in

Une femme britannique se convertit à l’islam au lendemain du massacre de Christchurch

Savait-elle, inconsciemment, qu’en suivant le chemin qui la menait vers la mosquée Ibraheem, à Beeston, une localité nichée dans le comté verdoyant de Nottingham, elle marchait à grands pas vers Dieu ?

Les voies du Seigneur sont impénétrables, selon la formule consacrée. Celles empruntées par une citoyenne britannique, au lendemain des attaques terroristes islamophobes qui ont épouvanté la Nouvelle-Zélande et de nombreux êtres humains à la surface du globe, l’ont conduite tout droit, et sans crainte, vers une enceinte sacrée musulmane : la Masjid Ibraheem.

Ses pas n’ont-ils été guidés que par son désir irrépressible de témoigner son soutien à ses concitoyens musulmans, les bras chargés de fleurs et de cadeaux ? La chaude lumière de la foi ne l’éclairait-elle pas déjà, au point de se laisser envelopper dans son halo lumineux, loin des ténèbres du monde ?

Publicité

Autant de questions qui, n’en déplaise aux esprits cartésiens ou, pire encore, farouchement islamophobes, ne trouveront aucune réponse rationnelle pour expliquer comment et pourquoi la grâce divine a touché cette habitante de Beeston, une fois à l’intérieur de la mosquée et au contact des fidèles qui l’ont chaleureusement accueillie.

Comme l’a rapporté le site IlmFeed, le 18 mars dernier, les faits sont avérés. La belle histoire de cette conversion à l’islam n’a pas été brodée, ni enjolivée à dessein.

Elevée dans la pure tradition catholique, après avoir été heureuse de faire part de sa solidarité, de son empathie et de son profond respect aux musulmans qu’elle a rencontrés dans la mosquée, cette habitante du Nottinghamshire en est ressortie musulmane quelques heures plus tard.

« Elle a expliqué au groupe de fidèles les raisons de sa visite à la mosquée : ‘Vous savez, je suis ici à cause de ce qui s’est passé en Nouvelle-Zélande et j’ai apporté ces cadeaux pour vous montrer toute ma compassion et mon respect’ », relate un commentateur du site. « Les fidèles présents ce jour-là, très touchés par sa démarche, l’ont invitée à prendre le thé avec eux », a-t-il précisé.

Publicité

Se sentant en confiance, cette Britannique s’est épanchée sur sa quête de sens, sur la notion de foi, a posé beaucoup de questions pertinentes sur l’islam, en écoutant attentivement, presque religieusement les réponses. Et le commentateur de IlmFeed de conclure en ces termes : « Subhanallah, deux ou trois heures plus tard, elle a pris seule la décision de prononcer la Shahada. Elle était devenue musulmane ».

Les vociférations de ceux qui crieront au « prosélytisme islamique » n’y changeront rien. Cette conversion à l’islam, pour être miraculeuse en ces heures particulièrement sombres, n’en est pas moins sincère et décidée librement, sans la moindre contrainte, conformément à l’injonction du Coran : « Nulle contrainte en religion ».

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

31 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Nacera. Erreur j’ai été bouddhiste et aussi rose-croix. Non seulement je connais les religions et les traditions mystiques mais je sais ce que c’est que de croire, je sais ce qu’est la pratique mystique et en définitive la spiritualité. Mon cœur et mon intelligence sont ouverts et marchent de concert. La foi en un dieu unique ne vous donne pas de monopole ni sur la spiritualité, ni sur la morale. C’est ça qui vous échappe quand je vois vos préjugés sur les athées. Pour le verset de la sourate, je le connaissais déjà puisque je vous l’ai indiqué. Mais merci quand même.

