in

Tunisie – Tourisme : tapis rouge pour les Algériens

Depuis la réouverture de la frontière entre les deux pays le 15 juillet, les touristes algériens affluent. Et apportent un peu de répit à un secteur touristique sinistré.

es Tunisiens jubilent. Fermées pour cause de pandémie depuis mars 2019, les frontières terrestres avec l’Algérie ont rouvert le 15 juillet. Une bouffée d’oxygène pour le tourisme, mais aussi pour le commerce et les caisses de l’État. Depuis cette date, ils ont été 60 000 à venir passer leurs vacances en Tunisie.

« Pas uniquement, j’ai aussi de la famille que je n’ai pas vue depuis deux ans », précise Djamal Saadi, de Tebessa, qui a fait le tour de ses proches et amis avant de poser ses valises à Nabeul avec son épouse et ses deux fils. « J’ai hésité à venir, concède-t-il. J’avais peur qu’une agitation sociale ne gâche mes vacances », allusion à une éventuelle contestation après le référendum du 25 juillet. Ce risque étant écarté, les autorités tunisiennes attendent de très nombreuses arrivées pour le mois d’août et visent le million de visiteurs, en-deçà de l’affluence record de 2019, lorsque 3 millions d’Algériens ont choisi la destination Tunisie.

Publicité
Publicité
Publicité

Le tourisme tunisien s’est ressenti de l’absence des Algériens sur les deux dernières hautes saisons. Les banderoles de bienvenue « dans leur deuxième pays » disposées aux postes-frontières ne sont que l’un des signes de la volonté tunisienne de mettre les petits plats dans les grands en rappelant les liens historiques entre les deux voisins.

Petites attentions

Les Algériens sont ainsi exemptés de fourrière et d’amendes en cas de mauvais stationnement et ne sont plus contraints de produire un test PCR, exigé par Alger, en quittant le sol tunisien. Ce dernier point vaut pour toutes les entrées en Algérie mais le prix du test en Tunisie, environ 62 euros, devient prohibitif pour une  famille. Finalement les autorités algériennes, pour éviter que des ressortissants ne demeurent bloqués en Tunisie, ont décidé de lever temporairement cette mesure et de la substituer éventuellement par d’autres contrôles sanitaires une fois la frontière franchie.

Publicité
Publicité
Publicité

Jeune Afrique 

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le cessez-le-feu à Gaza est une victoire de la résistance palestinienne

Frappes sur Gaza: pourquoi BFMTV a-t-elle supprimé une interview dans laquelle Alain Gresh met en cause Israël?