in

Vendre un rein pour éviter la famine, l’acte désespéré de nombreux Afghans

Sans travail et criblés de dettes, ces Afghans vendent un rein pour sauver leur famille menacée par la faim. Cette pratique est particulièrement répandue dans la région d’Hérat, ville de l’ouest de l’Afghanistan. Une localité voisine a même gagné le triste surnom de “village d’un rein”.

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Olivier Roy : « La guerre en Ukraine nous prouve que la théorie du choc des civilisations ne fonctionne pas »

«Feed their legacy», la collecte de nourriture qui honore l’héritage des trois jeunes musulmans tués à Chapel Hill