  2. Daniel , vous semblez bien informé sur le coran ,l’islam et l’histoire des musulmans .C’est bien; mais ne soyez pas si affirmatif dans vos déclarations concernant l’Islam.Vous étes athée et par conséquent, ne parlez pas des musulmans ni de l’Islam ,ni mème des autres religions avec autant de suffisance .Vous ne pourrez jamais connaitre les religions ni la foi autant que ne la connaissent les croyants car vous ètes dans le négationnisme de l’existence de DIEU.Tel est votre état :la négation de la foi.Le coran est limpide pour les musulmans ;il ne l’est pas pour vous car vous avez fermé votre esprit et votre coeur à la foi.La sunna ,les hadithes ,les imams et les oulémas ne vous seront hélas d’aucun secours ni mème le mysticisme du soufisme.Vous citez des crimes commis par les musulmans ;oui les musulmans commettent des crimes comme tous les habitants de cette planète ; les athées en commettent aussi et les extrémistes de droite également à l’exemple du plus recent et du plus abjecte :celui de Christchurch ;et je conclurai cette discussion avec vous en citant le verset 7 de la sourate 3(Al I mrane) : بسم الله الرحمن الرحيم “C’est lui qui a fait descendre sur toi le Livre ,il s’y trouve des versets sans équivoque ,qui sont à la base du Livre,et d’autres versets qui peuvent préter à d’interprétations diverses.Les gens,donc qui ont au coeur une inclination vers l’égarement,mettent l’accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation,alors que nul n’en connait l’interprétation,à part Allah.Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : “Nous y croyons,tout est de la part de notre seigneur!” Mais ,seuls,les doués d’intelligence s’en rappellent.” Bonne lecture et bonne méditation.

  3. @Nacera.

    Bien sûr que le coran n’est pas limpide et que l’interprétation humaine est nécessaire. A quoi servent la sunna, les haddiths, les imams ou les oulemas à votre avis ? A quoi servent l’université islamique de Médine ou l’institut Mohammed VI ? Lisez le verset 7 de la sourate 3 si vous n’êtes pas convaincu.

    Le soufisme a été reconnu comme appartenant à l’islam sunnite en 2016 lors de la conférence islamique internationale de Grozny. Il est l’un des 3 piliers de l’islam du juste milieu que veut propager le Maroc en Afrique.

    Les musulmans en France sont à tout à fait libres de pratiquer leur culte tant qu’ils respectent les valeurs et les lois de la république. Ce que certains ne font pas ou ne veulent pas faire, en choisissant, entre autres, de porter justement le vêtement « spécial » que vous évoquiez : qamis pour les hommes, hijab, voire burkini ou burqa pour les femmes. Ces vêtements sont contraires à l’esprit de la laïcité qui repose sur la neutralité.

    Les musulmans sont tout à fait en sécurité sinon ils quitteraient la France. Vous vouliez sans doute parler des juifs qui font leur alya : 10 crimes antisémites (dont 4 enfants) en 10 ans, commis par des musulmans. Merci à Oumma d’arrêter de me censurer car ce n’est pas à votre honneur. Les faits sont les faits et ils sont vérifiables si tant est qu’on soit réellement du côté de la vérité …

    Bref LE musulman n’existe pas dont la pratique serait en parfaite harmonie avec la société qu’il entoure n’existe pas. Il y a des musulmans respectables et d’autres qui sont loin de l’être. Dommage qu’on entende surtout les derniers.

  4. J’ai lu vos commentaires et il en ressort que chacun essaye de convaincre l’autre (ou se convaincre soit même pour certains), mais pas d’échange au but de comprendre. Chacun défend sa vérité et totalement totalement sourd a celle de l’autre. Dommage!

