in

Algérie-Maroc : l’ingérence arrogante du nouvel ambassadeur d’Israël à Rabat

A peine a-t-il pris ses quartiers à Rabat que Daniel Govrin, le nouvel ambassadeur d’Israël, s’immisce déjà dans la crise entre l’Algérie et le Maroc, sans la moindre retenue et avec une arrogance qui est la marque de fabrique du gouvernement ultra-sioniste qu’il représente.

Sans user de la langue de bois diplomatique, cet émissaire de l’Etat d’apartheid dans le royaume de l’Atlas n’aura pas mis longtemps avant de donner le ton de son mandat… Il fustige l’Algérie, allant jusqu’à l’accuser d’instrumentaliser les tensions qui l’opposent au Maroc pour mieux occulter ses problèmes intérieurs.

Sans mots couverts, et à l’unisson de Yamir Lipid, le ministre israélien des Affaires étrangères, dont les propos, sciemment outranciers, heurtèrent profondément le gouvernement algérien, entraînant la rupture de ses relations diplomatiques avec Rabat, Daniel Govrin s’ingénie à jeter de l’huile sur le feu.

Publicité
Publicité
Publicité

Fort de l’insolente impunité dont jouit Israël, son ambassadeur, fraîchement nommé au Maroc, s’autorise donc à jeter le discrédit sur l’Algérie, dès sa prise de fonction. Mais de quoi se mêle-t-il ?

Comment peut-il oser donner des leçons à l’Algérie, tout en diffamant publiquement son gouvernement, alors même qu’il ferait mieux de balayer devant sa porte ? N’est-il pas le représentant d’un Etat qui, depuis des décennies, bafoue allègrement le droit international, viole massivement les droits des Palestiniens, emprisonne des parlementaires, des enfants et des femmes dans des geôles infâmes, à l’issue de mascarades de procès, devant des tribunaux militaires, où l’arbitraire règne en maître ?

Un Etat israélien accusé de « crimes de guerre » abominables par des ONG phares – Amnesty International, Human Rights Watch, ou encore l’association humanitaire israélienne B’Tselem – notamment dans la bande de Gaza, la plus grande prison à ciel ouvert du monde, qui porte encore les stigmates de sa dernière offensive meurtrière, en mai dernier.

Publicité
Publicité
Publicité

Un Etat qui, faut-il le rappeler, s’escrime à coloniser à marche forcée et à torpiller toutes les tables rondes depuis des lustres, au profit de l’apartheid qu’il a instauré en système de gouvernance, sous le regard complaisant de la communauté internationale qui ne dit mot et donc consent… La même communauté internationale qui, il y a plus de quarante ans, se dressait comme un seul homme contre l’apartheid en Afrique du Sud, exhortant à son boycott tous azimuts.

Daniel Govrin, le nouvel ambassadeur d’Israël au Maroc, a crânement placé son mandat sous le signe de l’ingérence incendiaire dans la crise entre Alger et Rabat. Il serait infiniment mieux avisé de faire profil bas et de s’en tenir à son devoir de réserve, en songeant que d’autres pays, coupables de bien moins d’exactions que le sien, seraient aussitôt mis au ban des nations.

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @boucry :
    NON !
    Il n’a pas le droit de donner son avis dont les algériens n’ont strictement rien à f…. !!!
    Personne ne le lui a demandé et à franchement parler, les algériens s’en fichent royalement de ce que ce sioniste a à dire !
    Les officiels algériens ne s’occupent pas de ce qui se passe ni au maroc ni en france : ne racontez pas des histoires à dormir debout.

    De toutes les manières, celui qui s’attaque à l’Algérie aura sa réponse.

    Action ==> Réaction !!

