in

Par quoi remplacer le capitalisme ?

Par quoi remplacer le capitalisme ?

Par quoi remplacer le capitalisme ?Seconde partie de l'entretien avec le sociologue suisse de renom, siégeant au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Jean Ziegler et auteur du livre « Le capitalisme expliqué à ma petite-fille ». Dans cette vidéo, il explique par quoi remplacer le capitalisme.

Publiée par Oumma.com sur Lundi 9 juillet 2018

Seconde partie de l’entretien avec le sociologue suisse de renom, siégeant au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Jean Ziegler et  auteur du livre « Le capitalisme expliqué à ma petite-fille ». Dans cette vidéo, il explique par quoi remplacer le capitalisme.

 

Cliquez ici pour acheter ce livre

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oui l’argent des corrompus des dirigeants des pays de tiers Monde on fait vivre le capitalisme européens aussi longtemps, le blanchiment et les détournement des présidents chefs de gouvernements préfet Ministre ainsi que leurs enfants ont ajouter quelques années capitalisme occidentale mais ce n’est qu’une base mensongère elle va tombé….

  2. Capitalisme va avec la democratie
    Communiste va avec la dictature
    Socialisme va avec les deux (un peu democratie et un peu dictature)
    Bref quand on est pauvre on prefere se diriger vers un pays qui peut nous sortir de notre merde de preference capitaliste et surtout pas le contraire,le reste n’est charabia…..

  3. Ziegler a raison ces démocraties occidentales vont s’effondrés avec leurs capitalisme sauvage a commencer par le pays de sa naissance! à l’époque quand nous le rencontrions, Ziegler ne comprenait que nous ayons quitter notre pays pour venir s’installer dans autre pays aussi extrémistes selon lui mais on avaient de la peine de lui expliquer qu’on a fuit notre pays a cause de la corruption et la dictature qui frappé notre pays! il comprenait difficilement que nos homme politique et autre furent des corrompus menteurs et surtout haggarine n’avaient rien d’un ‘être humain moderne cependant c’est dieu qui fait les choses, le monde entier va s’effondré j’en suis plus que sur.

  4. baraa,
    en effet.
    je rajoute que marx n’a rien inventé.

    les qarmates ont créé un etat dans les environs de l’actuel bahrein avec des pretentions egalitaires.
    qualifié meme de communiste.
    ils etaient un courant dissident de l’ismaelisme (chiisme), le communisme n’est donc pas incompatible avec la spiritualité.

    par contre, il faut que la spiritualité soit non dogmatique, hors de question qu’il y ait un clergé.
    le clergé est toujours corroumpu par la bourgeoise pour dominer la masse.

  5. En 1989, on pouvait croire que le socialisme était définitivement éliminé face au capitalisme triomphant et démocratique mais on a eu la généralisation des guerres et l’appauvrissement des pauvres. Maintenant, avec le recul et le développement, selon toutes les enquêtes d’opinion menées depuis, d’une nostalgie majoritaire à l’égard du régime disparu en 1989 dans tous les pays anciennement socialistes prouve que, si la première tentative de créer un système socialiste a comporté certes beaucoup d’erreurs et parfois de crimes, par comparaison, ce système était toutefois moins mauvais que ce qui s’est imposé depuis, à l’Est mais aussi au Sud et à l’Ouest. Car les avancées sociales en Occident ou dans le tiers monde après 1945 n’auraient pas été possibles sans la peur des grosses bourgeoisies face au communisme. Ce qui a manqué au socialisme, c’est le souffle spirituel, et c’est là dessus qu’il faut travailler pour que la seconde tentative de créer une alternative au capitalisme soit mieux réussie, chose qu’ont déjà esquissé d’ailleurs des penseurs comme Iqbal, Esack, Boff, Eliacik, Shariati, Chavez, Morales, Sultan Galiev ou Tan Malaka.

    • Le vrai problème, chez l’ homme, c’est le pouvoir. Depuis la nuit des temps, l’ homme a toujours voulu avoir le pouvoir, sur les autres. Tous les moyens ont je pense été utiliser, pour acquerir ce pouvoir, il y a eut la periode violence, ou c’ était le plus fort, qui était le chef, maniere qui perdure, avec les fauteurs de guerres, c’est le coté animal . Puis, il y a eu l’ ere des subtiles, qui se sont emparés de la spiritualité, pour créer des sectes en se disant en contact, avec le tout puisant, en instaurant la peur sur l’ avenir des ames, c’etait la période spirituelle, qui perdure au travers des religions. Puis, il y a eut la periode idéologique, ou on a fait croire au gens, que leur bien etre, passait par une ideologie sociale, en fesant croire aux masses, que leur salut est dans la lutte sociale, c’ est la periode politique. Puis, la derniere en date, la finance, qui fait croire, que plus vous avez de biens, meilleur sera la vie pour vous, c’est le capitalisme.
      Mais le but de tout ça, n’est que la prise du pouvoir, en travaillant les gens, avec leurs propres travers, essayer, par tous les moyens, honnetes ou pas, de masser derriere soi le maximum de gens, pour pouvoir imposer sa loi au plus grand nombre.
      Ce qui est amusant, c’est que ça a toujours marché a merveille, et, ce n’est pas pret de finir, car aujourdh’ui, tout se melange, on fait des guerres, pour imposer, pour imoser des idéologies religieuses et politiques, mauis pour l’ instant, le grand gagnant, c’est le capitalisme, car, tous ces grands courants, pour s’ imposer, on besoin de quoi ? eh bien d’ argent .
      Mais l’ esprit humain, n’ a pas changé, depuis la nuit des temps, car meme s’il a évolué, avec le temps, la seule obsession de l’ homme, c’est d’ etre le chef !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etats-Unis : deux étudiants saoudiens meurent en tentant de sauver deux enfants de la noyade

MSF Liban rend hommage à ses équipes dans un clip inspiré du Mondial de football