  5. Daniel ,des versets clairs et obscurs dans le coran ?Oh que non ! S’il en était ainsi ,le coran aurait été bien incompréhensible pour les peuples qui ont adhéré à l’Islam en masse,des peuples très différents les uns des autres par leur langue,leur culture et leur environnement et qui pourtant se prosternent à un seul Dieu, lisent le mème coran et convergent vers le mème lieu sacré :La Mecque.Le soufisme est un courant mystique s’articulant autour d’une confrérie et d’un” saint”.C’est un courant minoritaire qui ne fait nullement l’unanimité dans le monde musulman.Le musulman sunnite ou chiite puise sa foi des 6 dogmes et des 5 piliers enseignés par le coran et par le prophète Mohammed.Tout ésotérisme ou tradition exégétique ne sont qu’interprétations humaines.Le musulman n’est pas une abstraction ,c’est l’humain de cette planète qui atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Mohammed et le messager de Dieu.C’est simple , clair ,accessible mème aux très jeunes enfants et c’est ce qu’enseigne le coran et ce qu’a transmis le prophète Mohammed.Quand au terme de dhimmi il n’est péjoratif que dans la conscience et le subconscient de l’occidental.Aujourd’hui le dhimmi n’existe plus.Le dhimmi a fait partie de l’organisation sociale du monde musulman des lointains siècles passés et il désignait le non musulman qui payait la djizia contre sa protection en terre d’Islam.Mais ceci est le passé.Aujourd’h’ui le monde a changé;les relations et les alliances entre les peuples sont autres.Quoiqu’il en soit le dhimmi vivait en paix et en sécurité parmi les musulmans et il pratiquait sa religion librement.Qu’en est-il aujourd’hui du migrant musulman ou du musulman occidental qui vit en occident?Peut-il pratiquer sa religion librement et et est-il en sécurité en occident?A t-on le souhait de lui faire payer un impot spécial ,de lui interdire ses lieux de culte et de lui imposer un habillement spécial comme cela a été pour les juifs d’Europe ,à un certain moment de l’histoire de l’Europe du 20ème siècle…?

  6. @nacera. Par ailleurs vous avez l’air d’oublier qu’il y des versets clairs et obscurs dans le coran, voire des versets contradictoires, ainsi que des problèmes de traduction voire d’interprétation linguistique, ce qui ne le rend pas immédiatement compréhensible par la majorité des croyants. Vous n’avez donc pas entendu parler de la tradition exégétique du coran, comme le Tafsîr qui s’attache au sens apparent ?

  7. @nacera.

    Le musulman ça n’existe pas. Vous parlez d’une abstraction. Il y a des musulmans. D’accord avec vous sur le fait qu’ils doivent pratiquer chez eux ou dans un lieu de culte et s’intègrer à la société française en tant que laïques, sans se distinguer par des signes religieux comme le font les chrétiens.
    Vous avez une connaissance curieuse de votre religion. Bien sûr qu’il y un courant ésotérique dans l’islam, reconnu a minima par un certain nombre de sunnites et de chiites. Il s’appelle le soufisme. Et Yasmina a d’ailleurs évoqué Ibn Arabi. Par ailleurs, les non musulmans (notamment les juifs et les chrétiens) avaient le statut de dhimmis avant le colonialisme. Si c’est ça que vous appelez « en parfaite harmonie », on peut faire de même avec les musulmans en France et vous verrez ce que c’est que la discrimination : vous devrez payer un impôt spécial, vous serez interdit de construire des mosquées, on vous imposera également un accessoire vestimentaire permettant de vous différencier, …

  8. Daniel Il n’y apas d’ésotérisme en Islam .L’Islam est la croyance en Dieu l’unique ,en ses Anges ,en ses Livres,en ses prophètes ,au jour dernier ,et en l’au-dela. Ce sont les 6 dogmes de la foi en Islam. C’est simple et limpide. Le musulman ne s’embarasse pas de considérations philosophiques qui ne sont en fait que des théories humaines parfois utiles et souvent stériles.Le musulman croit en Dieu ,en son prophète et messager Mohammed(le sceau des prophètes),il accomplit La prière , s’acquitte de la zakat , accomplit le jeune du mois de Ramadan et le hadj (le grand pélérinage) s’il en a les moyens.Ce sont là les 5 piliers de l’Islam.Les 6 dogmes sont indissociables des 5 piliers :La foi et sa pratique.En France ,la laicité a été déviée de sa vocation première ,celle de la neutralité et de la liberté de culte par des mouvances d’extrème droite hostiles à l’Islam.Le musulman en France accomplit ses prières chez lui ou dans son lieu de culte :la mosquée et il ne gène personne .Il s’intègre parfaitement à la société et à la culture françaises avec les particularités de sa religion et de sa foi.La laicité aceptrait-elle les particularismes de toutes les croyances(christianisme,judaisme ,boudhisme et bien d’autres et qui existent toutes en France) sauf celles de l’Islam? Ne serait-ce pas de l’intolérance?Je vous rappelle aussi qu’en pays musulmans les particularismes des religions monothéistes ont été parfaitement accéptées et respectée et que juifs ,chrétiens et musulmans ont vécu dans une parfaite harmonie jusqu’à un passé encore pas très lointain.L’harmonie a été rompue par les courants colonialistes et néocolonialistes ainsi que par la culture occidentale contemporaine.

