in

Zemmour relaxé, musulmans condamnés

La rentrée 2021 place Eric Zemmour au coeur des attentions. L’annonce pressentie de sa candidature et la publication à venir de son prochain livre s’inscrivent dans une actualité médiatique saturée à laquelle s’ajoute une récente relaxe en appel pour ses propos ouvertement anti-musulmans. L’occasion d’en remettre une louche sur la stigmatisation d’une partie de nos concitoyens.

Étrange étrangetéi que cette Liberté qui insulte, que cette Égalité qui méprise, que cette Fraternité qui fracture. A torturer les principes, on en fait des coquilles vides. Si bien qu’aujourd’hui en France, au-delà du bon mot, des slogans et des symboles, tous les citoyens en sont à ne plus vivre dans le même référentiel républicain. Si bien qu’en France aujourd’hui, on peut tranquillement assimiler « les femmes voilées et les hommes en djellabas » à des « uniformes d’une armée d’occupation » ii. On peut, sans trembler des genoux, soutenir les pires amalgames en déclarant que « le nazisme est parfois un peu raide et intolérant, mais de là à le comparer à l’islam » iii.

Ils seraient responsables de tous nos problèmes, les variables explicatives du monde, son ultima ratio. Ils tuent « nos écoles, notre culture, notre langue, nos paysages, notre cuisine même » iv. Une menace globale qu’il faut combattre comme il a fallu autrefois vaincre le communisme et le nazisme. La lutte des civilisations, dans le sillage de la lutte des races et des classes. Ultime cause du « délitement qui, avec l’islamisme et les hordes de banlieues, entraine le détachement de multiples parcelles de la nation pour les transformer en territoires soumis à des dogmes contraires à notre constitution » v.

Publicité
Publicité
Publicité

Criminel parce que musulman. On islamise, on culturalise, on essentialise. On spécifie la quantité, mais on essentialise la qualité. Les pires clichés racistes se feraient-ils écho ? « Des musulmans colonisent la France » comme « les juifs contrôlent nos médias » ? « Des musulmans violeurs » comme « des juifs escrocs » vi? C’est se condamner aux pires infamies racistes et antisémites. Parce qu’expliquer tout par l’appartenance religieuse ou ethnique, c’est se rendre coupable des pires amalgames. A l’image de celui qui a conduit 6 millions de juifs à l’extermination. Cette essentialisation a tué hier. Elle peut encore tuer demain. « Ceux qui ne peuvent se souvenir du passé se condamnent à le revivre ».

C’est ignorer que les causes de nos problèmes sont multifactorielles et protéiformes. Elles sont urbaines, géographiques, sociales, économiques et religieuses. Mais jamais de façon spécifique, jamais de façon systématique. Jamais par essence. On ne peut pas s’en prendre à tous les musulmans pour pouvoir répondre aux problèmes posés par une minorité que l’on condamne tous. Qu’on s’en prenne à leur personne s’ils agissent en dehors de la loi. Qu’on engage leurs responsabilités individuelles et cessons, pour agir contre cela, de tenir un discours sur l’ensemble des musulmans qui serait une menace. Cette généralisation abusive fait fi du réel, de la pluralité des individus et des expériences.

La distance critique que l’on attend des musulmans n’est pas possible dans un tel contexte de provocation. Le débat de fond est impossible dans la tension et la peur entretenues. Comment aborder sereinement la question de la présence des citoyens français musulmans quand les conditions minimales de sérénité ne sont pas réunies ? Il faut refuser de nous voir cantonnés à des réponses islamiques devant tous les problèmes sociaux et économiques : quelle égalité dans l’éducation ? quelle égalité des chances ? Comment on sort du décloisonnement urbain ? Comment on casse cette perception de « laissés pour compte » ? Par des réponses sur l’emploi, sur l’habitat, sur l’école. Pas sur l’islam et les musulmans.

Publicité
Publicité
Publicité

Islamiser, culturaliser ou ethniciser les termes du débat, c’est se disqualifier de fait. C’est en outre confirmer qu’il existe dans notre pays une citoyenneté à deux vitesses selon ce que l’on est et d’où l’on vient. C’est de surcroît s’écarter des vrais problèmes et masquer sa déficience à répondre au réel par le simplisme de ses analyses. Notre pays doit fonder –  dans toutes les Frances périphériques –  une vraie conscience citoyenne, au-delà des symboles de représentativité, des slogans de façade et des promesses. Mais cela n’est possible que dans des institutions fortes, décemment armées, et non dans des services publics à l’os, incapables matériellement et humainement d’assurer leurs missions.

