in

Une militante israélienne anti-occupation de 70 ans, Hagar Geffen, lynchée par des colons

Une militante israélienne anti-occupation de 70 ans, Hagar Geffen, a été grièvement blessée mercredi par une bande de colons, alors qu’elle accompagnait des agriculteurs palestiniens pour la récolte de leurs oliviers.

Souffrant d’une main fracturée et de fractures multiples aux côtes, ainsi que d’un pneumothorax (arrivée anormale d’air dans la membrane recouvrant les poumons), Hagar Geffen était toujours hospitalisée samedi.

Publicité
Publicité
Publicité

L’attaque a eu lieu dans une oliveraie du village de Kisan, près de Bethléem, où plusieurs dizaines de voyous de la colonie des Ma’ale Amos, masqués, armés de machettes, de couteaux, de pierres et même de haches, ont agressé  le groupe de Palestiniens et de militants juifs israéliens les accompagnant.

               Hagar Geffen, vendredi à l’hôpital

« J’ai commencé à filmer, mais ils m’ont poursuivie et rapidement mise à terre. Ils m’ont tout de suite arraché mon sac à dos, mon téléphone et ma caméra, et puis, tandis que les uns hurlaient des menaces de mort, d’autres me frappaient un peu partout, y compris avec des pierres », relate la victime.

« Nous étions une petite vingtaine, Israéliens et Palestiniens de toutes générations. Dès notre arrivée à l’oliveraie, alors qu’il n’y avait à ce moment-là que 8 colons sur place, nous avions constaté qu’ils avaient volé une partie des olives et aspergé 180 arbres avec un produit chimique particulièrement toxique. Et puis, le gros de la bande est arrivée, et ils se sont rués sur Hagar, tandis que nous tentions de protéger les enfants et les personnes âgées qui étaient avec nous », indique de son côté au site 972+ un témoin du lynchage.

Trois jours après, les forces d’occupation n’ont bien entendu procédé à aucune arrestation des assaillants, et la police ne s’est même pas donné la peine de recueillir la déposition de la victime.

Et si les colons peuvent sans souci s’en prendre ainsi à une citoyenne juive, leur impunité,  tout comme celle de l’armée qui les protège, est plus flagrante encore à l’encontre de la population palestinienne.

De fait, relevait samedi le quotidien Haaretz, les colons de Cisjordanie ont perpétré une centaine d’attaques au cours des dix derniers jours !

En témoigne par exemple cette vidéo, en provenance du village de Burin, où l’on voit un soldat confier une grenade lacrymogène à un colon, afin que ce dernier ait le plaisir de la lancer lui-même sur des agriculteurs palestiniens.

Quant à la courageuse Hagar Geffen, elle prévient qu’elle ne lâchera rien. « Dès que je serai rétablie, j’irai accompagner, afin d’essayer de les protéger à travers ma présence, des bergers palestiniens de la Vallée du Jourdain, en butte eux aussi aux attaques incessantes des colons et des militaires », déclare-t-elle à Haaretz.

Publicité
Publicité
Publicité

EuroPalestine

Laisser un commentaire

Chargement…

0

En Turquie, le président Erdogan propose un référendum pour garantir le port du voile

Algérie : Ryma, nouvelle victime d’un féminicide