in

Une quinzaine de musulmans interdits d’avion aux Etats-Unis

Stigmatisez, calomniez, ostracisez, blacklistez, il en ressortira toujours quelque chose… mais surtout en pire, notamment Outre-Atlantique ! Sous des interdictions tatillonnes, le rêve américain peut cacher des aspects cauchemardesques, qui bafouent purement et simplement les droits de l’Homme.

Une quinzaine de musulmans et de résidents légaux, installés depuis  longtemps aux Etats-Unis, ont ainsi eu la désagréable surprise d’apprendre qu’ils étaient désormais indésirables dans les airs, et condamnés à rester sur le tarmac des aéroports… En effet, suspectées de terrorisme, ces personnes, parmi lesquelles figurent des vétérans de l’US Army, complètent la fameuse « liste noire », non exhaustive, des « interdits de voyage par avion », établie par l’Agence de sécurité des transports (STA), selon des critères très sélectifs.

Face à cette catégorisation partiale et sans appel qui s’appuie sur les renseignements fournis par Département de la Justice, le FBI et le TSA (centre d'investigation antiterroriste), les nouveaux parias de l’espace aérien US ont décidé de porter plainte contre le gouvernement américain, d’autant plus que cette sanction n’a fait l’objet d’aucune explication officielle.

Alertées, des associations humanitaires se sont saisies de cette nouvelle grave affaire de violation des droits de l'Homme. Une mesure discriminatoire et «inconstitutionnelle», selon  l'Union des droits et des libertés civiles (Aclu, en anglais), qui a précisé que nombre de ces terroristes présumés seraient en réalité de simples victimes d’erreurs d'appréciation par la police, qui a tôt fait de les estampiller «individus dangereux». Un excès de zèle de l’arbitraire en somme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment ne pas se reconnaître en tant que musulman dans ce discours

Prisonniers palestiniens : des militants occupent le siège du PS (Vidéo)