  9. @Nacera. Merci de votre réponse.

    Toutes les religions prétendent à l’universalité bien sûr. L’histoire a vu la naissance de nombre d’entre elles. Certaines existent encore, d’autres ont disparu. J’ai bien peur qu’elles ne soient mortelles mais le besoin de croire est persistant 😉 Pour ma part, je crois en l’impermanence, au devenir, au flux, à la dynamique entre des opposés, …

    Par ailleurs, est-ce que vous ne confondez pas pratiques et foi ? La foi peut être constante, les pratiques occasionnelles dans les religions monothéistes. Le pelerinage comme le jeune peuvent ne pas être effectués dans certaines circonstances. La prière on peut la faire 3 ou 5 fois par jour, suivant que les courants de l’Islam. Vous oubliez l’aumône aussi. Les pratiques sont donc très relatives. Elles s’inscrivent dans une culture, à la base la culture arabe pour l’islam.

    En France, ce qui unit les citoyens, ce sont les valeurs de la République en lesquelles tout un chacun peut se retrouver quelque soit sa croyance. La laïcité et la neutralité qu’elle impose sont aussi bien la condition que la conséquence de ces valeurs. Elles permettent de voir au delà des differences des individus. Ces valeurs sont universalistes. En France par ailleurs, on ne prie pas au travail, on ne prie pas à la salle de sport, on ne prie pas dans les écoles publiques, on ne prie pas dans la rue. Dans les pays musulmans, il en va sans doute autrement. A chaque pays ses usages.

    Il me semblait aussi qu’on pouvait prier en son cœur. En effet, qu’est-ce qui importe le plus : Dérouler le rituel (se tourner vers la Mecque et se prosterner) ? Ou tourner sa pensée vers Dieu et le révérer ? Pour moi, le rituel est machinal souvent sans âme. Le rituel montre mais ne démontre rien, superficiel et souvent dépourvu de profondeur. N’est il pas qu’un support pour celui qui ne sait pas encore se connecter à son dieu ? Une étape, une technique, plutôt qu’une fin ? Quant à prier avec ses coreligionnaires ou dans une mosquée, n’est-ce pas pareil ? Des supports ? C’est ce que me disait une femme musulmane en tout cas.

    Savez vous que dans le bouddhisme la méditation peut être constante ? On la pratique aussi avec un support au départ : un objet, un dieu, le souffle, … . En communauté, dans un temple, puis seul, puis sans support, puis partout, tout le temps, éveillé mais aussi en rêve. Mais rien ne se voit. La fusion avec le quotidien est alors totale. D’abord pacification des émotions, la pratique devient vision supérieure. Elle est alors d’une profondeur sans commune mesure avec celles des monothéismes et elle est paradoxalement sans foi car il n’y a pas de Dieu. La pratique vise à dépasser la croyance pour accéder à la connaissance directe de l’existence, en dissipant les illusions du monde, de l’ego.

    Vous comprenez pourquoi maintenant je parle d’ostentation. Vous ne parlez en effet que de ce qui est extérieur, de ce qui est visible, de la surface mais pas d’intériorité qui est la condition de la profondeur. Vous parlez plus de rites religieux que de pratiques spirituelles. Parlez moi plutôt alors de votre ésotérisme car il existe un ésotérisme musulman. Le connaissez vous ?

  10. Daniel, l’Islam est la religion universelle.Le musulman pratique sa religion sans ostentation(d’ailleurs l’ostentation en Islam est proscrite et constitue un péché) mais doit-il se cacher pour faire sa prière ,jeuner ou effectuer son pélérinage?Evidemment non car les pratiques religieuses de l’Islam font partie intégrante de sa vie quotidienne.La foi et sa vie séculaire ne font qu’un dans une harmonie parfaite.Le musulman travaille et fait sa prière quotidienne;il etudie et fait sa prière quotidienne;il fait du sport et fait sa prière quotidienne ; il se promène et fait sa prière quotidienne ;il voyage et fait sa prière quotidienne ; il travaille et il jeune et la fin de son jeune est une heureuse fète .Le musulman ne se cache pas ,il vit sa foi ,il l’a partage avec ses coreligionnaires dans la sérénité et la paix.

