in ,

La star musulmane de l’équipe d’Afrique du Sud de cricket : “Le jeûne stimule mes performances”

A la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde de cricket 2019, sur les pelouses anglaises et galloises, Hashim Amla, le célèbre batteur international sud-africain, peaufine sa préparation physique et mentale, sous le regard protecteur de son coach.

Il y apporte un soin tout particulier, en cette fin du mois de mai marquée par l’observation d’un jeûne rigoureux, attendu chaque année avec la même impatience, qui le nourrit spirituellement.

D’une vélocité exceptionnelle, à l’aune de son record du monde de vitesse à ce jour inégalé, le pilier musulman des Proteas, sur lequel se reposent ses co-équipiers en totale confiance, s’apprête à mouiller le maillot et à mettre le turbo dans ses crampons, lors du premier match inaugural face à l’Angleterre.

Publicité

Riche de sa foi inébranlable, Hashim Amla est aussi armé d’une volonté en acier trempé qui le pousse constamment à se surpasser et, en l’occurrence, à faire mentir les esprits chagrins, ou plus sombres encore, qui crient à l’incompatibilité entre la pratique du sport à haut niveau et le jeûne du Ramadan.

A quelques heures d’entrer sur le terrain, depuis les vestiaires où, entouré de son entraîneur et de ses co-équipiers qui font bloc derrière lui, l’émulation et la fébrilité montent petit à petit, Hashim Amla, plus concentré que jamais, a anticipé les questions tendancieuses et autres remarques acerbes qui ne manqueront pas de fuser.

Il a ainsi apporté la plus belle réponse qui soit à tous ses détracteurs, et à leurs attaques sournoises ou sans mots couverts, transcendé par un jeûne détoxifiant à bien des égards, qui élimine les toxines et les noires pensées.

Publicité

« Je suis toujours impatient de jeûner. C’est le meilleur mois de l’année pour moi. Physiquement oui, vous avez faim et soif. Mais je perçois cela comme un excellent exercice mental. Je dirais même que cela stimule mes performances », a-t-il déclaré, avant de souligner avec ferveur : « Pour moi, jeûner est avant tout un grand exercice spirituel, qui élève l’âme. On en ressort tellement plus riche intérieurement ».

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Universalité et actualité du message d’Ibn ‘Arabî

Iftar du Ramadan : le CFCM déplore grandement l’absence du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner