in

Marseille : Stéphane Ravier, maire FN, interdit l’usage d’une autre langue que le français

Sa faconde méridionale a beau avoir les accents chantants de la cité phocéenne, elle heurte les oreilles de la Canebière par ses « islamalgames » orduriers et ses dérapages langagiers indignes, Stéphane Ravier, l’incarnation de la nouvelle génération des maires du FN, n’aura pas tardé à montrer son vrai visage aux administrés du 7ème secteur de Marseille.

On peut compter sur l’édile du 13ème et 14ème arrondissements de la deuxième ville de France pour faire injure aux valeurs qui sont inscrites sur tous les frontons de France et de Navarre, en frappant plus fort que ses petits camarades propulsés récemment aux commandes de 14 communes à la faveur du délitement de la République.

En effet, dans une circulaire envoyée, jeudi dernier, à ses agents, le bon petit soldat de la « Révolution Bleu Marine » a purement et simplement interdit l’usage d’une autre langue que le français dans les échanges entre agents municipaux et avec la population locale, comme l’a rapporté Mediapart.

Rappelant que "la langue de la République est le français", conformément à l'article 2 de la Constitution, et qu’en "En conséquence, est interdit l'usage d'une langue autre que le français par les agents en service, notamment dans les centres sociaux ou d'animation", sauf dans le cas où les interlocuteurs ne connaîtraient aucun rudiment de français, Stéphane Ravier justifie l’impérieuse nécessité de sa circulaire par des "plaintes de personnes se sentant exclues ou discriminées". Or, petit hic, et toujours selon Mediapart, aucune plainte dans ce sens n’est parvenue au bureau du maire… Celui-ci aurait-il été pris d’hallucinations ?

A peine élus, les maires frontistes rivalisent déjà de mesures liberticides et racistes pour être dans les petits papiers de Marine Le Pen qui, elle-même, entonne pleine de hargne la vieille rengaine de l’interdiction de la double nationalité et de l’arrêt de l’immigration pour faire oublier l’antisémitisme de son vieux père et son incapacité à former un groupe d’extrémistes de droite au Parlement européen. Un cuisant camouflet pour la présidente d'un FN bon teint, mais à la respectabilité toujours aussi douteuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boire ou manger invonlontairement en période de jeûne (vidéo)

Les pèlerins algériens à la Mecque fêtent la qualification (vidéo)