  11. @Yasmina. Un dernier mot. J’espère que ma réponse précédente sera publiée. Et je serais ravi de poursuivre le dialogue avec vous ici ou dans un autre article. J’ai dit que je souhaitais dialoguer avec des musulmans français. Ce n’est pas non plus exclusif 😉 Je pense en effet que nous partageons les mêmes valeurs en vous lisant. L’humanisme, la culture. Mais il faut aussi à veiller à être lucide. Je crois beaucoup aux musulmans et notamment aux musulmanes pour lutter contre l’obscurantisme religieux que certains veulent imposer. A bientôt donc !

  12. @Yasmina. Merci de votre réponse qui ne donne pas dans les clichés habituels sur l’islam ou la citation de sourates ou de haddiths. Nous sommes donc d’accord : l’islam n’est pas la plus grande des religions et n’apporte pas plus qu’une autre religion ou même une idéologie. Elle comble néanmoins vos besoins spirituels. Et je m’en réjouis pour vous. Vous citez des penseurs et des lettrés musulmans, ça change également de vos correligionnaires masculins jusquici. Vous parlez d’appel vers quelque chose de plus grand. Comme je comprends et comme j’adhère.

    Et puisque vous me parlez de m’intéresser à l’islam, je vous conseille à mon tour de découvrir d’autres horizons spirituels, notamment ce qu’a produit l’Asie comme le bouddhisme et le taoïsme qui ne sont pas fondamentalement des religions. Je ne vous parlerai pas de traditions ésotériques occidentales bien que vous mentionniez Ibn Arabi. Dans le bouddhisme, il n’y a pas de démiurge et une femme peut accéder à l’état de bouddha, soit un état de liberté lié à la connaissance profonde de la réalité, où transcendance et immanence se confondent de manière paradoxale. Vous retrouverez également cette merveilleuse vision paradoxale de l’univers dans le taoïsme, dans le jeu du yin et du yang, du féminin et du masculin, de l’ombre et de la lumière. Le péché n’y a pas de sens, contrairement aux monothéismes. La révérence en un dieu n’est pas requise. Votre responsabilité y est totale. Personne ne vous rachètera ni ne vous condamnera. La pratique supplante l’idéologie et la rationalité.

    Quant à l’islam, j’entends que vous me parlez d’humanisme. Mais vous gommez l’idéologie politique qui y est associée en Europe parfois mais systématiquement dans les pays musulmans où il est bien souvent religion d’état. L’islam est né politique : contrairement au christianisme, son instigateur a exercé un pouvoir politique hégémonique. Certains considèrent même pour cette raison qu’il n’y a pas d’espace pour la laïcité à laquelle je tiens, quelque soit le grand humanisme dont ont fait preuve les monothéismes à travers leur guerre sainte, quelque soit également la place qu’ils ont faite aux femmes dans la société. Je m’étonne aussi que vous parliez d’humanisme quand on voit le statut, voire la situation plus que périlleuse des chrétiens et des athées dans les sociétés musulmanes. La liberté de conscience n’y est pas encouragée c’est le moins que l’on puisse dire.

    Oui je suis là à dessein. Je cherche à dialoguer avec des musulmans laïques qui se considèrent comme français au-delà du communautarisme, puisque certains me disent que ça n’existe pas.
    Et comme vous avez fait preuve d’une certaine transparence, je vais faire de même. Je suis français d’une famille de gauche qui commence à voter Front National, non par racisme mais par lassitude des politiques menées qui ne font que la paupériser davantage. J’ai aussi une sœur convertie à l’Islam qui a commencé par se voiler, puis a changé de prénom, excusé les attentats terroristes, considéré comme normal que le système social français l’entretienne et finalement renié ma mère qui ne partageait pas ses vues. Nous ne nous parlons plus. Vous me direz que ce n’est pas cela l’islam comme d’autres diront que le jihadisme n’est pas l’islam. Je vous dirais bien au contraire que c’est aussi cela l’islam et qu’il va falloir que vous y fassiez face, si vous rêvez réellement d’un monde uni sous une même vision humaniste qui ne soit pas un califat imposé.