  2. Ou bien tu es sot ou alors tu désinforme , pour soutenir que le maroc et l’arabie saoudite ont toujours défendu la Palestine.
    Renseigne toi sur le safari club et après tu pourras deviser
    Je fais une différence entre les peuples et les gouvernants , les marocains et les saoudiens sont dans l’incapacité de manifester dans leur pays protégé par l’occident caniche d’israel

  3. Outre le fait que l’Algérie est seulement sur la défensive, ce pays a je pense, raté un RV avec son histoire. Je m explique, vu sa situation géographique, elle se situe à un carrefour civilisationnel, a côté de l’Europe , de l’Afrique et de l’Asie, cette situation aurait dû non seulement faire profiter a l Algérie par un développement civilisationnel mais ce pays devrait être aussi aujourd hui un ” phare”. Tout comme les pays d Europe on su s influencer positivement entre eux, comme la Turquie d ailleurs. Donc la colonisation ou même un régime militaire n explique pas totalement notre situation, dont la racine remonte bien avant ses événements. Et oui, étant algérien je pense que ce pays durant son histoire n a jamais su se tourner vers la civilisation , qui était pourtant à ses portes. Elle n a jamais su se définir par rapport au monde , et définir une certaine idée d elle même .

    Voilà pour moi la véritable raison de son etat actuel.

  4. J’aime bien la teneur des propos de l’article. De quoi se mêle Israël ? J’ai envie de répondre : de quoi se mêle l’Algérie quand elle oeuvre contre le Maroc depuis la marche verte ? Elle a créé le polisario dans un hôtel d’Alger. Oui le gouvernement algérien attise la haine contre le Maroc pour faire oublier le pillage des ressources de son peuple. Ceci n’est depuis toujours qu’une manœuvre de diversion de la part de l’Algérie qui au lieu de se construire,
    œuvre à saper le développement du Maroc qu’elle jalouse on ne sait pourquoi.
    Jamais je n’aurais pensé défendre un jour Israël mais la haine ne doit pas nous aveugler comme elle aveugle le gouvernement algérien. Le regain de tension de l’Algérie vis à vis du Maroc ne serait il pas en partie du au fait que Chengriha a été fait prisonnier lors de la guerre des sables et qu’il cultive une rancoeur qui serait responsable de son énurésie ? Le Maroc qui a toujours soutenu le peuple palestinien a toujours fait factuellement plus pour le peuple palestinien que l’ Algérie qui ne fait que des déclarations gratuites. Cela ne vaudra jamais les équipements que la Maroc a livré aux palestiniens.

  5. Surprenant cet article ?!
    J’ai écouté l’interview en V. O. (en anglais) et objectivement l’ambassadeur n’a rien dit de mal, bien au contraire, il insister sur le fait que son pays ne souhaite pas être mêlé à ce type de dispute (entre le régime algérien et le Maroc) et il a tenu à minimiser les déclarations des officiels algériens….
    Je ne vois pas d’ingérence, sauf à considérer qu’il n’a pas le droit de donner son avis ?
    Les officiels algériens passent leur temps à se mêler des affaires de la France, du Maroc etc…
    D’ailleurs, rappellons nous du ministre du culte algériens qui demandait aux imams détachés en France d’être les “ambassadeurs” de l’Algérie, ou de l’ambassadeur d’Algérie qui déclarait que la Grande Mosquée de Paris était avant tout et quasi uniquement algérienne, ce même ambassadeur qui demande au français d’origine algérienne d’être un “levier” au bénéfice du régime (alors même que le régime refuse à ces même franco algérien des droits en Algérie) etc….. Ce régime est bizarrement très à fleur de peau en ce moment…
    Soyons honnête et objectif, sur les propos de l’ambassadeur israélien.
    Je comprends l’inquiétude, Israël n’a jamais mis les pieds dans une région sans que cette région ne finisse à feu… (les turcs les qataris, les emaratis et saoudiens suivent et cela n’annonce rien de bon).
    Mais ceci n’est que le résultat de 45 de blocage intra maghrébin, nous ne recoltons que ce que nous avons semé, il ne nous restera que nos yeux pour pleurer ce gâchis…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Béatrice Giblin, géographe sur le grand remplacement : « La France musulmane c’est scandaleusement faux. »

Le Parlement européen appelle à un “retour à la normalité” en Tunisie