in

Peillon et Boubakeur s’accusent mutuellement de stigmatiser les musulmans

La charte de la laïcité du ministre de l’Education nationale Vincent Peillon qui vise implicitement  l’islam et les musulmans de France n’a guère été appréciée par Dalil Boubakeur, lequel habituellement se montre plutôt complaisant à l’égard  du gouvernement.  Dans un sursaut de lucidité, le recteur de la Grande  Mosquée de Paris et président du CFCM a clairement critiqué cette charte : "90% des musulmans vont avoir l'impression d'être visés par cette charte alors que dans 99% des cas, ils ne posent aucun problème à la laïcité", a-t-il déclaré.

En pleine promotion de sa charte présentée comme étant la panacée à tous les problèmes scolaires, Vincent Peillon a rétorqué à Dalil Boubakeur que ce dernier avait lui-même "stigmatisé" les musulmans.

On a donc d’un côté Vincent Peillon qui fait la tournée des médias avec son cartable dans lequel se trouve une charte de la laïcité qui pointe tacitement les musulmans, dont le représentant Dalil Boubakeur est accusé de stigmatiser les musulmans par ce même ministre qui se défend de fustiger ces mêmes musulmans.  La charte de la laïcité est vraiment d’une simplicité biblique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un français d’origine tunisienne évincé d’un concours qu’il a pourtant gagné

Allemagne : une collégienne autorisée à porter le burkini lors des cours de natation