La crise que traverse la France aujourd’hui n’est pas religieuse. Et comme Eric Zemmour n’a aucune proposition de politique sociale et économique, il culturalise et islamise à bon compte. C’est le danger qui guette la France. L’accomplissement du « Suicide français » qu’il appelle de ses vœux.

i https://iremmo.org/wp-content/uploads/2016/02/2406.cesari.pdf

ii https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/discours-de-zemmour-sur-lci-cinq-minutes-pour-comprendre-la-polemique-30-09-2019-8163069.php

iii Ibid.

iv Zemmour, E. Suicide Français, Albin Michel, 2014, p. 1

Publicité
Publicité
Publicité

v https://www.valeursactuelles.com/politique/pour-un-retour-de-lhonneur-de-nos-gouvernants-20-generaux-appellent-macron-a-defendre-le-patriotisme/

vi https://www.lefigaro.fr/faits-divers/une-escroquerie-aux-diamants-demantelee-apres-avoir-fait-1200-victimes-en-france-20210721

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Même le célèbre Victor Hugo l’a dit Bugeaud , je l’ai appris hier chez Ruquier tu as qu’à voir

    ” Sous la monarchie de Juillet, […] les quelques lignes qu’il laisse dans ses carnets, à la fin des années 1830, le font apparaître comme un ferme partisan de la colonisation de l’ancienne Régence d’Alger : « Algérie. La colonisation militaire doit couvrir et envelopper la colonisation civile comme la
    muraille couvre et enveloppe la cité. La colonisation militaire, c’est une muraille vivante. Quel meilleur obstacle continu qu’un camp français ? Mettez le soldat en avant du colon comme vous mettez un fer au bout d’une lance. » [1] Dans les années 1840, on sait qu’il rencontre à deux reprises Bugeaud : une première fois en janvier 1841, à la veille du départ de celui-ci pour Alger où Louis-Philippe vient de le nommer gouverneur ; et une seconde en 1846, Hugo étant devenu pair de France et Bugeaud venant le trouver pour qu’il soutienne ses propositions pour la colonisation de l’Algérie et les demandes budgétaires qui en découlent. Hugo n’en parle pas lui-même, mais sa femme Adèle a laissé des notes qui relatent leurs conversations.

    En 1841, elle révèle un désaccord entre Bugeaud et Hugo. Non pas que le général ait pu se montrer réservé envers la colonisation : probablement la divergence tenait-elle à ce qu’il soutenait l’idée de colonies militaires et Hugo celle de l’émigration de civils. Bugeaud venait de dire à la Chambre : « J’ai toujours considéré l’Algérie comme le plus funeste des présents que la Restauration ait faits à la révolution de Juillet, mais puisque mon pays y est, je désire qu’on ne se débatte pas dans une impuissance douteuse.
    […] Il faut coloniser parce que vous ne pouvez […] retirer la plus grande partie de cette armée qu’en établissant une population fortement et militairement constituée. » [2] Toujours est-il que Hugo plaide nettement en faveur de la
    colonisation : « Je crois que notre nouvelle conquête est chose heureuse et grande. C’est la civilisation qui marche sur la barbarie. C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. Nous sommes les Grecs du monde, c’est à nous d’illuminer le monde. Notre mission s’accomp1it, je ne chante qu’Hosanna. Vous pensez autrement que moi c’est tout simple. Vous parlez en soldat, en homme d’action. Moi je parle en philosophe et en penseur. » https://histoirecoloniale.net/Victor-Hugo-et-la-colonisation-de.html#nh2

    Nous sommes les grecs du monde Leroy du kebab, tu trouves pas ça marrant? Savais-tu au moins que les arabes à l’avènement de l’islam, du moins les lettrés , allaient traduire la plupart les grandes œuvres laissées par les philosophes grecs, Platon, Aristote et j’en passe, pour le plus grand bien de l’humanité?
    Tu viens encore pleurnicher de ta logorrhée laxative en vomissant que ” l’islam n’est pas une religion de PAIX et de TOLERANCE !!! Sinon pourquoi toutes ces guerres entres musulmans, et pourquoi les pays musulmans sont-ils, par rapport aux autre pays du monde, des pays qui renferment la guerre ?” T’es tu seulement intéresser à l’état du monde pour affirmer une telle ineptie? Les arabes en guerre???? C’est l’hôpital qui se moque de la charité. Ou tu es aveugle ou tu le fais exprès mais là à tout bien considérer, il n’est plus rien à faire pour toi, c’est affligeant de niaiserie. C’est-y pas plutôt l’empire, les states et son duo de suivistes franco-anglais qui sèment l’effroi un peu partout dans le monde arabe, au Moyen-Orient et en Afrique en particulier, pour le contrôle de l’or noir, en ravissant au passage les milliards de dollars déposés en confiance dans leurs banques ? C’est-y pas la mise en place d”un poste avancé par la perfide albion (Balfour), j’ai nommé l’entité sioniste, en scindant le Moyen-Orient par des accords coloniaux(Sikes-Picot) pour faire d’une pierre deux coups, quid en chassant les ottomans et en surveillant les arabes du même coup? Tu veux une comptabilité macabre de toutes les victimes tombées à l’autel de ces intérêts mercantiles depuis le début du 20ieme siècle jusqu’au vil pillage de la Lybie et de la guerre perdue en Syrie, ou serais -tu trop égoïste pour ne te soucier que de ta petite personne qui vit dans son petit confort bourgeois?

