in ,

L’islam, deuxième grande religion monothéiste des Etats-Unis

Comment ne pas avoir une petite pensée, narquoise cela va sans dire, pour Pamela Geller, la pasionaria ultra-sioniste et islamophobe que personne n’envie aux Etats-Unis, à la lueur des nouvelles études statistiques sur la religion qui reflètent ce que le paysage cultuel américain a vu fleurir au fil des ans : dans les vastes étendues de l’Amérique qui a la foi, les mosquées en recrudescence s’élancent vers le firmament aux côtés des clochers prédominants, l’islam s’imposant comme la deuxième grande religion monothéiste du pays.

Après le recensement publié par le Washington Post en fin d’année 2013, l’Association des statisticiens des organismes religieux américains (ASARB) a rendu public son tour d’horizon chiffré de la pratique religieuse nationale, une exception spirituelle dont la ferveur, toutes obédiences confondues, ne s’émousse pas, corroborant la nette progression et l'ancrage de la religion musulmane dans plus de vingt Etats, principalement dans le Midwest et le Sud.

Parmi les temples gigantesques du mercantilisme, les édifices cultuels de toutes natures, de toutes formes, de toutes tailles se dressent et se côtoient au cœur d’une société matérialiste par excellence qui les fréquente avec dévotion et assiduité, offrant ainsi un contraste saisissant, cultivé et revendiqué fièrement Outre-Atlantique.

Terre chrétienne, où plus de trois quarts des Américains se réclament du christianisme, la suprématie du catholicisme étant frappante dans le nord et le sud-ouest, tandis qu’à l’ouest du pays, le bouddhisme est la plus grande religion non-chrétienne dans 13 Etats, le judaïsme, quant à lui, dominant 15 Etats du Nord-Est, l’hindouisme n'étant présent que dans deux Etats, le Delaware et l'Arizona, et enfin les baha'i essentiellement en Caroline du Sud, l’Amérique donne à voir un panorama cultuel diversifié et florissant, dont les phares de la foi musulmane résistent vaillamment aux campagnes de pollution orchestrées par Pamela Geller et les artisans du chaos tapis dans l’ombre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Baisse de 36% des actes islamophobes

Lancement du premier vernis certifié halal