in

Les musulmans américains dénoncent l’oppression et les massacres de musulmans dans le monde

Se débarrasser des bâillons qui étouffent la protestation et briser les chaînes de l’intimidation qui entravent la dénonciation de l’injustice, telle est la vocation de la grande campagne lancée Outre-Atlantique par l’influente association Muslim Public Affairs Council (MPAC).

A bas les muselières de la censure, sournoises ou répressives, grâce à cette vaste action de communication qui entend libérer les musulmans américains de leur tyrannie, en les incitant à condamner publiquement l’oppression qui s'abat sur leurs coreligionnaires dans plusieurs parties du monde, se propageant et redoublant de violence dans une simultanéité effrayante.

L’heure est venue de rompre le silence pour les responsables de la MPAC, ces libérateurs d’une parole enfouie sous la domination du terrorisme intellectuel occidental et la puissance de sa propagande politico-médiatique, horrifiés d’observer la répression et les massacres commis contre les musulmans en Palestine, en Syrie, en Irak, en Birmanie (Myanmar), au Nigéria, en Chine, ainsi que leur synchronisation, peu fortuite, qui viole les droits de l’Homme au vu et au su de tous.

"L'intimidation et la censure sont devenues notre réalité, mais nous pouvons changer cela", a mis en exergue l'organisation MPAC sur sa page Facebook. "Il est grand temps pour l'humanité tout entière que nous, musulmans, nous dénoncions les injustices dont nous sommes les témoins et les malheureuses victimes en Palestine, en Syrie, en Irak, au Myanmar [Birmanie], au Nigeria, en Chine et dans le monde entier! Nous devons surmonter toutes les menaces et les intimidations pour dire haut et fort la vérité au pouvoir. Utilisez Twitter, Facebook et Instagram pour faire triompher la vérité !", c’est sous ce cri de ralliement que la MPAC espère mobiliser massivement la communauté musulmane américaine dans la diversité de ses composantes.

Exhortant à démystifier le jeu de dupes de la géo-politique dont la communauté internationale a instauré les règles perverses, la pernicieuse désinformation à l’oeuvre, les peurs fabriquées de toutes pièces et leurs sinistres artisans, mais aussi à parler d’une seule et même voix, les têtes pensantes de la MPAC refusent désormais que les musulmans se taisent, qu’ils résident sur le sol de la bannière étoilée ou sous d’autres latitudes : "Maintenant plus que jamais, nous devons faire entendre notre voix collective pour parler des droits de l'homme et de la liberté pour tous les peuples victimes de violence et d'extrémisme. Pendant des décennies, les citoyens des pays du Moyen-Orient ont été réduits au silence et menacés de persécutions pour avoir dénoncé les dictateurs qui les gouvernaient", a déclaré Deana Nassar, le porte-parole de l'association.

Qui ne dit mot consent, et en l’occurrence accepte l’inacceptable pour la MPAC, dont les membres sont déterminés à briser la chape du plomb du silence sur les représailles, les châtiments collectifs et les actes génocidaires perpétrés contre les musulmans aux quatre coins du globe, dans l’indifférence générale.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coran est-il violent ?

Nadine Morano excédée par la présence d’une femme voilée sur une plage