in

L’impensable retour de Michèle Alliot-Marie : “Je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen”

Son départ du Quai d’Orsay fut calamiteux, entaché de ses liens complices avec le despote Ben Ali qui déshonorèrent son ministère régalien en révélant la déliquescence de la Sarkozie, et son impensable grand retour est non moins désastreux, Michèle Alliot-Marie, l’ex-ministre des Affaires étrangères marquée au fer rouge de l’indignité, est égale à elle-même, d’une rare indécence qui confine à l’insondable bêtise en dévaluant un peu plus, à chaque fois, l’exercice de la politique.

Comment oublier l’apparatchik du RPR, puis de l’UMP, qui n’était « plus ministre quand elle est en vacances », selon ses dires ahurissants justifiant l’injustifiable, à savoir ses petits arrangements avec l’autocratie tunisienne pour se la couler douce sous le soleil de la dictature, au paroxysme de l’insurrection populaire ? Comment ne plus se souvenir de la chef de la diplomatie française qui proposa à l’Assemblée Nationale de venir en aide au tyran en mauvaise posture pour mieux sécuriser le pays ?

Impossible, d’autant plus que celle sur laquelle aucun parti politique digne de ce nom n’aurait misé pour les Européennes, sauf à considérer que l’Europe ne mérite que des tocards, refait surface de la pire manière qui soit en lançant mardi soir sur I-télé : “Ce que je fais aujourd’hui me rapporte beaucoup plus d’argent. Je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen“, a-t-elle déclaré pour se défendre de se recaser à Bruxelles, faute de mieux…

Si on se demandait ce qui fait encore courir Michèle Alliot-Marie à 67 ans, cette petite phrase sidérante émanant de la tête de liste UMP pour le Grand Sud-Ouest aux prochaines élections européennes est tristement éloquente. Difficile de ne pas crier aux « tous pourris ! », quand la ministre discréditée d’une oligarchie Sarkozy tombée bien bas est à tout prix remise en selle par son clan, l’UMP, qui s’en trouve un peu plus déconsidéré… L’abstention aux Européennes s’annonce massive, et avec une telle candidature de la honte, elle risque fort de pulvériser tous les records !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Du rififi chez les djihadistes: Daash accuse Al-Qaïda de trahir la cause

Conférence internationale d’Oman: un renouveau en terre d’Islam?