in

Une rencontre unique entre joueurs de cricket musulmans et catholiques a la bénédiction du Pape François

C’est sur un terrain en herbe « so british », porteur des valeurs victoriennes de l’excellence morale et de la force de caractère, à coup de battes effectuées dans les règles de l’art, qu’une passerelle interreligieuse entre la Grande-Bretagne et le Vatican sera consolidée le 17 octobre prochain à Rome, entre joueurs musulmans et catholiques de cricket.

Rivalisant d’élégance et de fair-play sur une piste ovale qui, jadis, réussissait l’exploit de réunir l’aristocratie et la classe ouvrière britanniques, l’équipe musulmane du Yorkshire Cricket Club et l’équipe catholique du Vatican, composée de séminaristes étudiant dans la cité éternelle, s’apprêtent à donner le meilleur d’elles-mêmes au cours d’une rencontre à forte charge symbolique, qui s’annonce riche en lancers de balle offensifs et en poignées de main respectueuses et fraternelles.

Les onze musulmans du Yorkshire Cricket Club

Nous sommes en plein préparatifs de ce beau voyage à Rome et nos joueurs ont hâte d’y être. C’est une conclusion en beauté de notre saison sportive”, se réjouissait par écrit la direction du Yorkshire Cricket Club, en se disant honorée que ses onze de confession musulmane soient invités à assister à la messe qui sera donnée dans la basilique Saint-Pierre, mais aussi à visiter la Chapelle Sixtine et les merveilles de la Renaissance que recèlent les musées du Vatican.

Cette rencontre sportive et humaine nous comble de joie. Nous espérons rassembler joueurs et spectateurs autour d’une compétition placée sous le signe de l’effort, de l’énergie, de l’envie de gagner, mais aussi et avant tout de l’amitié”, a déclaré avec enthousiasme le Père Robert McCulloch, un prêtre australien et membre fondateur de l’équipe du Vatican, qui se félicite d’avoir reçu la bénédiction du Pape François pour ce rapprochement interreligieux exaltant.

Le souverain pontife, féru de football comme tout bon Argentin qui se respecte, profitera peut-être de l’occasion pour se familiariser avec ce sport britannique par excellence, et outre le renforcement de la passerelle entre l’islam et le catholicisme, pour jeter de nouveaux ponts entre ballon rond et balle de cricket…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le boycott palestinien fait chuter les exportations israéliennes, selon un rapport de la Banque Mondiale

Nadine Morano: un collaborateur balance tout (humour)