in

La suggestion abjecte de Gilbert Collard : « donner des poissons morts aux pauvres »

Si le leurre Emmanuel Macron est en marche, la supercherie lepéniste, féminisée, rajeunie et prétendument dédiabolisée est, elle, en ordre de bataille, saupoudrant sa poudre de perlimpinpin dans une France qui ne sait plus à quel saint se vouer.
Mais c’était sans compter Gilbert Collard pour faire craquer le vernis brillant de la respectabilité chèrement acquise !
Peu avare de petites phrases abjectes révélant un cynisme frontiste pur jus, l’irrécupérable député du Rassemblement Bleu Marine a rompu brutalement le charme, fort vénéneux, d’un FN proche du peuple, pétri de compassion envers les grands laissés-pour-compte du système, grâce auquel sa présidente a pu envoûter une frange élargie de la population. Un ensorcellement qui a été d’autant plus été aisé à réaliser que la classe politique française, en plein délitement, ne fait plus illusion depuis longtemps…
Après avoir embarqué sur un bateau de pêche, jeudi, à Nice, en présence de Marine Le Pen, ce dernier, à son retour sur la terre ferme, a émis une suggestion qui donne la nausée : il a en effet proposé dans sa grande magnanimité de « donner aux pauvres les poissons morts » que les pêcheurs rejettent à la mer, qu’ils soient morts ou vivants, conformément à une directive européenne.
Alors que l’héritière du FN crie haut et fort à l’ « inhumanité de la technocratie européenne », la dernière fulgurance de l’un de ses séides, outre qu’elle manque cruellement d’humanité, crée une forte dissonance dans sa rhétorique plus policée qu’au temps de son vieux père, gommant certaines aspérités, langagières et idéologiques, qui étaient et restent la marque de fabrique du patriarche, Jean-Marie Le Pen.
A huit jours de l’arbitrage final des urnes, Marine Le Pen a beau avoir tué le père, politiquement s’entend, le mépris de classe et le racisme incarnés par Gilbert Collard prouvent que la dédiabolisation de son parti n’est qu’un mirage trompeur qu’une seule phrase suffit à dissiper, comme par enchantement…
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Voter Macron ? Oui, hélas…

Marion Maréchal-Le Pen pris en défaut sur les liens du FN avec un membre de l’UOIF