in

Tariq Ramadan : un disciple de Ben Laden selon Paul Quilès ?

Chaque apparition télévisée de Tariq Ramadan est systématiquement accompagnée d’une ou plusieurs questions de la part d’un de ses contradicteurs sur la “pureté” de sa pensée, qui doit être exempte du fameux double discours “ramadanien”. Et à chaque fois l’islamologue suisse, sommé de se justifier, s’exécute sans autre alternative. Même si dans ce pseudo-débat sur Itélé, Tariq Ramadan a échappé à la désormais rituelle interpellation sur la lapidation, deux autres soupçons ont fait leur apparition. Le premier est relatif aux thèses conspirationnistes dont le prétendu “expert” Jean-Charles Brisard accuse Ramadan d’être un adepte.

Le deuxième, de loin le plus “inquiétant” pour Tariq Ramadan, émane de l’ancien ministre de la Défense, le socialiste Paul Quilès, qui croit percevoir une once de “déception” dans la voix de l’intellectuel helvète au sujet de la mort de Ben Laden, sous-entendant clairement que Tariq Ramadan semble regretter la mort de ce dernier. En d’autres termes, pour Paul Quilès Tariq Ramadan serait certainement un disciple de Ben Laden, pratiquant la dissimulation selon le concept de “takia” cher aux islamophobes partisans d’une vision sécuritaire de l’islam.

Pour en finir avec ces éternels soupçons, on ne saurait trop conseiller à Tariq Ramadan d’arborer dorénavant un t-shirt avec des slogans sans ambiguïté : Je n’ai qu’un seul discours ! Je suis contre la lapidation ! Je suis un démocrate ! Je me réjouis de la mort de Ben Laden !

La scène se déroule à partir de 7’37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un arabe à la tête de la FIFA ?

Entretien exclusif avec Denise Hamouri, mère de Salah