masure continue de faire mouche par tweets interposés, révélant des vérités inaudibles dans l’hypocrisie ambiante : "Si un Zemmour disait sur les juifs le centième des abominations qu”il profère sur les musulmans, il passerait sa vie au tribunal", a-t-il écrit récemment, en appuyant là où le bât blesse cruellement.

Quand le franc-parler d’un journaliste fait voler en éclats cette mascarade politico-médiatique de la liberté d’expression, où le débat d’idées, comme l’excès de caricatures, est à sens unique, on ne peut qu’applaudir des deux mains à son coup de pied donné dans la fourmilière !

Un autre tweet dans la même veine en date du 28 février :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pluie d’insultes pour deux femmes voilées à Montréal (vidéo)

Le mérite de jeûner le jour d’Arafat