in

Les militaires syriens force un homme à dire : “La Ilaha Illa Bachar al Assad. ” Info ou intox ?

Une vidéo ( voir ci-dessous) circule actuellement sur le net et dans de nombreux forums arabes, montrant des militaires syriens entrain de forcer un homme à remplacer la formule rituelle connue de tous les musulmans ” « Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est son Prophète. » par “La Ilaha Illa Bachar al Assad “. Sans bien sûr nier la répression sanglante qui s’abat sur le peuple syrien avec lequel nous sommes totalement solidaires, cette vidéo, qu’il convient de prendre avec la plus grande réserve, pose plusieurs questions.

Peut-on prendre une prise de vue aussi longue et précise sans que son auteur ne soit repéré ? Un cameraman peut-il opérer aussi longuement, si près de son objectif, sans être répéré ?

Un téléphone portable peut-il fonctionner sur une aussi longue séquence avec autant de précisions ? Cette séquence pose la question sous-jacente de sa mise en scène et de sa promotion.

On remarquera également sur le coté gauche de l’écran, rédigée en arabe, la signature, “Al Chabaka Al Watania Al Koweitiyah”, “réseau national koweïtien”. Un pays qui s’est distingué durant la première guerre du golfe (1990) par une séquence sur une prétendue mère de famille éplorée qui se plaignait que l’armée irakienne ait attaqué une maternité, n’hésitant pas à débrancher les couveuses. Ce fait s’est avéré être par la suite un média-mensonge. Cette maman était la propre fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington et n’était pas du tout maman, encore moins enceinte.

Rappelons également que la firme Saatchi and Saatchi et sa branche régionale “Quantum” mènent actuellement une campagne médiatique pour le camp pro-américain au Moyen-Orient en faveur des pétro-monarchies contre les républiques, ainsi qu’au Liban en faveur du clan Hariri contre ses adversaires.

De plus, ce qui nous incite à faire preuve de prudence est le fameux précédent de la blogueuse lesbienne contestataire syrienne qui s’est révélée par la suite un blogueur américain de Glasgow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quand les Grandes Gueules devraient se taire

Caméra cachée à l’intérieur de la prison israélienne de Ramlé