in

Rohingya : déshumanisés (reportage)

Près d’un million de Rohingyas vivent dans des camps de réfugiés surpeuplés du district de Cox’s Bazar, au Bangladesh. Ils sont arrivés ici en masse après avoir échappé à la violence dans leur pays, la Birmanie, il y a près d’un an. Une équipe de RT s’est rendue dans la région pour écouter les histoires des victimes, apprendre la position du gouvernement et l’avis du médiateur.

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le Yémen, La Série, l’Inde, La Palestine, La Birmanie, La Chine, c’est beaucoup, c’est affreux, c’est douloureux de voir tout ça. On fait l’autruche ou on ce dit qu’es-qu’on peu faire à notre niveaux ??

  2. Apparemment, les Rohingyas intéressent moins que les palestiniens.
    Je n’avais pas l’intention de commenter ce fil, au motif qu’il dit tout du sujet. C’est d’ailleurs très bien que Oumma multiplie les reportages sur ce nouveau génocide.
    Juste une remarque. Toutes les religions sont génératrices de massacres, même celle du brave Dalai Lama, qui ne dit mot du conflit. Qu’il ne vienne pas pleurer quand les chinois massacrent les tibétains.
    Et qu’en dit Mathieu Ricard, le bien nommé? (L’ami du lama Rinpoché).
    Sinon, ça serait bien de sortir un sujet sur les persécutions de musulmans en Inde. Vu que c’est assez angoissant.
    Vous savez quoi? Même si un jour naissait le culte de Casimir, passées deux générations, ils extermineraient les visiteurs de Disneyland au nom de leur dieu. Notez: Je ne saurais qu’approuver.

    • Tout à fait d’accord. En fait, si ce conflit fait moins de débat, c’est surtout que tout le monde a le même avis là-dessus. C’est donc un problème humanitaire très grave à régler au plus vite autant que ceux un peu partout dans le monde. Néanmoins, à la différence de la colonisation de la Palestine, ce conflit ne risque pas d’atomiser la moitié de la planète, n’est pas générateur de racisme et de propagande anti-musulmane partout dans le monde, n’est pas générateur de conflits ad vitam eternam et ne contient pas de personne qui soutienne l’abject. C’est un problème ethnique très localisé et non générateur d’ondes de destruction massive et d’oppression.
      Que les polythéistes soient agressifs, assassins et intolérants n’est pas nouveau du tout pour les musulmans au regard de qu’ils ont subit de leur part au cours de l’Histoire et ceci dès la naissance de l’islam de Muhammed sws.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Gazaoui, devenu la nouvelle icône de la résistance palestinienne, blessé par des tirs israéliens

Guerre 14-18 : il y a plus de Mohamed que de Martin morts pour la France, selon une étude