  13. Réponse ( enfin tentative de ) à Daniel qui demande un témoignage: ce que l’Islâm apporte ou pas à la société ? ni plus ni moins que toutes les autres religions ou formes de croyances ou idéologies … l’homme reste un homme sous toutes les latitudes et cieux, preuves en sont les défauts typiquements ” humains ” qui courent la planète ! et le premier meurtrier de l’histoire de l’humanité n’était autre que le fils d’Adam lui-même … que pourrais-je vous dire qui réponde en partie à votre demande ? Je suis musulmane et algérienne et depuis ma plus tendre enfance je ressentais cet appel vers quelque chose de plus grand , qui nous dépasse … le musulman s’émerveille de tout, de la création et ce qu’elle contient … oui bien sûr l’immense majorité des 2 milliards de musulmans ne possède pas tous les outils intellectuels et ” empathiques ” pour prétendre représenter l’idéal du croyant musulman … une grande majorité ne l’est d’ailleurs que de nom ou de naissance … la foi de cette majorité ne va guère plus loin qu’une pratique du culte de base, sans connaissances approfondies et encore moins de vision humaniste globale … le musulman lambda n’est pas un Ibn Arabi en costume du 21e siècle … très loin s’en faut … mais là n’est pas la question; en effet on ne doit pas jetter le bébé avec l’eau du bain et ce ci précieux être est en l’occurence une spiritualité d’une extrême finesse et d’une exquise profondeur ( ou l’inverse ! -:) ) … je vous conseille donc d’aller passer un long séjour en terre musulmane de votre choix ( et peut-être plusieurs séjours seraient nécessaires car chaque région a son propre charme – Afrique du Nord, Proche-Orient, Iran, Extrême Orient … ) vous pourriez ainsi vous ” frotter ” à l’Islâm in situ, car celui d’Europe est trop politisé malgré lui, trop médiatisé de façon très biaisée … vous vous plongerez avec délices dans les vers de Saâdî, de Firdawsi, de Jâmî, de Rûmî, … Saâdî dont d’ailleurs quelques vers ornent l’entrée des Nations Unies: ” Les hommes font partie du même corps.
    Ils sont issus de la même essence.
    Si le destin faisait souffrir l’un des membres.
    Les autres n’en auront pas de repos.
    Toi qui es indifférent aux malheurs des autres.
    Tu ne mérites pas d’être nommé un Homme. ”
    vers inspirés par ailleurs d’un sentence prophétique.
    J’espère que ces quelques phrases vous auront donné, Daniel, la curiosité d’aller regarder, en bon philosophe spirituel, de l’autre côté du miroir.
    Je pense aussi que votre présence dans ce site n’est pas un hasard, me trompé-je ?
    A bientôt

  14. @fchaffort. Je respecte d’abord les personnes. Et la critique des religions qu’elle qu’elle soit n’est pas un manque de respect des personnes, sauf à dire que leur foi est fragile et que l’on doit remettre en question les acquis liés à la laïcisation et la sécularisation de la société française, comme l’abrogation du délit de blasphème. Je me suis déjà intéressé aux religions, à des courants de pensée ésotériques. J’ai même pratiqué. Je préfère la philosophie et la sciences aux religions. Je suis donc athée et rien ne me manque. J’ai une vie spirituelle et également un code moral loin des religions qui ont tendance à faire taire toute pensée critique au profit d’un dogme qui me paraît au final assez arbitraire. Pourquoi voulez-vous alors que je m’intéresse à l’islam ? Ma question ne porte pas sur ce qu’est l’islam mais sur ce qui fait dire à un commentateur qu’il serait la seule, l’unique, la vraie religion. S’est-il intéressé à d’autres religions comme je l’ai fait ? A-t-il éprouvé sa foi s’il est né dans l’islam ? Ou récite-t-il juste le dogme ? Considérer que sa religion est la meilleure n’a juste pas de sens en dehors du dogme et me paraît aussi puéril qu’orgueilleux. Sont-ce là les qualités d’un musulman ? Je ne saurais le dire mais si c’est le cas ça ne donne pas envie à tout le monde, aussi étonnant que cela puisse vous paraître. L’essentiel n’est-il pas qu’il trouve du réconfort ou du bonheur dans sa foi plutôt que d’en faire étalage ? J’ai toujours pensé que l’ostentation correspondait à un vide intérieur pour ma part. Plus on étale ses pratiques moins la foi est profonde. On n’est pas convaincu, on veut juste convaincre le monde. La foi, la relation à un dieu quelqu’il soit ne se développe que dans le for intérieur. Tout le reste n’est que vanité.

