in ,

Le Coran est-il violent ?

Nous lisons  ici et là les arguments d'orientalistes de la première heure sur la violence du Coran…..On le verra. L'Islam est-il conquérant ? Le Coran est-il violent ?

Mais avant cela  on va rigoler un peu!! On va faire comme si l ONU et Internet existaient au 7 siècle …et on va soumettre à la réfutation historique l'hypothèse sordide que l'islam n'avait jamais existé, que Mohammad fut contrairement à Jésus une intox….Notre jeu consiste à répondre sans wiki ni google aux questions suivantes:

– d'où viennent les violences inter-arabes des Aous et Khazraj ( tribus anté-islamiques se livrant à un siècle de guerre sans merci)?

– était-ce moderne l'infanticide des filles?

– d'où viennent les violences des tribus arabes juives d'alors…..?

-plus tard l'inquisition?

-enfin les violences modernes, païennes par-dessus le marché,  sans l'islam,, sans l'Islam et ses hordes de sauvageons bédouins !!! En Europe aux Amériques, plus loin…deux guerres mondiales, le nazisme, le fashisme, le goulag, la colonisation, l'esclavage, la mafia, Hiroshima , Israëeeeeeeeell….La Bosnie…

Le biais classique des projections, un théâtre d'enfant !
Une hypothèse plausible est à chercher ailleurs, loin du legs orientaliste purement et simplement europhile. Il s'agit d'approcher  la violence dans son caractère philogénétique, avec ces constantes fonctionnelles historiques depuis Caïn et Abel. Essentialiser,  chercher un substrat  ethnique à la violence relève du racisme savant, lui trouver quelques fondement  religieux strictement et exclusivement islamiques est une mauvaise blague ….au regard des horreurs des guerres modernes et païennes…La guerre d'Algérie est encore ouverte dans les médias français, pour des raisons « pernotesques » laïques !!!!

Sans sombrer dans la complotite savante, nous sommes en présence de biais primaire : une sorte de projection historique, de théâtre d'enfant, de  jardins d'enfants scientifiques…de confusions d'ères historiques…de certitudes heuristiques, de mégalo de clavier  azerty et  de péché technologique originel de faire de son humeur facebookienne, un argument scientifique…..

Non sérieux ! Que faire des horreurs de l'ancien testament, que faire des contre-exemples innombrables sur la liberté et l'amour du prochain dans le Coran, des versets étincelants sur le pardon, la liberté, l’honnêteté, la justice, l'égalité des races et des sexes, la piété, le rejet de l'ostentation, du mensonge, de la fausseté, l'éloge de la normalité, de la sagesse, de la paix, de la beauté, de la femme, de la raison, du progrès, de la vie !!! ….

L'Islam est-il conquérant ?
On en vient au premier argument soi-disant massue, d'un islam conquérant, redite orientaliste depuis la vie, chewing-gum des orientalistes attardés, eh bien c'est un argument historiquement foireux, presque puéril!!! Pourquoi?

Parce que le mode d'échange essentiel de l'ère panislamique, était tribal, fonctionnant selon la dualité: conquête-défense! Indéfiniment dans l'histoire comme dans la géographie, une raison du nomadisme n'était-elle pas la fuite!!! A l'époque, les relations diplomatiques n'étaient pas encore conçues!!!sic!! Y avait ni Science po ni l’Europe des 26!! Hélas ! Le visa aurait été moins cher !

Les Arabes comme les Romains vivaient dans leurs forteresses( au figuré), l'unique velléité de rôder autour, était une déclaration de guerre: le mouvement des idées n'était pas séparé du mouvement militaire! Un chef de guerre, était lui même le directeur de conscience, le prosélyte-en-chef !  Y avait pas encore d'ambassade! Encore moins de mission culturelle! Les Arabes ne pouvaient pas envoyer des exemplaires du coran par colis-poste ou les télécharger sur play store d'androïde!!!

Les Arabes comme les Romains, étaient des hommes historiques, ils devaient passer par les canaux militaires aux fins de transmettre un message! D'ailleurs étaient-ils les seuls à écrire aux souverains!!! Rome n’écrivait guerre, Rome tuait rubis sur l'angle!!!

Alors alors!! Alors quoi? Rien de rien!!!

Le Coran est-il violent ?
Passons au deuxième argument de  la littérature de guerre coranique! Oui chers amis, la poésie anté-islamique, y trouvez-vous  un seul vers sans goutte de sang! Pas sanguinaire, mais bien plutôt épique !L'amour de Antara(célèbre poète arabe anté-islamique), n'était-il pourpre sur le fil de son épée?!! Aviez vous oublié les Saalik (poètes voyous), la poésie de guerre! Les arts martiaux arabes! la chevalerie assassine?!!! Voulez-vous que l'Islam ne parle à ces hommes-là dans leur langue et usages!!! Nous parle directement piercing et troisième sexe!!!

Le Coran comme la Torah sont des livres historiques, des « message » d'actualité, en partie informatifs et figuratifs, leur caractère immédiat est on ne peut plus évident, leur contextualité est attestée par des preuves historiques concordantes sur la véracité des lieux, de personnages et d'anecdotes. Leur lecteur immédiat est un chevalier, ivrogne, polygame! C'est précisément cet être là qui atteindra au fil des versets un stade de de transformation sublime: celui de: Vous avez votre religion et moi j'ai ma religion!!!

Les versets ne sont pas la révélation d'une nuit, ce sont pour les croyants des inputs séquentiels et exponentiels, prenant part à un débat à la fois national et universel, circonscris d'abord puis in extenso intemporels  ! Mais y a précession, y a hiérarchie et y a premier destinataire dans le processus coranique!

Nier la littérature de guerre en Islam est un mensonge, en faire une essence en est un autre, s'y arrêter c'est brûler le reste des versets d'amour!!! Rappelant paradoxalement l'autodafé de livres d'Averroès! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En Israël, le mariage d’un musulman et d’une juive convertie à l’Islam crée la polémique

Les musulmans américains dénoncent l’oppression et les massacres de musulmans dans le monde