in

Un Saoudien met le feu à la voiture de sa femme pour… l’empêcher de conduire !

Comment faire passer l’envie de conduire à son épouse ? La question obsédante a été tranchée dans le vif par un Saoudien, manifestement plus contrarié que la moyenne à la perspective de voir sa femme passer derrière le volant…

Pour dissuader sa moitié de goûter à une liberté chèrement conquise, à bord d’une voiture qui est le parfait symbole d’un permis de se mouvoir en totale liberté, affranchie de toute tutelle, ce dernier a pris une mesure pour le moins radicale : il a carbonisé le véhicule !

Sous ses yeux impuissants, l’automobile flambant neuve que s’était achetée cette conductrice en herbe, en puisant dans ses deniers personnels, a été réduite en cendres par son pyromane de mari, au cours d’un mardi 18 décembre hautement inflammable…

En proie à la sidération devant cet acte de représailles inconcevable, dont elle ne pensait pas son époux capable, cette femme saoudienne a appelé les forces de l’ordre à la rescousse, comme l’a rapporté Sabq Online.

Elle leur a ainsi expliqué que, bien que n’étant pas encore titulaire du permis de conduire, elle s’était déjà emparée du volant à l’insu de son conjoint, encouragée à commettre cette légère transgression par la fin de l’interdiction de conduire faite aux femmes, en juin dernier.

Enhardie par ce vent de liberté, au souffle émancipateur, elle s’était empressée de s’inscrire dans une auto-école pour femmes qui venait de se créer à Hail, la ville où elle réside, passant outre l’opposition de son mari. Une opposition dont elle n’a pas mesuré qu’elle avait été exacerbée par sa désobéissance, au point de se transformer en une hostilité… incendiaire.

Le brasier incandescent de cette vengeance conjugale ne pouvait qu’enflammer les réseaux sociaux saoudiens, et raviver l’animosité de nombre d’internautes contre l’autorisation de conduire octroyée à la gent féminine.

Heureusement, il a aussi réactivé d’autres sentiments moins véhéments et plus légalistes, à l’image d’un juriste qui a condamné le coup de folie du mari : « Si cet homme avait vraiment l’intention de brûler la voiture, ce qui semble être le cas, il doit être tenu pour responsable de son acte devant la justice, car il n’a absolument pas le droit d’empêcher sa femme de jouir d’un droit qui lui est désormais garanti par la loi : le droit de conduire ».

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les dix commandements d’une ligne éditoriale spéciale vacances – du moins il faut l’espérer-
    1. Aller à la pêche de tout comportement pathologique du moins représentatif des citoyens lambdas d’un pays qui buzze, wahhaboilabad, un pyromane pas très sûr de lui et néanmoins bête noire des compagnies d’assurance lorsqu’elles existent, un dompteur d’ours pesant 2kilos imitant le plus grand tocard de toute l’histoire de zhollywood etc
    2. Rappeler en permanence à quiconque risquerait de l’oublier fût-ce le temps d’un clignement de paupières qu’Algérie et Maroc ont des différends
    3. Suivre de près le moindre éternuement des deux zélues muzulmanes du congrès des zélus pas muzulmans
    4. Lancer un concours du pays du Maghreb le plus sale
    5. un nartic par jour pour montrer que chrétiens et muzulmans devraient être plus proches qu’ils ne le sont
    6. un nartic par jour pour dire que le racisme ce n’est pas bien
    7. un nartic par jour pour promouvoir les rillettes du mans halal
    8. un nartic au choix sur Netanyahou ou MBS en train de manger des ch’tits nenfants
    9. un nartic par semaine pour ne pas oublier la Tunisie tant on n’ergote quasiment plus que sur ses deux voisins
    10. un coin fait divers sordide de préférence impliquant un musulman, un coin gala et mondanités, un coin mode, un coin Trump, un coin hadith et s’il reste de la place, un coin Coran pas pour l’étudier non n’exagérons rien, non juste assez pour donner du grain à moudre aux allergiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Irak : des Pères Noël distribuent des cadeaux parmi les ruines à Mossoul

Attaque en Egypte : trois touristes et leur guide tué