  2. Des dizaines de dealers pourrissent la vie des français dixit leroy des merguez. Tu devrais être fier mon poto, c’est quand même Jules Ferry qui l’a voulu, te rappelle, je, le devoir de civiliser ces ânes batés disait-il… Qui vous a demandé de coloniser des contrées inconnues en tentant d’y imposer votre modèle social, vos valeurs comme on l’entend trop souvent? Quest-ce que vous êtes allé foutre dans cette galère? C’est celui qui a fait le veau, qui le lèche !

    Mais pour en revenir au débat qui nous amène, je dirais ceci:

    Zemmour aidé enc ela par sa tutelle sioniste, a senti le bon filon qu’il exploite du mieux, sans vergogne et jusqu’au moindre recoin, quand il a compris depuis des lustres, combien les français de confession musulmane, pour ne pas citer ces arabes si cher au roy du monde, sont égoïstement désorganisés tant ils ne sont pas prêts de s’unir pour se défendre. C’est un postulat vieux comme le monde, l’union fait la force.
    On est plus fort ensemble disais-je, à l’image d’un Crif qui veille au grain par exemple, mais c’est pas demain la veille qu’on verra un “cousin” versé une obole pour soutenir une caisse ou une cause qui serait assez puissante pour clouer le bec à tous ces politicards sans projet ou encore ces “journaleux” sans infos, qui pour s’introduire dans les arcanes feutrées de la République et y trouver la place au soleil qu’ils escomptent, jettent l’opprobre sur les musulmans, cette frange de la société, poreuse à souhait et complètement déstructurée. c’est la manne du moment, une véritable chance pour carrière en devenir.

    Il y a pas plus de victimes que de victimisations et à l’approche de l’année 2022 qui risque de voir surgir toujours plus de populistes aux dents aiguisées qui vont se faire un plaisir de dézinguer ces « sortis » du système, il serait enfin temps de s’unir, tel un parti politique et non une association tutellisée et manipulable à souhait, et de créer cette force tant attendu qui aurait de confondre cette gabegie dont l’unique but fut de diviser la société, à l’image de notre vendeur de kébab qui a sauté dedans à deux pieds. On n’est finalement pas plus cons que les autres, on est juste un peu trop solo et on joue tout le temps perso.

    Si je puis oser cette parabole, je dirais que l’homme tout seul, c’est une paille qui plie quand surgit le moindre courant d’air, et à l’inverse, lorsqu’ils se (ré) unissent, c’est un fagot qui reste droit même quand la tempête fait rage.

    « Hakîm (le sage prophète Jacob) donna à ses (douze) enfants, qui formaient une communauté unie, le conseil suivant au moment de sa mort : “Apportez-moi des bâtons”. Il les assembla et dit à ses enfants : “Brisez-les !” Or les bâtons se trouvaient ensemble (réunis) et à cause de cette disposition ils ne purent y arriver. Jacob alors sépara les bâtons et dit à ses enfants : “Prenez-les un par un et brisez-les”, et ils y parvinrent. Il ajouta : “C’est ainsi qu’après moi vous ne serez point dominés tant que vous resterez unis. Mais si vous vous séparez, vos ennemis auront pouvoir sur vous et vous anéantiront. » https://oumma.com/les-cinq-premiers-conseils-dibn-arabi/

  3. Eric Zemmour a le tort de dire des choses qu’on n’a pas le droit de dire, dans le politiquement correct.
    Le fait que des dizaines de milliers de dealeurs qui nous pourrissent la vie soient d’origine maghrébine devrait être tu ?
    Et pourquoi les terroristes qui, depuis Mohamed Merrah, ont causé en France près de 300 morts, se réclament-ils tous de l’islam ?
    Des chrétiens se comportent-ils de la même façon dans les musulmans ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Maroc : la déroute des islamistes

Crise au Liban : l’aide humanitaire ne suffit plus