in

Les musulmans américains se mobilisent pour lutter contre la faim dans le monde

Forte de son antériorité et riche de sa légitimité fondée sur son large éventail d’actions en faveur du développement de la communauté musulmane, des relations interreligieuses, de l’engagement civique, et de la meilleure compréhension de l’islam par-delà le prisme déformant des préjugés, la Société Islamique d’Amérique du Nord (ISNA) n’a pas eu besoin de battre le rappel des troupes pour faire salle comble vendredi dernier, à New York.

Avec de l’énergie à revendre, une belle grandeur d’âme et un sens aigu du dévouement qui n’ont d’égal que l’attachement indéfectible aux précieux enseignements coraniques, plus de 150 bénévoles, de tous âges et issus de tous les horizons, ont répondu à l’appel à se retrousser les manches en faveur des plus déshérités de ce vaste monde, mettant du cœur à l’ouvrage, tout de blanc vêtu, dans des blouses, des charlottes et des gants jetables et parfaitement hygiéniques, pour emballer plus de 30 000 repas dans le cadre de la grande opération « La joie de partager l’entraide et de nourrir ceux qui ont faim ».  

Cette opération initiée par l’ISNA, en partenariat avec le Centre jamaïque musulman de New York, s’est inscrite dans le cadre du projet de grande ampleur « Stop Hunger » qui est placé sous le co-parrainage de la Communauté islamique du Bangladesh d’Amérique du Nord (NABIC) et de l’association humanitaire Islamic Relief.

Enveloppant, empaquetant sans temps mort et à un rythme soutenu, avec un enthousiasme que les heures passées et la fatigue accumulée n’ont nullement émoussé, ces musulmans volontaires, femmes et hommes, animés par un formidable esprit d’entraide, ont forcé l’admiration du maître d'oeuvre de cette action de bienfaisance qui a mesuré, une fois encore et avec une  émotion renouvelée, combien les valeurs phares de l’islam que sont la solidarité, l’altruisme et l’empathie réchauffent les cœurs, les poussant à donner le meilleur d’eux-mêmes.

"Quel merveilleuse abnégation et quelle énergie ! J'ai été très impressionné par la communauté. Tout le monde s’est investi pleinement. Il fallait être là pour vraiment l'apprécier", s’est exclamé Hazem Bata, le secrétaire général de l’ISNA, à la vue de cette ruche bourdonnante où chaque bénévole s’est affairé à la tâche avec ardeur, célérité et méticulosité, heureux de pouvoir contribuer activement à lutter contre le fléau de la faim dans le monde.

Le secrétaire général de l'ISNA, Hazem Bata, aidant des bénévoles

Une année s’est écoulée depuis la première opération du genre menée par l’ISNA, et force est de constater que la mobilisation de la communauté musulmane New Yorkaise envers les plus nécessiteux et autres damnés de la terre, loin de s’éroder, s’est au contraire renforcée et intensifiée, relevant avec panache le double défi de faire reculer la faim dans le monde, ainsi que les stéréotypes pernicieux qui fleurissent sur le terreau immonde de l’islamophobie.

Par la rédaction d'Oumma.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une étudiante saoudienne sauvagement assassinée en Grande-Bretagne

Un islamophobe armé agresse une mère et ses enfants