in

Nous méritons de meilleurs racistes que ça, quand même !

Nous méritons de meilleurs racistes que ça, quand même ! 

La meute rassie (s’) est lâchée. Enragée, elle poursuit sans relâche, en hurlant pour mobiliser toute la meute, l’acteur français Omar Sy, noir (aïe !), de culture musulmane (horrible !) et descendant des anciennes colonies (impensable !). Cette nouvelle année ressemble à celles des deux dernières décennies en France : elle est rance, moisie et portée par des lâches (je croyais que, selon les suprémacistes blancs français, c’était la « racaille » qui tombait à plusieurs sur une personne ?).

Publicité
Publicité
Publicité

Souvenons-nous : parmi ceux qui ont ouvert la chasse, il y avait Nathalie Loiseau, une ancienne du GUD (groupuscule étudiant de l’extrême-droite française), devenue députée européenne de la majorité présidentielle. Il est difficile de se défaire et de se renier.  

Cette fois-ci, la chasse à l’homme a été si rapide qu’elle a fait penser au film « Mississippi Burning ». N’importe quoi a été dit sur l’acteur. Un Français vivant à l’étranger pour la meute suprémaciste n’a pas le droit d’émettre une opinion, même si elle n’est pas partagée par beaucoup. Mais il faut préciser encore, car il ne s’agit pas de n’importe quel Français. Les suprémacistes ne visent pas tous les artistes français vivant à l’étranger.

En effet, pour eux, il y a des artistes à qui la France doit (presque) tout (Johnny Hallyday de son vivant ou Depardieu) et il y a les autres…, ceux qui doivent tout à la France comme Omar Sy, entendez : ceux qui viennent des colonies et qui ont été sortis de la brousse.

Le procédé de la chasse à l’homme (venant d’un ailleurs qui ne nous ressemble pas) est bien rodé, car cela fait 20 ans que la machine se met en branle. Éditorialistes (Rioufol, Bercoff, Dassier, Onfray, etc), soldats numériques suprémacistes (Fdsouche, Rieu, Odoul, etc), essayistes (Houellebecq, Finkelkraut, etc), hommes politiques extrémistes (Zemmour, Maréchal, De Villiers, Loiseau, etc) et médias (TVL, CNEWS, Le Figaro, Valeurs Actuelles, etc) se rassemblent autour du premier (de l’un des leurs) qui pousse le hurlement, et ce, pour mieux encercler leur proie.

Ce sont des dealers d’opinion, qui envoient des guetteurs pour prévenir qu’un ennemi de l’intérieur est entré dans leur territoire. Ce sont des fossoyeurs de la cohésion nationale, en répétant à l’envi (pour secrètement la souhaiter) que la guerre civile arrive, d’autres comme l’éditorialiste Michel Onfray, disent qu’elle est là mais « à bas bruit ».

Ils prennent leur désir pour des réalités et sont dans la droite ligne des Qanon (mouvement complotiste américain soutenant Donald Trump), qui inventent une réalité parallèle pour ameuter les populations contre cette cinquième colonne qui creuse et travaille à l’effondrement de la France.

Les politiques français, depuis Chirac, ont été les premiers à engager le « muslim ban », ils ne sont donc plus audibles pour dénoncer des pratiques qu’ils ont eux-mêmes initiées. Dans les heures les plus sombres de l’histoire de France, d’autres sémites ont été attaqués au cœur.

A l’époque, il y avait Barrès, Maurras, l’Action Française, Céline et c’est sûr qu’ils avaient une autre dimension que nos racistes de 2022, aujourd’hui on dirait que cela avait une « autre gueule ». Mais leurs attaques étaient encore plus viles, et c’est ce qui les rendait plus nocifs. Quand on lit ou entend les propos de bistrot de nos racistes contemporains, on se dit las : « nous méritons de meilleurs racistes que ça, quand même » ! 

Que doivent faire les musulmans de France ? Déjà ne pas crier avec les loups. Ensuite, il faut absolument comprendre notre moment en relisant l’histoire. L’Occident vit (mal) son déclin et les peuples mécontents cherchent des coupables, alors le système leur désigne le bouc-émissaire afin que la guerre des pauvres ait lieu et qu’il puisse ainsi leur survivre.

Publicité
Publicité
Publicité

Le musulman qui n’a pas compris cela n’a rien compris. L’histoire ne se répète jamais, mais la bassesse de l’homme le rend prévisible.

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oui, et la meute s’est déchaîné aussi lors du match France-Maroc. Il a fallu longtemps avant qu’on remarque, que lors de matchs de l’italie par exemple, les drapeaux italiens arborés ne suscitent aucune indignation, mais des drapeaux Marocains ou Algériens, mais là c’est pas pareil, mais ça c’est pas pareil, lol.

    Drumont en son temps l’emporte de loin sur les racistes d’aujourd’hui, il eut le courage de ses opinions lors d’un combat duel. Les racistes pattentés d’aujourd’hui en sont parfaitement incapables. Pourquoi ne pas rétablir en France le combat duel codifié, pour limiter certains abus de fausse liberté dc’expression.

    Mes salutations, Hakim.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Pourquoi je ne pleure pas Ratzinger-Benoît XVI

Cette équation d’Averroès d’une brûlante actualité