in

Nadine Morano excédée par la présence d’une femme voilée sur une plage

Il n’y a pas de trêve estivale pour la bêtise humaine, ni pour la démagogie droitière, à l’instar de l’aboyeuse en chef du Sarkozysme, Nadine Morano pour ne pas la nommer, qui semble avoir mis à profit ses vacances au bord de la mer non pas pour s’aérer des neurones qui en auraient bien besoin, mais pour traquer le voile en sentinelle de la laïcité dogmatique.

Se croyant indispensable, alors que même son fief de Meurthe-et-Moselle n’a plus voulu d’elle comme députée lors des dernières législatives, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir braconné sur les terres du FN jusqu’à accorder un entretien au magazine d’extrême droite Minute, la Castafiore de la droite divisée, dont on ne compte plus les bourdes et gauloiseries abjectes, s’est empressée de publier sur sa page Facebook une prise de vue censée la faire revenir dans l’actualité : celle d’une femme voilée qui a eu le malheur de s’asseoir sur sa serviette de plage non loin de l’ex-porte-flingue en jupon de Sarkozy, prête à reprendre du service.

"La France est un État laïc: Il convient de l'aimer, de respecter sa culture et le droit des femmes ou il convient d'aller vivre ailleurs!", a signé de sa plume trempée dans le nationalisme racoleur la « grande gueule » de l’UMP en pleine débâcle, en feignant l’indignation face à la seule scène qui aura assombri son été, quand le spectacle de l’horreur à Gaza ne lui a inspiré aucune ligne révoltée et bouleversée. L’indignation à géométrie variable nous surprendra toujours…

"Je demande aux musulmans qui ont choisi de vivre en France et de s'y intégrer, de défendre avec moi, une simple réalité: La France n'est pas un État religieux", exhorte Nadine Morano dont l’aplomb phénoménal n’a d’égal que le paternalisme insupportable, au point de ne pas réaliser qu’en livrant les femmes voilées à la vindicte pour être sous les feux des projecteurs, c’est son propre électoralisme outrancier qu’elle met en lumière. 

La prose de celle qui n'en finit pas de dévaluer l'exercice de la politique, faisant les heures pitoyables du débat poudre aux yeux sur l'identité nationale, lorsqu'elle lança la petite phrase tristement mémorable : "Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers",  est à lire  jusqu'au bout. C'est en effet le meilleur moyen de se rendre compte de la profondeur d'analyse de Nadine Morano, dont le cerveau, exposé au soleil, était manifestement en surchauffe…  

Pour l'ancienne ministre, le niveau d'intégration des musulmans se mesure désormais à leur tenue sur les plages de France. On pensait qu'elle avait touché le fond, mais non, Nadine Morano, qui a des ressources décidément insoupçonnables, peut s'enliser davantage encore quand elle bronze sur le sable…
 
Bardot en bikini et la dame voilée à la plage.
"J’ai pris moi-même cette photo, dans un lieu public, mais où personne n'est identifiable. Sous un chaud soleil, sur une plage de France, bondée de vacanciers en maillots de bain, un couple est arrivé. Un homme vêtu d’un short et d’un maillot manches courtes accompagné d’une femme vêtue, d’une tunique manches longues, d’un pantalon et d’un voile. En quelques minutes, l’homme se mit en maillot de bain exhibant un corps bien fait, pendant que la dame s’asseyait toute habillée, bien sagement sur le sable. 
Il se dirigea seul, vers la mer. Heureux de profiter d’un bon bain, il adressait à sa douce soumise, seule, entourée de corps en tenue de plage, des signes de la main. 
Lui, a donc le droit de se déshabiller, de se baigner, elle non ! Défiance envers la femme, défiance envers ses congénères masculins…Voir cela sur le territoire des droits de l’Homme est exaspérant !
Il n’y a rien qui porte atteinte à l’ordre public puisque la femme avait le visage découvert conformément à la loi, mais c’est une atteinte à notre culture qui heurte en matière d'égalité homme-femme.
Lorsqu’on choisit de venir en France, Etat de droit, laïc, on se doit de respecter notre culture et la liberté des femmes. Sinon, on va ailleurs !! Lorsqu’une Française se déplace dans un pays où la culture est différente, elle respecte et ne se présente pas en tenue de Bardot…
En France, les femmes ont gagné le droit de vote, la liberté de travailler sans l’autorisation de leur mari, la liberté d’ouvrir un compte en banque, de conduire une voiture, de porter des pantalons, l’IVG, la contraception, etc… Même si le chemin est encore long à parcourir notamment en matière d’égalité salariale, je mesure le combat difficile qu’il reste à mener pour les autres femmes du monde, opprimées et soumises. Nous devons les y aider et dénoncer les abus de la domination masculine et être intraitable lorsqu’elle se vit en France !
Qu’on ne vienne pas me rétorquer encore une fois l’Islam…Je demande aux musulmans qui ont choisi de vivre en France et de s’y intégrer, aux Français de confession musulmane que nous respectons, de défendre avec moi, une simple réalité : La France n’est pas un Etat religieux, on peut y pratiquer sa religion en respectant avant tout le droit. La France est un Etat laïc : Il convient de l’aimer, de respecter sa culture et le droit des femmes, l'égalité entre les hommes et les femmes ou il convient d’aller vivre ailleurs !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les musulmans américains dénoncent l’oppression et les massacres de musulmans dans le monde

Le capital contre l’Islam (1/2)