in

Vers un affrontement entre la Syrie et la Turquie à Idlib ?

Pascal Boniface revient sur la situation entre la Syrie et la Turquie, après des échanges entre les armées des deux pays, à Idlib, le lundi 3 février 2020.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les deux dictatures qui ont commencé à s’affronter ne sont qu’à leur début.
    Le fuhrer Erdogan face au boucher de Damas, cela promet un « beau match »
    Mais in fine, l’arbitre Poutine sifflera la fin de la récréation lorsque un de ses deux protégés aura un genou à terre !
    Que le meilleur gagne …..

    • Salam WaterWater, tu écris en substance qu’il y a là un affrontement diplômatique entre la Turquie et le reste du monde dans lequel tu inclues l’Iran, mais tu parles sans preuve aucune, juste le mauvais soupçon permanent que tu nourris contre l’Iran que tu désigne souvent comme le temple du feu. Donnes-nous le moindre indice de partialité de l’Iran aujourd’hui contre la Turquie, là, maintenant. Qu’eut été le sort de l’Iran et ses épreuves sans l’amitié concrète Turque, ça va jusqu’à l’excellent usage matrimonial entre familles d’ingénieurs, si tu connais nulle part meilleur exemple d’entente entre pays de Musulmans voisins, qui unissent dans le sens pur du mot leur jeunesse la plus dynamique pour construire leurs deux pays de concert, donnes ton exemple au lieu de médire de la République Islamique d’Iran qui jamais ne tint contre la oumma en contractant avec ses ennemis.

      Voici un indice encore de proximité des deux pays voisins au regard de leurs ennemis communs, mon frère je t’invite à te dédire de ton pitoyable commentaire où le principe du bon soupçon le cède au mauvais soupçon, défendu entre les Musulmans comme envers autrui, je crains hélas que ma lecture des derniers affrontements soit proche du vrai à savoir la résistance cahotique de clans à Dammas que le retour de la paix menace dans leurs biens mal acquis et dans leurs vies, résistance désespérée et criminelle à laquelle il semble que la Russie ne parvienne pas à mettre un frein. Lis ceci, le chef des renseignements Turcs est menacé du même sort que le général Iranien martyr,

      http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1367

      Croissant de lune.

      • C’est vrai, la Turquie avait aidé l’Iran, ils ont une frontière commune, et sont amis.

        Mais, ils ne seront jamais d’accord sur les dossiers Syrie, Liban , Palestine. On verra en 2024

        Le clergé de Téhéran joue un double jeux, alliance avec le golfe, ennemi de la Turquie et en même temps, l’Iran reste un ami de la Turquie.

        En Syrie, il y a les milices iraniennes et les milices madkhalites de Al saoud qui restent des alliées, et on nous dit que les sionistes Al Saoud ne sont pas d’accord avec le clergé de Téhéran.

        • Mais WaterWater, oui enfin, on peut dire beaucoup de choses, mais ces alliances souterraines dont tu nous entretient toujours, on en cherche en vain des indices, ils sont si ténus qu’ils ne se voient pas à l’oeil nu, je vais prendre la loupe ça ira peut-être mieux, lol. Qui sont les milices Maskhalites dont tu parles en Syrie? la sensibilité Maskhalite est ce qu’il y a de plus inerte, inoffensif, respectueux de l’ordre tel quel et défaitiste, assez importante en égypte hélas. Je doute qu’ils soient capables d’animer des milices, qu’ils soient Saoudistes c’est pratiquement certains, mais qui sont-ils en Syrie? Si c’est l’ancienne faction jebhet ennosra, je suis pas sûr qu’elle soit de référence salafi maskhalite. Contrairement à beaucoup d’idées reçues et de calomnies répandues sur son compte, cette faction a commencé à exister aux lendemains de l’invasion Américaine en Irak, peut-être favorisée suggère-t-on par Dammas, pour s’en aller porter secours aux Irakiens en lutte contre l’occupant. Puis après la révolte en 2011, cette faction fédérative en fait s’est reformée contre la gouvernance faillie de Dammas puis à la fois et en même temps contre la faction dissociante nommée « Etat Islamique », mais ils ont perdu contre celle-là. Tandis que l’ASL qui était la première et la plus nombreuse, peut-être était-elle sans référence idéologique claire, voire par trop laïque, elle n’a pas su garder de ces militants qui sont allé rejoindre la faction nouvelle dissociante, et pas comme beaucoup croient que cette faction-là ait piqué des éléments à Al-Nosra. La citation de Fabius est peut-être mal comprise, il s’agit sans doute pour lui au moins en visibilité, du combat qu’elle a livré à l’E.I et à Dammas en même temps, en tant que Sioniste il savait bien à quoi l’E.I servait et qui elle servait vraiment.

          Mais oui, tu peux avoir des alliances entre factions et forces politiques shiites et sunnites. En 2011-2012, au moment où on pensait que la gouvernance de Dammas allait être renversée, j’ai entendu un animateur du hizb-Allah Libanais sur la Jazira qu’on questionnait sur l’isolement géographique éventuel de sa faction parler d’alliance même avec la Nahdha Tunisienne, pourtant pas shiite mais pas anti-shiite non plus. Mais ça les Russophyles au cerveau conditionné de certaines propagandes répétitives n’arrivent pas à l’admettre. Toujours la thématique anti-Turque de référence voire anti-Frériste dont ils s’abreuvent à longueur d’articles fleuve sur le saker notamment. Oui, il y a des alliances entre shiites et sunnites voire il y a des factions fédératives, non dogmatiques ou partisannes, parfois y participent des gens qui ne sont pas Musulmans. Mais l’alliance entre les Saoudistes et l’Iran ou les factions shiites les plus connues, à part une tentative avec Moqtada Sadr, je ne vois pas où ça se manifeste.

          Croissant de lune.

      • Je suis contre le clergé de Téhéran, je n’ai rien contre les iraniens.

        Depuis que Khomeini avait inventé la notion du guide religieux, rien ne va au moyen orient.
        Al Saoud sont pire que le clergé de Téhéran.
        Pareil, depuis qu »on a inventé la notion du guide militaire en 62, rien ne va en Algérie.

        Dans, l’islam, personne n’est le centre et les gens tournent autour.

        cordialement.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Colonies israéliennes : l’ONU publie enfin une première liste noire des entreprises complices

Les nouveaux convertis: un documentaire sur les musulmans qui ont embrassé la religion chrétienne