in

Libye, l’Algérie dénonce les projets du maréchal Haftar

L’Algérie a pris officiellement position concernant la crise libyenne, en dénonçant la « velléité et l’arrogance » du maréchal Haftar.

Si le théatre politique algérien ressemble parfois à un bateau ivre, les prises de position d’Alger sur la question libyenne sont marquées par une grande constance, qu’on se situe avant ou après le départ du pouvoir de Bouteflika en avril dernier. La diplomatie algérienne reste marquée par une volonté de non intervention dans les affaires intérieures de ses voisins.

Dans un communiqué rendu public par l’agence de presse officielle (APS), l’Algérie a réagi à la crise Libyenne en dénonçant les attaques du maréchal Khalifa Haftar, ce commandant autoproclamé de l’Armée nationale Libyenne (ANL), protégé par les Russes, les Egyptiens et les Emiratis, qui a lancé une offensive générale pour prendre le pouvoir en Libye.

L’Algérie qualifie l’attaque des mercenaires de Haftar « d’agression inattendue » en vue de prendre la capitale Libyenne, Tripoli où siège le Gouvernement d’union nationale (GNA) de Faiz al-Sarraj; estimant que cette offensive armée constitue « un grave tournant » dans la situation politique et sécuritaire en Libye.

Publicité
Publicité

« Haftar l’arrogant »

Dans le même sillage, l’Algérie a affirmé que l’arrogance du« putschiste Haftar »s’est heurtée à la farouche résistance des troupes du GNA, le contraignant à revoir ses plans d’attaque. Elle estime par ailleurs que l’offensive de Haftar contre Tripoli; qui a d’ailleurs été condamnée par la communauté internationale, n’a fait qu’empirer la crise dans le pays.

Il est utile de rappeler que lors de son dernier discours, le Chef d’Etat Major par intérim, le Général Chanegriha, avait affirmé que l’armée nationale populaire fera tout ce qui est en son pouvoir pour neutraliser « quiconque tente de porter atteinte à la souveraineté nationale [de l’Algérie] »

Mondafrique 

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. LA GUERRE N’A JAMAIS ÉTÉ UNE SOLUTION ET NE SERRAS JAMAIS UNE SOLUTION DU MOINS A NOTRE EPOQUE
    SEULE LA DIPLOMATIE PEUT RÉGLER TOUS LES CONFLITS AVEC CEUX QUI VEULENT ENTENDRE LA VÉRITÉ ET APPLIQUER LA JUSTICE

  2. Les problèmes sont à nos portes, et le régime actuel est incapable de gérer la crise en Libye, qui risque de déstabiliser la région de l’Afrique du nord : Un président rejeté par 90% du peuple, les généraux de l’état-major en plus de leurs incompétence sont en conflit pour leurs intérêts personnels, les services “secrets“ sont mobilisés pour saboter la révolution pacifique qui exige un changement radical du système en place, les supporter du mercenaire Haftar sont les supportes de ce même système, l’es chef d’état-major avait des intérêts personnels avec les émirats, des contrats de l’ANP passent par les émirats par exemple….comment un régime et une armée pareil pourront faire face à la crise Libyenne ?

    est ce que nos divisions blindés ont été mobilisés et ont pris leurs positions sur les frontières du sud-est Algérien ? trois bases devront être crées le long des ces frontières et au moins la moitié de nos forces armés devront être en état d’alerte et devront être déployés le long de cette frontière, pour protéger nos richesses (pétrole, gaz, eau…), ainsi que l’aviation et la DCA et s’il le faut ils doivent être prêts intervenir en sol Libyen pour anéanti ce cèlera de Hafter. Nos généraux majors seront capables de relever ce défit ? je ne le pense pas hélas ! ils sont trop occupé par la scène politique et les affaires, ils sont trop occupés par le pillage du pays et satisfaire leurs intérêts personnel, hélas !!!

  3. Salam ‘alikoum, je crois possible et à notre portée de contenir et dispercer la faction de mercenaires entraînée par le traître et vil rebel Haftar en Lybie, c’est faisable, c’est utile, il faut le faire pour la sécurité et la conservation de tous et des gouvernances légales. Laisser ce vil rebel s’installer à Tripoli ou tenir plus longtemps qu’aujourd’hui des terres où ses commettants sanguinaires se livrent à tous les crimes est un précédent dangereux qui signifierait la porte ouverte à toute faction sustentée de l’étranger. Il doit être possible de circonvenir la Russie qui n’y est pas très engagée, disons que pour l’instant, la Russie n’a pas désavoué et rappeler ses para-militaires maffieux qui se payent sur le pays. Or, l’intérêt de la Russie et de tous est de bien séparer les gouvernances légales des rebels mercenaires équipés et payés d’étrangers, normalement la Russie aime les gouvernances légales. Il ne resterait que les gouvernances inféodées de l’égypte et des émirats-unis lesquelles sont déjà faillies dans l’honneur. La Turquie est engagée, l’Algérie, pays des indépendances doit s’engager d’une manière ou d’une autre, l’objectif doit être d’éliminet ou contenir les rebels et de se saisir de leurs chefs y compris du traître Haftar pour qu’il paraisse devant la justice de son pays et consomme ses peines personelles et corporelles comme les traîtres le doivent en tout droit.

    Croissant de lune.

  4. pfffffffff… C’est sans fin avec vous.
    Si c’est pas l’un c’est l’autre. Vous êtes fatigants pour des gens qui se prévalent d’être de la religion de la paix. Il n’y a vraiment que vous que ça amuse ces conneries, d’un autre côté ça vous évite de bosser.

  5. Les pays du maghrèbe feraient mieux de s’unir, de vite intervenir et d’envoyer ce mercenaire rejoindre Khadafi. Avec la turquie, on peut peser.
    Quand il faut y aller, il faut y aller même avec du retard.
    L’union maghrébine est plus que jamais une urgence et à tous les niveaux.
    Les dictatures, comme au maroc, croient aux “vertues” de la diplomatie colonialiste qui pendant que ses gignoles se réunissaient en tant qu'””amis de la lybie”” à Skhirates, cette diplomatie préparait l’assassinat d’un président de pays souverain et le bombardement de sa capitale où des civiles ont péris.
    Assez de prostitution et mettez-vous aux côtés des turques ne serait ce que pour un temps bon sang de chiottes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Bataclan : le père de l’un des assaillants face au père d’une victime

Récompensé par un Golden Globe, Ramy Youssef loue Dieu “Allah Akbar” sur scène