in

L’hommage posthume rendu par des milliers d’Allemands à une jeune héroïne musulmane

Les flammes de leurs bougies vacillaient d’émotion en réchauffant de leur lumière un hommage posthume poignant, des milliers d’Allemands ont participé, le 28 novembre, à une veillée nocturne silencieuse à la mémoire d’une jeune fille partie trop tôt et de manière tragique, tous saluant son extraordinaire courage, revêtus de tee-shirts à son effigie.

Tuğçe Albayrak, une jeune Allemande de confession musulmane, originaire de Turquie, n’avait que 23 ans et croquait la vie à pleines dents dans cette localité du Land de Hesse, jusqu’à ce jour dramatique de la mi-novembre où sa route croisa celle de ses assassins, trois hommes venus de Serbie qui étaient en train de harceler deux femmes, sous ses yeux consternés, dans un restaurant situé en centre ville.  

N’y tenant plus, l’étudiante vola au secours de ces deux inconnues qui appelaient désespérément à l’aide afin de les sauver des griffes de leurs agresseurs, mais comble de l’horreur, c’est plus d’une heure après son acte héroïque qu’elle devint, elle-même, la proie de ce trio de barbares qui, furieux d’avoir battu en retraite dans le restaurant, foncèrent sur elle en la reconnaissant dans un parking. Battue sauvagement, notamment par le plus jeune d’entre eux, un Serbe de 18 ans, Tuğçe Albayrak s’écroula sous les coups, avant de sombrer dans un coma profond et d’être laissée pour morte sur le bitume par ses meurtriers.

Hospitalisée d’urgence, le pronostic vital de la jeune femme était alors engagé, et c’est au terme de quinze jours d’une attente éprouvante pour ses proches, accablés de douleur, que son décès leur a été annoncé, le 26 novembre dernier.

"Comme d'innombrables citoyens, je suis extrêmement affligé et bouleversé par cet acte abominable. Tuğçe a gagné la reconnaissance et le respect de nous tous", a déclaré Joachim Gauck, le Président allemand, en précisant qu’il avait appelé ses parents pour les assurer du soutien de la Nation tout entière dans cette terrible épreuve.

"Elle restera toujours un modèle pour nous, notre pays tout entier la pleure avec vous. Quand d'autres auraient montré de l’indifférence et fermé les yeux sur ce qui était en train de se passer, Tuğçe a fait preuve d’un courage exemplaire et d’une force morale incroyable pour son jeune âge en décidant de secourir deux femmes au péril de sa vie", c’est en ces termes empreints de gravité que le Président allemand a témoigné aux proches de la jeune femme la solidarité nationale.

Les cœurs en berne, les habitants d’Offenbach-sur-le-Main, qui ont tous signé une pétition pour que Tuğçe Albayrak soit décorée de l’Ordre du Mérite à titre posthume, ont formé une longue procession très recueillie dans les rues de la ville, se rassemblant devant le restaurant où le drame s’est noué, afin de dire adieu à une jeune fille en fleur dont le souvenir brillera à jamais comme une étoile dans le ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La mosquée de Tirana, quand le rêve devient réalité au bout de 20 ans d’une âpre bataille politico-administrative

Reportage OummaTV sur l’Alhambra