in

Subway se met au Halal dans 200 restaurants au Royaume-Uni

Géant de la restauration rapide américaine qui a damé le pion à McDonald’s par sa supériorité numérique en matière de restaurants à l’échelle planétaire, Subway, non content de surclasser son plus sérieux rival, prend l’exact contre-pied de sa stratégie de développement liée au halal.

Animée par un pragmatisme commercial qui ignore les campagnes de dénigrement et ne fléchit pas sous la pression des ultras de la cause animale, l’enseigne, qui prospère Outre-Manche, a mis le halal au menu dans 200 succursales sur les 1 500 disséminées à travers le Royaume-Uni, sensible aux seules requêtes qui méritaient qu’elle se décarcasse pour y répondre : la "forte demande" des consommateurs musulmans.

Alors que la législation britannique interdit de tuer un animal sans étourdissement préalable, sauf pour l’abattage rituel halal et casher, Subway a annoncé que la viande halal servie dans ses restaurants provient d’animaux qui ont été étourdis avant l’abattage. "La popularité croissante de la chaîne Subway auprès de la population multiculturelle de Grande-Bretagne et d’Irlande nous a commandé de nous adapter à ses attentes et de nous mettre à l’heure du Halal. Nous avons alors souhaité concilier les besoins de notre clientèle musulmane avec les normes de santé réglementaires, notre enseigne étant soucieuse du bien-être des animaux", a indiqué la porte-parole de Subway en conférence de presse.  

Des fournisseurs de produits halal qui se conforment aux lois de protection des animaux en vigueur au sein de l’Union Européenne, des viandes estampillées halal par des organismes de certification qui font autorité, 200 restaurants habillés aux couleurs du nouveau label « halal », des menus jouant la carte de la transparence en apportant toutes les informations nutritionnelles nécessaires, Subway est convaincue d’avoir trouvé la recette du succès pour séduire une clientèle musulmane d’autant plus exigeante qu’elle a souvent été odieusement roulée dans la farine.

Les végétariens britanniques, quant à eux, digèrent mal la diversification du mastodonte américain de la sandwicherie sur leurs terres, et sont repartis de plus belle dans une croisade anti-halal qui n’a pas la main légère en matière de préjugés sanguinolents… S’ils ne tenaient qu’à eux, le royaume de Sa Gracieuse Majesté serait mis d’office au régime sec, sans viande, qui est "issue d’une industrie sanglante et violente sans aucun respect pour les êtres vivants", comme ils le crient à qui veut l'entendre. De quoi couper net l’appétit, mais pas de quoi alarmer Subway, dont la satisfaction de sa clientèle musulmane prime sur les projections fantasmatiques des passions européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Tunisien, accusé d’être le “terroriste du siècle” par les USA, victime d’une machination

« Salam Brasil », le petit guide destiné aux supporters musulmans au Mondial 2014