in

Une société de Dubaï lance le premier vin mousseux « halal » au monde

Que ne ferait-on pas à Dubaï pour complaire aux nababs qui y mènent grand train, pour satisfaire leurs moindres désirs et caprices, au risque de franchir la ligne jaune de l’illicite en estampillant « halal » un nectar pétillant et orné d’or, dont l’appellation est une invitation à porter un toast à des bulles d’autant plus grisantes qu’elles sont hors de prix : Lussory Gold…

Ayant flairé le bon filon, ou du moins l’espère-t-elle, c’est à la société Lootah Premium Foods que les magnats du Golfe devront de pouvoir sabrer une Gold Cuvée d’exception, inaccessible au commun des mortels, à travers ce qui est vendu comme un savoureux « vin halal mousseux » scintillant de feuilles d’or alimentaire valant leur pesant d’or (24 carats), qui suivront le mouvement aérien des bulles pour le plaisir des yeux et des papilles.

Extensible à loisir, surtout quand il ouvre de nouveaux horizons très lucratifs, le précieux label halal s’appose désormais sur un vin élaboré en Espagne, dans les vignobles de la Mancha, afin d'exalter les sens des nantis des émirats qui ne regarderont pas à la dépense pour trinquer sans alcool, comme l’assurent les fournisseurs qui se frottent déjà les mains de ce breuvage plein de vertus…  

"Lussory est un produit 100% halal, avec 0,0% de teneur en alcool", clament-ils haut et fort, en insistant sur l’engouement de la galaxie musulmane pour des spiritueux garantis 100% halal, dont plus personne ne peut nier la percée notable en Arabie saoudite et dans les Emirats arabes unis.

"Nous ne faisons que répondre à une forte demande pour du champagne halal haut de gamme, nos clients souhaitant tous pouvoir le déguster lors de cérémonies festives, telles que des mariages, des anniversaires ou des événementiels d'entreprise", a indiqué Tony Colley, directeur général de Lootah Premium Foods, qui mise autant sur la mine d'or du halal que sur un packaging drapé d’or pour faire de son ersatz de Champagne l’élixir préféré des « happy few » du Golfe persique.

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islam des manuels scolaires : comment le musulman est transformé en terroriste potentiel

Noyade du petit Anas: la maman voilée affirme “qu’on ne l’a pas autorisée à être plus près de son fils”