in

Pluie d’insultes pour deux femmes voilées à Montréal (vidéo)

Une vidéo montrant deux sœurs portant le hijab se faire invectiver dans un magasin du centre-ville de Montréal fait réagir les internautes depuis quelques jours.

Doha Abuseedo, qui est étudiante, se trouvait dans la file d’une caisse du Dollarama, située au coin du boulevard Saint-Laurent et de la rue Roy, pour y déposer son CV.

Selon son récit des faits à TVA Nouvelles, sa sœur regardait quelques articles dans le magasin quand elle est venue lui murmurer quelque chose à l’oreille.

«Elle m’a dit que la personne qui attendait derrière moi l’avait insultée et traitée de terroriste. Elle lui a aussi dit qu’elle ne méritait pas de vivre», a-t-elle indiqué lors d'un entretien téléphonique.

La jeune femme a dit qu’elle s’était alors retournée pour dire sa façon de penser à la personne qui avait insulté sa sœur. Elle avoue avoir crié sur la femme, en précisant que celle-ci n’a pas demandé son reste.

«J’ai vécu beaucoup de formes de racisme, mais cette fois-ci ce fut la pire. Elle nous a traitées de tous les noms, de criminelles et même de pédophiles, sans raison apparente», a confié Mme Abuseedo.

L’altercation s’est finie par l’intervention des policiers de la Ville de Montréal (SPVM) qui auraient réussi à faire sortir la femme du magasin, sous les regards éberlués de plusieurs clients.

«Même à l’arrivée des policiers, elle n’arrêtait pas de s’en prendre à nous. Plusieurs personnes ont filmé ce moment et j’en ai vu d’autres pleurer face à ce qui se passait.»

Doha Abuseedo a dit ne pas avoir porté plainte auprès de la la police, une plainte qui aurait des difficultés à aboutir, les injures n’ayant rien de criminel.

Elle a par ailleurs expliqué avoir voulu partager ces images sur les réseaux sociaux, en réaction au choc qu’elle et sa sœur ont vécu.

TVA nouvelles


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cosmosens du Hajj d’après la jeunesse pèlerine française

Bruno Masure tacle Zemmour en beauté: “Zemmour, c’est un nom français, ça ? Casse-toi, pôv’ con !”