in

L’Université de Floride s’apprête à inaugurer le premier Centre Islamique du comté

Son inauguration en grande pompe, le 18 septembre prochain, est attendue avec l’effervescence qui entoure les événements à marquer d’une pierre blanche, l’ouverture officielle du premier Centre Islamique abrité par l’Université de Floride couronne plusieurs mois d’efforts et une coopération étroite et efficace entre plusieurs acteurs.

Fruit de la synergie fructueuse qui a rapproché dans une collaboration intense les départements de théologie du Centre pour les études africaines, le département de la science politique, d’histoire, d’anthropologie, des langues étrangères, de littérature et civilisations, l’émergence d’un Centre islamique dédié à une compréhension approfondie de l’islam, – la deuxième religion prépondérante dans plus de vingt états américains juste derrière le christianisme -, amorce une nouvelle ère académique sous les cieux ensoleillés du quatrième état le plus densément peuplé des Etats-Unis.

Conçue pour répondre en priorité aux besoins accrus des étudiants américains de confession musulmane, dont le nombre est en recrudescence, cette nouvelle structure universitaire, qui délivrera un diplôme d’études supérieures en études islamiques dans le cadre d’un partenariat international, sera également axée sur la recherche, ce qui comble d’aise Terje Östebo, l’une de ses chevilles ouvrières et maître-assistant au sein du Centre d'études africaines et du ministère de la Religion : "Nous sommes très impatients de procéder à la coupe du ruban inaugural qui lancera officiellement le premier centre islamique du genre dans le Sud-Est de la Floride. Cette vitrine académique de l’islam se veut internationale et aspire à attirer des savants musulmans de grand renom, et de surcroît, elle contribuera au rayonnement de l’Université de Floride à l’échelle nationale et au-delà des frontières", a-t-il déclaré.

Née d’un constat qui a mis en lumière l’impérieuse nécessité de privilégier une meilleure appréhension, tout en nuances, de la richesse de l’islam contemporain, mais aussi de la complexité de sa dynamique, par-delà le brouillard épais de l’ignorance, des préjugés tenaces, et d’un dénigrement politico-médiatique qui ajoute sciemment à l’embrouillamini ambiant, la création de ce centre islamique revêtait un caractère d’urgence pour ses fervents promoteurs floridiens.

"En mettant l'accent sur l'Islam contemporain et en croisant ses dynamiques sociales, culturelles, politiques et économiques les plus larges dans le monde actuel, le centre vise à produire des connaissances nouvelles et nécessaires grâce à la recherche, et nourrit l’ambition de s’imposer comme une ressource importante dans l'enseignement et la sensibilisation du public", a précisé Terje Östebo.

Alors que l’Université de Floride met la touche finale aux préparatifs de la cérémonie inaugurale qui cristallise bien des attentes, ses représentants ont dévoilé l’intitulé de la conférence qui donne le ton passionnant des enseignements dispensés dans le futur Centre Islamique de Floride : "Global Islam et la quête de l'espace public", en présence d’une belle brochette d’orateurs, au premier rang desquels figurera le professeur John Esposito, professeur de religion à l'Université de Georgetown et directeur/ fondateur de l'Alwaleed Bin Talal dédié au dialogue islamo-chrétien au sein de la Walsh School of Foreign Service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La mairie de Fontaine annule la venue du soldat israélien

L’islam des manuels scolaires : comment le musulman est transformé en terroriste potentiel