in

“T’es pas un musulman, mon frère !”, la phrase lancée au terroriste de Londres devenue culte sur Twitter

« C’est pour la Syrie », s’est écrié le sombre individu de 29 ans qui, après avoir surgi de nulle part samedi soir dernier, a poignardé deux personnes dans la station de métro de Leytonstone, située à l’est de Londres, tandis qu’un passager, témoin impuissant de la scène, lui a objecté haut et fort : « T’es pas un musulman, mon frère ! ».

De ces deux petites phrases, l’une sonnant comme la fière revendication d’un acte terroriste, et l’autre comme le démenti cinglant de l’islamité de son auteur, c’est la deuxième qui a marqué les esprits et est devenue culte, sous la forme d’un hashtag qui bat des records de popularité au Royaume-Uni.

#YouAintNoMuslimBruv figure désormais au panthéon des hashtags les plus utilisés et emblématiques, à l’instar de celui #PrayforParis créé après les attentats du 13 novembre qui ont endeuillé lourdement Paris. Dès samedi soir à 23h30, un message, retweeté plusieurs centaines de fois, représentait un panneau d'information typique du « Tube » londonien sur lequel figurait l’inscription manuscrite : Le métro de Londres dit #Youaintnomuslimbruv.

"Les Londoniens montrent leur soutien aux victimes et leur position contre l'islamophobie en marquant #YouAintNoMuslimBruv", pouvait-on aussi lire sur le compte (My Daughter's Army) d'un écrivain et bloggeur britannique.

Cette agression au couteau qui a blessé deux usagers du métro, l’un légèrement, et l’autre, un homme de 56 ans, plus grièvement, son état étant jugé « stable » aujourd’hui à l’issue d’une intervention chirurgicale réussie, a été très rapidement qualifiée « d’acte terroriste » par la police britannique. L'auteur, qui a vraisemblablement agi en représailles à la décision du Parlement britannique de mener des frappes aériennes contre Daesh en Syrie, a été quant à lui arrêté pour « tentative de meurtre ».


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Républicain Donald Trump appelle à interdire l’entrée des musulmans aux Etats-Unis

Deux Américaines, l’une noire, l’autre musulmane, dénoncent le traitement journalistique réservé aux auteurs musulmans de la tuerie de San Bernardino