  15. Daniel pourquoi vous voulez que Ouma vous éclaire ou quelqu’un vous explique ??? pourquoi vous ne le faite pas vous même discrètement, sincèrement et librement, faite comme si vous apprenez une langue étrangère, une histoire sur la vie, le monde. Vous allez voir que au moins si vous n’embrassez pas cette religion vous la respecterez comme les musulmans respectent les religions et les prophètes.

  16. @sabi. Vous prenez vos rêves pour des réalités. Je ne suis pas croyant. Mais prétendre que l’islam est la seule, le vraie, l’unique religion, c’est faire abstraction du fait que le christianisme est la première religion du monde. C’est aussi faire abstraction que l’islam n’est jamais qu’une religion et qu’elle n’est absolument plus associée à une culture brillante. Apporter des convertis qui ne jurent que par la religion ce n’est pas apporter la moindre lumière au monde mais une masse de personnes ignorantes qui vivent dans l’obscurantisme. Je suis sûr que vous connaissez à peine la civilisation islamique en dehors de la religion. Qu’est-ce que l’islam apporte à l’humanité aujourd’hui on se le demande ? Aujourd’hui l’islam est surtout renommé du fait d’Al-qaida et de Daesh malheureusement et elle n’est sans doute pas loin d’être la religion la plus détestée du monde de ce fait, ne vous en déplaise. Vous répétez que l’islam est la meilleure religion du monde mais vous n’en apportez pas là moindre preuve. Moi j’aimerais réellement que vous puissiez m’expliquer en quoi l’islam est si extraordinaire. Merci à Oumma de publier ce post afin que quelqu’un puisse répondre à ma question si quelqu’un s’en sent capable.

  17. la spritualité est de l’ordre du privé,et c’est la liberté que chacun de nous doit defendre,car la liberté de chacun de nous peut etre confisquer par les precheurs de la haine,du racisme et de l’intolerance,preserver la liberté c’est preserver la vie de chacun de nous,si toutes les religions dans ce monde etaient privées de liberté,alors l’univers de la spiritualité va disparaitre!!

  18. A Leroy : Extraordinaire ce penchant puéril a vouloir toujours contester ce que l’on constate comme étant une réalité ,comme un gamin dans une cour d’école qui ne veut pas que l’on touche à ses billes . Décidément vous êtes indécrottable mon cher !!! Si une étude venait a rendre des réalités , je suis certain que lorsque 1 musulman quitte l’islam a l’inverse 10 l’embrasse avec la plus grande conviction car cette religion est la seule , l’unique, la vraie à offrir autant de vérités qui permette un épanouissement total a l’etre humain ! Dommage que dans un but mercantile et de pouvoir elle soit aussi controversée et dommage aussi qu’elle soit aussi mal respectée de certains musulmans !!!

  19. Vous êtes incorrigibles Messieurs Dames, je le dis sans animosité aucune.
    Quelle preuve avez-vous que ce Ali est bien ce qu’il dit être ?
    Est-ce à dire qu’il suffit que je prenne comme pseudo Jacob et que j’écrive en majuscules pour vous faire avaler n’importe quelle couleuvre sur les juifs ?
    Qu’il prouve qu’il est musulman, il est censé savoir comment et on en rediscute juste après
    En attendant chacun fera évidemment comme il l’entend, mais je suggère de se méfier des apparences, des faiseurs d’opinion et des gens qui ont besoin d’un salaire pour avoir des convictions.
    Merci

  20. A GNAFRAN de Lyon On ne “parle” pas de ceux qui quittent la religion musulmane , car c est une attitude tout à fait normale de ne pas mettre en valeur , quelque chose que l on n approuve pas , et de ce fait , on ne va pas applaudir , ce qu on considere comme un EGAREMENT ! Celà s appelle je crois , le respect de la liberté de culte , ou plus simplement , la TOLERANCE , l un des principes de notre religion , sans pour autant , et AUCUNEMENT , remettre en question , notre conviction et notre foi en l ISLAM ! C est donc une attitude tout à fait “saine” , normale , et plutot meritoire , toute à notre honneur , puisqu elle reste loin de toute attitude negative , vehiculée jusque là par les detracteurs de l ISLAM ! Desolée de decevoir l image que vous aviez jusque là des musulmans , et j OSE esperer , si je puis dire , avoir pu , sinon vous convaincre , du moins ebranler vos convictions,,,,,
    ,

  21. A LEROY Ou voyez vous un message de guerre ?? Et d abord , qu est ce qu un message de guerre ? Apparemment , vous avez une definition personnelle , car une guerre , c est un combat par la violence , et non l expression d une simple opinion , d un souhait , ou encore d une simple mise en garde contre un danger presumé ,,,,,,,Appenez à analyser le contenu d un message , avant de le critiquer , ainsi , votre ironie serait mieux appreciée,,,,,,

  22. @gnafron. Vous avez raison. On ne parle pas ici des apostats pas plus que des femmes qui mènent le combat contre le voile comme cette avocate iranienne nasrin sotoudeh condamnée à 138 coups de fouet. Et vous noterez également qu’il y a peu de femmes qui s’expriment ici.

  23. Dites-donc Ali, ce n’est pas un message de guerre tout ça ?
    Allez Ali : “Victoire à l’islam et victoire aux musulmans”… comme vous dites.

  24. ALLAHO AKBAR L ISLAM EST LA RELIGION D ALLAH ELLE RESTERA TOUJOURS SOUTENU ET APPUYER LE POUVOIR D ALLAH .VICTOIRE A L ISLAM ET VICTOIRE AUX MUSULMANS.
    SI NOUS LES MUSULMANS RESPECTONS LES PRECEPTES DE L ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA LES JUIFS ET LES CHRETIENS REUNIES NE POURONT RIEN CONTRE NOUS CAR NOUS SERONT SOUTENUES PAR ALLAH.MALHEUREUSEMENT NOUS SOMMES EN TRAIN DE DEVIER DU CHEMIN D ALLAH SOUS L INFLUENCE DES KOUFFARS QUI VEULENT NOUS DETOURNER DE NOTRE BELLE RELIGION COMME ILS L ONT FAIT EUX .

  25. l’injonction du Coran : « Nulle contrainte en religion ».
    Par un réflexe stupide j’ai failli relever ce qui à première vue peut passer pour un oxymoron : injonction/absence de contrainte
    Mais en fait non, c’est bien vous qui avez raison,
    اللام الناهية في القران تعني التحريم الصريح
    Le « lam » d’interdiction dans le coran signifie en clair et en formel, rendre illicite/haram.
    Eh oui, il est formellement interdit à un croyant évidemment – et de manière expresse-, de contraindre en religion (quelle que soit la contrainte) et le mot injonction est donc bien celui qui convient, merci.
    Quant à la belle âme dont il est question dans le billet, je ne me réjouirai pas de ce qu’elle a fait et mes frères et sœurs savent pourquoi, ma théorie du grand remplacement à moi, sauf qu’il est question de remplacer des croyants qui auraient failli, par d’autres, autrement plus méritoires aimant Dieu et aimés de lui… eux.
    هنيئا لها

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le bel hommage d’un artiste néo-zélandais : une fougère argentée représentant 50 fidèles en train de prier

Benoît Hamon refuse de débattre avec Zemmour, le “propagateur du Grand Remplacement”